Menu

Comparer

Comparer la carte 52110 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Cartes

Verbes en -are à radical non palatalisant: «rentrer» (et substituts), 1re personne singulier de l’indicatif imparfait

 
parler de
témoin
féminin
témoin
masculin
1
Arbaz
ʀtrˈɑɔ
ʀəntrˈɑːo
2
Bionaz
(viɲˈ), (pltˈɑɔ)
-
3
Chalais
-
ʀɛntrˈav
4
Chamoson
ʁtʁˈɑv
j ʁtʁˈɑvəː
5
Conthey
nɔ ʁtrˈaːə
nʊ ʁtrˈɑʋɔ
6
Évolène
ʀntrˈavɔ
ỹntrˈɑːvɔ
7
Fully
e ʁtʁˈav
i ʁtrˈɑvə
8
Hérémence
ʁœntrˈɑɔ
ʁtʀˈɑɔ
9
Isérables
jʏ rʏntrˈaʋɔ
jɔ rɛntrˈɑv
10
La Chapelle-d’Abondance
rœntʁˈav
d ʁetrˈɑv
11
Lens
ʁɛntrˈaᶹɐ
ʁntrˈɑᶹɐ
12
Les Marécottes
ʁntʀˈɑʋʊ
(aʁvˈɑvʊ)
 
parler de
témoin
féminin
témoin
masculin
13
Liddes
ʁntrˈɒwə
(ij aruʷˈɑwə)
14
Lourtier
jo ʁãtɹˈɒə
jɪ ʁntɹˈɑwø
15
Miège
(ʋenˈivɔ)
rntrˈavo
16
Montana
(aʁuˈɑv)
ʁœntrˈavɔ
17
Nendaz
ʁntrˈɔɔ
rntrˈœwɔ
18
Orsières
(l aʀəvˈawʏ)
ʁãtʁˈaːvʏ
19
St-Jean
jə rntrˈɑvɔ
j rntrˈaʋɔ
20
Savièse
rɛntrˈy
ɹtɹˈɑ
21
Sixt
d ʁtʁˈɑv
-
22
Torgnon
d tʁˈɪvɔ
(d ɑrøvˈɪo)
23
Troistorrents
(aʁvˈavɔ)
tʀˈɑʋ
24
Val-d’Illiez
(vʏɲˈav)
(ʁʋˈaʋɔ)
25
Vouvry
(bwavə)
(bwˈavo)

Fermer

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

 pˈɑpɑ ʃ eŋɡrĩʑˈi k ʀtrˈɑɔ tˈɑːrə
Le papa se fâchait quand je rentrais tard.

1.2 ArbazM:

k ʀəntrˈɑːo tɑːr ʏ pˈɑpɑ ʃ ẽŋɡrẽŋzˈiːə tˈoːtẽŋ
Quand je rentrais tard, mon papa se fâchait toujours.

2.1 BionazF:

kaã viɲˈ i mˈitʃɔ tʀˈɔpə taː - pˈapa s  maləsˈaɛ
Quand je venais à la maison* trop tard .. papa se mettait en colère.
*[mˈitʃo] ‘maison’ s’utilise souvent au pluriel.
d kˈɔʊ pltˈɑɔ də fˈɑvə
Autrefois je plantais des fèves.

2.2 BionazM:

-

3.1 ChalaisF:

-

3.2 ChalaisM:

kɔmᵄ ʀɛntrˈav tsɛ taːʁ lɪ pˈɑʁ ɕə mcjˈɛvə tɔzˈɔ ŋ kɔlˈɛʁɐ
Quand je rentrais très tard le père se mettait toujours en colère.

4.1 ChamosonF:

kæ ʁtʁˈɑv tɑːʁ pˈapa sə møtˈivə ttˈi  ʁˈɔɲə
Quand je rentrais tard, papa se mettait toujours en rogne.

4.2 ChamosonM:

mɛ ka j ʁtʁˈɑvəː bʁamˈ tɑː - ɔ pˈɪʁɛ sə mtjˈvə tœtˈi  kwœlˈ
Ben quand je rentrais très tard .. le père se mettait toujours en colère.

5.1 ContheyF:

kã nɔ ʁtrˈaːə trwa taː ɔ pɑʁ ʃœ mœtˈ tdzˈɔ  klˈɛː
Quand je rentrais trop tard le père se mettait toujours en colère.

5.2 ContheyM:

k nʊ ʁtrˈɑʋɔ tɑ ɔ pɑːʁ ʃə mɛtˈe toː t - æjrə toː t ɡrɛŋdʒˈa
Quand je rentrais tard mon père se mettait tout le temps .. était tout le temps fâché.

6.1 ÉvolèneF:

kã ʀntrˈavɔ taː l papˈa ɪrə - ḍ avˈɪ - l papˈa ɪr tza aːmalʏʃjˈa
Quand je rentrais tard le papa était .. il avait .. le papa était toujours fâché.

6.2 ÉvolèneM:

kan ỹntrˈɑːvɔ trwa tɑː lʏ mjɔ pɑːr ɪ aveɪ bjɛŋ malˈys
Quand je rentrais trop tard, le mien père il avait bien (de la) colère.

7.1 FullyF:

k ɛ ʁtʁˈɑv a maɛʒˈ  mwe tʁwa tɑ pˈapə l ˈɪʁə pɑ ktˈ - muʁənˈɑvœ
Quand je rentrais à la maison un peu trop tard papa il était pas content .. il maugréait*.
*[muʁənˈɑvœ] cf. moronâ ‘murmurer sa désaprobation’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 26.3.2017).

7.2 FullyM:

kã i ʁtrˈɑvə tɑː pˈapə ɕə mtˈaɛ  ʁadzə
Quand je rentrais tard papa se mettait en rage.

8.1 HérémenceF:

k ʁœntrˈɑɔ pɔdəfe tɑ lʏ pɑʁ ɪrɛ tɔl ŋɡrẽʒjˈa
Quand je rentrais un peu tard mon père était toujours fâché.

8.2 HérémenceM:

kɑ ʁtʀˈɑɔ pɔdəfˈe tɑː lø pˈɑʁə ʃɛ - ejɛ tɔlˈ kɔlˈʁ
Quand je rentrais un peu tard le père se .. avait toujours colère.
*[pɔdəfˈe], cf. podefé ‘un peu’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 14.3.2015).

9.1 IsérablesF:

k jʏ rʏntrˈaʋɔ tarː i par sə mətˈɛ todˈõ  rːˈadzə
Quand je rentrais tard, mon père se mettait toujours en colère.

9.2 IsérablesM:

ka jɔ rɛntrˈɑv tɑːr i pˈɑrɪ s mɛtrˈɛ  kɔlˈɛrə
Quand je rentrais tard le père se mettrait (sic) en colère.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

kã ʁntʁˈav taː l pˈɑːpɑ s mœtˈɛ tɔ l tː  -  ʁɑdz
Quand je rentrais tard le papa se mettait tout le temps en .. en colère.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

k d ʁetrˈɑv tɑː l pˈɑpɐ - e s mɛtˈæ  kɔlˈerᵊ falɛ ʁtrˈa dusmˈãː - falˈɛ fˈerə py ʃɔpˈu
Quand je rentrais tard, le papa .. il se mettait en colère, il fallait rentrer doucement .. il fallait la fermer*.
*[ʃɔpˈu] ‘clouer le bec, fermer la bouche, avoir la bouche fermée’, cf. GPSR 4: 9a s.v. chòp.

11.1 LensF:

kaã ʁɛntrˈaᶹɐ trɑ taːr - lø pˈapa - ʃ ʏŋɡrʒjˈa
Quand je rentrais trop tard .. le papa .. se fâchait.

11.2 LensM:

kœŋ ʁntrˈɑᶹɐ taːɹ - ta dabˈr dˈørə - pˈapa ʒ ʏŋɡrĩŋʒjˈa
Quand je rentrais tard .. il faut (?) bien dire .. papa se fâchait.

12.1 Les MarécottesF:

li vɪɲˈ dɛ dyˈ œ pˈɑːpa kŋ ʁntʀˈɑʋʊ tɑː
Il lui venait de la colère* au père quand je rentrais tard.
*[dyˈ] ‘colère, dépit’ (cf. GPSR 5: 553 s.v. deuil).

12.2 Les MarécottesM:

k i aʁvˈɑvʊ tʁwɑ ta lø nɥi - m atdˈɛ tɔzˈɔ -  l ʁ pa tzˈ də bun ymˈœːʁ - li vʏɲˈe də ʃakrˈe dɥe
Quand j’arrivais trop tard le soir .. il m’attendait toujours .. et il était pas toujours de bonne humeur .. il lui venait de sacrées colères.

13.1 LiddesF:

k ʁntrˈɒwə tɔ pˈapa l eːᵊ ttˈi  ʁadz
Quand je rentrais tard papa il était toujours en colère.

13.2 LiddesM:

kã ij aruʷˈɑwə tɑː pˈæpa l ɪrɛ ttˈi ɡrˈɛndz - mə mwejënˈɑvɛ
Quand j’arrivais tard papa il était toujours grinche .. il me grondait.

14.1 LourtierF:

k jo ʁãtɹˈɒə tɑ - pˈæpə ir ɪnæʁʋˈo
Quand je rentrais tard .. papa était énervé.

14.2 LourtierM:

kᵉ jɪ ʁntɹˈɑwø tɑ - pˈɐpːɐ ɪɹ tdjˈ f - ə - ɛɡɹedzɪˈæ
Quand je rentrais tard .. papa était toujours fu .. euh .. fâché.

15.1 MiègeF:

k ʋenˈivɔ ta lʏ papˈa  avˈi tɔzˈo kɔlˈeɐriɛ
Quand je venais tard le papa il avait toujours colères.

15.2 MiègeM:

kãː rntrˈavo pɑ də bɔn ˈurə l lɔ f- l pɑr ˈerə pɑ kntˈ - j ɛʀ ᵊŋ kolˈerɛ
Quand je rentrais pas de bonne heure le le f.. le père était pas content .. il était en colère.

16.1 MontanaF:

hɛ kan aʁuˈav  ʁœtˈɑʁ lø pɑpˈɑ ɛ - ʃɛ mɛtˈɪ tɔzˈɔ - aɪ tɔzˈɔ ʁˈaz
Eh quand j’arrivais en retard, le papa il (?) .. se mettait toujours .. avait toujours colère.

16.2 MontanaM:

k ʁœntrˈavɔ tra taːr - lə pˈapə ʃɛ mi tɔ - ʃə fɔtˈi tɔzˈɔ  ʁˈadzɛ - ʃ ɛŋɡrʒjˈɛvə
Quand je rentrais trop tard .. le papa se mettait tou.. se foutait toujours en colère .. il se fâchait.

17.1 NendazF:

k ʁntrˈɔɔ tɑ ɪ pap mə tskaɲˈɛə trˈɔɔ
Quand je rentrais tard le papa me grondait* toujours.
*[tskaɲˈɛə] cf. tsëncagnë ‘chicaner, gronder’ (Praz 1995: 585).

17.2 NendazM:

kː rntrˈœwɔ tɑ - ɪ pˈapə ʃə ə - eɪ tötˈ radz
Quand je rentrais tard .. mon papa se euh .. avait tout le temps colère.

18.1 OrsièresF:

kʰɐ l aʀəvˈawʏ - tʀæ tɑ - lʏ pˈɛʁə fazˈe bʀʊ
Quand j’arrivais .. trop tard .. (rire) le père faisait vilain*.
*[bʀʊ] ‘vilain, laid, violent’ (cf. GPSR 2: 815s.).

18.2 OrsièresM:

ka ʁãtʁˈaːvʏ tʁa tɑ pap eʁ ajənˈo
Quand je rentrais trop tard, papa était en colère*.
*[ajənˈo] cf. ayən ‘attiser le feu, mettre en colère’ (GPSR 2: 175).

19.1 St-JeanF:

kʰɔm jə rntrˈɑvɔ tar lʏ pˈarə ʃɛ mɛtʃjˈɛ tzˈr ŋ kɔlˈɛːr
Quand je rentrais tard, mon père se mettait toujours en colère.

19.2 St-JeanM:

kˈɔme j rntrˈaʋɔ tɑːʳ - lɔ pˈar ʃə mɛcʲˈɛvə tɔzˈɔr ŋ kɔlˈɛrə
Quand je rentrais tard .. le père se mettait toujours en colère.

20.1 SavièseF:

o kɑ rɛntrˈy taː i pɑːrə ʃi mitˈiɛː œ - iə pɑ kwɛntˈ
Oh quand je rentrais tard le père se mettait euh .. était pas content.

20.2 SavièseM:

ka ɹtɹˈɑ taː papˈa ej tøtˈŋ ɛi - er tɔt ɡrdʒjˈa
Quand je rentrais tard papa était tout le temps en .. était tout le temps fâché.

21.1 SixtF:

k d ʁtʁˈɑv tˈeʁøː - œᵈ  ʁtʁˈɑv pɑ sɔvˈ tˈeə me m ɡʁ pˈɑʁe sʏ ʁveʎˈɪvə
Quand je rentrais tard .. euh on ne rentrait pas souvent tard mais mon grand-père se réveillait.

21.2 SixtM:

-

22.1 TorgnonF:

k d tʁˈɪvɔ taːʀ lɔ pˈapa ʃe bøtˈɪɛ sˈmpʀɛː ɛ - æ- a- amalʏsˈeː ɪj  sˈmpʀ amalʏsˈɪ
Quand je rentrais tard le papa se mettait toujours euh .. a.. a.. en colère il est toujours fâché.

22.2 TorgnonM:

kn d ɑrøvˈɪo tɑːʁ lɔ pˈɑpɑ j ɛ smpʀ ɑmɑløsˈe
Quand j’arrivais tard le papa il est toujours en colère.

23.1 TroistorrentsF:

k aʁvˈavɔ ta lə nɥɛ ɛːœː - lø pˈɑːʁ mə debatˈɑvɛ
Quand j’arrivais tard le soir euh .. le père me querellait.

23.2 TroistorrentsM:

aː kɛ tʀˈɑʋ tʀwa taː - lə pɑpˈɑ s fzʏ tˈodzo dʏˈ
Ah quand je rentrais trop tard .. le père se faisait toujours de la colère*.
*[dʏˈ] ‘colère, dépit’ (GPSR 5: 553 s.v. deuil).

24.1 Val-d’IlliezF:

oː kã sˈaɛ- cã vʏɲˈav ɔ l otɔ be ta lʊ paʁ l iʁ pa dʏ ɡoː
Oh, quand je s.. quand je venais à la maison bien tard le père il était pas du goût (= ce n’était pas à son goût?).

24.2 Val-d’IlliezM:

kã ʁʋˈaʋɔ  ʁtæː œ lə pæʁ sə - l ˈɔə - s btˈa tʊdzˈ - l ˈɔɔ tɔdzˈ ʁˈɑdz
Quand j’arrivais en retard le père se .. il avait .. se mettait toujours .. il avait toujours colère.

25.1 VouvryM1:

kã m bwˈavə trwa ta lə lʏ pˈaʁɛ ɛ ɕ ʁaɡʲe- ɕ ʁadʑˈiv
Quand je me rentrais* trop tard le le père il s’enrag.. s’enrageait.
*[m bwavə] ‘je me rentrais’, cf. emboué ‘rentrer les vaches à l’étable’ (NDPV 1997: 641; FEW 1: 463b; ALF suppl. 78: 965). La forme réfléchie «se rentrer, en parlant d’une vache» est attestée dans le fichier du GPSR, notamment à Val-d’Illiez s.v. inb. Le sens ‘se rentrer, en parlant d’un être humain’ est sans doute analogique.

25.2 VouvryM2:

kã m bwˈavo dᵊ- trɔ tɑ lə lə l paɹ sɛə sə bwʊtˈavə tɔdzˈɔ ː  kwelˈeə
Quand je me rentrais d trop tard le le père se se mettait toujours en en colère.
*[m bwˈaʋo] ‘je me rentrais’, cf. emboué ‘rentrer les vaches à l’étable’ (NDPV 1997: 641, FEW 1: 463b, ALF suppl. 78: 965). La forme réfléchie «se rentrer, en parlant d’une vache» est attestée dans le fichier du GPSR, notamment à Val-d’Illiez s.v. inb. Le sens ‘se rentrer, en parlant d’un être humain’ est sans doute analogique.