Menu

Comparer

Comparer la carte 33220 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Index

   

Critères de recherche

Cartes

«lui» : le pronom personnel du régime indirect, 3e personne du singulier, phrases affirmatives; formes pleines (préconsonantiques et enclitiques)

 
parler de
témoin
féminin
témoin
masculin
1
Arbaz
[y, ʏ]
[y, ɪ]
2
Bionaz
[lɛɪ]
[lɛɪ, læɪ]
3
Chalais
-
[li, ]
4
Chamoson
[lɐtø, ltʏ, ɐtə, t, lɥi, laɛ]
[atɛ, atə, lɥi, y]
5
Conthey
[, ʏ]
[lʊitɛ]
6
Évolène
[l]
[lʏlʏ, lʏlɥi, lʏlʏe]; Ø
7
Fully
[ʎae, lɥaj, , jæɛ]
[jaɛ, jæj, ae]
8
Hérémence
[li, , lɥɪ]
[, ]
9
Isérables
[ʎə, ɛɪ]; Ø
[ʎ]; Ø
10
La Chapelle-d’Abondance
[ʎï, l]
[, , l]
11
Lens
[li, ʎ]
[, lɥɪ]
12
Les Marécottes
[li, ʎɪ]
[li, i]
 
parler de
témoin
féminin
témoin
masculin
13
Liddes
[i, ɪ]
[ɪ, ]
14
Lourtier
[i, ɪ]; Ø
[i, ]
15
Miège
[li]
[l]; Ø
16
Montana
[li]
[li, ʎi]
17
Nendaz
Ø
Ø
18
Orsières
[li, ʎi, ji, i]
[ji]
19
St-Jean
[li, ʎi, lɥi]
[li]
20
Savièse
[ʏte]; Ø
[ʏtʏ, wɪt]
21
Sixt
[, ʎɪ]
[li, ʎi, lɥi]
22
Torgnon
[, ʎɪ, ʎʏ]
[ʎë]
23
Troistorrents
[la]
[]
24
Val-d’Illiez
[l]
[la]
25
Vouvry
[]
[, la]

Fermer

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

ʏ fɛʒ õ ku d ɥe
Je lui fais un clin d’œil.
vɛʒ y tɕɥˈɛdr o ku
Je vais lui tordre le cou.

1.2 ArbazM:

ʋˈɛʒʏ y - tʃɥˈɛːdr o kˈu
Je vais lui .. tordre le cou.
ɪ tir ɑ wˈeŋɡwɑ
Elle lui tire la langue.

2.1 BionazF:

sta matˈ nɪ falˈɪ lɛɪ tʊrnˈɪ pltˈɪ m bʊtˈ
Ce matin j’ai dû-lui (litt. j’ai fallu-lui*) replanter un bouton.
*Emploi personnel du verbe «falloir»; cf. carte n° 71120; enclise du pronom régime.
la kˈaɲə l a sˈɑɪ fa baʎˈɪ lɛɪ da beː
La chienne elle a soif il faut lui donner (litt. donner-lui) à boire.

2.2 BionazM:

lɛɪ fˈɑa tsəmˈẽː ɑ ɑ - ɑwˈʊ lʏ stɑmpˈɛlːə
Il lui faut marcher a.. euh .. avec les béquilles.
ny baʎˈa læɪ də tsˈɪfːlɑ ŋ tsˈɪfːlɑ cjœ lɑ lɑ mˈarka ɕu l kʲɪ
J’ai donné lui de gifle une gifle qu’il a la marque sur le cul.

3.1 ChalaisF:

-

3.2 ChalaisM:

vˈeʒö li twˈdrə lɔ k'ɔʊ
Je vais lui tordre le cou.
fɑʒ ŋ ko d ɥœs
Je lui fais un clin d’œil.

4.1 ChamosonF:

 ts l a sˈaɛ - ï fʊ lɐtø βajˈɪ a bˈaɪʁ
Le chien il a soif, il faut lui donner à boire.
vˈɐz ltʏ tʃɥˈedʁ ɔ ku
Je vais lui tordre le cou.
ɐtə fˈazo õ kl d œj
Je lui fais un clin d’œil.
n t ɑ bajˈə na fʃˈaj - l a  fˈsə tˈtɑ ʁʊˈɔdzɐ
On lui a donné une fessée .. il a les fesses toutes rouges.
laɛ ʒˈyst  mwɛ d ˈiwə d l eːkwˈɛl
Mets-lui juste un peu d’eau dans l’écuelle.
lɥi tˈiʁɛ ɐ lˈvwɐ
Elle lui tire la langue.

4.2 ChamosonM:

n atɛ tˈiʁ ə lˈwæ
Elle lui tire la langue.
atə fˈazɔ  kl -  kl d ɔˈaɛ
Je lui fais un clin .. un clin d’œil.
vˈazʏ lɥi tʃʲˈdʁᵊ ɔ kʊ
Je vais lui tordre le cou.
n y a bajˈæa ɔn admïnistʁˈɑjɐ - n a  fˈsɐ ʁˈdzɛ
On lui a donné une fessée .. il en* a les fesses rouges.
*Pour cet emploi deen «sans valeur grammaticale très nette», cf. Marzys 1964: 51-52.

5.1 ContheyF:

ɔ ts a ʃɛ - fʊ bajˈɛ a bˈɛerɐ
Le chien a soif .. il faut lui donner à boire.
n ˈʒɔ ʏ tɔːdr ɔ kʊ
Je vais lui tordre le cou.

5.2 ContheyM:

lʊitɛ θˈoɲʊ də l uˈe
Je lui cligne de l’œil.

6.1 ÉvolèneF:

lʏ ts j a ʃek f l bajˈɪ a ber
Le chien il a soif, il faut lui donner à boire.

6.2 ÉvolèneM:

lʏlʏ feːʒ  kwŋ dɛ l wˈɛlɛ
Je lui fais un clin d’œil.
vˈeʒɔ lʏlɥi tɥˈːdrə lɔ kɔsˈŋ
Je vais lui tordre le cou.
lʏlʏe mˈɔθra la lˈɛŋwa
Elle lui* montre la langue.
*[lʏlʏe] est une forme habituelle du pronom régime indirect chez l’informateur d’Évolène (cf. la carte n° 33220). Nous considérons donc que dans cet énoncé, le clitique sujet féminin (qui serait également [lʏ]) est probablement absent.
j     œm baʎa na bˈŋna fwatˈɑ - j a lœ pˈɔt fin ʀˈz
On (lui) a (litt. ils (lui) ont) donné une bonne fessée .. il a les fesses toutes rouges.

7.1 FullyF:

ʎae fiʒ  ku də ʒ oˈɑɛ
Je lui fais un clin de z-yeux.
i ʋi lɥaj t'ɔʀdʀə la dy- la ɡˈɔʀdzə
Je vais lui tordre la du.. la gorge.
la kˈaɲë l a ʃˈaːe fo bajˈɛ a bˈaɛʁᵊ
La chienne elle a soif, il faut lui donner à boire.
ni bajˈæ ɛna fwtˈʊ - na fwatˈʊ - l a lʏ tɕy t ʁˈɔdzə
J’ai donné lui une fessée .. une fessée .. il a le cul tout rouge.
jæɛ tʁˈiə la lˈwa
Elle lui tire la langue.

7.2 FullyM:

jaɛ feʒ  ku də ʒ waj
Je lui fais un clin de z-yeux.
n ː - nə  - n  bajˈa jæj nɐː - nɑ fwætˈɑj - l a lʏ dɑʁˈɛ tɔ rʷˈɔdẓɐ
Nous avons .. nous euh .. nous avons donné lui une .. une fessée .. il a le derrière tout rouge.
l ktijˈ e - ae tsɑ deʒˈ lɪ zɔnˈaɛ
Le jupon il .. lui tombe sous les genoux.

8.1 HérémenceF:

li faʒ  ku d ˈɛ
Je lui fais un clin d’œil.
e kˈaɲe i a ɕk fʊ baʎˈe bjr
La chienne elle a soif, il faut lui donner boire.
ˈaʒʊ lɥɪ twd lʊ kˈʊːʎᵉ
Je vais lui tordre le cou.

8.2 HérémenceM:

fˈɑʒɔ  kɔ d ʊˈɛ
Je lui fais un clin d’œil.
ˈɑʒə cˈødrɔ lɔ kˈuːje
Je vais lui tordre le cou.

9.1 IsérablesF:

ʎə fˈazö dœɪ z ɥi
Je lui fais des yeux.
ə ʋˈëzə twːdr ˈɛɪ o ku
Je vais tordre lui* le cou (rire).
*[ˈɛɪ] ‘lui’ (cf.Favre-Fournier 1969-72: 356 s.v. êy).
ɪ tsŋ l a sɛj - fo     bˈɐʎe bˈɛɪrɛ
Le chien il a soif .. il faut (lui*) donner à boire.
*«On omet le pronom régime le plus souvent dans les patois qui expriment rarement le pronom sujet» (Marzys 1964: 57-58).

9.2 IsérablesM:

    fˈazə l œʏ
Je (lui*) fais l’œil.
*«On omet le pronom régime le plus souvent dans les patois qui expriment rarement le pronom sujet » (Marzys 1964: 57-58).
ə n i- ʎ ɐvˈm bajˈa na wə- na wiɕtˈɑːjə
Euh nous a.. lui avons donné une f.. une fessée.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

a θˈna a sˈaæ fʊ ʎï dø- bajˈe a bˈæɛʁ
La chienne a soif, il faut lui do.. donner à boire.
ve l kɑsˈɑ l ku
Je vais lui casser le cou.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

d fe õ klŋ d øʏ uwˈɛ
Je lui fais un clin d’œil ouais.
tiʁ la lˈwœ
Elle lui tire la langue.
ve l tˈɔʁdʁə l ku
Je vais lui tordre le cou.

11.1 LensF:

lø tsˈeŋ j a ʃi - fa ʎï balˈ a bˈiːr
Le chien il a soif .. il faut lui donner boire.
ur vˈʏdə də li tᶣˈɛdrə lɔ kuʎ
J’aurais envie de lui tordre le cou.

11.2 LensM:

fe ŋ ɡʊ d wɛʎ
Je lui fais un clin d’œil.
ˈeʒɔ lɥɪ tɥɛrdr lɔ kuʎ
Je vais lui tordre le cou.

12.1 Les MarécottesF:

ʎɪ feʒ yna kʎɔɲˈɑ
Je lui fais un clin d’œil.
li vɪɲˈ dɛ dyˈ œ pˈɑːpa kŋ ʁntʀˈɑʋʊ tɑː
Il lui venait de colère* au père quand je rentrais tard.
*[dyˈ] ‘colère, dépit’ (cf. GPSR 5: 553 s.v. deuil).

12.2 Les MarécottesM:

i wɛ tɥˈɛdʀɛ la ɡˈɔʀdz
Je lui veux tordre la gorge.
li ʃˈɔɐ la lˈwɐ
Elle lui sort la langue.

13.1 LiddesF:

d iː - sˈɔːrt la lˈwa
Elle lui .. sort la langue.
a si i ʋe ɪ cjˈedɹœ lɔ ku
À celui-ci je vais lui tordre le cou.

13.2 LiddesM:

ve ɪ tʃydɹ l ku
Je vais lui tordre le cou.
di mˈotrə la lˈwɐ
Elle lui montre la langue.

14.1 LourtierF:

ø tsɛ æ ʃaː - f i bɛjˈï bˈɑɛ
Le chien a soif .. il faut lui donner boire.
 ʋeʒ ɪ tɕɥˈɛd  kʊ
Je vais lui tordre le cou.
    mt ɐ lˈwɐ
Elle (lui) montre la langue.

14.2 LourtierM:

i i fɐʑ næ ɬøɲatˈɑːj
Je lui fais un clin d’œil.
e ʑˈypɛ vɛŋ tkə deʑˈy dznˈɛ
La jupe lui vient jusque dessous les genoux.

15.1 MiègeF:

vˈeʒø li fˈerə dɛ l ɥɛs
Je vais lui faire de l’œil.

15.2 MiègeM:

ø l fe de l ɥɛs
Je lui fais de l’œil.
ɪ     tˈɪrə la lˈwɑ
Elle (lui) tire la langue.

16.1 MontanaF:

œː wˈeɪ matˈŋ e fɑlˈu li kˈudrɛ  bɔtˈɔ
Euh aujourd’hui matin, j’ai dû* lui coudre un bouton.
*Emploi personnel du verbe «falloir»; cf. carte n° 71120.

16.2 MontanaM:

ˈeʒ dï li tɥɛdr lɔ kuʎ
Je vais de lui tordre le cou.
ʎɪ fe dœ l ʏˈœʎ
Je lui fais de l’œil.

17.1 NendazF:

wɪ matˈ  dʒʏ     ʁəkˈdr m bɔtˈ
Aujourd’hui matin j’ai dû (lui) recoudre un bouton.
ʋɑʒə     ntʃɥˈɛdr o ku
Je vais (lui) tordre le cou.

17.2 NendazM:

ʋwˈaʒœː -     ntʃɥˈdr o kʊ
Je vais .. (lui) tordre le cou.

18.1 OrsièresF:

li mˈɔtʁə la lˈɛŋwɐ
Elle lui montre la langue.
ʎi fˈeʑᵊ  kl d jᵊ
Je lui fais un clin d’œil.
la tsˈɛnːa l a sˈaɛ fʊ ji bˈai bˈæeʁø
La chienne elle a soif il faut lui donner boire.
wɛ nɔ pɔʀtˈaʋɛ la peː tʃʏ lʊ kwɔʁdaɲˈɛ - œ pwˈaɪ i takʷɔnˈɑʋə lʊ kuˈɛ - n ɛe dəœ- nɔ pʀze kɔ lʊ kwɔʁdaɲˈɛ a mezˈø - ad falˈive i bˈaɪ la pẽʃˈø - ə paʋ  fʀ p dzˈøɔ - pɔ fiʀ li bwˈœtːə
Oui nous portions la peau chez le cordonnier .. et puis il tapait* le cuir .. nous avons de.. nous prenions encore le cordonnier à la maison .. alors il fallait lui donner la pension .. et payer un franc par jour .. pour faire les chaussures.
*[takɔnˈɑʋə] cf.takoná ‘frapper’ (FEW 17: 301 s.v. *takko).

18.2 OrsièresM:

vˈizi ji tʃᶣᵋhˈɛdʀ l ku
Je vais lui tordre le cou.

19.1 St-JeanF:

li fɑʒ ŋ ko d wɛs
Je lui fais un coup d’œil.
wej matˈŋ m a falˈu ʎi kowdr m bɔtˈŋᶢ
Aujourd’hui matin il m’a fallu lui coudre un bouton.
jə vɪ lɥi tˈør lɔ kˈoʊ
Je vais lui tordre le cou.

19.2 St-JeanM:

li kʟˈiɲɔ dɛ l uˈɛs
Je lui cligne de l’œil.

20.1 SavièseF:

vˈɑːʒo ʏte tɥɛdɹ ɔ kɔ
Je vais lui tordre le cou.
eː ɪ ts l ɑ ʃɪ - fo     bˈɑʎe ɑ bi
Euh le chien il a soif .. il faut donner à boire.

20.2 SavièseM:

ʋˈɐʒə ʏtʏ cɥdr o ko
Je vais lui tordre le cou.
ɪ   tˈɪrɛ ɑ wŋwɑ
Elle (lui) tire la langue.
wɪt ɑm bajˈa ɛna - ɛːna pʷtˈaɛ l ɛː ɛ pˈte tˈətë ɹɔdz
On lui a (litt. ils lui ont) donné une .. une fessée il a les fesses toutes rouges.

21.1 SixtF:

la θnˈɑ ɑ sɛ fɔ bɐʎˈ  bɛr
La chienne a soif il faut lui donner à boire.
a mˈɑœ vɛ ʎɪ tʊd lø kʊː
Ah moi je vais lui tordre le cou.

21.2 SixtM:

m ã va li far  - də l we
Je m’en vais lui faire un .. de l’œil.
i ʎi a trijˈɐ la lˈɡɛ
Elle lui a tiré la langue.
lɥi a fɔtˈy na pɔdˈaðɐ
On lui a fichu une fessée.

22.1 TorgnonF:

la kˈaɲə - ʎ a ɕˈɛe fʊ baʎˈɪ a bˈeɛ
La chienne .. elle a soif il faut lui donner à boire.
ʎɪ fe  kʏ dɛ ʒ ʊˈɛ
Je lui ai fait un coup de z-yeux.
də vʏ ʎʏ tˈɔʀdɛ lɔ cï
Je vais lui tordre le cou.

22.2 TorgnonM:

də vʏ ʎë tˈɔrdə lo kyː
Je vais lui tordre le cou.

23.1 TroistorrentsF:

e vˈzɔ la tˈɑʁdʁe lʏ kʊ
Je vais lui tordre le cou.

23.2 TroistorrentsM:

vwɑ tˈɑdʁø lʏ kˈu
Je veux lui tordre le cou.

24.1 Val-d’IlliezF:

ɑː lu paʁ n atsətˈav pɑ l- ː fɐsˈa la butsəʀˈe ɐwi lu kaj - k  l bajˈɑvœ a mẽdʒˈi tɔ l  puʁ s
Ah les parents n’achetaient pas l.. on faisait la boucherie avec le cochon .. qu’on lui donnait à manger tout l’an pour ça.

24.2 Val-d’IlliezM:

la fˈyzɔ  kl d ˈjə
Je lui fais un clin d’œil.

25.1 VouvryM1:

vˈëʒ majˈe l ku
Je vais lui tordre le cou.

25.2 VouvryM2:

ɑ fʊty na rʃˈɑ øl tˈɛ tɔ ʁˈɔdzə
On lui a foutu une rossée il était tout rouge.
la mˈtʁe la ʊ- lˈwa
Elle lui montre la langue.