Comparer

Comparer la carte 33200 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Index

     

La morphologie du pronom objet direct de la 3e personne du singulier: les formes du féminin singulier

 
parler de
témoin
féminin
témoin
masculin
1
Arbaz
ɔ
2
Bionaz
ala
la
3
Chalais
-
la
4
Chamoson
-
a ɑɛtə atœ
lɐtə læt
5
Conthey
at
aat
6
Évolène
l
la
7
Fully
-
la   
8
Hérémence
ala
9
Isérables
-
   
10
La Chapelle-d’Abondance
l
lal   
11
Lens
la
ala
12
Les Marécottes
lal   
la
 
parler de
témoin
féminin
témoin
masculin
13
Liddes
l
la
14
Lourtier
ɑj
aɐaj
15
Miège
   
ala
16
Montana
la
la   
17
Nendaz
-
w
18
Orsières
lal
la
19
St-Jean
lal
la
20
Savièse
-
   
21
Sixt
lal
lal   
22
Torgnon
l
la
23
Troistorrents
-
la
24
Val-d’Illiez
la
ala
25
Vouvry
la   

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

ɔ* ˈmɛ pɑ
Elle l’aime pas.
*[ɔ] est une forme du pronom régime féminin prévocalique dans les parlers qui tendent à vocaliser le [l] initial.

1.2 ArbazM:

bˈɔtɕlɑ wɑː - fˈɛrmɑ wɑː
Boucle-la .. ferme-la.

2.1 BionazF:

mˈdzɔ na ʁæklˈɛtːə œ seʎˈə sə fɪ pa la ʁaklˈɛtːə meʊ b  la kɔ-  n a kʊɲesˈ
Je mange une raclette euh ici on fait pas (litt. se fait pas) la raclette mais bon on la co.. on nous la connaissons.
pɛʁkˈɛ nɔː dɪˈɛ dʒwˈŋœ œ sˈala kə pɑs ʊ f də nˈʊtʀa valˈɑda la dwˈɑʁə l tʃjøˈɛ la k- la kʊɲɪsˈ ply z ɔ- pɑ pɪ t bj ɛ
Parce que nous nous appelons (litt. disons) «[dʒwˈŋœ]» (‘rivière’)1 euh celle que passe au fond de notre vallée «la Doire» c’est-à-dire nous la c.. la connaissons plus ou .. pas plus tant bien2 eh.
2Il faut sans doute comprendre : «le nom officiel de ‹Doire› est connu mais inusité».

2.2 BionazM:

fʁˈəmʊ tuʒˈu ˈowə lɑ cʎˈʊː
Je la ferme toujours avec la clé.
ɑː nɪ vɑ{ʁ}dˈʊ - nɑ mˈɔdz də kɑtʁ ãŋ pə la mɪː bɑʁˈɪ
Ah j’ai gardé .. une génisse de quatre ans pour la mener combattre.

3.1 ChalaisF:

-

3.2 ChalaisM:

laː ʃatˈɛl ʃe pa ʃɪ kˈtə la ɡardˈa kɔm mɔzˈŋ u bŋ la fɛr ɛnˈik əː ʒenˈisə
La Chatel je sais pas si je dois la garder comme génisson ou bien la faire venir euh génisse.

4.1 ChamosonF:

-

4.2 ChamosonM:

n ɑɛtə m- n atœ mˈːtrə dy dæ
On la m.. on la montre du doigt.
mi j - lɐtə fˈɑʁmɛ ʒˈɑma a flo
Mais moi je la .. la ferme jamais à clé.
n a lˈɑːsᵊ sœtʃˈœ s ɔ pʁo
Et nous la laissons sécher sur le pré.
tsatˈaɲ sɪ pɑː - sə wɔ læt fˈiʁə valˈɑː mwdzˈŋ - u b ʋaʁdˈɑː - ʒënˈisᵄ
Châtaigne, je sais pas .. si je veux la faire vêler génisson .. ou bien garder .. génisse.

5.1 ContheyF:

a ʃwˈɛerə mdzœ pɑː d tse ʃaˈɑː - at amə pɒ
La sœur mange pas de viande salée .. elle l’aime pas.

5.2 ContheyM:

a fˈɛʁmo ʒamˈɪ a tθʊ
Je la ferme jamais à clé.
at ˈaʃə ʃtʃˈe ʃy ɔ pru
On la laisse sécher sur le pré.

6.1 ÉvolèneF:

lʏ mɛ ʃwˈœra l mzˈɛ pa dʊ t dɛ tse ʃalˈajʏ - lː ˈamə pa
La mienne sœur elle mange pas du tout de viande salée .. elle l’aime pas.

6.2 ÉvolèneM:

ɛ la laʃˈẽŋ ʃtʃjˈɛ dɛʃˈu lɔ prɑ
Et nous la laissons sécher sur le pré.

7.1 FullyF:

-

7.2 FullyM:

    lˈɑːʃə ʒətsˈ ʒʏ lʏ pro
On (la) laisse sécher sur le pré.
ə tsatˈaɲe ʃi pa ʃ wˈaɛ la fˈerə væɪlˈɑː mwdzˈ - y b mwˈdzə
Euh Châtaigne je sais pas si je veux la faire vêler génisson .. ou bien génisse.

8.1 HérémenceF:

lə ʃwɛr a m pˈekə pɑ d tsɛ ʃɑlˈɑj lˈɑmə pɑ
La sœur à moi mange pas de viande salée elle l’aime pas.

8.2 HérémenceM:

a fˈɛrmɔ ʒamˈɪ ɔ la cjˈɑ
Je la ferme jamais avec la clé.
wɛ dɪ tɪ ʃœ  la œ -  vˈeʏ bj la d blˈtsəʏ k j a pa də bruʎˈɑ tɔe ke - ɔ j a lɔ brɔʎˈɑː - ap  v la pwˈtə dʊ sɛrvˈ ɑ œ deʁˈɪ kɔ  la vˈɪ trɛ bj ˈɔrɑ
Oui depuis de ici on la euh .. on voit bien la Dent Blanche quand il y a pas de brouillard {..}.. maintenant il y a le brouillard .. après on voit la pointe du Cervin à euh derrière euh que on la voit très bien maintenant.

9.1 IsérablesF:

-

9.2 IsérablesM:

j ɕʊ - θʊ ʒɑmˈœ ɛ θa
Je ferme .. la ferme jamais à* clé.
*Pour l’emploi de la préposition [] à la place de à + article défini, voir la carte 21020.
n     ɐʃˈ ʃetʃjˈë ʃᶷ ɔ prɑ
(L’herbe) Nous laissons sécher sur le pré.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

ma swˈaʁə mˈœzə pa d vjˈãdaː sɛθˈaː - nə l ˈaːmɛ pɑ
Ma sœur mange pas de viande séchée .. elle ne l’aime pas.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

ɑvˈŋ iʁ to wɑɲˈɑ pɛʁ ˈke j avˈɛ dœː də də dɛ blo kɛ - ɛ blo dɛ fʁɔmˈ d ˈɔʁðə dɛ fˈɑːvɛ - əlˈɔʁ e ɐtˈɔ n ɛmɛnˈɑʋ s ə l ɑtɥˈ - pɔʁ ɛ fɪ mˈɛœdə po bɑjˈeː e kɑjõ e ve - pe pɔʁ nɔ - sə depˈ s {ki / k i} fwɛ d la bˈunɑ fɑʁnˈɑ el ɐʋ- ɛl aʁˈ pə - l ɑʋˈɑʋ pɔʁ nɔ
Avant c’était tout semé par ici il y avait de de de du blé quoi .. le blé du froment d’orge des fèves .. alors également (?) on en amenait (litt. ils en amenaient) ça à l’automne .. pour les faire moudre pour donner aux cochons aux veaux .. puis pour nous .. ça dépend ce {qui / qu’il} fait de la bonne farine elle av.. elles étaient pour.. ils l’avaient pour nous.
la fɛrm a klo la pˈortɐ
Je la ferme à clé la porte.
    lˈɑːʃe ʃtθˈi ɕy lə lə - ɕy l pl- wɛ ɕy l təʁˈ
On (la) laisse sécher sur le le .. sur le pl.. oui sur le terrain.

11.1 LensF:

lø ʃwˈːra mˈzœ pa d tsɛr ʃalˈɑjɛ - la lˈmɛ pa
La sœur mange pas de viande séchée .. elle l’aime pas.

11.2 LensM:

la klˈuʒɔ pɑ - la fˈɛrmɔ pa a kla
Je la ferme pas .. la ferme pas à clé.
a faʒˈeŋ ʃɛkˈa h lɔ pra
Nous la faisons sécher sur le pré.

12.1 Les MarécottesF:

la kwˈɛːfə l ɑ d ʀybˈ pɔ     jœtˈɑː dəʒˈʊ l ku - ɛ b dɑʀˈɛ daʒˈʊ l ʃiɲˈᶢ
La coiffe elle a de rubans pour (la) lier dessous le cou .. et bien derrière dessous le chignon.
la ʎˈœødz ˈncʲə ʃɛʀvˈiv a mənːˈɑ lʊ bu - lœ fˈɛ lɔ ʃɔtjˈiːə - tœ ʃ ke - lə fœmˈeːɪ - tœ ʃ kə tʀ- k  pɔvˈɛ mənˈɑ avwˈɪ la jœːdz -  l plejˈɪəvə ʃytˈɔ d ʏvˈe k j avˈɛ la n
La luge ici servait pour porter le bois .. le foin la litière* .. tout ce que .. le fumier .. tout ce que trai.. qu’on pouvait porter avec la luge .. on l’utilisait surtout en hiver quand il y avait la neige.
*[ʃɔtjˈiːə] cf. chotêe n.m ‘litière’ (FB 1960: 146)
la fˈeːte l vwe dœ mɛ də dɪsˈmbʁᵊ
On la fête le huit du mois de décembre.

12.2 Les MarécottesM:

la klˈuʒʏ ʒamˈe adʁˈɛ awˈe la klo
Je la ferme jamais comme il faut* avec clé.
*Pour les différents sens d’[adʁˈɛ], cf. GPSR 1: 133b s.v. adri.
ʃi ã tsatˈaɲa ʃï pɑ ʃʏ la w fˈer vˈi ː velˈɑ mʷˈdzʏ - b mʷdzˈ
Cette année Châtaigne je sais pas si je la veux faire vêl.. euh vêler génisse .. bien génisson.

13.1 LiddesF:

ma ʃˈeʴa də mədzœ pɔ la w- laː tsɛ səts - də l ˈãm pɔ
Ma sœur elle mange pas la v.. la .. viande sèche .. elle l’aime pas.

13.2 LiddesM:

la θˈuʒœ ʒɑmˈæ æ θo
Je la ferme jamais à clé.

14.1 LourtierF:

ma ʃwˈa mˈʏdzə pɑ də ʏ- də ts ʃəts - ɑj ɑmə pɑ
Ma sœur mange pas de u.. de viande séchée .. elle l’aime pas.

14.2 LourtierM:

ɐ kʎˈuʒə ʒamˈɛ ɑw ɑ ɦlo
Je la ferme jamais à clé.
n aj ˈaʃ ʃtsjˈø ʃ o pɹo
On la laisse sécher sur le pré.
tsatˈæɲɪ jʏ ʃ pɑ si a ʋˈ fˈirʏ vëjˈa pø mödzˈ ʊ be si a wëi wɑrdˈɑ tˈuːrɐ
Châtaigne je sais pas si je la veux faire vêler pour génisson ou bien si je la veux garder «toura»*.
*[tˈuːrɐ], toura n.f. ‘génisse de trois ans’.

15.1 MiègeF:

n avitˈ lɛ majˈ ke n ʃejitˈŋ - ɛ nɔ     tsarzitˈ ʃu lɛ lɥˈɛzɛ - ɛ nɔ - nɔ vinitɛ- lɛ vˈɑtse tiriˈevɔm bɑ kiː - l lɥˈɛsjɛ dɛ pf
Nous avions les mayens où nous fauchions l’herbe .. et nous (la) chargions sur les luges .. et nous .. nous veni.. les vaches tiraient en bas .. les luges de foin.

15.2 MiègeM:

ø fˈɛʀmo ʒœmˈe a klɑː
Je la ferme jamais à clé.
 lə ʃolˈe ke a ʃˈœtsœ
C’est le soleil que la sèche.
ʃʏ pa ʃ wɐ laː - ɐ fwˈrə vel- vilˈa u ɹɐl ɡardˈa ɐ lɐ ə l- la la tenˈie mˈɔze
Je sais pas si je veux la .. euh faire vel.. vêler ou la (?) garder à la à la.. la la garder génisse.

16.1 MontanaF:

lʏ frˈɑːrə vɛjˈit la - la fiᵑsˈe ŋ katsˈtø pɔ ʃɛŋ kø - lʏ bɔ paʁ la lŋmˈavɛ pɑ
Mon frère voyait la .. la fiancée en cachette parce que (litt. pour ce que) .. le beau-père l’aimait pas (elle, la fiancée).

16.2 MontanaM:

ø la fˈœrmo ʒʲamˈɪ a kʎa
Je la ferme jamais à clé.
 lø ø - fˈeha partikylˈɛre ɛ ʃiŋ ɡra - ʃiŋ ɡra lə lə fˈeha patrɔnˈalːa - ma ʃə trˈʊvə tˈɔz -     mˈœtɔn tɔzˈɔ la ʃəkˈɔndɑ dʏmˈeŋzʏ - də mˈɑ
Et la euh .. fête particulière est saint Grat .. saint Grat la la fête patronale .. mais elle se trouve toujours .. on la met (litt. ils mettent) toujours le deuxième dimanche de mai*.
*Saint Grat, évêque d’Aoste au Ve siècle, saint patron de l’église de Montana-Village, est fêté le 7 septembre. La fête patronale est célébrée le premier dimanche du mois (http://www.noble-louable.ch/eglises/mtv/mtv_renovation.html, 16.10.2016).
lˈɑʃə ʃekˈɑ h lɔ prɑ
On la laisse sécher sur le pré.

17.1 NendazF:

-

17.2 NendazM:

w ˈɑʃə ʃetɕəˈɑ
On la laisse sécher.

18.1 OrsièresF:

mdz  pwɛj fu l
Mange et puis ferme-la.
ma ʃwˈæʁə mˈdzɛ pa la tsɛ sˈɛtsə la lˈɑːmɛ pɒ
Ma sœur mange pas la viande sèche elle l’aime pas.

18.2 OrsièresM:

la fi sətʃˈ sy l pʁo
On la fait sécher sur le pré.

19.1 St-JeanF:

ɑ j l awˈɛʃ ə ə ʃɔnˈɑ la kʟɔsɛ lj ɛ - œ - lj ɛ l ɛ əʃˈɪ ʎwẽn i frŋ  kɔtˈe ɔpɔʒˈɑ də vəlˈɑːzɔ mɑ e ʃɪ jɔ ʃɪ a la fɛnˈɛhra jɔ l awˈeʃɔ ma atramˈ na
Ah je l’entends euh euh sonner la cloche elle est .. euh .. elle est c’est assez loin c’est droit au (litt. en) côté opposé du village mais euh .. si je suis à la fenêtre je l’entends mais autrement non.
ʏ tsiŋ a - l a m- mwɛːʃa - ɛŋ ɐː la kʊːʃ
Le chien a .. l’a m.. mordue .. en euh .. la cuisse.
- ɛ pwɔ aprˈɪ jo jɔ - jɔ pw jɔ fˈaʒɔ  rˈɔʃɔ ɛ pwɛ jɔ - jɔ -  rɔʃ awˈe dɛ fɑrˈina ɛ dɛ bˈuːᶢɔ ɛ pwɛ aprˈe  n ɑʒˈutɛ - jɛ lʏ vj bˈŋna - la fa laɕjˈɛ kwˈirɛ bjj lntˈ
.. et puis après moi je .. moi puis je fais un roux et puis je.. je.. un roux avec de farine et de beurre et puis après on on ajoute .. elle elle vient bonne .. il la faut laisser cuire bien longtemps.
m frar vjˈvɛ ʃa fijsˈe ŋ katsˈtə pɔ ʃɪŋ kjɛ m pˈarə lɑmˈɑvɛ pa
Mon frère voyait sa fiancée en cachette parce que (litt. pour ce que) mon père l’aimait pas.

19.2 St-JeanM:

la lˈaːʃə ʃɛkˈja ʃu lɔ pra
On la laisse sécher sur le pré.

20.1 SavièseF:

-

20.2 SavièseM:

n     ˈɑʃe øː ʃtʃjˈe ʃo ɔ pra
On (la) laisse euh sécher sur le pré.
ː tsatˈaɲœ ʃɪ pa ʃe mː wë * feː ʋywˈaː - m- mödznˈe u b - ø -  - u b mɔdzˈ
Euh Châtaigne je sais pas si m.. je veux la faire vêler gé.. génisson ou bien ou.. ou.. ou bien génisse.
*[tø] est une forme tronquée pour le pronom régime «renforcé» [atø].

21.1 SixtF:

la sfɑ ɐ l øɲˈ  la fa œ kɔm œ - ʁʊtˈɪ lʊ z øɲˈ - d l bˈyʁə - n ɪ me na kuʎˈ d lɑ faʁnˈa - ɛ ɛ aprˈɪ me l e frˈɛdə e  braf e weː ɪ fa la sfɑ ɐ l øɲˈ
La soupe à l’oignon on la fait euh comme euh .. rôtir les oignons .. dans le beurre .. on y met une cuillère de la farine .. et et après on met l’eau froide et on mélange et ça fait la soupe à l’oignon.
ma sɛʁˈɔ n m pa la vjˈdɐ səθjˈaɪ nœ l am pɑ
Ma sœur n’aime pas la viande séchée elle ne l’aime pas.

21.2 SixtM:

mːø mə suvˈən - k la prømˈiə pˈiːʶɐ t s- ə pːʀ də sɔlˈɛrː ɡ d æː vjy j e m paːʁ kə m l aː pɔʀtˈa ãː kõtʀəbˈãd - a dla θãprˈɪː
Moi je me souviens .. que la première paire de s.. euh paire de souliers que j’ai vu c’est mon père que me l’a portée en contrebande .. à delà Champéry.
    lɑɦ ss- sθˈi sy l pra - sy pla- sy plas
On (la) laisse sé.. sécher sur le pré .. sur pla.. sur place.
sɐ pa z də we fˈaːrə ɛ - s də we ɡardˈ lɔrˈɛnə - mˈɔðə n ã d me -  la faʀ pöʀtˈ tyt sɥˈitə
Je sais pas si je veux faire euh .. si je veux garder Lorraine .. génisse un an de plus .. ou la faire porter tout de suite.

22.1 TorgnonF:

lɑ kɑʃˈyɛlɑ də l ɛ pɔzˈɛːj ɑ kɔtˈe du fɔʁnˈɛ
La casserole je l’ai posée à coté du fourneau.
dɛvˈŋ ɪ lɑvˈev bjŋ ɑ ɪ fntˈɛ lɛː œ lɔ lˈeŋdzɔ - kʲ ẽvˈetʃɛ ˈɛɑ ɪ lˈɑv dədˈe ɑ lɑvatrˈɪtɕeæ
Avant elles lavaient bien à aux fontaines les euh le linge .. par contre maintenant elles la1 lavent dans la machine à laver2.
1anacoluthe, référence à un antécédent féminin tel que bouia n.f. ‘lessive’.
2lavatrice, emprunt à l’italien.

22.2 TorgnonM:

la kʎœzˈŋ ʒ- ɛ- ʒamˈe aʊ ɑː - ɑ kʎʊ
Nous la fermons j.. e.. jamais avec la - à clé.
lˈeːsə sœtsˈe ʊ proː
On la laisse sécher au pré.

23.1 TroistorrentsF:

-

23.2 TroistorrentsM:

ˈoː fˈɛʁmo ʃˈɑmɛ ɑ θˈoʊ
Oh je la ferme jamais à clé.
la lˈase setɕˈe ʃy l pʁˈʊ
On la laisse sécher sur le pré.
tsetˈaɲᶦ si pa s ʋɔ fʁɛ ʋlˈaː ɑ duː z ã m bæ æ tʁe z ã
Châtaigne je sais pas si je veux la faire vêler à deux ans ou bien à trois ans.

24.1 Val-d’IlliezF:

m fʁˈɑʁeɛ - yza tozʏ sa - sa bʷʊn amˈeʲə  katsˈetə paskə ø lʊ paʁ la vlˈa pa
Mon frère .. voyait toujours sa .. sa bonne amie en cachette parce que euh le père la voulait pas.

24.2 Val-d’IlliezM:

la mtʁə dy dɔɛ- dyː - dy dwa
On la montre du doi.. du .. du doigt.
a fˈɛʁmɔ ʒamˈɛ a lɑ θlɑ
Je la ferme jamais à la clé*.
*Nous entendons [lɑ θlɑ], mais le témoin affirme que la forme ordinaire est [la θɑ].
lynˈɛtə ɕi pa ɕ ʋˈɔœ - w wœʁdˈa pɔ modzˈ y - b ə ɛ - b la fiʁ vlˈæ
Lunette, je sais pas si je la veux .. veux garder pour génisse* ou .. bien euh .. bien la faire vêler.
*[modzˈ] ‘génisse non saillie’ (Bollon 1933: 61).
la laɕ ɕetʃˈi ɕy l pʁˈɔᵊ
On la laisse sécher sur le pré.

25.1 VouvryM1:

w  fˈɛʁmə (--)  φˈæʁmə jɑmˈe
Oui on ferme (..) on la ferme jamais.

25.2 VouvryM2:

la fˈɛrmɔ ʒamɛ ɐ lɐ θlo
Je la ferme jamais à la clé.
    lˈɑːsə setʃˈi sy l pɹɔ
On laisse sécher sur le pré.