Menu

Comparer

Comparer la carte 33060 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

La forme du clitique sujet prévocalique de la 3e personne du masculin singulier

 
parler de
formes et fréquences
1
Arbaz
(7)
         
Ø
         
7
2
Bionaz
(93)
l
ɪl
el
œl
 
Ø
80
5
5
3
 
0
3
Chalais
(67)
l
ɪl
el/l
   
Ø
61
1
2
   
3
4
Chamoson
(53)
l
ɪl
     
Ø
51
2
     
0
5
Conthey
(27)
e/ɛ
       
Ø
2
       
25
6
Évolène
(53)
ɪ/j
ij/ɪj
     
Ø
42
8
     
3
7
Fully
(50)
l
il/ɪl/l
i
el
 
Ø
35
5
1
9
 
0
8
Hérémence
(70)
l
i/j
ij/ɪj
ɛ/
ɛj
Ø
1
52
6
2
1
8
9
Isérables
(55)
l
ᵈl
il/ɪl
el/l
 
Ø
46
1
5
3
 
0
10
La Chapelle-d’Abondance
(34)
l
øl/əl
el/ɛl
il
Ø
15
7
9
1
2
11
Lens
(31)
i/ɪ/j
ij/ɪj
e/ɛ
   
Ø
19
3
4
   
5
12
Les Marécottes
(55)
l
       
Ø
55
       
0
 
parler de
formes et fréquences
13
Liddes
(64)
l
       
Ø
64
       
0
14
Lourtier
(31)
i/ɪ
       
Ø
2
       
29
15
Miège
(42)
i/ɪ/j
ɪj
e//ɛ
   
Ø
32
2
3
   
5
16
Montana
(45)
i/ɪ/j
ij
ɛj
 
Ø
37
2
1
1
 
4
17
Nendaz
(35)
ɪ/j
ɪj
     
Ø
12
1
     
22
18
Orsières
(43)
l
ᵈl
d
il
ᵋl
j
Ø
37
2
1
1
1
1
0
19
St-Jean
(71)
l
ł
ʎ
ʏl
j
ɛl
Ø
63
1
1
1
1
1
3
20
Savièse
(92)
l
il/ɪl
el/l/ɛl/
ɪ
 
Ø
66
5
6
2
 
13
21
Sixt
(51)
al/ɑl/ɐl/aᵈl
œl/əl
el/ɛl/l
j
l
Ø
33
8
3
4
2
1
22
Torgnon
(90)
ɪ/j
ij/ɪj
ej/ɛj
   
Ø
70
13
5
   
2
23
Troistorrents
(49)
l
el/l/ɛl
øl/əl/ᵊl
ɪl/l
dl
Ø
27
13
4
2
1
2
24
Val-d’Illiez
(50)
l
el/ɛl
     
Ø
42
6
     
2
25
Vouvry
(26)
l
ɪl/ʏl
ɛl
øl
ø
Ø
13
3
1
2
1
6

Pour la fréquence des formes en fonction de la présence ou non d’un sujet nominal, voir la carte 33061.

Fermer

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

dʒʲŋ     ire ʒy a ɡrˈŋzɐ
Avant, il avait été (litt. était eu) à la grange.

1.2 ArbazM:

    œ dɑbˈɔr tsɑpeˈoː
Il est bientôt chauve.

2.1 BionazF:

œl ɑ baʎˈa læɪ nɑ bˈɑlːa pɑtˈelɑ
Il a donné-lui une bonne fessée.
l ɛː ə - tʊʀdˈɪ sə lɔ pjɑ
Il s’est euh .. tordu (litt. Il est euh .. tordu-se) le pied.

2.2 BionazM:

el ɑ bwʊɕˈʊ lɔ pɪˈa
Il a cogné le pied.
k lɔ ɕɪˈɛlː ɪl ː - eː ɪl  tˈøpːə - e va ɑ plˈːwə
Quand le ciel il est .. il il est obscur .. il va pleuvoir.
l a tɕapˈʊ  kʁɛp a l ɛstɔmˈɑcjə
Il a reçu un coup à la poitrine.

3.1 ChalaisF:

jˈɛːə aprˈe mjɛzˈɔr ʃʏ ʒut oʊ fwɛŋ - i fɛŋ pɔ ʃɛŋ k i - l ajɛ bɛʒˈɔn dɛ dɛ viriˈɛ tsˈɛə də tsˈɛə - pɔ pʊ pwɪ k ɪl uʃɛ ʃɛkˈɑː
Hier après-midi je suis allée (litt. je suis eue) au foin .. aux foins parce qu’il .. il avait besoin de de tourner un peu de un peu .. pour pour puis qu’il sèche (litt. qu’il eût séché).
j klɔʃˈ də vɛrkɔrˈn  vi dœ lʏˈɛn d lʏˈɛn - də fʁan - l ɛ fʁaŋ zɛn ʊŋ vjo klɔʃˈɛ ma l ɛ ʒu tsɛ ʁətʰapˈa l  tre bj -    ɛ bj
Le clocher de Vercorin on voit de loin de loin .. de bien .. il est bien joli un vieux clocher mais il a été (litt. il est eu) un peu retapé il est très bien .. il est bien.
ˈɔra l  utər la vˈɪɲʏ travaʎˈɛ
Maintenant il est outre la vigne travailler.

3.2 ChalaisM:

beŋ œ - pwe n   b kariʎɔnˈœʁ awˈe œː - lː mː- ʃ apˈelə maʁtˈi - ɑː l a na zɥe də - d kˈoʊ nɔː - nɔ feː - nɔ fe mˈɛmœ brɑsˈɑ lœ ʒ oːʁˈɛʎə tɔ lə matˈeŋ e ŋkˈɔ tɔ l dʏmˈɛŋzə matˈẽ - d kʊ a mjezˈɔ ʃʊrtˈɛ ɛ pwɛ də - ˈɔʁ l a - krˈɪʒə k el aː fʊrnˈɪɡ də trɑvɑʎˈ aðˈɔn - t ʒ  tɛŋ ʃə mɛt a tapˈɑ mɑː tˈapɛ bj pwɛː - a ʃ ɔn   trə b kariʎɔnœʁ ɛ
Eh bien euh .. puis nous avons un bon carillonneur aussi euh .. le m.. il s’appelle Marti .. ah il a une joie de .. des fois il nous .. il nous fait .. il nous fait même branler* les oreilles tous les matins et encore tous les dimanches matin .. parfois à midi il sortait et puis des .. maintenant il a .. je crois qu’il a fini de travailler alors .. de temps en temps il se met à taper mais il tape bien puis .. ah c’est un un un très bon carillonneur hein.
*[brɑsˈɑ] cf. brassà ‘brasser, secouer, branler’ (FQ 1989 s.v.).
lɔ fɛŋ ki ʃɛ trˈuːʋɛ dʊ kɔtˈe dʊ ʃɔlˈɛk l ɛ -     ɛ fi tsɛ mi bɔŋ kɛː ʀlɪ ke ʃə trʊʋ iŋkˈi ʊ ʁəvˈɛːʁ
Le foin qui se trouve du côté du soleil il est .. est un petit peu meilleur que celui que se trouve ici au revers.
l ɑ  ɡrˈoʊ pˈetrɔ
Il a un gros ventre*.
*[pˈetrɔ] n.m. ‘poitrine, estomac, ventre’ (FEW 8: 112).

4.1 ChamosonF:

a ɔ ʁæenˈɑː l a mʏdʒjˈa dˈɐwe dzʏnˈjə
Ah le renard il a mangé deux poules.
ɪl a a pe flˈɑːʁə y - pˈɑːlə
Il a la peau claire ou .. pâle.

4.2 ChamosonM:

l a ʁbatˈo tˈɪtə dəʋˈã
Il est tombé* tête devant.
*[ʁbatˈo] cf. rebatâ ‘tomber’ (Roduit et al. 1992: 188).

5.1 ContheyF:

    a  drˈɔbva mtˈ
Il a un double menton.

5.2 ContheyM:

 b ɛ ɑ b ʁatˈe
Eh bien il a bon dos.
e oːʃ ɛ ʒ epˈɔ
Il hausse les épaules.
ot  ʒiflˈo -     ɑ ɛ ɲˈapə totə ʁˈodə
On l’a (litt. nous l’avons) giflé .. il a les fesses* toutes rouges.
*[ɲˈapa, ɲˈapɛ] ‘fesse’: type lexical attesté uniquement dans le district de Conthey.

6.1 ÉvolèneF:

j ɛ dabˈɔ tsaːʃˈa
Il est bientôt chauve*.
    ɛs isˈa bj ʁəpaʃˈa
Il a été (litt. Il est été) bien repassé.
lʏ mjɔ fraːr ɪj aː ʃsːønˈuk lɔ kʃijˈe deɪ zˈaːnɔ
Le mien frère il a soutenu le conseiller des «Jaunes»*.
*Le jaune identifiait les chrétiens-sociaux valaisans au XXe siècle (http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F41631.php, 2.08.2016).

6.2 ÉvolèneM:

dɛvˈan     irɛ ʒuk  la ɡrˈnzə
Avant, il avait été (litt. était eu) en la grange.
lʏ ʃjɛl ij ɛθ efˈø dɛ njˈɔlɛ
Le ciel il est épais de nuages.
j œ tsəʒˈu ɑ bɔtsˈ
Il est tombé à plat ventre.
kan ỹntrˈɑːvɔ trwa tɑː lʏ mjɔ pɑːr ɪ aveɪ bjɛŋ malˈys
Quand je rentrais trop tard, le mien père il avait bien (de la) colère.

7.1 FullyF:

pwɛ mtˈɑʋ la kʁavˈat - kˈɔ la kʁavˈata nˈæɪʁɔ ɑvˈɛ də ppˈ aʃəbˈɛ ɪ ɐvˈɛ - i ɛn ɛ k mœtˈɑʋ n ppˈ n
Puis ils mettaient la cravate .. encore la cravate noire avec de pompons également il y avait .. il en est que mettaient un pompon noir.
l vʏʒˈ  nːɔ de kˈuntʁɛ intʃ l  ne a ʋ- a vaʁnˈœjɐ
Notre voisin de ce côté il est né à V.. à Vernayaz.
l ˈiʁə tˈti bj laʋʊˈɔ ʁəpaʃˈo lɛ li f m œ- lə fœɪdˈɑ
Oh il était toujours bien lavé repassé le le f.. m.. euh .. le tablier.
il a mo a la tˈɪtœ
Il a mal à la tête.

7.2 FullyM:

ɪl ɛ  tr d ɔʃˈe ɪ ʒ pˈɔlæ
Il est en train de hausser les épaules.
l a   ɡr də bjtˈ œː - ɕy l kɔtsˈ
Il a un un grain de beauté euh .. sur la nuque.
el ə tsy ʃʏ lə vˈːtrə
Il est tombé sur le ventre.

8.1 HérémenceF:

e kˈaɲe i a ɕk fʊ lʏ baʎˈe bjr
La chienne elle a soif, il faut lui donner boire.
lə ʁæɛnˈaː ɛj a ʁɔbˈɑ dˈawʊ zenˈɛʎɛ
Le renard il a volé deux poules.
j a atrapˈe m - dˈɔʊ trø kʎˈiŋkə dɔ ʁɔzˈɑ ᵊ
Il a attrapé m .. deux trois claques* du régent.
*[kʎˈiŋkə] cf. klyïnka n.f. ‘claque’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 27.5.2015).
    æ trapˈe na tønˈɑj  ɛstˈɔmə
Il a reçu un coup* dans le ventre.
*[tønˈɑj] cf. tonnâyu, n.f. ‘coup brutal’ (FQ 1989 s.v.).

8.2 HérémenceM:

leˈã     ɪɹə ʒʊ ɑ la ɡrˈnsɛ
Avant il avait été (litt. il était eu) à la grange.
i ɛθ enˈɔblɔ
Il est nuageux.
l ɑ tstˈa ʋˈɪto l pɔlˈɛ we matˈ
Il a chanté tôt le coq ce matin.
ɛ a ʃɔlɛˈɑ le ʒ eʃjˈɛblːɛ
Il a haussé les épaules.
lɪ  baʎˈa lɑ bʏˈɔlːa - j a l pˈotːə fenˈeɔ ʁˈɔdzə
On lui a (litt. ils lui ont) donné la verge*.. il a les fesses toutes rouges.
*byla ‘verge de bouleau, employée surtout pour châtier les enfants’ (GPSR 2: 906a 4).
lə f k j ɛ s ʊ kɔθˈɑː - j ɛ ɪj ɛ ɪj ɛ j œ βʊkˈu mjɔ kɛ ʃe k      dʊ ɑ dʊ ʁɛˈ
Le foin qu’il est sur l’adret* .. il est il est il est beaucoup mieux que celui qu’est du côté du revers.
*[kɔθˈɑː] cf. cothâ n.m. ‘adret, endroit exposé au sud’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 10.5.2016).
ij ɑ lɑ pe cjˈaːrɑ
Il a la peau claire.
lʏ ʀɛvˈɛj a ʃnˈɑ ə sẽ mɪnˈutə ðˈ la dɪmɪ ˈœr
Le réveil il a sonné euh cinq minutes avant la demi-heure.

9.1 IsérablesF:

ɪ rːˈɪ l a  bərˈɛ - e brːi tɔː ptəlːˈaː ɛ - pwɪ ɣrasulˈɛͭ
Le gamin* il a les bras .. les bras tout .. potelés et .. puis grassouillets.
*[rːˈɪ] ‘gamin’ (cf. Favre-Fournier 1969-72: 911 s.v. rrouî).
el a ə pˈɛɪ ɪ - tsatˈã - tsˈatˈɛ
Celui il a les cheveux euh .. châtains .. châtains.
ɪː - ɪl oːs ë z əpˈoːʋɛ
Il .. il hausse les épaules.
l a etaː bj rəpasˈa
Il a été bien repassé.

9.2 IsérablesM:

dœmˈã l ɛrɛː parkˈɛ - parkˈɛ ɛ vɑts
Demain il ira parquer .. parquer les vaches.
l ɛ - l ɛ dabˈɔ ʃˈoːʋə
Il est .. il est bientôt chauve.
il oːɕ ɛ ʒ ɛtʃjˈøblə
Il hausse les épaules.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

la ne davˈ əl ɛt alˈo œː əm bistʀˈo  kafˈe
Le soir avant il est allé euh en bistrot en café.
dəvˈ ɛl ɛʁə ɐlˈo ɐ lɐ ɡʁˈzə
Avant il était allé a la grange.
l a dɛ fʁymˈiː dj lu pjɑ
Il a des fourmis dans le pied.
wɛ l trɛjˈœʁ il ɑ pre n sˈɑlɑ ɐ - na sˈɑlɑ a kˈɑwə - pwe s sejˈ pwe l a aʁiˈo la vɑtθ
Oui le trayeur il a pris une chaise à .. une chaise à traire .. puis son seillon puis il a trait la vache.
*[sˈɑlɑ a kˈɑwə] ‘chaise à queue’. Dans les matériaux inédits du GPSR, le type lexical sla a kva ‘tabouret à un pied, sans dossier, pour la traite’ est attesté pour Champéry. Nous l’avons également recueilli à Val-d’Illiez.
    a na ɡʁˈosa buj
Il a un gros ventre.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

lɔ fɑɕj fˈɑːʁɛ fˈeːʁə wɛ - b ʁsəməlˈɑ - φɑʃj se - j ɑ səməlˈɑʋ  b fɑɕjˈɑ dɛː dɛ bˈot nˈæəʋø
Ils le faisaient faire faire oui (sous-entendu les chaussures) - ou bien resemeler .. ils faisaient ça .. il (sc. le cordonnier) les semelait ou bien faisait des des chaussures neuves.
tolmõd l ɑθt  p v l blõðˈi wɛ
Tout le monde il achète le pain chez le boulanger oui.
b əl ə btˈʊ θɔːv     ɛ tɔ ðˈɔːvə
Ben il est bientôt chauve il est tout chauve.
øl a  ɡʁ n botˈe ɕy la - ɕy l kɔθˈ
Il a un grain de beauté sur la .. sur la nuque .
wi l a - el ɐ la pe mˈata
Oui il a .. il a la peau mate.

11.1 LensF:

dvˈan æʃˈiːr ɪj ɛh aˈop ʊ kafˈe
Avant hier soir il a été (litt. il est eu) au café.
løœ ʁeɪnˈaː e a mʒʲˈa dˈawʏ zʏlˈønɛ
Le renard il a mangé deux poules.
lɥɪk ij a də bˈlə ʁẽŋ - də bˈɔnə ʁẽ
Lui il a de beaux reins* .. de bons reins.
*[ʁẽŋ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).
i a ʁɛʃjˈɔp ɔm par dɛːə- də ʒˈiflə du ʁeʒjˈ
Il a reçu une paire de.. de gifles du régent.
j ɛ kʊpœlˈa h lɔ vˈœntrə
Il est tombé sur le ventre.

11.2 LensM:

devˈan aʃˈiːr     ɛh alˈa u kafˈe
Avant-hier soir il est allé au café.
ɛ a də bˈɔnə ʁeŋ
Il a un bon dos*.
*[ʁeŋ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).
j ɑ ʊm bɔtˈ o kɔsˈ
Il a un bouton à la nuque.
ɪ a lɛ ʃøs ɛfˈø
Il a les sourcils épais.
e ɑ ʊŋ ɡru ʋˈœntre ʃʏ v dəɹə ʒˈøstɔ
Il a un gros ventre si je veux dire juste.

12.1 Les MarécottesF:

m pˈɑːpɐ l eɡʒˈɪʒɛ kə m lvˈʏʃ a ʃɪ ʒ ˈœøʁ
Mon papa il exige que je me lève à six heures.

12.2 Les MarécottesM:

dəmˈ l əʁˈ - a la mõtˈaɲiɛ - taŋk ə tʀɛmɔˈɑiɛ
Demain il ira .. à l’alpage .. jusque à la remointse*.
*Pour [tʀɛmɔˈɑiɛ] ‘haut paturage de montagne où les vaches vont habiter peu de temps, cf. FEW 13/2: 214b.

13.1 LiddesF:

l ʋʏzˈɛi l a pɹɛe kˈatɹə dˈarb si fʊrtˈ
Mon voisin il a pris quatre taupes ce printemps.

13.2 LiddesM:

l a ʁəɕy  pɑr də tsθˈ dy ʁøʒˈã
Il a reçu une paire de soufflets du régent.

14.1 LourtierF:

ɟjã i et - i ɛ alˈo  ɡɹaŋdzə
Avant il est .. il est allé en grange.
    a ʁəʃˈy  ku a estˈm
Il a reçu un coup à la poitrine.
ɪ œ bjː ʁəpaʃˈo
Il est bien repassé.

14.2 LourtierM:

    a ʁəʃˈy  ku d  pˈøtrə
Il a reçu un coup dans la poitrine*.
*[pˈøtʁə] n.m. ‘poitrine, estomac, ventre’ (FEW 8: 112).

15.1 MiègeF:

dvˈ     ir ʒu a la ɡrˈanz
Avant, il avait été (litt. était eu) à la grange.
ly tsĩː ɪj a ʃit - fa li bajˈe a bˈiːrɛ
Le chien il a soif .. il faut lui donner à boire.
ɛ ʁŋnˈar ɪ a pekˈɑ dˈɑw zilˈin
Le renard il a mangé deux poules.
j e tʃjeʒˈu a bɔtsˈᵍ
Il est tombé à plat ventre.
k ʋenˈivɔ ta lʏ papˈa avˈi tɔzˈo kɔlˈeɐriɛ
Quand je venais tard le papa il avait toujours colères.

15.2 MiègeM:

dəvˈɛn arʃˈit j t alˈɑ ɔ kaf
Avant hier soir il est allé au café.
lo ɡɐmˈŋ e a - e ə - e ɐ de bre - œ - ri
Le gamin il a .. il a .. il a des bras .. euh .. ronds.
l veʒɛˈŋɐ j ɛ j ɛ pa dɛ ʃeː     ɪ d mntˈna
Le voisin il est il est pas d’ici il est de Montana.
nɔ l ɛ - dʒïŋɡˈa - ɛ ɐʋˈe lɛ z- zur- lu ku rˈɔzɔ
Nous l’avons .. fouetté .. il avait les f.. fess..* le cul rouge.
*cf. [zˈowtɛ] ‘fesses’ à St-Jean.
i aː əɑ - tapˈɑ ɑʋˈ l pw ʃ lɑ tˈɑːblɑ
Il a euh .. tapé avec le poing sur la table.

16.1 MontanaF:

albˈɛːr dəvˈan arʃjˈer     ɪh aˈup o kˈɑːfe
Albert avant-hier soir a été (litt. est eu) au café.
ɛj ɛ ɡɑrnˈʏ awˈe dɛ vɛlˈup ɛ dɛ ʀibˈ
Il est garni avec du velours et du ruban.
naː n ẽ a pu pre tɔ lɔ mˈĩːmɔ - j ɑ ləː lʏ fulˈar ɛ lʏ fʊdˈar kʏ tsˈsn d kolˈʊr wɑlˈɑ j an dɪfrˈntɛ kolˈʊr ɑtrɑmˈ lø kɔstˈym ɪ  lʏ mˈĩːmɔ
Non nous avons à peu près toutes le même .. il y a le le foulard et le tablier qui changent de couleur voilà ils ont différentes couleurs autrement le costume il est le même.
ij a  bŋ ʀŋ
Il a un bon dos*.
*[ʀẽŋ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).
j ɛ tʃjʒˈʊp ɑ btsˈ
Il est tombé à plat ventre.

16.2 MontanaM:

dvˈan arʃˈi j ɛɦ alˈa ʊ kafˈe
Avant-hier soir il est allé au café.
dəʋˈan     ir aˈup  la ɡrˈaŋzə
Avant il avait été (litt. était eu) en la grange.
ij a də bˈɔnɛ ʀŋ
Il a un bon dos*.
*[ʀẽŋ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).
lø vʏʒˈeŋ ɪ  nːɛ- nɛʃˈup ɑ mjˈɛzɔ
Le voisin il est né.. né à Miège.
l  fwɑtˈa - a l pˈɔtɛ ʁˈɔzɛ
On l’a (litt. ils l’ont) fouetté .. il a les fesses rouges.
i a ʀɛʃˈʊp n pɑr dɛ ʒˈiflə do ʀɛʒˈ
Il a reçu une* paire de gifles du régent.
*[pɑr] ‘paire’ est généralement masculin dans les parlers valaisans.

17.1 NendazF:

deˈ     ɑ etˈɑ a ɡraŋdẓ
Avant il a été à la grange.
ɪj a ŋ ɡran d btˈe ʃ a nˈykʰᵃ
Il a un grain de beauté sur la nuque.
j a a pe tθˈɑrɐ
Il a la peau claire.
ɪ ɑ oŋ ɡrɔ æntr
Il a un gros ventre.

17.2 NendazM:

dən aʁʃˈe     æ itˈɑ ɑ pˈntɐ
Avant-hier soir il a été à la pinte.
j a õ ʃɔrmntˈ
Il a un double menton.
*[ʃɔrəmœntˈ] cf. chorminton n.m. ‘menton supplémentaire’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 27.5.2015).

18.1 OrsièresF:

dliɪ fəmˈalɛ l eʁ a ɡˈoːtsə pə lɪ z ˈɔm a dʁˈæɪt - falˈivə ʒamɛ mœfˈe - œʁɑ l  t paʁˈɑ
Les femmes elles étaient à gauche puis les hommes à droite .. il fallait jamais mélanger .. maintenant c’est tout pareil.
il ˈoːsːə lɪ z epˈɑːlːə
Il hausse les épaules.
mɔ vəzˈɛ ᵋl ɛ nu y tsˈɑblʊ
Mon voisin il est né au Châble.
d  ɡaʁnˈi di røbˈæ
Il est garni de rubans.
d apʁˈe la fɔʁtˈʊna l fɔdˈa l ˈeːʁə y  sˈɛjæ y  kwtˈø - œ st d  sˈjæ j ʁ bʁɔdˈo
D’après la fortune le tablier il était ou en soie ou en coton .. et ceux d’en soie ils étaient brodés.

18.2 OrsièresM:

dəvˈã j ˈɛʁ etˈo a la kʀˈḍẓ
Avant il était été à la grange.
l œ l œ dabˈʊ tʃˈɑwʊ
Il est il est bientôt chauve.
l ɑ -  n n diˈ l a ŋ ɡʁ də kɑfˈe sy l kɔtsˈ
Il a - on nous nous disons il a un grain de café sur la nuque.

19.1 St-JeanF:

    ɛ dabɔ tsˈarvɔ
Il est bientôt chauve.
no l ẽŋ fwɑtˈa plutˈo ɛl a lɛ zˈowtɛ tˈɔtɛ rˈɔzɛ
Nous l’avons fouetté plutôt* il a les fesses toutes rouges.
*Signale une auto-correction.
l a ː - n vˈidə ʃu lɐ nˈʊkʲa
Il a un .. un grain de beauté sur la nuque.

19.2 St-JeanM:

dvˈan aʃˈi l ɛɦ alˈa u kafˈɛt
Avant-hier soir il est allé au café.
dəvˈan ʎ er alˈa a la ɡraŋẓᵄ
Avant il était allé à la grange.
ʏl a ŋ ɡrɛn də bɔtˈɛɪ ʃuɡ la nˈukja
Il a un grain de beauté sur la nuque.
j a laː pɛɪ kłˈaːra
Il a la peau claire.
lʏ tsymˈeŋ ł ɛ łaʃjˈa
Le chemin il est verglacé.

20.1 SavièseF:

dɪˈ jɛɹ     ɪ ta ʊtr a pˈẽnta
Euh avant-hier il est été outre* à la pinte.
*[ʊtr] ‘outre, là-bas’. Adverbe de lieu sans équivalent en français (FB 1960: 360).
ɑː ə œ  ʃˈɑja - œɪ i ʃu l ɔ ʃɑj - l ɛ d ʋʊˈu - œʏ pwi de k i tsapˈeɪ l a lɔ ʋʊˈu tɔrtˈɔ - e pwɪ l ː l a õ rybˈan də ʃˈɑjɐ ʃu
Ah euh il est en soie .. euh le dessus il est en soie .. {il est=il y a} de velours .. on peut dire que le chapeau il a le velours tout autour .. et puis {il est=il y a} il a un ruban de soie dessus.
ɪ owʃ e ʒ etʃjˈeblɛ
Il hausse les épaules.
i bˈɔsə l  kaʃˈa a tsˈãːmbe ɪ maːrtʃ awe ɪ kruʃ
Le garçon* il a cassé la jambe il marche avec les béquilles.
*[bˈɔsə] s.m. ‘garçon’ (FB 1960: 91 s.v. bse).
ʃɐvjˈːʒ il ɛː - ɪː ʃø trˈuːə d ʊm bjɛ ɪl ɑː - du wˈeɐ il ɑː ɡrʏmʏʒwˈɑ - ɛ ʊ ʏ nɔː nʊ purˈi dɪ k l a bˈɛrna ʊ kɐntˈɔn dɛ bˈɛʁnə -  aʊ a - a ʊ- ʊˈst ɛl ɑː kntˈi ɛ a ʃj aː o sˈydə sj
Savièse il est .. il se trouve d’un côté il y a .. du lever il y a Grimisuat .. et au au nord on pourrait dire qu’il y a Berne le Canton de Berne .. et au a.. à l’oue.. ouest il y a Conthey et à Sion .. à au sud Sion.
ŋɔˈ il ɪ tɑ bj rəpaʃˈɑ po metr ʃurtu uˈɪ - i ʃalˈi dʊ bʊfˈe
Oui il est été bien repassé pour (le) mettre surtout aujourd’hui .. (rire) .. il sort de l’armoire.
ɑː ɛl ɛː - ɛː sˈursil epˈe
Ah il a .. les sourcils épais.
ɑː b l e  - e ʃɑvjˈeːʒː l  dɔminˈɑ p ɔ prɑːbˈ
Eh bien c’est le .. Savièse {il/elle} est dominé par le Prabé.

20.2 SavièseM:

l ɔ ɔ ʃɔɛmˈntˈ
Il a le double menton.
*[ʃɔɛmˈntˈ] cf. chorminton n.m. ‘menton supplémentaire’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 27.5.2015).
ɪ a ə  ɡɹ dɛ botˈa ʃu a ə - ʃʊ a ɲˈukɑ
Il a euh un grain de beauté sur la euh - sur la nuque.
    ɐ plˈəntˈo n epˈɪɲɛ n ɑ plˈɛntə dʊ pja
Il a planté une épine dans la plante du pied.
k  i ʃjˈɛʊ el e l e neː  l  - ɪ  ʃɑ kjɔ ʋa bɑlˈe e plˈodzə
Quand le le ciel est il est il est noir on l’on .. i on sait qu’il va donner la pluie.

21.1 SixtF:

alˈɔr lə mareθˈɔ  n alˈaṿ fˈɛre le kavˈal ba θi lɥi e al ɐvˈɛ ɛdˈe s sɔflˈeː - a lɑ m - a s dj ɛ kuɲˈy sɑ
Alors le maréchal-ferrant on allait ferrer les juments en bas chez lui et il avait encore son soufflet .. à la main .. ah ça j’ai connu ça.
bɛ se ɡamˈ ɛ s pˈʊʁtə bː - ɑl a lu breː tɔ pɔtlˈɑː
Ben ce gamin il se porte bien .. il a les bras tout potelés.
ɑ  ʒɛnɛrˈalə k œ ɛ lœ lɑ lə kɔstˈɪm k al mecjˈ pɛr ɑlˈɛ ɑ la mɛsː ʊ ajˈørᵊ - j etˈɛ prˈɛskə tɔðˈœr  n
Ah en général quand euh eh le le le costume qu’on mettait (litt. qu’elles mettaient) pour aller à la messe ou ailleurs .. il était presque toujours en noir.
lʊ zɔʁ də fˈetœ b lʊ dzɔ də fˈetaː - tœ l md nə mədˈɪv pɔ  ptɪ pˈə - me mə d ɛ  sʊvənˈɪʁ kɪ m - t enɔʁmemˈ kˈœːʁə - kt d etˈɔ ve lʊ f - d etˈɔ v ma tˈta - e mɔ ɡʁ pɑr vənˈɪv av sa lˈœta - v vɔ z ɪ ʁˈiʁe si vʊ vʊlˈeː - l aʁvˈav av sa lˈœtːa eː ĩ drɪ vhœ- lɑ la lɑ ʁɔt- la la vɪ etˈɛː  lasˈe - ɛ l vɔhˈɔ aʁəvˈe mə - e d alˈɑv l atˈdrə sy la bˈytːa pɑskˈə - ḍ səvˈɔ k e m apɔʀtˈɑvə - nɐ brɪˈɔʃ trehjˈæ
Les jours de fête bien les jours de fête .. tout le monde ne mangeait pas un petit pain .. mais moi j’ai un souvenir qui me tient énormément à cœur .. quand j’étais vers les Fonts .. j’étais chez ma tante .. et mon grand-père venait avec sa hotte .. v vous y rirez si vous voulez (passage en français) .. il arrivait avec sa hotte et droit je voy.. (?) la la la rout.. le le chemin était en lacets .. et je le voyais arriver moi .. et j’allais l’attendre sur la butte parce que je savais qu’il m’apportait .. une brioche tressée.
e mœðˈɪv de z wɑː - ɛ œʋ lɑ mɪ dy p el a e l trˈpə ð lə ðˈɔnə
Il mangeait des œufs .. et avec la mie du pain il a il le trempe dans le jaune.
aːɑ - ɑl t  kolˈeje e tap dy pw sy la tʁˈablə
Ah .. il est en colère il tape du poing sur la table.
ɛ b lʊ wɑzˈ ɛt alˈa k- œ bœ - lʊ wɑzˈ  sə  s edˈɪʋ lʊ z  lʊ z ˈatrɛ - pdˈ du trɛ ðˈœr al t alˈa edˈɪ - œː lə lʊ ə we al a - əl t ala nɔz edˈɪ a a ʁfˈɑʁ  θalˈe kœː - œvˈɛ tə- θɛdˈy d l ɪvˈerə k avˈɛ d le reparasjˈ a fˈɑrə alˈɔː lʊ wazˈ l mɔdˈɑ lʊ z edˈɪ
Et ben le voisin est allé qu.. eh bien .. le voisin on s’aidait les uns les autres .. pendant deux trois jours il est allé aider .. euh le les euh oui il a .. il est allé nous aider à à refaire un chalet qui .. avait te.. cédé pendant l’hiver qui avait des réparations à faire alors le voisin il (est) allé les aider.
ɑl ɒ  ɡrʊ vtr     ɛ pfˈy
Il a un gros ventre il est pansu.

21.2 SixtM:

 m  zəvˈɲ kt al t aʀʋˈɑ j øtˈɑ l tθo t
Je m’en souviens quand il est arrivé c’était l’été.
u ɑvˈ jiː ɛl t alˈa ʏ kaːfˈe
Oh, avant-hier il est allé au café.
ɐl a  drˈblə mˈt
Il a un double menton.
œl a nɐ tˈɑsɑ sy l kro dʏ ɡθˈ
Il a une tache sur le creux de la nuque.
ɑl ˈiɔʀdɐ la tˢrˈabl əwˈe l pw
Il tape la table avec le poing.
l ɐ vjy de sˈɛːər .. j  n a kˈatrə k s lː de bw lɛ
Il a vu des cerfs .. il y en a quatre que sont le long du bois là.
pjˈɛrə aᵈl a pra - katʀˈə də- m- t- kˈatrə darbˈ sta suʁtˈijɐ
Pierre il a pris .. quatre de.. {..} quatre taupes ce printemps*.
*[suʀtˈijɐ] ‘tout début du printemps’ (cf. Viret ³2013 : 1733).
l θʱɛ ə fe lu pˈu j  n a fː ɦi
Le chat a fait les petits il en a fait six.

22.1 TorgnonF:

dɛvˈ jɛʀ neː j ɛt ɑlˈɔː u kafˈɪ
Avant-hier soir il est allé au café.
ej ɑ lɛ kwˈes ʁˈɔḍẓɛ
Il a les cuisses rouges.
lɔ fŋ ɪj e mju du kʷtˈe də l adrˈɛte kɛ dɛ l vˈɛːʀs - pɛʀkʲˈɛ j ɛ mwŋ amˈaʀː
Le foin il est meilleur sur le versant ensoleillé (de l’adret) que sur le versant à l’ombre (à l’envers) .. parce que il est moins amer.
ɛ  pʏ pʊ fˈɑə beː  ˈnɔ se     ɑ pʊ sˈɛːɪ
Eh on ne peut pas faire boire un âne s’il a pas soif.

22.2 TorgnonM:

lɔː lo fʁɔmˈedzɔ ij ɛ mˈeːɔ - ɛj ɛ tʁɑvɑʎˈe dɪvɛʁsamˈ - laː vˈetʃə lɑ ftˈɑ e fo ɪtsudˈɐ ɪ ɛ ŋ lɑsˈe əntˈeʁ ɛ fo etsudˈɑ pˈɔkɐɑ
Le le fromage il est maigre .. et il est travaillé différemment .. là par contre la fontine il faut chauffer c’est un lait entier et il faut chauffer peu.
dɛvˈŋ     ˈɪvɐ ɑlˈʊ ʊ paʎˈeː
Avant il était allé au fenil.
lɔ sɪˈɛl ɪj ɛ tɔ kʲəvˈɛʀ də nˈœble
Le ciel il est tout couvert de nuages.
nˈøtʀɔ kʎɔtsˈe ʃə vˈɛɪ de ʎɥe pɡˈɛ dæ ɛ ɛ æ la pozʏʃˈõ k ɪ okˈypɛ j ɛ fʁˈŋə ɑ lɑ dekʲøvˈɛʀta ɛ alˈɔʶ  lɔ vˈɛɪ ɛː mˈeːmo də tsateʎˈõ
Notre clocher se voit de loin parce que de eh eh eh la position qu’il occupe elle est vraiment à découvert (litt. à la découverte) et alors on le voit eh même de Châtillon.
sta mɑtˈɪ lɔ pu j ɑ ͭstˈʊ d ˈɔːja
Ce matin le coq il a chanté tôt.
ɛj ɑ bɔkˈʊ  pɑʁ dɛ tsˈɪflɛ ɑvʊ lɔ mˈeːtʀɛ
Il a reçu une paire de gifles avec le maître.

23.1 TroistorrentsF:

dəmˈ l eəʁˈ ə ʁʊmwˈa
Demain il ira euh «remuer»*.
*[ʁʊmwˈa] ‘faire la transhumance’ (cf. Duraffour 1969: 515).
lʏ ts ɛː-l ɑ swɑ e f- l ɑ sɑ ø fo - lɑ fo bɑjˈe ɑ bˈɑʁe
Le chien i..l a soif il f.. il a soif il faut .. lui faut donner à boire.
ləː l ʁnaː el ɑ vnø maĩdʒˈe dˈɑwɪ s- ᵈðənˈøðe
Le le renard il a venu manger deux s.. poules.
m ʋ- vœzˈæ ɪl ː nɛ bɑ a tɕɥe
Mon voi.. voisin il est né en bas à Choëx.
ᵊl a la ɡʁylˈɛt ɑwe leː m
Il a la tremblotte avec les mains.
l a lɑ pe blts
Il a la peau blanche.
lː fødˈɛ l ɑʁe bẽ ʁpɑsˈo
Le tablier il était bien repassé.
    a na ɡʁˈʊsɐ bwˈɛla
Il a une grosse bedaine.

23.2 TroistorrentsM:

dəmˈãː l ɛʁˈe - a la mtˈaɲə
Demain il ira .. au pâturage.
dəʋˈã sː əl ɑʁɛ ɑlˈo ɑ lɑ ɡʁˈːdzə
Avant cela il était allé à la grange.
o θotɕˈe  l vɑ də lwː paskə l eː ˈoʊ -      bʁˈaʋo l e bʁˈaʋo l nʊtʁ
Le clocher on le voit de loin .. parce qu’il est haut .. il est beau* il est beau le nôtre.
*[bʁˈaʋo] ‘joli, beau’ (cf. GPSR 2: 746b).
l - l ˈouse le z epˈoule
Il .. il hausse les épaules.
ˈoː øl ɐ pe blˈãtsə - oˈɛ
Oh il a la peau blanche .. oui.
lo kʷɔθˈa dl a na koθˈaʁdaː - la ləmˈas d a mã d kɔθˈaːʁdɛː - d wɔlˈɑː - ɪ tʁoʋo tʁˈe koθˈaː - sy la salˈada
L’escargot il a une coquille .. la limace elle a point de coquilles .. donc voilà .. j’ai trouvé trois escargots .. sur la salade.

24.1 Val-d’IlliezF:

le dz atsɛtˈaʋ le bˈɔtɛ ʋɛ l kɔʁdɔnˈɪ - m pˈaʁɛ l ɪʁ kɔʁdaɲe alɔʁ - n ɑ tuty di dz kə vəɲˈai
Les gens achetaient les chaussures chez le cordonnier .. mon père il était cordonnier alors .. on a tout le temps des gens que venaient.
dəmˈ el ˈɛʁø a la mtˈaɲə də damˈ
Demain il ira à l’alpage d’amont.
    ɑ lɑ pe tʊ blˈaja
Il a la peau tout pâle.

24.2 Val-d’IlliezM:

ɛl ɔs le z epˈɔlɛ
Il hausse les épaules.

25.1 VouvryM1:

de ko k øl ɐtʃˈtë l βˈøʁɔ
De qui qu’il achète le beurre?
dəvˈ ɪˈ ø  etˈo a la pˈtə
Avant hier il est été à la pinte.
m vəz ɛll e ne ː mi
Mon voisin il est il est né en Miex.
l ɑ nɑ tœtʃ ʃy l kɔtsˈ
Il a une tache sur la nuque.
ɪl ɐ la pe bʎˈtsə
Il a la peau blanche.
ʏl ɐ tʃy ɑ tə ʋtʁ
Oui il est tombé (litt. il a chu) à tout ventre.
    a buʃˈɑ l pw y la tabl
Il a tapé le poing sur la table.

25.2 VouvryM2:

 lɛ ɑ fʊty na rʃˈɑ øl tˈɛ tɔ ʁˈɔdzə
On lui a foutu une rossée il était tout rouge.
ʏl ɐ lə pë blˈtsə
Oui il a la peau blanche.
l ɐ bʃˈœ dø pw sy la trˈablə
Il a tapé du poing sur la table.
    ə na ɡrˈɔsːa bwˈela
Il a une grosse bedaine.