Menu

Comparer

Comparer la carte 33050 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Index

   

Cartes

Le clitique sujet prévocalique de la 3e personne du féminin singulier: formes et occurrences

 
parler de
formes et fréquences
1
Arbaz
(16)
         
         
8+8
2
Bionaz
(75)
[l]
[ɪl]
     
27+43
2+0
     
1+2
3
Chalais
(36)
[l]
[ɛl]
     
15+19
1+0
     
0+1
4
Chamoson
(52)
[l]
[n]
[ɪl/l]
     
21+16
1+0
1+1
     
5+7
5
Conthey
(37)
[ɛ]
[j]
     
1+0
1+0
     
24+11
6
Évolène
(48)
[l]
       
28+20
       
0
7
Fully
(47)
[l]
[l]
[el]
 [ɛl]  
17+18
2+0
0+1
 6+1  
2+0
8
Hérémence
(43)
[i/j]
[ij]
[ej]
   
18+14
1+1
0+1
   
5+3
9
Isérables
(54)
[l]
[ɪl]
[ɛl]
   
19+24
3+0
1+1
   
0+6
10
La Chapelle-
d’Abondance (45)
[l]
[əl]
 [l]    
17+0
4+2
 1+0    
9+12
11
Lens
(39)
[i/j]
[ij]
[e/]
[ej/ɛj]
   
13+10
1+1
4+0
2+1
   
3+4
12
Les Marécottes
(59)
[l]
[el]
     
32+26
1+0
     
0
13
Liddes
(48)
[d]
       
24+24
       
0
 
parler de
formes et fréquences
14
Lourtier
(43)
         
         
28+15
15
Miège
(45)
[i/j]
[ij/ɪj]
[ej/ɛj]
   
23+6
1+2
1+2
   
4+6
16
Montana
(39)
[i/ɪ/j]
[ij]
[e]
   
18+12
2+0
1+0
   
4+5
17
Nendaz
(51)
[i/ɪ/j]
[ij]
[e]
 
   
9+0
11+2
1+0
     
9+19
18
Orsières
(37)
[l]
[d]
[ɪl]
   
19+10
5+0
1+0
   
0+2
19
St-Jean
(51)
[l/ʎ]
[i/ɪ/j]
[li/ʎi/ʎʏ]
[dɛ]
12+12
8+10

1+2
1+0
4+1
20
Savièse
(68)
[l]
[i]
[ʏl]
[el/l/ɛl]
28+18
2+0
0+1
6+5
4+4
21
Sixt
(65)
[il/ɪl]
[ʏl]
 
[el/eʎ]
[ʎ]
[e]
[l/ʎ]
28+8
2+0
 
3+1
1+0
1+0
1+3
0+17
22
Torgnon
(56)
[i/j]
[ʎ]
 
[ij]
 
18+17
9+8
 
1+2
 
0+1
23
Troistorrents
(44)
[l]
[l]
[el/ɛl]
[ɛ]
[əl]
[d]
16+13
1+0
5+1
1+0
2+0
0+1
3+1
24
Val-d’Illiez
(47)
[l]
[el/ɛl]
   
23+15
3+2
   
2+2
25
Vouvry
(38)
[l]
[əl]
[œ]
[e]
 
19+10
1+0
1+0
1+0
 
2+4

Pour chaque forme, le premier chiffre indique le nombre d’occurrences dans les énoncés sans sujet nominal, le deuxième celui après sujet nominal. Pour la fréquence des formes en fonction de la présence ou non d’un sujet nominal, voir aussi la carte 33051.

Fermer

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

    atsˈət ɔ pˈeɪvɹœ ɛ a ʃo y maɡazˈn d vœɔˈɑːzɔ
Elle achète le poivre et le sel au magasin du village.

1.2 ArbazM:

e tˈuːtɑ ɑtstˈɑɛ pɑ ɛ ʒ ɑlˈ -     ʒɛ fɑʒˈeje mˈma
La grand-mère achetait pas les habits .. elle les faisait même.

2.1 BionazF:

n ɪpˈŋɡa l e apʏʎˈɑ dəsˈɪ lo kʊtɪʎˈ
Une broche elle est attachée sur la robe.
dəvˈ jøː - ʎə l ɛ alˈɑɛ ɪ kafˈɪ
Avant-hier .. elle elle est allée au café.
adˈ ʎː     atsˈet- atsˈøtʏ lɔ paˈæɪvʀɔ e la sa a la bʊtˈka
Alors elle achèt.. achète le poivre et le sel au magasin.

2.2 BionazM:

ɪl  ŋ kndəɕˈ
Elle est enceinte.
dˈkə n ajˈeː la ɡʁˈdzə l ɪːə fˈɪːta pə bˈatʀə lɔ blʊː - lɔ blʊ  l avˈɛẽja  lɔ fʀɔmˈŋ  lɔ ɡʁŋ kə n aˈː kə n a- n ajˈe -  lɔ paʎˈ l ˈɪjə bə bətˈɪ lɔ fe
Donc il y avait la grange elle était faite pour battre le seigle .. le seigle et l’avoine et le blé et le maïs qu’il y avait qu’il y a.. il y avait .. et le fenil il était pour mettre le foin.
mˈama ɡʁã də mˈɛeː ɪ fɪˈa la taʎøːza - ædʊŋ     ajˈe pɑ fˈata dəd d atsətˈɪ lœ lə l lə dʀaː fiː - lə fijˈa j dɑ sɔlˈta
Mère-grand de moi elle faisait la couturière .. alors elle avait pas besoin de d’acheter les les les habits déjà faits .. elle les faisait elle toute seule.

3.1 ChalaisF:

lʏ mˈɑːʁɛ l  aʃtˈa ʃʊ lʊ bɔr d la kˈuksʏ
La mère elle est assise sur le bord du lit.

3.2 ChalaisM:

ɛl a də ɡrˈoʊʃə tsˈaŋba
Elle a de grosses jambes.
ɑdˈɔn ljɛk     atsˈœtə lɔʊ pˈɪːbrə ɛ lɔ ʃˈaɔ o maɡazˈeŋ dʊ vœlˈɑːzɛ
Alors elle achète le poivre et le sel au magasin du village.

4.1 ChamosonF:

 fulˈɑ  - l ə plejˈɑ sy e z epˈoːl
Un foulard est* .. il est plié sur les épaules.
*interprétationsyntaxique incertaine; la forme fait l’objet d’une auto-correction.
l a d ɡʁo mlˈ
Elle a de gros mollets.
    a ɛ z wˈæɛ blø
Elle a les yeux bleus.

4.2 ChamosonM:

ɔˈɛ n a diˈɑ nə- n  kɛ l a n ɑʋˈts ke l ɛ vnˈajə bɑ
Oui il y a juste neu.. neuf ans qu’il y a une avalanche qu’elle est descendue (litt. venue bas).
a kˈɑʋə dʏ vˈə ɪl œ mstam fʁœts
La cave du vin elle est très (litt. monstrement) fraîche.
    a ɛ z wˈæə vɛ
Elle a les yeux verts.
n atɛ tˈiʁ ə lˈwæ
Elle lui tire la langue.

5.1 ContheyF:

ɛ ɐdzˈt ɔ pɛːɪvr  ɔ ʃaːɐ - aː ʏ maɡæʒˈ dʏ vɛˈadz
Elle achète le poivre et le sel à.. au magasin du village.
a ʃwˈɛerə mdzœ pɑː d tse ʃaˈɑː -     at amə pɒ
La sœur mange pas de viande salée .. elle l’aime pas.
*Chute du -l- intervocalique. C’est donc bien de la viande salée et non séchée dont on parle ici.

5.2 ContheyM:

    adzˈøːtɐ  pˈæɪʋro ɛ a ʃʊ y maɡaʒˈn dy vəˈɑːtˢᵒ
Elle achète le poivre et le sel au magasin du village.
wɛ matˈ j  itˈɑː y ɡaɑtˈɑ
Aujourd’hui matin elle est étée au galetas.

6.1 ÉvolèneF:

jɛː l atsˈɛtɛ l pˈëʏvr ɛ la ʃa ʊ maɡæzˈn dʊ vlˈaẓ
Elle elle achète le poivre et le sel au magasin du village.

6.2 ÉvolèneM:

dɛ vjˈɑːzɔ l matˈiŋ lʏ tˈɛːʀa l œθ ŋkˈɔ zɑlˈɑjə
Parfois le matin la terre elle est encore gelée.

7.1 FullyF:

a mˈiʁ ɡʀã ɑ n l adzətˈɑvə ʒamˈ d ʒ ɑjiˈ - i le faʒˈaə mˈɪmwœ
La mère-grand à nous elle achetait jamais de z-habits .. elle les faisait même.
nˈutrə tsˈat l a ʒy ʃaɛ ptɕʲu - ʃaɛ tsaːtˈ
Notre chatte elle a eu six petits .. six chatons.
    æ dë ɡʁoːʃə tsaˈmbɛ
Elle a de grosses jambes.

7.2 FullyM:

kã lɐ dzənˈɛje l a fe lə kwɔki ɪ tsˈãtə
Quand la poule elle a fait l’œuf, elle chante.
l ɐ lɪ ʒ wˈæɛ bly
Ah elle a les yeux bleus.
ɛl atˈ ʊ mɛnˈɔːɑː
Elle attend un enfant.
stˈaʃə el a le pˈaɛ  bl
Celle-là elle a les cheveux euh blonds.

8.1 HérémenceF:

j a le lɛ- lœ pˈɔsə seʎˈa
Elle a les les .. les lèvres gercées.
l veʒˈen a mɛ ej ɛ neɦwˈa nˈa a ʃˈiːʀᵓ
La voisine à moi elle est née en haut à Sierre.
w matˈẽː     ɛɦ alˈaɪ u ɡalatˈɒ
Aujourd’hui matin elle est allée au galetas.

8.2 HérémenceM:

i a lɛ ʒ wœ ʀɔʃˈɛt
Elle a les yeux marrons.
k lʏ zənˈɛʎi j a fe l ʊː tsˈt
Quand la poule elle a fait l’œuf elle caquette.
ɛ lə vɛʒˈɛnːɐ ɪj ɛ nɛɦʊˈa nˈɑ ɐ ʃˈɪʶɔ
Et la voisine elle est née en haut à Sierre.
    ɑtsˈətʏ - lɔ pˈʏvʀ ɑ lɑ ʃa ʊ maɡazˈn  vɔlˈɑḍzᵓ
Elle achète .. le poivre et le sel au magasin au village.

9.1 IsérablesF:

ɪ ʒˈyːpə l e ɡrantə pwɪ pɫiʃˈaja
La jupe elle est grande (ample) puis plissée.
i mrᵊ ɡrŋᶢ i:- l ɐtstˈaʋə pa ɛ z aːlˈ fazˈɛe mˈɛːmɑ
Ma grand-mère e.. elle achetait pas les habits elle (les*) faisait même.
*Pour l’omission du pronom régime cf.Marzys 1964: 57-58.

9.2 IsérablesM:

kʰã i dzənˈœlə l aː - l a f ɔ kɔkˈɔ iː - i kɔkˈas
Quand la poule elle a .. elle a fait l’œuf elle .. elle chante.
l a ɛ ne - ɔ nɑ rəkrtʃˈɑ
Elle a le nez .. le nez retroussé.
l æ ə ʒ ɥɪ marː
Elle a les yeux marrons.
i ɡrã mr      ɐdztˈaœ pɑ ɛ z aːlˈ - i cʲøʒˈɛɪ mˈɛmə
La grand-mère achetait pas les habits .. elle (les) cousait même.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

si matˈ l ɛt alˈo amˈ  fenˈi
Ce matin elle est allée en haut en fenil.
əl a le pˈɔtə ʒɛʁsˈe
Elle a les lèvres gercées.
    a lʊ pˈaə ʁæ mn de baɡˈɛt də tmbˈʊ
Elle a les cheveux raides comme des baguettes de tambour.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

si matˈ l et alˈɛ ɐ la ɡʁaˈãᶞ
Ce matin elle est allée à la grange.
l bajˈɪ l s a sɔ ɡamˈː - bɛ l alɛtˈɛ l ɡamˈː
Elle donne le sein à son gamin .. ou bien: elle allaite le gamin.
l ɐ de ɡʁʊ mɔlˈɛ w
Elle a de gros mollets oui.

11.1 LensF:

lø fɑrˈʏna dɛ bʎa i ɛ mi bjantsə kɛ la fɑrˈʏna dɛ ʃˈilːa
La farine de blé elle est plus blanche que la farine de seigle.
wiː matˈeŋ j ɛh aˈʊʃa ʃu u ɡalatˈa
Aujourd’hui matin elle a été (litt. elle est eue) en haut au galetas.
lə bluːz ˈɔrɐ ej ɛ bjˈantsə - œŋ kɔtˈ
La blouse maintenant elle est blanche .. en coton.
ʎjɛ -     atˈɛn ɔn øfˈ
Elle .. elle attend un enfant.

11.2 LensM:

vɛ e - ɪ  - ɪ  pɹˈiʃa
Oui elle est .. elle est .. elle est enceinte.
we matˈŋ ɛh alˈaə - j eh alˈaø ʃu ɔ ɡalatˈah
Aujourd’hui matin elle est allée .. elle est allée en haut au galetas.
e atsˈetə lɔ œ ø lɔ lɔ pˈɪbɹɔ lɐ ʃaː oː mɐɡɛzˈn ᵈo vəlˈaːzɔ
Elle achète le euh euh le le poivre le sel au magasin du village.
ej a l ʒ ɥœs ʁɔʃ
Elle a les yeux bruns.
ɪj a lɔ nɑ ʀɛlɛvˈa
Elle a le nez relevé.

12.1 Les MarécottesF:

l ɑtsˈət lʏ pˈɛevʀ ɛ la ʃˈoʊː œ maɡaʒˈ dœ vʏlˈɑdz
Elle achète le poivre et le sel au magasin du village.

12.2 Les MarécottesM:

l at - l atˈ famˈej
Elle attend .. elle attend famille*.
*Attendre de la famille ‘être enceinte’ est également attesté en français régional (GPSR 7: 139).
k j a d ˈiwə tsˈdɐ l ɛ mj - n plˈejə d ˈiwə tsˈːdɐ pɔ lɑvˈɑ lɛ bˈɔjɛ - el ˈeʁ pɑ tɔdzˈɔ tsˈːdɐ - mkˈɑvɛ lə bu pɔʁ ɛtsdˈɑ l ˈiwe
Quand il y a d’eau chaude c’est mieux .. on emploie d’eau chaude pour laver les boilles .. elle était pas toujours chaude .. il manquait le bois pour chauffer l’eau.

13.1 LiddesF:

je d ˈastə lœ m- l pˈɛeʋɹ ə laː sʲˈo ʏ maɡazˈɪɲ dʏ ʋʏlˈɒdz
Elle achète le m.. le poivre et le sel au magasin du village.

13.2 LiddesM:

d a lʏ ʒ ɥe ɲe
Elle a les yeux noirs*.
*L’informateur précise qu’on ne disait pas «brun» en patois, pour la couleur des yeux.

14.1 LourtierF:

ma ʃwˈa mˈʏdzə pɑ də ʏ- də ts ʃəts -     ɑj ɑmə pɑ
Ma sœur mange pas de u.. de viande séchée .. elle l’aime pas.

14.2 LourtierM:

    ɛdzˈʏt ø pˈɑʋɹ  ɐ ɕoː ʏ mˈaɡɛʒẽ dʏ ʋʏˈɑːdz
Elle achète le poivre et le sel au magasin du village.

15.1 MiègeF:

l riɛbˈɪnə fa lɛ waɲˈɛ kaã lë lˈunːa i  bɑ
Les carottes il faut les semer quand la lune elle est basse.
l farˈina dʊ bjɑː j ɛ bokˈu pj bjˈɑntsɪ ke l farˈina dɛ la ʃˈiːlɑ
La farine du blé elle est beaucoup plus blanche que la farine du seigle.
ɪj a lɔ na ɛn amˈᵏ
Elle a le nez en amont.
l fɔntˈŋnɑ ɛj ɑ dˈoʊ basˈ - le- ej a dˈoʊ bwˈeɪː
La fontaine elle a deux bassins .. là (?) .. elle a deux bouils*.
*cf. bè s.m. 1. ‘bassin de fontaine en bois, creusé dans un tronc (GPSR 2: 601); 2. par ext. ‘fontaine’ (FQ 1989: 39; FB 1960: 96).
ʊʃɔ tsasjˈɛ læ vɪlˈa tʃjˈœvʀɐ dʊ kʊrtˈi     ʊrˈi pɑ pekˈɑ le leːtˈy
J’eusse chassé la vilaine chèvre du jardin elle aurait pas mangé les laitues.

15.2 MiègeM:

kŋ ʊnə zelˈinɛ a - j a fe l uːʃ - i tsa- ɛl t-  tsˈant
Quant une poule a .. elle a fait l’œuf .. elle ch.. elle c.. elle chante.
 wəʏ matˈe      ʒuʒ u ɡalaðˈaː
Euh aujourd’hui matin elle a été (litt. est eue) au galetas.

16.1 MontanaF:

lʏ tsʏmˈiːʒ i ɛ bʎˈntsʏ
La chemise elle est blanche.
j a lɛ ʒ ɥɛs pːr
Elle a les yeux bleus.
e a la pe ʀˈɔʃɐ
Elle a la peau brune.
    atsˈœt lɔ la ʃa ɛ lɔ pˈiːvrɔ ʊ maɡazˈẽŋ
Elle achète le le sel et le poivre au magasin.

16.2 MontanaM:

lə ʃˈaːla awə nø teɲˈẽ l prɔvʒjˈʊŋ ɪ ɛ frˈøsʏ -  ʃˈɛkɐ
La pièce où nous tenons les provisions elle est fraîche .. et sèche.
ø wˈeɪ matˈ j ɛɦ alˈa o ɡə- ʃʊp o ɡalatˈa
Euh hier matin elle est allée au .. en haut au galetas.
ɪj a lɔ nɑ ʀɛvɛrtʃʲˈɑ
Elle a le nez retroussé.
ɪ  prˈeŋmːɑ
Elle est fine.

17.1 NendazF:

œ ɪ atˈã m bbˈe - ta ã popˈoː
Euh elle attend un bébé .. attend un petit.
j a ʱa tˈalœ prˈiːma
Elle a la taille fine.
ij ɑ ɛː - e pʊˈ t dzœʁʃˈɑ
Elle a les .. les lèvres tout gercés*.
*[pʊˈ] ‘lèvre’ est masculin, d’où la forme masculine [dzœʁʃˈɑ].
wˈeʏ matˈ     a etˈɑ ʊ ɡərɑtˈɑ
Aujourd’hui matin elle a été au galetas.
ja ʃnˈanə kə vndrˈ e avɐʀˈ tʃy  frɑr e ʃwˈɛrɐ
La semaine que viendra elle verra tous les frères et sœurs.

17.2 NendazM:

j ɐ ː - po dzɛrʃˈɑ
Elle a les .. lèvres gercés*.
*[po] ‘lèvre’ est masculin, d’où la forme masculine [dzœʁʃˈɑ].
ɪj a də bjo mʊlˈœ
Elle a de gros* mollets.
*[bjo] ‘beau’ peut avoir le sens de ‘grand, gros’ (cf.GPSR 2: 300a).
     plˈɛɪnə b -     atˈã -     atˈ də nʊˈe
Elle est en cloque, bon .. elle attend, elle attend de nouveau.
*[nʊˈe] adj. ‘nouveau’ (Praz 1995: 397 s.v. noé).

18.1 OrsièresF:

kã t vɲˈɛ a mɛzˈõ mˈama l ˈeʁɛ ktˈtə
Quand tu venais à maison maman elle était contente.
ɪl ə pʁˈɛɪmːə
Elle est fine.
d a də mˈstʁʊ mwlˈe
Elle a d’énormes mollets.

18.2 OrsièresM:

la dzʏnˈʏli k l a fe l kɔkˈ i tsˈnta
La poule quand elle a fait l’œuf elle chante.
j -     adzˈtɐ la soː - e lə və - e lə pˈaɛvʀə - y maɡazˈ
Elle .. achète le sel .. et le v.. et le poivre .. au magasin.

19.1 St-JeanF:

l œ la pe rˈɔʃa
Elle a la peau brune.
ma ʃwˈɛra ʎ ˈɛɪmɛ pɑ la vjˈdə ʃ- la tsɛ ʃalˈai ʎ  mˈẽzɛ pa
Ma sœur elle aime pas la viande s.. la viande salée, elle en mange pas.
j a nɐ tˈɑʟʏ fˈna fˈeŋna fˈeŋna
Elle a une taille fine fine fine.
    a lɔ nɑ rəkwɔrbˈɑ
Elle a le nez recourbé.

19.2 St-JeanM:

l a la - la pɛɪ œː brˈɔʊna
Elle a la .. la peau brune.
l dˈamːa - lɛi ʎ atsˈt arːˈi lɔ pɪvɹ  la ʃaː - ɛ lɔ pãŋ ʊ mɛɪɡazˈŋ dʊ velˈaːzɔ
La femme .. elle elle achète également* le poivre et le sel .. et le pain au magasin du village.
*[arːˈi] adv. ‘aussi, également, à son tour’ (GPSR 1: 14 s.v. arrière I.3°)
lʏ ʃˈaːla ɛ ʃˈɛkæ pɔ œ pɔ mˈɛtrœ l prɔvisiˈ
La salle* elle est sèche pour euh pour mettre les provisions.
*[ʃˈaːla] cf.châla n.f. ‘salle, grande pièce non meublée’ (FQ 1989: 47).
ʎ a  kɔr priŋ
Elle a un corps mince.
l a nuː ʒ an kjɛ una lavˈɛŋts ʎʏ  dɛʃɛndwˈaj tɐŋk a ʃʏ
Il y a neuf-z-ans qu’une avalanche elle est descendue jusqu’ici.
a lɛ ʒ wɛs vɛr
Elle* a les yeux verts.
*[dɛ] forme isolée, lapsus pour [lɛ]? Cf. pourtant aussi les attestations analogues pour Liddes et Orsières, ci-dessus.
lʏ burʒwazˈɪk j ˈɔfr lɔː œ l apɛritˈif
La bourgeoisie elle offre euh l’apéritif.
    ɐ lœ mɔːrːɔ - lɛ mɔrːɔ fɛndˈukᵡ
Elle a les lèvres* .. les lèvres fendues.
*Pour [mɔːrːɔ] ‘lèvre’ dans les parlers du Val d’Annivers, cf.FEW 6/3: 231 s.v. *mŭrr.

20.1 SavièseF:

i fɐrˈenə du fromˈ l ɛ mˈe blãnts k i fɑrˈinːɛ deːɛ - di ʃˈiwɑ
La farine du froment elle est plus blanche que la farine de .. du seigle.
i ʃˈyɪ  mˈndzə pɑ d tsœ ʃɑwˈɑɛ i ˈɑm pɑ
Ma sœur elle mange pas de viande séchée, elle aime pas.
iː  bˈeɪtə dʊ bn dʒʲu ʏl ʏ pɔʒˈɑɛ ʃʊ ɐ pj
La la bête du bon Dieu elle est posée sur la peau*.
*Au moment de l’enquête, le malentendu («peau» pour «paume») nous a échappé.
el e de ʃˈɑːɛɑ ɑwˈe nɑ dentˈeːwɑ ʊ bɔ
Elle est de soie avec une dentelle au bord.
ɛl a ː ɪ pɔsɛ tˈɔtə mˈaɔ
Elle a les les lèvres tout endolories.

20.2 SavièseM:

ɪ βet o βʊn ðjø l ə poʒˈa ʃ a m - ʃɑ a - ʒ ɑ pmɑ ᶞɑ ɑ m
La bête au bon Dieu elle est posée sur la main .. sur la .. sur la paume de la main.
i fˈna a te de kʲˈeta kʊː a t e e ʒ ɥe
La femme à toi de quelle couleur a-t-elle les yeux?
ɪ ɡroʃ a mɛʋ ɛː fɑbɹʏkˈɑɛ to mɛm ø ʒ aːlˈ     ɐtsətˈɛə pɑ
La grand-mère à moi elle fabriquait tout même les vêtements elle achetait pas.

21.1 SixtF:

mɑ wɑzenˈaː a ɛtˈa fˈeta a mɔsnˈa ɪl e vnœ  mˈdə a mznˈa
Ma voisine a été faite à Morzine elle est venue au monde à Morzine.
ɪl ɑ d le bɔ- ʏl ɐ le bˈɔθ k  də-z ekʎætˈyrə
Elle a des lè.. elle a les lèvres* qu’ont des gerçures.
*[bɔθ] cf.bouche ‘lèvre, surtout au pluriel’ (GPSR 2: 585b).
ʎ a læ tˈɑɛ fˈæna
Elle a la taille fine.
eːl ɑ lʊ z we eː mɑʁˈ
Elle a les yeux euh marrons.
ʎe l a lʊ z ˈe vˈɛrə
Elle elle a les yeux verts.

21.2 SixtM:

il at kˈɑːθŋə
Elle attend quelqu’un.
ɪl ˈaθtə l pˈæːvr e la sˈaː- ɐ l pɪsrˈɪ dy vɪˈɑːðɛ
Elle achète le poivre et le sel .. à l’épicerie du village.
e a leː jaːʁ tãŋ z  ðnˈeː
Elle a les jupes jusqu’au genou.
la fn     et astˈajə sy s tabrˈe pe mwˈadrə
La femme* est assise sur son tabouret pour traire.
*L’informateur explique que traditionnellement, à Sixt, la traite des vaches incombait aux femmes.

22.1 TorgnonF:

laː la fæˈønːa dɛ fʀɔmˈ - j ɛ pœ blˈtsə kɛ sˈɛlːa aːə kɛ sˈɛlːa du bloː
La la farine de blé .. elle est plus blanche que celle euh que celle du seigle.
j aː dʒˈʏstɔ nʏ aŋ ke  kˈflə ij ə vˈɛʀɲɛ iʎœ ʎ  vˈɛʀɲæ dʒˈyɪ de sɪ kɔtˈe
Il y a juste neuf ans qu’une avalanche elle est venue elle elle est venue en bas de ce côté.
mɑ ɡʀˈøːsæ - ʎ œ ʎ atstˈɪvɛ pʊː lɛ z aʀbɪʎɛmˈɛŋ ɛ ʃ le kuzˈivɛ dɪ ʎœ mˈeːma
Ma grand-mère .. elle euh elle achetait pas les habits elle se les cousait d’elle-même.
lɛ l ʎˈɔɪ tsʏmˈiːze      blˈaãtsɛ
Les les leurs chemises (c’)est* blanches.
*Anacoluthe.

22.2 TorgnonM:

ɪʎə i ɑtsˈetə la sʊː ɛ lɔ pæˈɛɪvʁɔ ɑ lɑ bɔtˈøkːɐ du vœlˈɑðɔ
Elle elle achète le sel et le poivre au magasin du village.
la dzəlˈœna k j ɑ fe l ʊ ɪ tsˈŋt
La poule quand elle a fait l’œuf elle chante.
j  sɛˈtəːɛ sənˈɔ ɪj  ɡʁˈøːsɑ
Elle est enceinte sinon elle est grosse.

23.1 TroistorrentsF:

l a l nɑ tɔ ʁtʁusˈo
Elle a le nez tout retroussé.
l atˈ n fˈ
Elle attend un enfant.
el a lə - løː lə visˈaʒøː to ʁ
Elle a le .. le le visage tout rond.
l a la pe bʁˈyna
Elle a la peau brune.
ma mˈaːʁe vœ- ə ʋ- ɛ amɛʁˈø b ʁəveʁ ɕa - ɕa kʊzˈənɑ
Ma mère ve.. elle veu.. elle aimerait bien revoir sa .. sa cousine.
    ɑtsˈetje lʊ pˈɑːʋʁ l sːa la sː - œː mɑɡɐẓˈa dø vlˈaːzɔ
Elle achète le poivre le sel le sel .. au magasin du village.

23.2 TroistorrentsM:

l atsˈete la sˈöo ə mɑɡɑzˈ dɛ vlˈɑdzoː
Elle achète le sel au magasin du village.
l e ɡʁˈuːsɑ əl ɑtˈ - bɑtˈaje
Elle est enceinte elle attend .. elle baptise*.
*[bɑtˈaje] cf.batayi ‘baptiser’ (Fankhauser 1911:134 §164).
lo kʷɔθˈa dl a na koθˈaʁdaː - la ləmˈas d a mã d kɔθˈaːʁdɛː - d wɔlˈɑː - ɪ tʁoʋo tʁe koθˈaː - sy la salˈada
L’escargot il a une coquille .. la limace elle a point de coquilles .. donc voilà .. j’ai trouvé trois escargots .. sur la salade.
ɑ mɑ ʋəzˈənɐː - ljeː ɛl ɛ nɛ a ʃ
Ah ma voisine .. elle, elle est née à Sion.
    ɐ le pˈtːe kə sˈeɲ
Elle a les lèvres que saignent.

24.1 Val-d’IlliezF:

l ɒ l na - vœʁjˈa amˈ
Elle a le nez .. tourné en haut.
ɪl ɑ- l ɑtˈ ː -  pˈɪɲɔ
Elle a.. elle attend un .. un petit.
ma soˈɑʁe mˈɛndzə pa lɑ œ - la tsɛ fˈɛtʃə l e- l emɛ - ɛl am pa
Ma sœur mange pas la euh .. la viande sèche elle ai.. elle aime .. elle aime pas.
    ɑ la φəɡˈœʀᵊ bɑ ʁˈda
Elle a la figure bien ronde.

24.2 Val-d’IlliezM:

kã la dznˈølᵊ l ɑː ʋˈɔ eː e tsãnt
Quand la poule elle a pondu elle elle chante.
mɑ vəzˈŋnœɛ - ɛl e ne a ʃj
Ma voisine .. elle est née à Sion.
    a le lˈɛvʁː - fdy - k fi fʁɑᵊ
Elle a les lèvres .. fendu .. quand il fait froid.

25.1 VouvryM1:

l ətsˈətʏ l pˈæɛʋʁ ɛː e e la ɕoːə ø vʏlˈadzo
Elle achète le poivre et et et le sel au village.
ɕi mɐtˈ œ  etˈo ʏ ɡ- ø ɡalatˈa
Ce matin elle est été au g.. au galetas.
    œ l ʒ  vɛ
Elle a les yeux verts.

25.2 VouvryM2:

l ɐtˈ kaks tsˈuːza
Elle attend quelque chose.
e ɐ la pe - bʁ
Elle a la peau .. brun.
va ø pro
Elle va au pré.
θi mɒtˈ əl œ ᵉtˈɔ ø ɡɐlɑtˈɑ
Ce matin elle est été au galetas.
    ɐ de ɡrˈose tsˈɑmbə
Elle a des grosses jambes.