Menu

Comparer

Comparer la carte 23010 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Cartes

«Ma»: le possessif féminin de la 1re personne du singulier


Fermer

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

ə maʁˈɪnə ʃ ʃɥɪɲˈ ttˈẽ d fˈiːhɑ
Ma marraine se souvenait toujours de ma fête.
ɛ fëʎ e jʊ ʃe ʃetˈi d o ˈɛɹbɑ
La fille et moi sommes assises dans l’herbe.

1.2 ArbazM:

e fel e jo ʃẽŋ ɐʃetˈo dẽŋ w ˈɛrbɑ
La fille et moi sommes assis dans l’herbe.

2.1 BionazF:

ma fˈœʎɪ ɛ mɛ sŋ asatˈaːɛ dəsˈɪ l ˈɛrba
Ma fille et moi sommes assises sur l’herbe.
vʏsˈĩja də mɛ le nɛɪsˈøva ɱ vˈœlːa
La voisine de moi elle est née en ville*.
*[vˈœlːa] ‘ville’ est l’appellation courante pour la ville d’Aoste.
mˈama ɡʀã atsətˈɑɛ pɑ lø kʊtɪʎˈ - le fəzˈɑ ʎœ
Mère-grand achetait pas les robes .. elle les faisait elle-même (litt. les faisait elle).
tʃø lø kˈʊᵊ cʲø vɛˈɑːɔ - la balːˈa mˈɛ - no dɪɕcʲtˈɑ
Toutes les fois que je voyais .. la belle-mère .. nous nous disputions.

2.2 BionazM:

mɛ ː ː  mœɲˈɔtːa s asatˈʊ dəɕˈɪ l ˈɛrba
Moi et et et ma fille sommes assis sur l’herbe.
mˈama ɡʁã də mˈɛeː ɪ fɪˈa la taʎøːza - ædʊŋ ajˈe pɑ fˈata dəd d atsətˈɪ lœ lə l lə dʀaː fiː - lə fijˈa j dɑ sɔlˈta
Mère-grand de moi elle faisait la couturière .. alors elle avait pas besoin de d’acheter les les les habits déjà faits .. elle les faisait elle toute seule.

3.1 ChalaisF:

 h jɔ j  ə aʃˈiɹ ɑwˈe la mˈatɐ nɔ ʃœŋ - aʃtˈɛɪ jëm pɛ l ˈrba l kwae ba dɛ pla
Hein moi j’ai euh hier soir avec la fille nous sommes .. assises dans* l’herbe là en bas à plat.
*[jëm pɛ] loc. prep. ‘dans’ (cf. FQ 1989: 155 s.v. pèr).
d lɔ tɛŋ tu krˈie k ɔn atstˈav ʊŋ ə - un atstˈav dɛ d d - d tisˈy ə p  faɲˈɛ mˈɛmɔ tɔd mama fandʒjˈva
ɔ m dʒʊ m djʊ -
Dans le temps tu crois qu’on achetait on euh .. on achetait des des des .. des tissus puis on faisait même tout maman faisait oh mon Dieu mon Dieu.

3.2 ChalaisM:

fˈɪʁłːə  jɔ no ʃŋ ɑʃətˈɑː ʃu l ˈrbɑ
Ma fille et moi nous nous sommes assis sur l’herbe.
li drˈɔla ɪ jɔː ʃ neʀˈuk  vɑlˈi pᵓr ʃɥiṛ
La femme et moi sommes nés en Valais bien sûr.

4.1 ChamosonF:

ma ɡʁã miːʁ - adzətˈɑvə pa ɪ z ɑjˈ - le faʒˈevə tɔ mˈimə
Ma grand-mère .. achetait pas les habits .. elle les faisait tout même.
a mat ɛ mœ - nɔ n s ʃtˈɑe sœ  - d l ˈɛʁbə
La fille et moi .. nous nous sommes assises sur euh .. dans l’herbe.

4.2 ChamosonM:

mœ maː ɡrã meʁ l adzə- l adzətˈɑɐ pɑː ɛː z ɑːjˈ ɛ faʒˈɛ t mˈimə
Ben* ma grand-mère elle ache.. elle achetait pas les habits elle faisait tout même.
*[mɛ] (et variantes) est un marqueur d’ouverture fréquent chez le témoin de Chamoson.
sɔ tˈaə dː maɛzˈ ɐ mœ - n a də l etɛʁnˈitᵊ
Sur le toit de maison à moi .. il y a de l’éternit.
a mat mœ - n- nn sˈmʸ ʃɛtˈo d l ˈɛʁbə
La fille et moi .. n.. nous nous sommes assis dans l’herbe.

5.1 ContheyF:

fˈɪːə  ïˈɔ - n n ʃ ʃjtˈɑːə d ˈɛʀbə
Ma fille et moi .. nous nous sommes assises dans l’herbe.
a ʃwˈɛerə mdzœ pɑː d tse ʃaˈɑː - at amə pɒ
La sœur mange pas de viande salée .. elle l’aime pas.
*Chute du -l- intervocalique. C’est donc bien de la viande salée et non séchée dont on parle ici.

5.2 ContheyM:

mːa vːeʒˈœːnɐ ɛ ne i- nʊ  ʃavjˈɛʒə
Ma voisine est née en.. en haut en Savièse.
ɑ mˈata ɛ j nɔ ʃ ʃjtˈoʊ d ˈɛʁbᵃ
La fille et moi nous sommes assis dans l’herbe.

6.1 ÉvolèneF:

lʏ mɛj maːt e joː n n ʃɛŋ aɕɛtˈajə ʃ-  l ˈɹbɐ
La mienne fille et moi nous nous sommes assises s.. en l’herbe.

6.2 ÉvolèneM:

lʏ mɛj mˈatɐ  jø nɔ nɔ ʃɛ aʃtˈaː ⁿ l ˈɛːrba
La mienne fille et moi nous nous sommes assis en l’herbe.

7.1 FullyF:

ma vøʒˈnɛ l əː ne a ʃˈʁə
Ma voisine elle est née à Sierre.
la ʃʷaʁ a më lˈaãmə pɑ la tseː ʃˈətsɐ - i nɛː mˈədzə ʒamːˈɛ
La sœur à moi aime* pas la viande séchée .. elle en mange jamais.
*[lˈaãmə]: [l] initial agglutiné de manière analogique (cf. GPSR 1: 224, 226 et les cartes 21012 et 21014).
la  bˈuːbə pwæ mœ nə nə ʃ ʃətˈɑɪ d l ˈɛɹbɐ - ʃy l pʁoː
La fille puis moi nous nous sommes assises dans l’herbe .. sur le pré.

7.2 FullyM:

œː la bˈʊːbɔɛː awɪ mœ nzə ɕ ɕətˈo ᵊ d l ˈɛrbæ
Euh la fille avec moi nous nous sommes assis dans l’herbe.
mˈr ɡra l adzətˈava ʒamˈɛ  n ɑjˈõŋ - ɛ faʒˈaɛ tœ j mˈemwœ
Ah mère-grand elle achetait jamais un un vêtement .. elle faisait tout elle-même.

8.1 HérémenceF:

lə maʀˈɛːnə ʃ ʃʏɲˈ tɔlˈɔn də ma feːχ
Ma marraine se souvenait toujours de ma fête.
l veʒˈen a mɛ ejɛ neɦwˈa nˈa a ʃˈiːʀᵓ
La voisine à moi elle est née en haut à Sierre.
l  mˈata ɛ j n nɔ ɕ ʃɛtˈaɪ  l ˈɛrbɐ
La fille et moi nous nous sommes assises en l’herbe.

8.2 HérémenceM:

l mˈata a mœː ɛ jo n n ʃ ʃɛtˈa ʃu l ˈɛrba
La fille à moi et moi nous nous sommes assis sur l’herbe.
ɛ lə vɛʒˈɛnːɐ ɪj ɛ nɛɦʊˈa nˈɑɐ ʃˈɪʶɔ
Et la voisine elle est née en haut à Sierre.

9.1 IsérablesF:

ma vzˈen e n- ɛː neːj a sjʊ- aː sjŋᶢ
Ma voisine est n.. est née à Si.. à Sion.
øʏ ʋɥy tŋ ə - jʏ mə -  mə sovˈʏɲə d aː baː marː ɐ mɛ - pɔʈˈaʋ o bri sw ɐ cjˈetə - ɪ mɛtˈãŋ ə - əœ tatə- o - n tatɛlːˈ - po fər tənˈeɪ o bri
Au vieux temps euh .. je me .. je me souviens de la belle-mère à moi .. elle portait le berceau sur la tête .. elles mettaient euh .. au couss.. le .. un coussin de tête* .. pour faire tenir le berceau.
*[tatɛlːˈ] cf. tàrthëlhong ‘coussin de tête’ (Favre-Fournier 1969-1972: 1002).
i mˈatᵃ pwi jɔ ə nu s sətˈai s ˈɛrba
La fille puis moi euh nous sommes assises sur l’herbe.

9.2 IsérablesM:

ɪ maˈeœ vɛʒˈene ɛː neː ɛnˈo a ʃoᵑᶢ
La mienne voisine est née en haut à Sion.
ɕ ɔ tɛe d a  majˈɑ bɑrˈakə dja dɛ ʒ aʃˈïlə
Sur le toit de la mienne bicoque1 il y a de-z bardeaux2.
1[bɑrˈakə] ‘terme familier pour la maison où on habite, logis familial’ (GPSR 2: 242 s.v. baraque).
2[aʃˈïlə] ‘bardeau’, cf. GPSR 2: 38 s.v. aslyə.
i  mwˈata pwi jɔ ɛl ɛ ɕɛ ɕɛtˈa prmˈi ˈɛrbə
La fille puis moi elle est .. s’est assis parmi l’herbe.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

ma mɲat ɛ mɛː  s œt asətˈʊ dj l ˈɛɹbɐ
Ma fille et moi on s’est assis dans l’herbe.
lə vəzˈœnæː ː ɲɛ a avɔʁjˈɑ
La voisine est née à Avoriaz.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

ma fˈijə - fɪj  mɛː - ᵗʃ t astˈu j l ˈɛrba
Ma fille .. ma fille et moi .. s’est assis dans l’herbe.

11.1 LensF:

ma vəʒˈøna ɪ ɛ neʃwˈɑjə a ʃˈiʁɔ
Ma voisine elle est née à Sierre.
lø bwˈata ɛ jɔ n n ʃẽŋ aʃɛtˈeːɛ n- ʃoʊ l ˈrbɑ
La fillette et moi nous nous sommes assises n.. sur l’herbe.

11.2 LensM:

e krɛʃˈup  lɛŋ - avˈe tˈɔtɐ ma famˈeʎə n aʋem - e vˈehop ʃeʎ  lɛ
J’ai grandi à Lens .. avec toute ma famille nous avons .. j’ai vécu ici à Lens.
a mɪʒˈõŋ a mɛ e kɔʋˈrtɐ œːn etɛrnˈit
La maison à moi est couverte en éternit.
la fˈeʎə - ɛː jo nɔ n ʃ ɐʃɛtˈa ə œː - ʃœ- nɔ ʃ ɐʃœtˈa ʃu l ˈɛrbwa
La fille .. et moi nous nous sommes assis euh .. som.. nous sommes assis sur l’herbe.

12.1 Les MarécottesF:

ma dœlˈːt e jø n n ʃ ʃɛtˈeɪ ʃy l ˈɛːʁbɐ - ʃy l pʁo
Ma fille et moi nous nous sommes assises sur l’herbe .. sur le pré.
mʊn ˈːta mdʒˈɪvœ tdzˈ dɛ ʒmbˈ awˈɪ lɪ mækæʁˈ
Ma tante mangeait toujours du jambon avec les pâtes*.
*[mækæʁˈ] ‘terme générique pour les pâtes, quelle que soit la forme’ (Gyr 1994: 1022 s.v. makaron).

12.2 Les MarécottesM:

fˈeɪjɛ ɛ ɛ jø n n ʃ ʃtˈo d l ˈɛːʁbɐ
Ma fille et et moi nous nous sommes assis dans l’herbe.
la vëʒˈɪna - la veʒˈɪna dɛ de kˈutᶦ - l  neː - a siɛʁᵊ
La voisine .. la voisine d’à côté .. elle est née .. à Sierre.

13.1 LiddesF:

ma bˈuba e jœ nː sæ ʃœtˈi d l ˈɛrba
Ma fille et moi nous sommes assises dans l’herbe.
tsˈɪcj ku tjʏ ʋjˈe la bla mˈiɹə n n tsˈeŋkaɲẽ
Chaque coup que je voyais la belle-mère nous nous disputions.

13.2 LiddesM:

ma bˈuba ɛ jɔ - nːœ s ʃɛtˈʊ sy l ɛ- d l ˈɛrba
Ma fille et moi .. nous sommes assis sur l’he.. dans l’herbe.
a - sy l l tɛj d na - l l tɛj də də də mɛeːzˈõŋ - ə lə kʊʋˈɛ  liç
Ah .. sur le le toit d’une .. le le toit de de de maison .. euh il est couvert en lauzes.

14.1 LourtierF:

ma vʏʑøn  ne a ʃjɔ
Ma voisine est née à Sion.
mæɪʏ bʷˈbɐ - e jʏ nə ʃ ʃətˈɑɪ - nø nøn- nʏ nø ʃ ʃətˈɑe d ɛːʁb
Mienne fille .. et moi nous sommes assises .. nous nous n.. nous nous sommes assises dans l’herbe.
j aməɹˈɛɪ bj tɔʁnˈɑ jɛʁ ɐ mɛɪ meʒˈ
J’aimerais bien revoir la mienne maison.
tɕɥ ɪ kʊ ke j ʋˈœijə - a blˈaː miː - nʏ nə rɛpjˈetɛ
Tous les coups que je voyais .. la belle-mère .. nous nous disputions.

14.2 LourtierM:

e mæjʏ bˈubɐ ɛ jʏ n nə ɕ ɕɛtˈɑjɛ d ˈɛrbə
La mienne fille et moi nous nous sommes assises dans l’herbe.
ɕʏː tæɛ d a  mɛɪʏ meʑˈ j a də tɥˈilə ʁˈɔdzə
Sur le toit de la mienne maison il y a des tuiles rouges.

15.1 MiègeF:

j ɑwʊ lɑ matˈɛtɐ m ʃɪ aʃɛtˈaj jŋ l ˈɛːrba
Moi avec la fillette me suis assise dans l’herbe.

15.2 MiègeM:

mˈata ɛ jo nɔ ʃ ɑʃɛtˈa ʃu l ˈɛrba
Ma fille et moi nous sommes assis sur l’herbe.
la vʏʒˈɪna - jɛt na sɛdinwˈazə
La voisine .. {elle/c’}est une Sédunoise.

16.1 MontanaF:

lø mɑʁˈẽndɐ ʃɛ ʃɔvɛnˈivɛ tˈɔzɔ dɛ fˈeːha
Ma marraine se souvenait toujours de ma fête.
mˈɑːtɑ a mœ ɛ jɔ nɔ nɔ ʃŋ aʃətˈeə dɛʃˈu l æˈɛrba
La fille à moi et moi, nous nous sommes assises sur l’herbe.
l ˈanta mĩʒjˈɛvɛ tˈɔzɔ lɔ ʒmbˈŋ ɑwˈe dɛ makaʀˈoŋ
La tante mangeait toujours le jambon avec des pâtes*.
*[makaʀˈoŋ] ‘terme générique pour les pâtes, quelle que soit la forme’ (Gyr 1994: 1022 s.v. makaron).

16.2 MontanaM:

mɪʒˈõŋ ɑ mœ j ɛ kʊˈɛrʒə d ardɥˈɛz ɛ d etɛrnˈit
La maison à moi elle est couverte d’ardoises et d’éternit.
lø ɕɥˈœra  j n n ʃɛ ʃɛtˈa dəsʊ l ˈɛrba - lɔ pra
La sœur et moi nous nous sommes assis sur l’herbe .. le pré.

17.1 NendazF:

mi mat ɛ jɔ nʊ ʃ - nu ʃ ʃətˈe ʃu ˈɛːrbɑ
Ma fille et moi nous sommes .. nous sommes assises sur l’herbe.
ɪ mwɛe ˈantə məndʒjˈ trɔn də ʒambɔ ɛ makaʁˈ
La mienne tante mangeait toujours1 de jambon avec les pâtes2.
1[trɔn] ‘toujours’ (cf. Schüle 1998: 513 s.v. troṍ; FEW 5: 415b).
2[makaʀˈoŋ] ‘terme générique pour les pâtes, quelle que soit la forme’ (Gyr 1994: 1022 s.v. makaron).
ɪ vʏʒˈən aː mə  ne ba a ʃ
Euh la voisine à moi est née en bas à Sion.
i ɡrˈoːsə - ɑtsətˈæɛ pɑ e brˈʊːa - ɪ koʊʒˈe tɔ mˈeːmɐ
La grand-maman .. achetait pas les habits* .. elle cousait tout même.
*[brˈʊːa] ‘chiffons, vieux vêtements’ (cf. Schüle 1998: 438 s.v. brúə ou bruáš, GPSR 2: 850, FEW 21: 515a).
tʃː ku kɑ vɛˈa ɑ bɛa mɑː nʏ tskaɲəʃˈe
Chaque coup que je voyais la belle-mère nous nous chicanions.

17.2 NendazM:

œː - vˈʏʒøn a mœ - ː ʏn - e dɛ ɕʲ
Euh .. la voisine à moi .. est une .. est de Sion.
ɑw ɑ mˈatʰə n nɔ ʃ ʃtɑ dər ˈɛːrbɐ
Avec la fille nous nous sommes assis dans l’herbe.

18.1 OrsièresF:

ma tˈætɐ mʏdʒjøʋˈ ttˈɪ lʊ ʒambəˈ - aʊ li makaʁˈœ
Ma tante mangeait toujours le jambon .. avec les pâtes*.
*[makaʁˈœ] ‘terme générique pour les pâtes, quelle que soit la forme’ (Gyr 1994: 1022 s.v. makaron).
mæɪʱˈə ʋəm- vəzˈɪnɐ l ɛ nˈaːjə a ʃøˈõ
Mienne voi.. voisine elle est née à Sion.
mɪʀɛ  ɡʀˈa s ɛ ʒamˈɛ adzətˈaj n ɑːdˈø - d a ttˈi kwʒˈy mˈimə
Mère-grand s’est jamais achetée un habit .. elle a toujours cousu même.
la kʀɔj ɛ j nɔ nɔ sɛ ʃetˈi d l ˈɛɹbə
La gamine et moi nous nous sommes assises dans l’herbe.

18.2 OrsièresM:

ma bub ɛ jɔ - nɔ nɔ s ʃtˈo d l ˈɛʁbɐ
Ma fille et moi .. nous nous sommes assis dans l’herbe.
kʀã mˈamə tɕøʸzˈe j sɪ z ɑdˈ - l aʋ pɑ pʁø d aʁdzˈ po ælˈe s le z ɪ azətˈe - ɛ pwˈaːɛ - adzətˈɑvã la matˈæɛʀ po lɪ fɪʀ l ɛ tɔ
Grand-maman cousait elle ses habits .. elle avait pas assez d’argent pour aller se les y acheter .. et puis .. elles achetaient le tissu pour les faire c’est tout.

19.1 St-JeanF:

mˈɑta - ɛ j ʃʏn a- ʃɲ aʃətˈejeː - ɛ ʃu l ˈɛrba
Ma fille .. et moi sommes a.. sommes assises .. euh sur l’herbe.
l ˈɑŋtaː pɛlɛʑˈiːj lʏ mzjˈɛ tˈɔzɔ lɔ ʒɑmbˈ awˈe dɛː mˈakʲar
La tante Pélagie elle mangeait toujours le jambon avec des pâtes*.*[

19.2 St-JeanM:

awˈ ma mˈata nɔ nɔ ʃŋ aʃɛtˈa - ʃuᶢ l ˈɛrba
Avec ma fille nous nous sommes assis .. sur l’herbe.

20.1 SavièseF:

i bwˈatə pwɪ jo ʃˈə aʃetˈaə drʊ w ˈɛːrba
La fille et puis moi sommes assises dans l’herbe.

20.2 SavièseM:

ɪ ɡroʃ a mɛʋ ɛː fɑbɹʏkˈɑɛ to mɛm ø ʒ aːlˈ ɐtsətˈɛə pɑ
La grand-mère à moi elle fabriquait tout même les vêtements elle achetait pas.
ɪ fˈeðë pwe ʏˈɔ nɔ ʃᵊ ɑʃɛtˈa dʳː - dr ˈɛɹba
La fille puis moi nous sommes assis dans .. dans l’herbe.

21.1 SixtF:

ɛ bə ma fˈøje ɛ mø n etˈɛ fatɪɡˈɑː  s ɛt astˈɑ d l eʁʏbˈɑ
Eh ben ma fille et moi on était fatigué on s’est assis dans l’herbe.

21.2 SixtM:

ma fʎ ɛ m - nɔ sɑm as- ɐstˈa - sy l pra
Ma fille et moi .. nous sommes ass.. assis .. sur le pré.

22.1 TorgnonF:

mɑː bwˈeba -  mɛ - nɔ ʃə sŋ aʃɛtˈeːje - ʃy l ˈɛʁba
Ma fille .. et moi .. nous se sommes assises .. sur l’herbe.
ɑˈɑnta ɪ mdzˈɪvɛ ʃɔvˈ d dzmbˈɔ - ɑwˈe lɛ pˈɑːte
Ma tante elle mangeait souvent de jambon .. avec les pâtes.

22.2 TorgnonM:

la bwˈeːba ɛ mɛ nɔ nɔ s æʃɛtˈʊ dʏsˈʏ lɔ pʶʊ dʏɕˈy l ˈɛʁbɑ
La fille et moi nous nous sommes assis sur le pré sur l’herbe.

23.1 TroistorrentsF:

ma fːøːl eː m nø s sjetˈajə d- ʎɛ d l ˈɛʁbɑ
Ma fille et moi nous sommes assises d.. là dans l’herbe.

23.2 TroistorrentsM:

føːʎ e mɛ nɔ ə s stˈoʊ - d l ˈɛːʁbɑ
Ma fille et moi nous euh sommes assis .. dans l’herbe.
ɑ ʋəzˈənɐː - ljeː ɛl ɛ nɛ a ʃ
Ah ma voisine .. elle, elle est née à Sion.
mæʁe ɡʀã n ətsetˈaʋ pa sõ ɡaðˈã - lʏ tʃyzˈaʋe lje mˈɛmo
Grand-mère n’achetait pas ses vêtements* .. elle les cousait elle-même.
*[ɡaðˈã] n.m. ‘vêtement’ (cf. FEW 17: 548 s.v. wāt).

24.1 Val-d’IlliezF:

mʏn ˈaãt mdʒjˈevə dy ãbˈɔ awi a- awi di makaʁˈ
Ma tante mangeait du jambon avec a.. avec des pâtes*.
*[makaʁˈ] ‘terme générique pour les pâtes, quelle que soit la forme’ (Gyr 1994: 1022 s.v. makaron).
(m)a vəzˈʏn ɛ amˈ ɐ ʃ
Ma* voisine est en haut à Sion.
*Le [m] est articulé, visible à l’écran, mais inaudible.
nː-  ma fð  pɥi - ma lɐ ɡamˈine s- e pi mœ  s a asetˈo sy l ˈɛʁba
N.. euh ma fille et puis .. mais la gamine s.. et puis moi on s’est assis sur l’herbe.

24.2 Val-d’IlliezM:

ma føʎ e m  ɕ  ɕetˈɔ dj l ˈɛʁba
Ma fille et moi on s’est assis dans l’herbe.

25.1 VouvryM1:

fˈøe e me ɕ - n ɛ ʃetˈ dː d l ˈɛʁbɑ
Ma fille et moi sont .. on est assis dans dans l’herbe.
ɑ m maʁe ɡʁã ɑtsᵊtˈaʋe pɑ lʊ lʊ ʑ ɑlˈ lʊ fazˈɛ ʎe je mˈɪmə ijɪ mˈɛmɐ
Ah ma mère-grand achetait pas les les vêtements elle les faisait elle elle-même elle-même.

25.2 VouvryM2:

fˈøðe  m - nɔ s səz- asetˈo d l ˈɛrbɑ
Ma fille et moi .. nous sommes ass.. assis dans l’herbe.