Comparer

Comparer la carte 71220 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Index

     

L’expression de la deixis locale (1): «en haut»

Dans ce tableau, nous ne recensons pas toutes les variantes phonétiques individuelles, sans rendement fonctionnel, pour [ʃuk, ʃup, si, sy], [enˈo, enˈa, inˈo, ɛnˈʊ], [amˈ, ɐmˈ], etc.

Le chiffre après l’icône indique le nombre d’occurrences relevées dans nos matériaux.

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

Dans la mesure où les différents cas de figure sont attestés dans nos matériaux pour les parlers individuels, nous documentons ici

(a) l’emploi de la deixis locale après des verbes exprimant la direction d’un mouvement («monter», «aller», «avoir été» ‘être allé’),

(b) l’emploi de la deixis après des verbes «statiques», sans notion de déplacement dans l’espace, ou exprimant un mouvement sur place («être né», «travailler»; «sauter», «tourner»),

(c) l’emploi de la deixis locale qui se substitue à un verbe de mouvement («pour sur le toit» ‘pour aller sur le toit’).

1.1 ArbazF:

m vɪʒˈ l no - eno ŋ nɑ
Mon voisin est né .. en haut à Nax.
 vʏʒʏnə lə nˈæɛæ ɑmˈ ɑ ʃˈiːʁɔ
Ma voisine est née en haut à Sierre.

1.2 ArbazM:

kŋ e f ʋɑ dre enˈo - vɑ firɛ bo - bo e tso
Quand la fumée monte droit (litt. va droit en haut) .. il va faire beau .. beau et chaud.
y mn de ʑɥŋ v ɑmˈo ɑ mtˈɑɲə - dɑbˈɔr enˈo y mɑˈŋ  ɑprˈi eno ɑ mntˈɑɲə
Au mois de juin on monte (litt. ils vont en haut) à l’alpage .. d’abord en haut au mayen et après en haut à l’alpage.
e ʋiʒˈiŋ le noː nˈ ŋ nɑː
Le voisin est né en haut à Nax.
e veʒˈœn ɑ nʊ le nˈɑːɛ ɑmˈ ɑ ʃˈiːʀo
Notre voisine (litt. la voisine à nous) est née en haut à Sierre.
pw     ɛnˈʊ ʃʏ o tˈeɪ prˈᶾʊ w ɕjˈɛwɑ
Pour (aller) en haut sur le toit je prends l’échelle.

2.1 BionazF:

sta matˈ l ɛ ɑlˈu ɪ sɔlˈ
Ce* matin il est monté (litt. allé en haut) au galetas.
*L’emploi du démonstratif féminin italien sta avec le masculin [matˈ, matˈ], etc. à Bionaz et à Torgnon est sans doute dû à une interférence avec l’italien mattina n.f. ‘matin’ (cf. Diémoz/Kristol 2006: 148).
m tʀavˈɑʎ  mtˈaɲə
Moi je travaille en haut en alpage.

2.2 BionazM:

p ɑlˈɪ si ɕ lɔ tˈtœ mə fɑ pʁˈndʏ l ɪtsˈɪːlɑ
Pour monter (litt. aller en haut) sur le toit il me faut prendre l’échelle.
lɐ ʀˈɑtʏ ʋɔlˈnᵈzə ɪ dˈuːm ɕɪː ʊː ɕʏ ʊ bɑ dɪː tˈtə
Les chauves-souris elles dorment en haut au en haut en dessous {du toit / des toits}.

3.1 ChalaisF:

ɔʁa - hoʊ le ʃɔm b p ɒʁɔʒˈɑ lœ flu ʊ ʃʏmihˈɛriɔ ʃɪ pamɪ ʒurti ʃʊk mɑ ʊrʊʒamˈɛn k a hɔʊ le {ki /k i} pˈɛŋʃɔn tsɛr aʁɔʒˈɑ pʊ lɛ ʒ ˈɑːtrɔ - ʃ ʃaretˈɑːblɔ
Maintenant .. ceux-là sont bons pour arroser les fleurs au cimetière je suis plus montée (litt. sortie en haut) mais heureusement qu’il y a ceux-là {qui /qu’ils} pensent un peu arroser pour les autres .. ils sont charitables.
ɪɔ travˈaʎo ʃʊk ɑː - ʃʊk an ɔrdzəvˈaː d kə vˈeʒo ʃʊk bɑ œæhˈɔoʋɔ tsɛ pɛʁ le kˈukʷɔ kɔmˈ l ɛː ə pwə wɑlˈa
Je travaille en haut à .. en haut en Orzival* dès que je monte (litt. vais en haut) bah je balaie un peu par là je regarde comment c’est et puis voilà.
*nom d’un alpage de Chalais.

3.2 ChalaisM:

kw lɪ fŋ ʃuɡ dris va fˈeʀə be  tsɑt
Quand la fumée monte droit (litt. va en haut droit) il va faire beau et chaud.

4.1 ChamosonF:

vˈïzəː nˈɔ ɐ mtˈaɲa
Je monte (litt. vais en haut) à l’alpage.
j ɐ tʁɑvˈaj ː - inˈo ɑ l alpˈɑːdz
Moi je travaille en .. en haut à l’alpage.

4.2 ChamosonM:

ɑlˈɑ no so  tˈɑɛ si ebdʒˈa də pʁn n etʃʲˈnɐ
Pour monter (litt. aller en haut) sur le toit je suis obligé de prendre une échelle.
ʋ jɔ tʀavˈaj enˈø a mtˈanɛ
Ben moi je travaille en haut à l’alpage.

5.1 ContheyF:

-

5.2 ContheyM:

 tsənəˈi ʃə tir inˈɔ
Le brouillard se tire en haut.
trɑˈɑdo inɔ a ɑ mɔŋtˈaᶮᵋ
Je travaille en haut à l’alpage.

6.1 ÉvolèneF:

a læ fˈiŋə n aʁˈʊœ ʃuk ɐ la mtˈaɲᵊ
À la fin, on arrive en haut à l’alpage.
j travˈajə ʃᵘk ɐ la mntˈæɲə
Je travaille en haut à l’alpage.

6.2 ÉvolèneM:

dmˈ n alˈeŋ ʃuɡ ɐ la ʀœmwˈnts
Demain, nous montons (litt. allons en haut) à la remointse*.
*[ʀœmwˈnts] n.f. ‘alpage supérieur où l’on va au mois d’août’ (FQ 1989: 174 s.v. remouèntsu).
lɔ neːt lœ fwˈiŋnɛ lɛ fan dɛ trɛŋ ʃuk o ɡrenˈi
La nuit les fouines elles font de bruit en haut au grenier.

7.1 FullyF:

i viʒ ino a la mutˈaɲə
Je vais en haut à l’alpage.
jy i tʀavaj nˈʊ ɑ l alpˈɑdzə
Moi je travaille en haut à l’alpage.

7.2 FullyM:

lə dzɔ kə nɔ v inˈɔ l ə {ə} dzɔ də pɔjˈɛ
Le jour que nous montons (litt. allons en haut) c’est (le) jour d’inalpe.
a: n ː ɐ- œ - aparʃˈy swa lˈøy - inˈo pə lə val faɹˈɛ
Ah nous avons a.. euh .. aperçu sept loups .. en haut dans le Val Ferret.

8.1 HérémenceF:

ʃ n ɔlˈ ælˈa ɐna a la mõntˈaɲə fo nɔ lɛˈa dɛˈãŋ fæʒˈïɕy zɔ
Si nous voulons aller en haut à la montagne il faut nous lever avant qu’il fasse jour.
l veʒˈen a mɛ j ɛ neɦwˈaɛ nˈa a ʃˈiːʁːᵓ
La voisine à moi elle est née en haut à Sierre.

8.2 HérémenceM:

lɔ me də ʒw  ɛnˈɑ ɑ la mtˈaɲ
Le mois de juin on va en haut à l’alpage.
lɔ neːt l fwˈɛẽŋɛ tapˈɑdzɔ ɛnˈɒ p lɔ ɡalɑtˈa
La nuit*, les fouines font du bruit en haut dans le galetas.
*[neːt] ‘nuit’ peut être masculin ou féminin (Gyr 1994: 836 et N25).
pɹˈʒ ɹ ʃjˈɛlːɐ pɔɹ     ɐnˈa ɦ lɔ tek
Je prends l’échelle pour en haut sur le toit.
aprˈe fɔ     ɛnˈɑ pɔ ʁˈe
Ensuite il faut monter (litt. il faut en haut) par le revers.

9.1 IsérablesF:

wʏ matˈeŋ l ɛ eta anˈu s  sˈŋᶢ
Aujourd’hui matin elle est été en haut sur le galetas.
pwˈi ãfˈẽn n ɐroʋe nˈu aləp- m mntˈaɲ
Et puis enfin nous arrivons en haut à l’alp.. en haut à l’alpage.
ə trɑvˈɑl nˈo  muntˈaɲɛ
Je travaille en haut en* alpage.
*Pour l’emploi de la préposition «en» à la place de à + article défini, voir la carte 21020.
 boːt ɪlː ɐtstˈæʋ sɔʋˈŋ amˈ a ʃʊŋ kã l ˈaːʋm bjɛŋ - o kɹdɔnˈi la
Les souliers on achetait (litt. ils achetaient) souvent en haut à Sion quand on allait (litt. ils allaient) ou bien .. chez le cordonnier ici*.
*Favre-Fournier 1969-1972: 584 «lhà».

9.2 IsérablesM:

e fˈøŋ n arˈøʋ  mntˈaɲə
Et enfin on arrive en haut à l’alpage.
 su n ɑtsətˈ ənˈo vɛː - fefɛʁlˈe a ʃ
Les clous nous achetons en haut chez .. Pfefferlé à Sion.
e j e j  kreɕˈø enˈo ən dʒˈyi
Moi j’ai j’ai grandi en haut en Djui*.
*Djui [dʒɥi] est le nom habituel que les gens d’Isérables utilisent pour désigner leur village. L’origine de cette forme est controversée.
pɹ     ənˈo ɕɔ ɔ tˈæɛ jɔ prˈzɔ n ːtʃˈɑːᵊ
Pour (aller) en haut sur le toit je prends une échelle.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

dm mɑtˈn mœ pɑʁtˈsɔ ɑmˈ ɑ l alpˈɑːð
Demain matin moi je pars en haut à l’alpage.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

dəmˈ n iʁɛ ɐmˈ ɐ - ɑm la mõtˈaɲə
Demain on montera (litt. ira en haut) à .. en haut à l’alpage.

11.1 LensF:

wiː matˈeŋ j ɛh aˈʊʃa ʃu u ɡalatˈa
Aujourd’hui matin elle a été (litt. elle est eue) en haut au galetas.
adˈ kɔntr la to n alˈan tsərkˈa də vjɔlˈtə ʃu a la tsa - ɛ dœː sˈomːə də ʃapˈën də burʒˈ də sɑpˈeŋ ʃɑpˈeŋ - ɛ nɔ faʒˈan də te ɑwe ʃe
Alors contre la toux nous allions chercher de violettes en haut à la Chaux - et des bouts de sapin de bourgeons de sapin sapin .. et nous faisions de thé avec ça.
jɔ - travˈaʎɔ ʃu ɑ lɑ muntˈaɲɛ
Moi .. je travaille en haut à l’alpage.

11.2 LensM:

lʏ dˈalə dʒˈ lœ ʁahˈɑ əmpˈɑtsə lɛ ʁˈatə dɛ d enˈiŋ ʃʊ o ʁahˈɑ
La pierre plate sous le raccard empêche les souris de de monter (litt. venir en haut) au raccard.

12.1 Les MarécottesF:

we matˈː l  ty amˈ  ɡalɑtˈa
Aujourd’hui matin elle a été (litt. elle est eu) en haut au galetas.
tʁavˈɑj amˈ ə la mtˈaɲɪ
Je travaille en haut à l’alpage.

12.2 Les MarécottesM:

k la fumwˈiːə də la bˈɔʁnə va dʁɛ amˈ l ɛ bɔ ʃˈɲə də bjo t
Quand la fumée de la cheminée va droit en haut c’est bon signe de beau temps.

13.1 LiddesF:

apɹˈi  wa ɪnˈɔ pœ l ʁəʋˈɛː
Après on monte (litt. on va en haut) par le revers.
tɹaʋˈadə nˈa a la mtˈaɲi
Je travaille en haut à l’alpage.

13.2 LiddesM:

k l f va drɛ inˈɑ l ə pɔ lə bjo t
Quand la fumée monte droit (litt. va droit en haut) c’est pour le beau temps.
trɑʋˈɑd enˈa la mtˈaɲa
Je travaille en haut l’alpage.

14.1 LourtierF:

ãfˈ n aʁˈiɛ nˈo  mtˈaɲə
Enfin on arrive en haut à l’alpage.

14.2 LourtierM:

 pɛ pˈatsə e ʁˈatə d ɐlˈa ynˈo d o ʁɑːkˈɑ
La pierre empêche les souris de monter (litt. aller en haut) dans le raccard.
e tɹɑˈo inˈo ɑ mtˈaɲa
J’ai travaillé en haut à l’alpage.

15.1 MiègeF:

dəmˈɑŋ ʏ v ʃuː -  ɑ lɑ mʊntˈaɲɪ taŋk a la rːʊmwˈɛntse
Demain ils vont en haut .. au à l’alpage jusqu’à la remointse.
trɑvˈɑʎɔ ʃu a la muntˈɑɲ
Je travaille en haut à l’alpage.

15.2 MiègeM:

œ trɑʋˈɑjɔ ʃu a l alpˈazɔ
Je travaille en haut à l’alpage.

16.1 MontanaF:

a la fŋ n ɑʀuvˈ ʃup  m - a mntˈɑɲʏ
À la fin, nous arrivons en haut en m.. à l’alpage.

16.2 MontanaM:

lø dˈaːla mpˈatsə lœ ʁˈatə d - alˈa ʃup o ɡrenˈi
La dalle empêche les souris de .. monter (litt. aller en haut) au grenier.
j trɑvˈɑʎə ʃup  mntˈaɲə
Moi je travaille en haut en alpage.

17.1 NendazF:

tu  - œnˈ maˈ
Tu vas euh .. en haut au mayen?
pɔ fɔʁnˈɪ n aʁˈuə nˈɑː - nˈɑ mtˈaɲə
Pour finir on arrive en haut .. en haut (à l’)alpage.
trˈɑːlə enˈaː  mtˈaɲa
Je travaille en haut en alpage.
ə ʃɪ ne a laː - a bøʏʒˈ - e pf apɹˈʏ ʃʏ maʁɪˈaɪ amˈu dəndˈaːt - ɪ ʒ dˈaw maːt - e ɔɹ j ɑː cʲʒ  kə ʃʏ ʃɔˈɛtᵊ
Je suis née à la .. à Beuson* .. et puis après (je me) suis mariée en haut à Haute-Nendaz .. j’ai eu deux filles .. et maintenant il y a quinze ans que je suis seule.
*Beuson est un hameau de la commune de Nendaz.

17.2 NendazM:

œː - w mɐtˈ e ʒ enˈʊ ɡəraːtˈɑ
Euh .. aujourd’hui matin elle a été (litt. elle est eu) en haut au galetas.
dˈ ɑ itˈa ɛnˈa a ɡrˈndzɐ
Avant il a été en haut à la grange.
ʃ uʃˈ feː - enˈa  əʒˈɔʊnɔ - ʋ- ʋo ʋˈeɪdə - e drˈɛj - e drˈɛɪ pɔr     ɛnˈɑ - nyˈŋs
Si j’étais fait* .. en haut en Veysonnaz .. v.. vous voyez .. c’est pentu .. c’est pentu pour (aller) en haut .. nuance.
*ítre fé ‘être né’ (Schüle 1998: 60); [uʃˈ] ‘eusse’: le parler de Nendaz utilise les mêmes formes [ʃeɪ] (habuisset) pour le subjonctif présent des paradigmes d’«être» et d’«avoir» (Praz 1995: 652).
pɔr     nˈa ʃʊ ø tˈeɪ prˈːʒö - un etɕʲˈeːjə
Pour en haut sur le toit je prends.. une échelle.
ː me də ʒw - nœː nː - no wɑʒˈ ɐmˈ mtˈaɲɛ
Au mois de juin .. nous .. n.. nous allons en haut à l’alpage.
i tɑː feː ɛmˈ nnd ɑːt  mɛ nʏ sæ trãnt
J’ai été né* (litt. fait) en haut à Haute-Nendaz en 1930.
*ítre fé ‘être né’ (Schüle 1998: 60).
ɪ ʃʊ o prɑ
Elle va en haut au pré.

18.1 OrsièresF:

a la fẽ n ɑʁˈyv enˈɑ a la mtˈaɲ
À la fin on arrive en haut à l’alpage.
tʁavˈad enˈaː a la mtˈaɲa
Je travaille en haut à l’alpage.

18.2 OrsièresM:

lə bʁujˈɑ sɔʁt enˈɑ
Le brouillard monte (litt. sort en haut).

19.1 St-JeanF:

pɔ vr l vɪsˈɔʁn knt alˈa ʃuɡ dɑmˈ lə vʏlˈazɔ -  d le  lə vi m pʟ
Pour voir le Weisshorn, il faut (litt. il compte*) aller en haut en amont le village .. et de là on le voit en plein.
*L’emploi de kontá ‘compter’ dans le sens de ‘devoir, falloir’ est caractéristique pour les parlers du district de Sierre (cf. GPSR 4: 227).
ə travˈaʟː ʃuk ã la mntˈɑɲɪ
Je travaille en haut en l’alpage.
e na zˈɔfla  -  - nˈo ʊ ɡroː ɔrtˈɛʟ
J’ai une cloque en .. en haut au gros orteil.

19.2 St-JeanM:

kˈɔmɛ l fuŋ va bɑ - prn tɔm rahˈeɪ e vɑ o prɑ - hœ - ɛ kˈɔmə lə fuŋ va ʃuφ - ʃˈɔfla t  kuk
Quand la fumée* descend (litt. va bas) .. prends ton rateau et va au pré .. heu .. et quand la fumée monte (litt. va en haut) .. n’y va pas (litt. souffle-toi au cul)*.
*Pour un dicton similaire, cf. GPSR 4: 656b.

20.1 SavièseF:

wi l ɪ t enˈa ʃu u pˈiːlɔ
Aujourd’hui elle est été en haut sur la chambre*.
*L’informatrice précise que l’expression [ʃu u pˈiːlɔ] signifie «au galetas, aux combles», ces derniers se trouvant au-dessus du [pˈiːlɔ] ‘chambre’.
ɪ pʊrt o ɡɑmˈ inˈɑ ʃ ø ʒ eɪtɕjˈeblɛ
Il porte le gamin en haut sur les épaules.
va t ɑmˈ meˈ
Vas-tu en haut mayen?
ə ɪː vøʒˈenːə l  nkwˈɑə amˈɔ ɛ ʃˈiːrə
Euh ma voisine elle est née en haut à Sierre.

20.2 SavièseM:

e tsɪnˈi ɐɹˈu nˈɑ
Le brouillard monte (litt. arrive en haut).
trɑːl ïnˈa ɑ mtˈaɲə
Je travaille en haut à l’alpage.
    ënˈa ʃʊ ø t pʴᶾ n etɕjˈwa
Pour en haut sur le toit je prends une échelle.
œ ʒ fˈ ʃ - ʃ nekˈu b ʃ nekˈu  ʃa- øː ʃ nøkˈu lɑ mɐ ʃ nøkˈu ɔ ɔptˈa de ʃj ɛː e ɑviˈ jʏ ɔ zɔ bɑ ɔ pətˈɑ de ʃj pɑː a - pɑ amˈ la paskjə - paɕkjɛ e ˈie ˈi dʒa enˈu a abetˈudə pwø pw e fasilita e km mjɔ ɔ petˈa
Les enfants sont .. sont nés bon sont nés en Sa.. euh sont nés là mais sont nés à l’hôpital de Sion euh ils avaient vu le jour en bas à l’hôpital de Sion pas à .. pas en haut ici parce que .. parce qu’il était était déjà venu l’habitude puis pour les facilités c’est quand même mieux à l’hôpital.

21.1 SixtF:

bɛ sɪ matˈː - ʏl et ɑlˈɑ ɕy lʊ betdˈɪ saθˈɪ lɔ ʁkur pɐskə lɔ ʁkˈʊːʁə - l ɛ ɐ la - lɑ sekwˈɔndɑ kɔp dy f ː l mɛtˈɛ lʏ bet- e betdˈɪ -   baʎˈɪvə lø f e lø lɔ ʁkʊːr ɑ le vˈaθə - sɪ matˈɛ ɪl et ɑlˈɑɪ saʁθˈɪː lɔ ʁkʊʁ sy lʏ betdˈɪ
Bien ce matin .. elle est allée en haut au galetas chercher le regain parce que le regain .. c’est à la .. la seconde coupe du foin on le mettait sur le gal.. aux galetas .. et on donnait le foin et le regain aux vaches .. ce matin elle est allée chercher le regain sur le galetas*
*[betdˈɪ] n.m ‘étage le plus élevé de la grange, du fenil ou du grenier’ (GPSR 2: 395s. s.v. bétand; Duraffour 1969: n° 1360).
œː tɔ l mnd alˈav aθtˈe l p vɛ l bɑlðˈɪ - eː  œ lʊ ɐmˈo k ecj lɑ  bɔkˈ ː elwœɲˈa amˈ və lø mː - ɪ prɲˈ lɔ p pə la snˈnɑ
Euh tout le monde allait acheter le pain chez le boulanger .. et ou euh les hameaux qu’étaient là un peu é.. éloignés en haut vers le Mont .. ils prenaient le pain pour la semaine.

21.2 SixtM:

sɪ mɐtˈ il ɛ - l  ta- il  ta su o betdˈi
Ce matin elle est .. il est été.. elle est été en haut au [betdˈi]*.
*[betdˈi] n.m ‘étage le plus élevé de la grange, du fenil ou du grenier’ (GPSR 2: 395s. s.v. bétand; Duraffour 1969: n° 1360).

22.1 TorgnonF:

k tʏ mˈø- v ɕy ɑvˈɛ lɛ m- vwɛt- næ ɑvˈɛ lɛ mæʃˈiːnɛ teø - tʏ vˈɛɪ kʲɛː - tœ vˈɛe lɔ kɬtsˈe d tɔʀɲˈ
Quand tu mo.. viens en haut avec les m.. voit.. non avec les voitures tu .. tu vois que .. tu vois le clocher de Torgnon.
vwɛ tsamwˈe tsamˈɔsːe ɪ sˈʊt sy pɛ lɛ lɛ ɡʀœp
Huit chamois chamois ils sautent en haut dans les les rochers.

22.2 TorgnonM:

ɑpʁˈe  pˈyjɛ syː - ɑ l ˈmbʁa du kɔtˈʏ dœ l ˈmbʁa
Ensuite on monte en haut.. à l’ombre du côté de l’ombre.
tʁɑvˈɑʎɔ sy mtˈɑɲɛ
Moi je travaille en haut à l’alpage (litt. en haut les alpages).

23.1 TroistorrentsF:

ʃi matˈ l ɛː alˈ-aj amˈ ø ɡɐltˈa
Ce matin elle est allé..e en haut au galetas.
e tʁɑʋˈɑj amˈ - p l alpˈadzə - ɐmˈ
Je travaille en haut .. par l’alpage .. en haut.
sø vo ʋlˈa ɑːlˈa a ʋə - amː - ɕy sndzˈ ɑ œ vo fo ləvˈa vo levˈa dəvã k vyɲˈaje dzo
Si vous voulez aller à v.. en haut .. en haut au sommet ah il vous faut lever vous lever avant que vienne jour.

23.2 TroistorrentsM:

n aʋ tɥiː - pyʒˈø pʁɔpʁijetˈe - me nu dzˈaʋã k no ʁʊmuˈaːʋ - nɔ ʁʊmwˈaʋ nə fˈɐð se dpəθmˈ d ʏvˈː - n aʁã- bːa õ ɐpesɛʋˈɛlᵊ - n apɛlˈave s lə lævˈu - pe la s dzozˈe l pʁəmjˈe ɐʋʁˈi - ə tʃˈãʑjˈɛʋ - ʁʊmwˈæːʋ - pʊ mwdʑɪ l f - pw ɐpʀˈe fˈɑːle ʁkwðˈi - tɕɥɔʁnˈaːʋã ba pʷ ɛlˈɛ fe l f - p ɑpʁˈe fɑˈ - fe l f amˈ - tɕɥʁnˈaʋ ɑmˈ pɔ fe l f p ɑpʁˈe fɑe fe lə ʁəkˈɑ - tɕɔʁnˈaã ba po f ʁəkˈɑ - p no tɕəʰɑʋˈ p fe ʁəkˈɑ - pd d øʏtˈ nɔ tɕaʁnˈɑʋ bɑ - ø læbˈʊ - n ˈaʋã dˈɑwe pʁopʁijetˈe - sɐ d damˈ sɐ d ɐʋˈʊː
Nous avions tous .. plusieurs propriétés .. mais nous disions que nous remuions1 .. nous remuions nous faisions ces déplacements en hiver .. nous étions .. en bas on appel.. on appelait ça le labeur .. vers la Saint-Joseph le premier avril .. on changeait.. nous faisions la transhumance .. pour manger le foin .. puis après il fallait recueillir2 .. nous redescendions pour aller faire le foin .. puis après il fallait .. faire le foin en haut .. nous remontions en haut pour faire le foin puis après il fallait faire le regain .. nous redescendions pour faire le regain .. puis nous retournions pour faire regain .. puis pendant l’automne nous redescendions .. au labeur .. nous avions deux propriétés .. celle d’en haut celle d’en bas.
1[ʁʊmwˈæ] ‘faire la transhumance’ (cf. Duraffour 1969: 515).
2[ʁkwðˈi] ‘recueillir; action de ramasser le foin’ (Fankhauser 1911: 37, §41).
tʁɑʋˈɑðɔ amˈ - a la mtˈaɲə
Je travaille en haut .. à l’alpage.
ɑː kɑ lɑ fəmˈɑːʀə - ʋɑ inˈoː - l e po l bjo t
Ah quand la fumée .. monte (litt. va en haut) .. c’est pour le beau temps.
ãtˈã ɔʁo sːʏ ɐ lɑ ɡˈaːʁɑ - ɑʀˈiːʋə o kamjˈõ k tdˈɑːʋe -
L’an passé j’étais en haut à la gare .. arrive un camion qu’attendait ..

24.1 Val-d’IlliezF:

maː ʃa n -  vajy - e jy l dzœ ɐ a lɐ vʊ d ijˈɪ dã  -  p d tsamʁ - ma maʁ l ɑ pa zy l tn d alˈa am sy jˈiːe
Moi je suis née .. j’ai vu.. j’ai vu le jour à la Val-d’Illiez dans un .. un pot de chambre (rire) .. ma mère elle a pas eu le temps d’aller en haut sur le lit.
ə sa n ba a la ʋʊ d ijˈi pɥi ɑ- ɐbˈɪtəː ɐbˈit am tsãpiʀˈɛ aː
Je suis née en bas à la Val d’Illiez puis j’ha.. j’habite j’habite en haut à Champéry maintenant.

24.2 Val-d’IlliezM:

k la fəmˈɑ ʋa amˈ ɛ i fi b-  ʋa fjɛ bjo ɛ tsˈɑə
Quand la fumée monte (litt. va en haut) il il fait b.. il va faire beau et chaud.
tʁaʋˈj ɑː - a - tʁɑʋˈɑj amˈ  la mtˈaɲə
Je travaille à .. à .. je travaille en haut en l’alpage.

25.1 VouvryM1:

sə v ʋlˈɐ ala am fo vʊ ləa dəvˈ l dzo
Si vous voulez aller en haut, il faut vous lever avant le jour.
maʁˈi e katʁˈina - mɛ wɛ - maʁˈi e katʁˈin s ne amˈ aː tɔʁɡˈ / {θ amˈ m p tɔrɡ }*
Marie et Catherine .. mais oui .. Marie et Catherine sont nées en haut à Torgon /{sont en haut haut à Torgon hein}*.
*L’intervention du deuxième témoin, transcrite entre accolades, se superpose à la fin de l’énoncé.
la bɔʁn ʋa œ - pʏ inˈo kə lœ tˈœɛ
Le tuyau de la cheminée va euh .. plus en haut que le toit.

25.2 VouvryM2:

pʊ tsɐʋʊnˈɑ n ərˈɪʋ ɐmˈ lɐ mtˈaɲə
Pour finir on arrive en haut l’alpage.
we tsamˈɔ sɥˈœtən ɑmˈ p lu sɛ
Oui huit chamois sautent en haut dans les rochers.
ø mɛ də ʒw -  ʋɑ ɪnˈoː a lɐ mtˈaɲə
Au mois de juin .. on monte à l’alpage.
l œ l na vœrɪˈa dʀɛ ɪnˈoː
Elle a le nez tourné droit en haut.