Comparer

Comparer la carte 51332 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Index

     

Verbes irréguliers: «il a»: forme du verbe; forme et emploi du clitique sujet

 
parler de
clitique +verbe
verbe seul
1
ArbazF
(8)
 
la
l
5
1
1
1
ArbazM
(10)
 

l
8
1
1
2
BionazF
(24)
l a
l ɑ
l ɐ
œl a
œl ɑ
12
8
1
1
2
 
BionazM
(29)
l a
l ɑ
 
el a
el ɑ
ɪl a
ɪl ɑ
3
19
 
2
2
1
2
 
3
ChalaisF
(-)
   
ChalaisM
(22)
l a
l ɑ
l a
9
12
1
 
4
ChamosonF
(17)
l a
l 
ɪl a
13
1
3
 
ChamosonM
(19)
l a
l ɑ
ɪl a
15
3
1
 
5
ContheyF
(10)
 
ɑ
a
5
5
ContheyM
(9)
ɛ ɑ
1
ɑ
a
4
4
6
ÉvolèneF
(17)
j a
ij a
16
1
 
ÉvolèneM
(15)
j a
15
 
7
FullyF
(19)
l a
l ɐ
əl a
il a
16
1
1
1
 
FullyM
(23)
l a
l ɑ
l ɐ
el a
el ɐ
əl ɐ
8
3
2
7
1
1
 
8
HérémenceF
(15)
j a / i a
j ɑ
ɛj a
8 / 2
3
1
æ
1
HérémenceM
(22)
j a
j ɑ / ij ɑ
j ə
l ɑ
 a
ɛ a
10
6 / 2
1
1
1
1
 
9
IsérablesF
(26)
l a
l ɐ
l ə
l ɛ
el a
ᵈl a
16
5
1
1
1
2
 
 
IsérablesM
(17)
l a
l ɑ
l ɐ
l ɛ
l æ
il a
9
1
3
1
1
2
 
10
La Chapelle-d’AbondanceF
(13)
l a
l ɑ
l ɐ
el a
el ɑ
ɛl ɑ
il a
5
1
1
1
1
1
1
a
1
La Chapelle-d’AbondanceM
(13)
l a
l ɑ
el a
el ɐ
l ɐ
ɛl ɑ
øl a
øl ɑ
4
1
2
1
1
1
1
2
 
11
LensF
(17)
j a / i a
ij ɑ
j ɑ
e a
7 / 3
3
2
1
a
1
LensM
(19)
j a / ɪ a
j ɐ / i ɐ
j ɑ
e a
e ɑ
ɛ a
10 / 1
1 / 1
1
1
1
1
 
12
Les MarécottesF
(20)
l a
l ɑ
l æ
11
7
2
 
Les MarécottesM
(16)
l a
l ɑ
l ɐ
13
2
1
 
13
LiddesF
(19)
l a
l ɑ
ᵈl a
ᵈl e
16
1
1
1
 
LiddesM
(20)
l a
l ɑ
l ɐ
l ə
13
3
3
1
 
14
LourtierF
(10)
 
a
ɐ
æ
7
2
1
LourtierM
(112)
 
a
ɐ
æ
8
3
1
15
MiègeF
(21)
j a / i a / ɪ a
j ɑ
ij a / ɪj a
e ɑ
9 / 1 / 1
7
1 / 1
1
 
MiègeM
(12)
j a / i a
j ɑ
j æ
j ə / j ɐ
e ɐ
4 / 1
3
1
1 / 1
1
 
16
MontanaF
(20)
j a / i a
j ɑ
ij a
15 / 1
3
1
 
MontanaM
(15)
j a / i a
i ɑ
j ɐ / ɪ ɐ
ij a
 a 
 a
8 / 1
1
1 / 1
1
1
1
 
17
NendazF
(14)
j a
i ɑ / ɪ ɑ
ɑj ɒ
ɪj a
j ɛ/ ij ɛ
3
1 / 1
1
1
1 / 1
a
ɑ
4
1
NendazM
(16)
j a
j ɐ / ɪ ɐ
5
3 / 1
a
ɑ
æ
4
2
1
18
OrsièresF
(18)
l a
l ɑ
15
1
 
OrsièresM
(17)
l a
l ɑ
l æ
12
2
1
 
19
St-JeanF
(19)
l a
l ɑ
l ɐ
ɛl a
12
2
2
1
a
2
St-JeanM
(17)
l a
l ɐ
ʏl a
j a
14
1
1
1
 
20
SavièseF
(25)
l a
l ɑ
l ɐ
l e / l  / l ɛ
ɛl ɛ
10
6
2
1 / 1 / 4
1
 
SavièseM
(27)
l a
l ɑ
l ɐ
l ɔ
l ɛ
el a
ɪ a
8
2
4
1
3
2
1
a
ɑ
ɐ
3
1
2
21
SixtF
(21)
al a / al ɐ
ɑl a / ɑl ɑ / ɑl ɒ
œl a / œl ɑ
el a
j ɑ
6 / 3
1 / 6 / 1
1 / 1
1
1
 
SixtM
(13)
al a / aᵈl a
ɑl a / ɐl a
œl a / œl ø / əl ɐ
l a / l ɐ
1 / 1
1 / 4
1 / 1 / 2
1 / 1
 
22
TorgnonF
(21)
j a / j ɑ / j 
ej ɑ / ɛj ɛ
1 / 15 /1
2 / 1
ɑ
1
TorgnonM
(21)
j ɑ / ɪj ɑ
ɛj ɑ
19 / 1
1
 
23
TroistorrentsF
(25)
l a / l ɑ / l ɒ
el a / el ɑ / el ɒ
l a / ɛl ɑ
øl ɑ / ᵊl a
5 / 4 / 1
1 / 6 / 2
2 / 1
1 / 1
a
1
TroistorrentsM
(15)
l a / l ɑ / l ɐ / l ɒ
dl a
øl ɐ
2 / 7 / 3 / 1
1
1
 
24
Val-d’IlliezF
(28)
l a
l ɑ
l ɛa
el ɑ
15
8
1
2
a
ɑ
1
1
Val-d’IlliezM
(19)
l a
l ɑ
l ɐ
œl ɑ
13
3
2
1
 
25
VouvryM1
(14)
l a
l ɑ
l ɐ
l ɒ
l ø
ɪl ɐ / ʏl ɐ
y ø
3
1
2
2
1
1 / 1
1
a
ø
1
1
VouvryM2
(12)
l a
l ɐ
l ɔ
l e / l ɛ
l œ
ʏl ɐ
2
3
1
1 / 1
1
1
a
ə
1
1

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

    mo ɑ tˈiːhɑ
Il a mal à la tête.
    la ʀeɕˈʏ  ku ʏ pjœs
Il a reçu un coup à la poitrine*.
*[pjœs] n.m. ‘poitrine’ (FEW 8: 111).
ə bɑlˈɑ ɔ - ʊnɑ ɦlɑtˈo     lɛː ɛ pˈɔtə tɔtə ʁˈɔzə
On a (litt. ils ont) donné le .. une fessée il a les fesses toutes rouges.
    õ ʃoɹemntˈ
Il a un double menton.
œh -     l  b ʁɛ - d b ʁɛŋ
Euh .. il a un bon rein .. un bon dos*.
*[ʁɛ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).

1.2 ArbazM:

    b ʀẽŋ
Il a bon dos*
*[ʁŋ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).
    ɛ sursˈil ɛfeˀˈe
Il a les sourcils épais.
    l ɔ ʃɔrɛmntˈ - ʃɔrɛmntˈ
Il a le double menton .. double menton.

2.1 BionazF:

lo ʀæɪnˈɑː l a pəkˈu dø - dˈoə dzəlˈœnːə
Le renard il a mangé deux .. deux poules.
lɔ ts l ɑː mʊʀdˈɪ lo a la kwˈɪːsə
Le chien il a mordu-le à la cuisse.
œ ʎɥɪ l ɐ lə z əsˈɪ ɪpˈeɛ
Euh lui il a les sourcils épais.
œl a lɔ mˈent dˈɔblɔ
Il a le menton double.
œl ɑ baʎˈa læɪ nɑ bˈɑlːa pɑtˈelɑ
Il a donné-lui une bonne fessée.

2.2 BionazM:

mwˈɑ pɪ lɔ ʀæɪnˈɑː l a pʏkˈuː mœ - dœː dɔə dœːə dɔə dzəlˈœnːœ
{Mouais} puis le renard il a mangé-me .. deux deux deux deux* poules.
*Par la suite, l’informateur raconte que le renard a mangé ses trois poules, ce qui explique le désaccord entre le geste et la phrase prévue par le questionnaire.
lʊ pʊlˈʏiː l ɑ tsndˈʊ vˈʏtɔ stɑ mtˈ
Le coq il a chanté tôt ce matin.
lʊ bwˈœʎə el a də- ɪl a dˈɔø vˈaske el a dˈɔwøː - l  dˈɔblo - l e dˈɔblo lʊ bwˈœʎə l  dˈɔblo
Le [bwˈœʎə]* il a de.. il a deux bassins il a deux .. il est double .. il est double le [bwˈœʎə] il est double.
*[bwˈoʎə] cf. bè n.m 1. ‘bassin de fontaine en bois, creusé dans un tronc, abreuvoir’ (GPSR 2: 601); 2. par ext. ‘fontaine’ (FQ 1989: 39; FB 1960: 96).
el ɑ bwʊɕˈʊ lɔ pɪˈa
Il a cogné le pied.
ɪl ɑ lœ z œɕˈɪ ɪpˈsːə
Il a les sourcils épais.

3.1 ChalaisF:

-

3.2 ChalaisM:

l vɪʒˈŋ - l a pelijˈaː - kˈatə darbˈeː - ə stɪk fʊrtˈ
Le voisin .. il a pris .. quatre taupes .. euh ce printemps
l ɑ  ɡrˈoʊ pˈetrɔ
Il a un gros ventre*.
*[pˈetrɔ] n.m. ‘poitrine, estomac, ventre’ (FEW 8: 112).
beŋ œ - pwe n   b kariʎɔnˈœʁ awˈe œː - lː mː- ʃ apˈelə maʁtˈi - ɑː l a na zɥe də - d kˈoʊ nɔː - nɔ feː - nɔ fe mˈɛmœ brɑsˈɑ lœ ʒ oːʁˈɛʎə tɔ lə matˈeŋ e ŋkˈɔ tɔ l dʏmˈɛŋzə matˈẽ - d kʊ a mjezˈɔ ʃʊrtˈɛ ɛ pwɛ də - ˈɔʁ l a - krˈɪʒə ke l aː fʊrnˈɪɡ də trɑvɑʎˈ aðˈɔn - t ʒ  tɛŋ ʃə mɛt a tapˈɑ mɑː tˈapɛ bj pwɛː - a ʃ ɔn   trə b kariʎɔnœʁ ɛ
Eh bien euh .. puis nous avons un bon carillonneur aussi euh .. le m.. il s’appelle Marti .. ah il a une joie de .. des fois il nous .. il nous fait .. il nous fait même branler* les oreilles tous les matins et encore tous les dimanches matin .. parfois à midi il sortait et puis des .. maintenant il a .. je crois qu’il a fini de travailler alors .. de temps en temps il se met à taper mais il tape bien puis .. ah c’est un un un très bon carillonneur hein.
*[brɑsˈɑ] cf. brassà ‘brasser, secouer, branler’ (FQ 1989 s.v.).

4.1 ChamosonF:

 ts l a sˈaɛ - ï fʊ lɐtø βajˈɪ a bˈaɪʁ
Le chien il a soif, il faut lui donner à boire.
sˈisœ l  ɛ pˈaɛ ʁɔdz
Celui-ci il a les cheveux roux.
ɪl a a pe flˈɑːʁə y - pˈɑːlə
Il a la peau claire ou .. pâle.

4.2 ChamosonM:

o tasː l a bʁɑmˈ bʁəɡandˈo  kyltˈʏːʁə
Le blaireau il a passablement maltraité les cultures.
l ɑ  b ʁɑtˈe
Il a un bon dos.
 vəzˈ ɪl a atʁapˈo kˈatʁə daʁbˈɔŋ se fʊʁtˈ
Le voisin il a attrapé quatre taupes ce printemps.

5.1 ContheyF:

    ɑ  ɡr ʃʊ ɔ kɔtsˈ
Il a un grain sur la nuque.
    a  drˈɔbva mtˈ
Il a un double menton.

5.2 ContheyM:

 b ɛ ɑ b ʁatˈe
Eh bien il a bon dos.
ot  ʒiflˈo -     ɑ ɛ ɲˈapə totə ʁˈodə
On l’a (litt. nous l’avons) giflé .. il a les fesses* toutes rouges.
*[ɲˈapa, ɲˈapɛ] ‘fesse’: type lexical attesté uniquement dans le district de Conthey.
    a a pe θɑːra
Il a la peau claire.

6.1 ÉvolèneF:

ʃiʃˈɪ j a lœ pˈeɡsœ ʀɔʃˈɛs
Celui-ci il a les cheveux roux.
lʏ mjɔ fraːr ɪj aː ʃsːønˈuk lɔ kʃijˈe de zˈaːnɔ
Le mien frère il a soutenu le conseiller des «Jaunes»*.
*Le jaune identifiait les chrétiens-sociaux valaisans au XXe siècle (http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F41631.php, 2.08.2016).

6.2 ÉvolèneM:

lø ʀɛeŋnˈa j a maʃjˈa dˈɑwə zylˈʏnɛ
Le renard il a mangé* deux poules.
*[maʃjˈa] p.p. ‘mangé’; cf. machyè v.t. ‘manger, en parlant des bêtes’ (FQ 1989: 132)

7.1 FullyF:

lø fʁɑʁ ɑ mø l a ʃøtəny ʎɪ ʁadikˈo
Le frère à moi il a soutenu les radicaux.
l ɐ dabˈɔ pɑmi də pæ
Il a bientôt plus de cheveux.
lʏ ts əl a mɔʁdˈy  la kˈuːʃa
Le chien il a mordu en la cuisse.
il a mo a la tˈɪtœ
Il a mal à la tête.

7.2 FullyM:

lɔ ʁnˈɑ l a mødzˈa dˈɑw dzənˈɛjɛ
Le renard il a mangé deux poules.
ɔː l ɑ ʁəʃˈʏ nɑ - ɔnɑ - ɔnɑ pɑr də ʒˈifɛ de ʁɔʒˈ
Oh il a reçu une .. une .. une paire de gifles du régent.
lʏ petʃjˈu l ɐ le breː tɔ riˈ
Le petit il a les bras ronds.
el a ʁəʃˈ  ku d l eʃtˈɔmæː
Il a reçu un coup dans la poitrine.
el ɐ dœː də - dœː də b ʁɑtˈ
Il a de de .. de de bon dos.
lə ts il a - əl ɐː - l a mwɛ a la kˈuʃːa
Le chien il a .. il a .. il a mordu à la cuisse.

8.1 HérémenceF:

lø burnˈe j a do bw
La fontaine il* a deux bassins.
*[burnˈe] ‘fontaine’ est masculin.
lə fral a m i a ʃɔθenˈu lɔ ksɛʎˈɛ di daˈe
Le frère à moi il a soutenu le conseiller des Dayer*.
*Nom d’un parti de famille. Un informateur local que nous remercions confirme: «il n’y avait que des partis de famille à l’époque».
j ɑ  ɡro ʃɔrəmntˈ
Il a un gros double menton*.
*[ʃɔrəmntˈ] cf. chorminton n.m. ‘menton supplémentaire’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 27.5.2015).
lə ʁæɛnˈaː ɛj a ʁɔbˈɑ dˈawʊ zenˈɛʎɛ
Le renard il a volé deux poules.
    æ trapˈe na tønˈɑj  ɛstˈɔmə
Il a reçu un coup* dans le ventre.
*[tønˈɑj] cf. tonnâyu, n.f. ‘coup brutal’ (FQ 1989 s.v.).

8.2 HérémenceM:

lʏ pʊpˈ j a lɛ brˈɪ ʁjdˈɛ
Le bébé il a les bras rondelets.
j ɑ kɔmʃjˈɑ d baʎˈe dɛː de ɡʀˈeːjɔ - l bœtˈaʎɛ ʃ  mətˈʊ a ʃˈɔθa
Quand il a commencé à grêler (litt. donner de de grêle) .. le bétail s’est mis à l’abri.
lə bɔrnˈe ij ɑ ðo bw
La fontaine il1 a deux bassins2.
1[bɔrnˈe] est masculin.
2[bw] cf. bè n.m 1. ‘bassin de fontaine en bois, creusé dans un tronc, abreuvoir’ (GPSR 2: 601); 2. par ext. ‘fontaine’ (FQ 1989: 39; FB 1960: 96).
pa fˈerə bɛr l bɔzˈøkə k j ə pɑ ʃek
(On peut) pas faire boire l’âne quand il a pas soif.
l ɑ tstˈa ʋˈɪto l pɔlˈɛ we matˈ
Il a chanté tôt le coq aujourd’hui matin.
lʏ ʀɛvˈɛj  a ʃnˈɑ ə sẽ mɪnˈutə ðˈ la dɪmɪ ˈœr
Le réveil il a sonné euh cinq minutes avant la demi-heure.
ɛ a ʃɔlɛˈɑ le ʒ eʃjˈɛblːɛ
Il a haussé les épaules.

9.1 IsérablesF:

ɪ tsŋ l a sɛj - fo bˈɐʎe bˈɛɪrɛ
Le chien il a soif .. il faut (lui*) donner à boire.
*«On omet le pronom régime le plus souvent dans les patois qui expriment rarement le pronom sujet» (Marzys 1964: 57-58).
wɪ mɑtˈẽŋ l ɐ falːʏ ɪ cjˈøʏdr ʊm botˈ
Aujourd’hui matin il a fallu lui coudre un bouton.
ɪ rnˈaː l ə mndʒˈaː dˈaʋʊ dzənˈelːɛ
Le renard il a mangé deux poules.
l ɛ plˈãnta ʊn epˈɪnəː - dˈɛzo ɛ pja
Il a planté une épine .. sous les pieds.
el a ə pˈɛɪ ɪ - tsatˈã - tsˈatˈɛ
Celui il a les cheveux euh .. châtains .. châtains.
l a etaː bj rəpasˈa
Il a été bien repassé.

9.2 IsérablesM:

i vəzˈ l a prɛ kˈatrəː - darbˈ ʃi frtˈ
Le voisin il a pris quatre .. taupes ce printemps.
i mɛːnˈɑ l ɑ ɛ bri pɔtɛɬˈø
L’enfant il a les bras potelés.
i pɔlˈ l ɐ tstˈa də bɔn ˈœøw ʏ mɑtˈ
Le coq il a chanté de bonne heure au matin.
se la l ɛ ɛ pˈɛe ro
Celui-là il a les cheveux roux.
l æ ɛː ɕʊsˈɪl ɛpˈœ
Il a les sourcils épais.
il a a pe θˈɑːrə
Il a la peau claire.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

l a dɛ fʁymˈiː dj lu pjɑ
Il a des fourmis dans le pied.
l ɑ ɑ trblˈɔta.
Il a la tremblote.
 j a bajˈa na fwɛtˈʊ - l ɐ lə fˈsə tˈɔtɛ rˈɔðə
On lui a donné une fessée .. il a les fesses toutes rouges.
siˈcj el a lʊ pˈæə θɑtˈ
Celui-là il a les cheveux châtains.
el ɑ mɔ ɐ l estˈma
Il a mal à l’estomac.
ɛl ɑ  do d fɛʁ
Il a un dos de fer.
wɛ l trɛjˈœʁ il ɑ pre n sˈɑlɑ ɐ - na sˈɑlɑ a kˈɑwə - pwe s sejˈ pwe l a aʁiˈo la vɑtθ
Oui le trayeur il a pris une chaise à .. une chaise à traire .. puis son seillon puis il a trait la vache.
**[sˈɑlɑ a kˈɑwə] ‘chaise à queue’. Dans les matériaux inédits du GPSR, le type lexical sla a kva ‘tabouret à un pied, sans dossier, pour la traite’ est attesté pour Champéry. Nous l’avons également recueilli à Val-d’Illiez.
    a na ɡʁˈosa buj
Il a un gros ventre.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

l a la pe tˈta blˈtθə
Il a la peau toute blanche.
lə ɡɑmˈ œ le bʁɑ - l ɑ lʊ bʁe pɔtlˈe
Le gamin a les bras .. il a les bras potelés.
ʃiˈæk el a lʊ ð- lu ʒ- lu pˈaə bʁ
Celui-là il a les z.. les j.. les cheveux bruns.
wi l a - el ɐ la pe mˈata
Oui il a .. il a la peau mate.
l ɐ lu pɐ t ɡʁi
Il a les cheveux tout gris.
ɛl ɑ ʶsy m pɑ d ʒˈifə dɛː ə - dɛ ʁeʒˈ
Il a reçu une paire* de gifles du euh .. du régent.
*[pˈeəʁ] ‘paire’ est généralement masculin dans les parlers valaisans et savoyards (cf. Viret 2013: 1527, etc.).
øl a  ɡʁ n botˈe ɕy la - ɕy l kɔθˈ
Il a un grain de beauté sur la .. sur la nuque .
øl ɑ ʁʃʊ  - øl ɑ {ʁ}ʃ  ku dja a pwatʁˈinə we
Il a reçu un .. il a reçu un coup dans la poitrine oui.

11.1 LensF:

lø tsˈeŋ j a ʃi - fa ʎï balˈ a bˈiːr
Le chien il a soif .. il faut lui donner boire.
lɥek i a ʁɛʃjˈu oŋ ku h lə kˈuhə
Lui il a reçu un coup sur les côtes.
nˈuhrə tsat ij a ɑˈʊ ʃi pət’ek
Notre chat il a eu six petits.
j ɑ ɔm bɔtˈ h la nˈykə
Il a un bouton sur la nuque.
løœ ʁeɪnˈaː e a mʒʲˈa dˈawʏ zʏlˈønɛ
Le renard il a mangé deux poules.
m fraːre     a ʃɔɦnˈo hlu də dɛʒˈɔt
Mon frère a soutenu ceux d’en bas*.
*Selon l’informatrice, les deux partis de la commune, les conservateurs et les radicaux, se réunissaient traditionnellement dans les deux cafés du village, celui d’en bas et celui d’en haut.

11.2 LensM:

j a tsãntˈa də bʊn ˈuːrɔ lɔ puləkˈo y matˈe
Il a chanté de bonne heure le coq* au matin.
*[puləkˈo] ‘coq’; pour cette forme valaisanne spécifique cf. FEW 9: 539b et 543b.
ɪ a lɛ ʃøs ɛfˈø
Il a les sourcils épais.
 stɪk j ɐ lː - lʏ pˈisɔ ʁɔʃ
Euh celui-là il a les .. les cheveux roux.
lo buʎ i ɐ dˈ bjɔ
La fontaine il* a deux bassins.
*[buʎ] est masculin.
j ɑ ʊm bɔtˈ o kɔsˈ
Il a un bouton à la nuque.
lɔ vʏʒˈeŋ i ə - e a pɹi kˈato dorbˈ ste furtˈe
Le voisin il a .. il a pris quatre taupes ce printemps.
e ɑ ʊŋ ɡru ʋˈœntre ʃʏ v dəɹə ʒˈøstɔ
Il a un gros ventre si je veux dire juste.
ɛ a də bˈɔnə ʁeŋ
Il a un bon dos*.
*[ʁeŋ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).

12.1 Les MarécottesF:

l ʀɛʏnˈɑːˀ l a mndʒᶣˈa ə dˈawï dzʏnˈejɪ
Le renard il a mangé deux poules.
ʃe ˈɲcje l ɑ l vˈtˢe - tsɑtˈ
Celui-ci il a les cheveux* châtains.
*[vˈœtə] n.f. ‘cheveux’; cf. vta ‘mèche de cheveux’ (à Val-d’Illiez; FEW 14: 569 s.v. vĭtta).
ly tsˈɛæ l æ ʃɛ ˀ- fo li bajˈ a bˈɛʁ
Le chien il a soif .. il faut lui donner à boire.

12.2 Les MarécottesM:

l a bɔkˈɔ  ku ʃy lə la pwɑtʁˈinɛ
Il a attrapé* un coup sur le la poitrine.
*[bɔkˈɔ] cf. 1. bòk v. tr. 5° ‘attraper (un coup, une gifle)’ (GPSR 2: 464b).
l ɑ l pˈødzə a la ɟjˈœːlːə
Il a le pouce à la bouche.
ʃˈble kɛ l pœ l ɐ tstˈo ʋˈit wɛ matˈ
Il semble que le coq il a chanté tôt aujourd’hui matin.

13.1 LiddesF:

lɔ ʁeɪnˈɒː l a mdʒʲˈɑ dˈɒɔwe dzʏnˈəd
Le renard il a mangé deux poules.
l ɑ ŋ dˈobl mtˈoŋ
Il a un double menton.
lø tsˈe l a mwˈ  la kus
Le chien il a mordu dans la cuisse.
lɔ bwɪ l e tɹɛ basˈɛ
Le [bwi]* il a trois bassins.
*[bwi] cf. bè n.m 1. ‘bassin de fontaine en bois, creusé dans un tronc, abreuvoir’ (GPSR 2: 601); 2. par ext. ‘fontaine’ (FQ 1989: 39; FB 1960: 96).

13.2 LiddesM:

lɔ - l pɔlˈœ l a tsntˈo - l a tstˈo dɛ bɔn ˈœːrɑ weɪ mɑtˈ
Le .. le coq il a chanté .. il a chanté de bonne heure aujourd’hui matin.
l ɑ  dˈɔbl mtˈ
Il a un double menton.
œː l ɐ li sursˈil epˈœ
Euh il a les sourcils épais.
lə pupˈ l ə li dræe ptœlˈo
Le bébé il a les dras [sic] potelés.

14.1 LourtierF:

    a ʁəʃˈy  ku a estˈm
Il a reçu un coup à la poitrine.
    ɐ e ɕʊʁɕˈɪl øː - tfˈy
Il a les sourcils euh .. touffus.
    æ dæbˈ pɑm də pˈaːᵋ
Il a bientôt plus de cheveux.

14.2 LourtierM:

    a  b ʁɑtˈe
Il a un bon dos.
    a  pʊkˈo ʃ  kʷœtsˈ
Il a un bouton* sur la nuque.
*[pʊkˈo] n.m. ‘petit bouton, marque sur la peau’ (DPB s.v. peko).
    ɐ mo  tˈitɐ
Il a mal en tête.
    æ dæbˈ pɑmɛ d pˈaːᵋ
Il a bientôt plus de cheveux.

15.1 MiègeF:

ʏ bwˈɛbɔ j a trɔʃˈa la tsˈãmba
Le garçon il a cassé la jambe.
ɪ vɪʒˈŋ ʃti furtˈ i a rʊmaʃˈa kˈatrɔ toːp
Le voisin ce printemps il a ramassé quatre taupes.
ɛ ʁŋnˈar ɪ a pekˈɑ dˈɑw zilˈin
Le renard il a mangé deux poules.
j ɑ reʃˈu  - j ɑ reʃjˈu ŋ ko iŋ o pjs
Il a reçu un .. il a reçu un coup dedans à la poitrine*.
*[pjɛs] n.m. ‘poitrine’ (FEW 8: 111).
ly tsː ɪj a ʃit - fa li bajˈe a bˈiːrɛ
Le chien il a soif .. il faut lui donner à boire.
lʏ fraːr e ɑ ʃɔtenˈu lɔ kʃejˈɛr d la partˈi d ɡɔːsːa
Le frère il a soutenu le conseiller de la partie de gauche.

15.2 MiègeM:

l plˈtˢ j a tsantˈɐ d b mɑteˈ
Le coq il a chanté de bon matin.
i aː əɑ - tapɑ ɑʋˈ l pw ʃ lɑ tˈɑːblɑ
Il a euh .. tapé avec le poing sur la table.
j ɑ rʃˈu  - m pɑr dɛ klˈakə dʊ rəʒˈ
Il a reçu un .. n paire* de claques du régent.
*[pɑr] ‘paire’ est généralement masculin dans les parlers valaisans.
j æ nə ɡrʊʃɑ bˈoːʎe
Il a une grosse panse.
j ə n dˈɔbrɔ mɛntˈ
Il a un double menton.
j ɐ d bˈə r
Il a un bon dos*.
*[ʀ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).
lo ɡɐmˈŋ e a - e ə - e ɐ de bre - œ - ri
Le gamin il a .. il a .. il a des bras .. euh .. ronds.

16.1 MontanaF:

l ʀeŋnˈar j a pekˈa dˈawə zəlˈʏnɛ
Le renard il a mangé deux poules.
çlik i a lɛ pˈiːsɛ ʃ - ʃatˈ
Celui{-là} il a les cheveux châtains.
lʏ pupˈŋ j ɑ lɛ - lɛ bre ɡraʃˈɛtʰ
Le bébé il a les .. les bras grassouillets.
ij a  bŋ ʀŋ
Il a un bon dos*.
*[ʀẽŋ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).

16.2 MontanaM:

j a  ʃɔrəmœntˈ
Il a un double menton*.
*[ʃɔrəmœntˈ] cf. chorminton n.m. ‘menton supplémentaire’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 27.5.2015).
i a ʀɛʃˈʊp n pɑr dɛ ʒˈiflə do ʀɛʒˈ
Il a reçu une* paire de gifles du régent.
*[pɑr] ‘paire’ est généralement masculin dans les parlers valaisans.
i ɑ ʀəʃˈup  ku o pˈøtrɔ
Il a reçu un coup à la poitrine*.
*[pˈøtrɔ] n.m. ‘poitrine, estomac, ventre’ (FEW 8: 112).
ʃtɪk j ɐ lɛ s- j ɐ l pis ʁˈɔzɔ
Celui-ci il a les s.. il a les cheveux roux.
l ʀeɪnˈɑːr ɪ ɐ pekˈa dˈawə zølˈʏnæ
Le renard il a mangé deux poules.
ij a də bˈɔnɛ ʀŋ
Il a un bon dos*.
*[ʀẽŋ] cf. rèïnche, n.f.pl. ‘dos’ (FQ 1989 s.v.).
l  fwɑtˈa -  a l pˈɔtɛ ʁˈɔzɛ
On l’a (litt. ils l’ont) fouetté .. il a les fesses rouges.
a lø popˈ  a lɛ bre ʁɛˈɔn
Ah le bébé il a les bras ronds.

17.1 NendazF:

j a õ dˈɔblə mntˈ
Il a un double menton.
 ʃe ŋk i ɑ ɔ pˈɛe ʃ- ʃatˈ
Et celui-là il a le cheveu* châtain.
*[pˈɛe] nom collectif m.sg. ‘poil, cheveu’.
ɪ ɑ oŋ ɡrɔ æntr
Il a un gros ventre.
ʃʏʃˈe aj ɒ ɔ pˈi ʁɔdz
Celui-ci il a le cheveu* roux.
*[pˈɛe] nom collectif m.sg. ‘poil, cheveu’.
ɪj a ŋ ɡran d btˈe ʃ a nˈykʰᵃ
Il a un grain de beauté sur la nuque.
j ɛ œ ɕuʁsˈi eːə pˈœ
Il a les sourcils e.. épais.
e pᶠʊpᶠˈ ij ɛ  brɪˈe tɔ ʁi
Le bébé il a les bras tout ronds.
    a ʀəʃʲˈʊ  kʊ p estˈomɑ
Il a reçu un coup dans la poitrine*.
*[stˈma] n.f. [sic] ‘estomac’; par ext. ‘poitrine’ (Praz 1995: 267 s.v. estoûma).
deˈ     ɑ etˈɑ a ɡraŋdẓ
Avant il a été à la grange.

17.2 NendazM:

j a ŋ pikˈɔ ʃ a nyk
Il a une tache de rousseur sur la nuque.
ɪ pʊpˈõ j ɐ də breː - ɡræʃˈœ
Le poupon il a de bras .. grassouillets.
ɪː - h.. ɐ  ɡrɔ bɪd j a na ɡɹoʃɑ pŋs əːɛ
Il .. h.. a un gros bide il a une grosse panse euh ..
    a rəʃˈʏ nːa ɬakˈɑɪ do roʒˈ
Il a reçu une claquée du régent.
    ɑ rɑmɑʃˈo ʊn epˈœnɐ pɑ ɑ plˈtə dy pja
Il a ramassé une épine dans la plante du pied.
dən aʁʃˈe     æ itˈɑ ɑ pˈntɐ
Avant-hier soir il a été à la pinte.

18.1 OrsièresF:

lʊ ʁenˈɑ l a mydʒjˈa dˈawə dzynˈʏdə
Le renard il a mangé deux poules.
l ɑ ʁɔʃˈy  kʊ dəvˈɛ
Il a reçu un coup devant.

18.2 OrsièresM:

lø vʏzˈ l a pɥijˈa kˈatʁə daʁbˈ s fɔʁtˈ
Le voisin il a attrapé quatre taupes ce printemps.
l ɑ peˈɑ  kʊ d l pˈøtʁə
Il a attrapé un coup dans la poitrine*.
*[pˈøtʁə] n.m. ‘poitrine, estomac, ventre’ (FEW 8: 112).
l æ pɪjˈa  pɑ də ʃɔfˈ - dj ʁɔʒˈ
Il a attrapé une paire de soufflets .. du régent.
*[pɑ] ‘paire’ est généralement masculin dans les parlers valaisans.

19.1 St-JeanF:

lʏ bwɪʟ l a d- l a doː do bwɪʟ
La fontaine* elle a d.. elle a deux bassins*.
*[bwɪʟ] cf. bè n.m 1. ‘bassin de fontaine en bois, creusé dans un tronc, abreuvoir’ (GPSR 2: 601); 2. par ext. ‘fontaine’ (FQ 1989: 39; FB 1960: 96).
l ɑ lɛ ʃɥʏs ɛfˈɛ
Il a les sourcils épais.
nˈʊθɹʏ ᵗsat l ɐ fɪt ʃːi ptˈik
Notre chat il a fait six petits.
no l ẽŋ fwɑtˈa plutˈo ɛl a lɛ zˈowtɛ tˈɔtɛ rˈɔzɛ
Nous l’avons fouetté plutôt* il a les fesses toutes rouges.
*Signale une auto-correction.
    a  mntˈŋ dˈɔbʟɔ
Il a un menton double.

19.2 St-JeanM:

lʏ puk l a tsɑntˈa də bɔŋn ˈɔʊra wˈɛɪ matˈeŋ
Le coq il a chanté de bonne heure aujourd’hui matin.
l ɐ lɛ zˈɔʊtɛ dʊ kʊk rˈɔza
Il a les «joues du cul» rouges.
ʏl a ŋ ɡrɛn də bɔtˈɛɪ ʃuɡ la nˈukja
Il a un grain de beauté sur la nuque.
j a laː pɛɪ kʟˈaːra
Il a la peau claire.

20.1 SavièseF:

ᶦ rnˈaː l a mdʒʲˈɑ dˈɑw dzənˈilːɛ
Le renard il a mangé deux poules.
eː ɪ ts l ɑ ʃɪ - fo bˈɑʎe ɑ bi
Euh le chien il a soif .. il faut donner à boire.
iː pʊpˈ l ɐ  brˈeɪ tɔ rɪ
Le bébé il a les bras tout ronds.
a l e plˈɐntˈa ən epˈɪnɛ dr a plˈntʏ dʊ pjɑ
Ah il a planté une épine dans la plante du pied.
i bˈɔsə l  kaʃˈa a tsˈãːmbe ɪ maːrtʃ awe e kruʃ
Le garçon1 il est cassé2 la jambe il marche avec les béquilles.
1[bˈɔsə] n.m ‘garçon’ (FB 1960: 91 s.v. bse).
2Lapsus pour il s’est cassé ?
w ˈɑːtʳə l ɛ ɛ piː ʃˈɑtɛŋ
L’autre il a les cheveux châtains.
ɑː ɛl ɛː - ɛː sˈursil epˈe
Ah il a .. les sourcils épais.

20.2 SavièseM:

e- ɪ ræːnˈa l ɐ - œː l a pøkˈa dˈawø dzɪnˈɛlɛ
L.. le renard il a .. euh il a mangé deux poules.
ʊ mʊ pɑ fe bi n ˈɑːnɔ ə l a pɑ ʃi
On peut pas faire boire un âne qu’il a pas soif.
l ɑ ɑ pˈːeː klˈɑːda
Il a la peau claire.
i vøʒˈ l ɐ d apelˈa kˈatrø tˈɔːpɛː də fortˈ
Le voisin il a attrapé* quatre taupes de printemps.
*[apelˈa] cf. apəly ‘empoigner, saisir’ (GPSR 1: 493).
l ɐ tˈapa d pjɑ l a - ɛl ɛ e - l a urtˈɑ dʊ pjɑ ktr o - kˈone du le
Il a tapé du pied il a .. il est euh .. il a heurté du pied contre le .. petit coin du lit.
l ɒ  ʃɔʴɛmˈntˈ
Il a un double menton.
*[ʃɔɛmˈntˈ] cf. chorminton n.m. ‘menton supplémentaire’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 27.5.2015).
aː ːm - i bʊʟ a e - l ɐ dˈoʊ kõpartimˈ l eː œ e - ma eː dˈoʊ kpɑrtimˈ bʳˈøkɑ føʒʏˈɑ dr   bujˈɑ pwə d ɑtr  rsˈiɑ
Ah euh .. la fontaine* a euh .. il a deux compartiments il est euh .. mais les deux compartiments {..} dans l’un on lavait le linge puis dans l’autre on rinçait.
*[bʊʟ] cf. bè n.m 1. ‘bassin de fontaine en bois, creusé dans un tronc (GPSR 2: 601). ; 2. par ext. ‘fontaine’ (FQ 1989: 39; FB 1960: 96).
ɪ a ə  ɡɹ dɛ botˈa ʃu a ə - ʃʊ a ɲˈukɑ
Il a euh un grain de beauté sur la euh - sur la nuque.
    a ɔm b ratˈ
Il a un bon dos.
    ɑ  ɡɹʊ vˈɛntrɔ - m patwˈø vylɡˈɛʁ  ɔnɑ ˈuʃɑ bˈoːʎ
Il a un gros ventre .. en patois vulgaire c’est une grosse panse.
    ɐ pləntˈo n epˈɪɲɛ n ɑ plˈɛntə dʊ pja
Il a planté une épine dans la plante du pied.
ɑ l  tɔ pʷtwˈa ɪ pitˈi - l ɛ ɛ bɹi to pʷtwˈa
Ah il est tout potelé le petit .. il a les bras tout potelés.
wɛi j aˈiɛ maː ɹa eː - iz aʋeː eletrɪfiˈaːɛ - ʃɪ pa ʃi tˈɛʁmə - el a el  mɪtˈuə - l ã fe vəriˈa wi dː - awˈe l maʃˈinə l  pamˈi man dɛ ˈɔmʊ - awˈ m- dɛˈan dʏʒˈœn trøkudənˈa - ɛːe ka eː ɪ karɛlˈ -  pwe trʏˈø ʃu d coːɹd - mɛ i - i aˈɛe - ˈiɛ dzɛŋ d awˈœrə ʃ - wˈɔɹə j aʁˈu me l e tˈɔte ʃuː - ʃu dː - de botˈɔŋ ɡɔmˈɛ deʒ de tˈuʃe  pwe mː ta - tˈap ʃu ʃ pwe e ɪ ʃønˈalɛ ma də ko n avwˈɪ mˈeɪ də bɹɥi di mtˈœ wɪ deː - deː di tsˈːne k entrˈɛŋn ke ke a kˈse
Oui, il y avait, mais maintenant il est .. ils avaient* électrifiées .. je sais pas ce terme .. il a ils ont mises .. ils ont fait tourner avec de s.. avec les machines c’est plus main d’homme .. avec m.. autrefois on disait (litt. ils disaient) carillonner .. et quand le carillon .. {et puis / on peut} tirer sur des cordes .. mais il.. il y avait .. c’était joli d’entendre cela .. aujourd’hui ils arrivent mais c’est tout sur sur de .. de boutons comme on dit (litt. ils disent) de touches et puis m.. ils ta.. tapent sur cela puis ça sonnaille, mais des fois on entend plus de bruit des moteurs avec des.. des des chaînes qu’entraînent que.. que la cloche.
*forme française; pour les formes dialectales, cf. carte 52620.

21.1 SixtF:

sˈee sˈeʏ pʊʁ vˈɪœ θ al a lʊ pœlˈe ɡrɪ
Ce ce petit vieux là il a les cheveux gris.
b l mɔθˈɔ al ɐ de plɛ sy l kʊː - pe dnˈe œ pə baʎˈɪ d l plˈœʁ døvˈ
Ben le foulard il a des plis sur le cou .. pour donner euh pour donner de l’ampleur devant.
bɛ se ɡamˈ ɛ s pˈʊʁtə bː - ɑl a lu breː tɔ pɔtlˈɑː
Ben ce gamin il se porte bien .. il a les bras tout potelés.
se pʊr vjø etˈo ɑl ɑ lʊ pœlˈe to blɑ
Ce petit vieux aussi il a les cheveux tout blancs.
ɑl ɒ  ɡrʊ vtr ɛ pfˈy
Il a un gros ventre il est pansu.
œl ɑ ʁsy nə - œm pˈeəʁ də ʒˈɪflə - djʊ ʁeʒˈ
Il a reçu une .. une* paire de gifles .. du régent.
*[pˈeəʁ] ‘paire’ est généralement masculin dans les parlers valaisans et savoyards (cf. Viret 2013: 1527, etc.).
e mœðˈɪv de z wɑː - ɛ ɔ lɑ mɪ dy p el a e l trˈpə ð lə ðˈɔnə
Il mangeait des œufs .. et avec la mie du pain il a il le trempe dans le jaune.
ɑ b œl a - j ɑ lœ lʊ sɔʁsˈɪl epˈɛ
Ah ben il a .. il a les sourcils épais.

21.2 SixtM:

al a la pe kʎˈːrə blˈɦə
Il a la peau claire blanche.
pjˈɛrə aᵈl a pra - katʀˈə də- m- t- kˈatrə darbˈ sta suʁtˈijɐ
Pierre il a pris .. quatre de.. {..} quatre taupes ce printemps*.
*[suʀtˈijɐ] ‘tout début du printemps’ (cf. Viret 2013: 1733).
ɔ ɑl a ʀhy  kʊ - ɕy l estˈmɐ
Oh il a reçu un coup .. sur la poitrine.
ɐl a lu pəlˈe sʏ luː z w -  bɔk dry
Il a les poils* au-dessus des yeux .. un peu drus.
œl a nɐ tˈɑsɑ sy l kro dʏ ɡθˈ
Il a une tache sur le creux de la nuque.
œl ø bun ʁ
Oh il a bon dos (litt. bons reins).
ɑl æː - æl brɑːʋ əl ɐ su bɹe ʁiˈ
Il (le bébé) est* .. il (est) joli il a ses bras ronds.
*Faux départ, forme ambiguë (‘il est’ ou ‘il a’?).
ɔ l a ʀɦy - dˈoʊ mvrˈijɛ dʏ ʁeðˈ
Oh il a reçu .. deux mornifles (?) du régent.
l ɐ vjy de sˈɛːər .. j  n a kˈatrə k s lː de bw lɛ
Il a vu des cerfs .. il y en a quatre que sont le long des bois là.

22.1 TorgnonF:

p baʎˈe de ɡuː dədˈe lɔ bwəʎˈ - n vtθˈŋ ŋ ʏːɕ k j a la mɪˈøla
Pour donner de goût dedans le bouillon .. nous mettons un os qu’il a la moëlle.
lɔ ɡɔʀpˈʎ j ɑ ʀɔdzˈe dˈɔvɛ tsɛlˈønːɛ
Le renard il a mangé deux poules.
j  mɔ ɑ l ɛstɔmˈæk
Il a mal à l’estomac.
ej ɑ lɛ kwˈes ʁˈɔḍẓɛ
Il a les cuisses rouges.
ɛj ɛ  ɡʀœ vɛˈntʀɔ
Il a un gros ventre.
œm pʏ pʊ fˈɑə beː  ˈnɔ se     ɑ pʊ sˈɛːɪ
On peut pas faire boire un âne s’il a pas soif.

22.2 TorgnonM:

sta mɑtˈɪ lɔ pu j ɑ ᵗstˈʊ d ˈɔːja
Ce* matin le coq il a chanté tôt.
*L’emploi du démonstratif féminin italien sta avec le masculin [matˈ, matˈ], etc. à Bionaz et à Torgnon est sans doute dû à une interférence avec l’italien mattina n.f. ‘matin’ (cf. Diémoz/Kristol 2006: 148).
lɔ vøzˈŋ ɪj ɑ kapˈʊː - kˈatʁɔ tˈaʁp u - de fɔˈæ
Le voisin il a attrapé .. quatre taupes au .. de printemps.
ɛj ɑ bɔkˈʊ  pɑʁ dɛ tsˈɪflɛ ɑvʊ lɔ mˈeːtʀɛ
Il a reçu une paire de gifles avec le maître.

23.1 TroistorrentsF:

lə dolˈ l a le ə lu bʁe tu pɔtəlˈe
Le petit il a les euh les bras tout potelés.
l ɑ ə - l ɑ ʁsy n  pa də dʒ- ə - də ʒˈif də s ʁeʒˈã
Il a euh .. il a reçu une paire de g.. euh .. de gifles de son régent.
*[pa] ‘paire’ est généralement masculin dans les parlers valaisans.
l ɒ  dˈɔbl mtˈ
Il a un double menton.
la j  bɑðˈɑ nɑ bwˈənɑː wistˈaje el a le - le le kˈuse tˈʏt ʀˈɔdzɛ
On lui a (litt. lui ils ont) donné une bonne fessée il a les .. les les fesses* toutes rouges.
*Pour [kˈuse] ‘cuisses, fesses’, cf. GPSR 4: 647b.
el ɑ tsy ɑ plɑ vˈtʁ
Il a chu à plat ventre.
el ɒ  b ʁɑtˈ
Il a un bon dos.
l a lɑ p - tθˈɑːʁɑ
Il a la peau claire.
lʏ ts ɛː-l ɑ swɑ e f- l ɑ sɑ ø fo - lɑ fo bɑjˈe ɑ bˈɑʁe
Le chien i..l a soif il f.. il a soif il faut .. lui faut donner à boire.
øl ɑ dɑbˈɒ pɑme də pɑ
Il a bientôt plus de cheveux.
ᵊl a la ɡʁylˈɛt ɑwe leː m
Il a la tremblotte avec les mains.
    a na ɡʁˈʊsɐ bwˈɛla
Il a une grosse bedaine.

23.2 TroistorrentsM:

se mã - ɡʀˈylː - l a la ɡʀylˈet - t ɑsyʁˈo
Ses mains .. tremblent1 .. il a la tremblette2 .. je t’assure.
1[ɡʀˈylː] cf. grülà (Leysin), ‘secouer un arbre pour en faire tomber les fruits, (faire) trembler’ (FEW 2: 1230b).
2[ɡʀylˈet] cf. grlta ‘accès de tremblement’ (FEW 2: 1232a).
dø ku l mɑtˈaɛ l tˈɛʁː l ɑ de dzɑlˈoʊ
Parfois le matin le terrain .. il a du gelé*.
*[dzɑlˈoʊ] cf. gelé, dzal n.m. ‘gel, temps de gelée, terrain gelé’ (GPSR 8: 206).
l ɐ fˈɐly kpˈæ - sa z aʁbˈɛːʁo - lœ l deʏ nã
Il a fallu couper .. sept arbres .. le long du torrent.
l ɒ ʀsy  kuː - sy l estˈœmːɑ
Il a reçu un coup .. sur la poitrine.
lo kʷɔθˈa dl a na koθˈaʁdaː - la ləmˈas d a mã d kɔθˈaːʁdɛː - d wɔlˈɑː - ɪ tʁoʋo tʁˈe koθˈaː - sy la salˈada
L’escargot il a une coquille .. la limace elle a point de coquilles .. donc voilà .. j’ai trouvé trois escargots .. sur la salade.
øl ɐ pe blˈãtsə - oˈɛ
Oh il a la peau blanche .. oui.

24.1 Val-d’IlliezF:

dəmˈdzə pasˈɔ l a itˈɔ ylˈaðə
Dimanche passé il a été à l’église.
lø ts l ɑ - l ɑ mɔʁdy a la kˈuːʃa
Le chien il a .. il a mordu à la cuisse.
l ɛa  b ʁɑtˈe
Ha il a un bon dos.
el ɑ ʁsy  -  ku d l estˈœma
Il a reçu un coup dans la poitrine.
h  lɑ - l ɑ ʁsy d l- de pɔtˈɔ l a le -     a le le kˈuʃʏ bˈele rˈʏdzɛ
H on lui .. il a reçu des .. des claques il a les .. a les les cuisses bien rouges.
    ɑ lɑ pe tʊ blˈaja
Il a la peau tout pâle.

24.2 Val-d’IlliezM:

a b l pʊpˈ l a lu bʁɪ pɔtəlˈɑᵊ
Eh bien le bébé il a les bras potelés.
lɔ ʁna l ɑ mëdʒʲˈa ə dˈæwe dzønˈœð
Le renard il a mangé euh deux poules.
sˈisə sø l ɐ lə lə pɑ ə - ʁø
Celui-ci il a le le cheveu* euh .. roux.
*[pa] nom collectif m.sg. ‘poil, cheveu’ (cf. Viret 2013: 494).
lə vəzˈ l ɑ - œl ɑ tʁɑpˈɑ ə kˈatʁɔ - kˈatʁə tˈoːpe s- si si føʁˈi
Le voisin il a .. il a attrapé euh quatre .. quatre taupes c.. ce ce printemps.

25.1 VouvryM1:

lə ʁənˈa l a mïjˈɑ œ m-  - dˈɑʊɪ dzʏnðə
Le renard il a mangé euh m.. euh .. deux poules.
l ɑ nɑ tœtʃ ʃy l kɔtsˈ
Il a une tache sur la nuque.
lə pʊlˈe l ɐ tstˈo matˈ ɕi matˈ
Le coq il a chanté tôt ce matin (rire).
l ɒ ʁsy  ku d l fˈedzə
Il a reçu un coup dans le ventre (litt. foie).
l ø du mtˈ
Il a deux mentons.
ɪl ɐ la pe bʎˈtsə
Il a la peau blanche.
ʏl ɐ tʃy ɑ tə ʋtʁ
Oui il est tombé (litt. il a chu) à tout ventre.
y ø l b ʁatˈe
Ah il a le bon dos.
    a buʃˈɑ l pw y la tabl
Il a tapé le poing sur la table.
    ø lʊ su - lʊ su - fɔʁnˈi
Il a les sourcils .. les sourcils .. fournis.

25.2 VouvryM2:

lə bˈui l a r k ːna ftˈnə
Le [bˈui]* il a rien qu’une fontaine.
*[bˈui] cf. bè n.m 1. ‘bassin de fontaine en bois, creusé dans un tronc, abreuvoir’ (GPSR 2: 601); 2. par ext. ‘fontaine’ (FQ 1989: 39; FB 1960: 96).
lə polˈe l ɐ tstˈoː ə - bˈɑʏ ʋˈʏtɔ si matˈ
Le coq il a chanté euh .. bien tôt ce matin.
l ɐ tɕy ɑ plɑ vˈtʳə
Il est tombé (litt. il a chu) à plat ventre.
l ɔ  dˈɔblə mtˈ
Il a un double menton.
l e mo ə lɐ tˈeta
Il a mal à la tête.
l ɛ lʊ suʁsi ʋɐ- b epˈe
Il a les sourcils va.. bon épais.
l œ ʁəsˈy  -  pa də pɔtˈ d m- dø ʁedzˈ
Il a reçu un .. une paire* de gifles du m.. du régent.
*[pa] ‘paire’ est généralement masculin dans les parlers valaisans.
m ʋz l œ - l ə ətrœpˈo k- kˈatə tˈarpə si fɔrˈie
Mon voisin il a .. il a attrapé qu.. quatre taupes ce printemps.
ʏl ɐ lə pë blˈtsə
Oui il a la peau blanche.
    a ʁsy  ku d la potrˈɪn
Il a reçu un coup dans la poitrine.
    ə na ɡrˈɔsːa bwˈela
Il a une grosse bedaine.