Comparer

Comparer la carte 36050 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Index

     

Les formes du clitique sujet masculin prévocalique de la 3e personne du pluriel

 
parler de
 
1
ArbazF
(12)
[le]
 
Ø
1
 
11
ArbazM
(13)
   
Ø
   
13
2
BionazF
(13)
[l]
[ʎ]
 
Ø
6
1
 
6
BionazM
(11)
[l]
 
Ø
5
 
6
3
ChalaisF
(7)
[l]
 
Ø
4
 
3
ChalaisM
(11)
[l]
 
Ø
9
 
2
4
ChamosonF
(4)
[l]
 
Ø
2
 
2
ChamosonM
(7)
[l]
 
Ø
2
 
5
5
ContheyF
(7)
 
Ø
 
7
ContheyM
(5)
 
Ø
 
5
6
ÉvolèneF
(8)
[i/j]
 
Ø
1/1
 
6
ÉvolèneM
(5)
[j]
 
Ø
3
 
2
7
FullyF
(14)
[l]
 
Ø
13
 
1
FullyM
(5)
[l]
 
Ø
4
 
3
8
HérémenceF
(9)
[i/j]
 
Ø
1/1
 
7
HérémenceM
(5)
[j]
 
Ø
4
 
1
9
IsérablesF
(20)
[l]
[il/ɪl]
[ɛl]
 
Ø
16
1/1
1
 
1
IsérablesM
(11)
[l]
[/ɛ]
 
Ø
8
1/1
 
1
10
La Chapelle-d’AbondanceF
(5)
 [i]  
Ø
 1  
4
La Chapelle-d’AbondanceM
(8)
[l]
[i]
 
Ø
2
3
 
3
11
LensF
(17)
[i/j]
 
Ø
3/3
 
11
LensM
(6)
[j]
 
Ø
1
 
5
12
Les MarécottesF
(10)
[l]
 
Ø
10
 
0
Les MarécottesM
(10)
[l]
 
Ø
10
 
0
 
parler de
 
13
LiddesF
(10)
[l]
[ɪl]
 
Ø
7
1
 
2
LiddesM
(16)
[l]
 
Ø
16
 
0
14
LourtierF
(9)
 
Ø
 
9
LourtierM
(3)
 
Ø
 
3
15
MiègeF
(11)
[ɪj]
 
Ø
1
 
10
MiègeM
(15)
[i/j]
[e/]
 
Ø
1/1
2/1
 
10
16
MontanaF
(10)
[j]
[ɛ]
 
Ø
3
1
 
6
MontanaM
(9)
[ij]
[e]
 
Ø
1
1
 
7
17
NendazF
(12)
[i/ɪ/j]
 
Ø
1/2/1
 
8
NendazM
(16)
[i/j]
[ij]
 
Ø
2/4
1
 
9
18
OrsièresF
(4)
[l]
[ʎ]
[j]
 
Ø
1
1
1
 
1
OrsièresM
(6)
[l]
 
Ø
4
 
2
19
St-JeanF
(4)
[l]
 
Ø
4
 
0
St-JeanM
(13)
[l]
 
Ø
13
 
0
20
SavièseF
(7)
[l]
 
Ø
5
 
2
SavièseM
(24)
[l]
[ɪ/ᶦ]
[iz]*
[ɪl]
[el]
 
Ø
15
3
1
1
1
 
3
21
SixtF
(59)
[i/ɪ]
[j]
[ij]
 
Ø
1/1
38
1
 
18
SixtM
(28)
[ɪ/j]
[z]*
 
Ø
5/19
1
 
3
22
TorgnonF
(14)
[i/ɪ/j]
 
Ø
1/2/9
 
2
TorgnonM
(14)
[ɪ/j]
 
Ø
1/10
 
3
23
TroistorrentsF
(14)
[l]
[j]
[el]
[øj]
 
Ø
7
1
1
1
 
4
TroistorrentsM
(16)
[l]
[e]
 
Ø
8
1
 
7
24
Val-d’IlliezF
(12)
[l]
[ɪz]*
 
Ø
9
1
 
2
Val-d’IlliezM
(10)
[l]
[ɛl]
[j]
 
Ø
3
1
1
 
5
25
VouvryM1
(11)
[l]
 
Ø
8
 
3
VouvryM2
(7)
[l]
[ɛl]
 
Ø
5
1
 
1

Pour la fréquence des formes en fonction de la présence ou non d’un sujet nominal, voir la carte 36051. Dans plusieurs parlers, le nombre d’occurrences est cependant trop bas pour être statistiquement significatif.

 

*Les formes qui présentent un [z] de liaison sont influencées par le français. Les formes dialectales traditionnelles – comme pour la 1re et la 2e personne du pluriel – ne font pas de liaison en [z].

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

ɛ pɛʒˈ le av  ɑbtˈʏdɑ də treŋnˈɑ o feŋ ʃʏ nɑ lɥˈøzə
Les paysans ils avaient l’habitude de trainer le foin sur une luge.
dy tẽŋ     atsətˈɑ ɛː m - e ʒ ehˈøʏvɑ ẽntʃj {} kuˈ
Autrefois on achetait (litt. ils achetaient) euh .. les balais chez le marchand de balais.

1.2 ArbazM:

d wɔ tẽŋ œː     ɑmɑʃˈɑ ɔ fẽŋ ɑw  ʀɑhˈe
Dans le temps euh on amassait (litt. ils amassaient) le foin avec un rateau.

2.1 BionazF:

œ d  ku lə tsəʊsˈ l ɪˈã - fɪ də lˈaːŋɑ
Autrefois les chaussettes ils* étaient .. fait en laine.
*[tsəʊsˈ] est masculin.
l ɪˈŋ maʀᵓ- ʎ ɪˈ ʀˈɔsːœ
Ils étaient marro.. ils étaient bruns.
la sənˈa kʲə vœ -     ɑləʀˈɛ pwi ɪ maʁtsˈa
La semaine que vient .. ils iront puis au marché.

2.2 BionazM:

lə mæɪnˈʊə l  lə dzˈʊtə ᵈzˈɛntɔ ʁˈɔdzə
Les enfants ils ont les joues jolies rouges.
l  pʀˈɛstɕœ tɕwˈœtːə də lɑː- də lˈɑbjœ - l  bˈœː - n a b katɕˈ kʲə ɕ dœ t - n ɑ də tˈɡɔlə pʁˈɔ kˈɑzʏ tɕˈœtːə də lˈɑːbje
Mais ils ont presque tous des lau.. des lauses .. il est bien .. il y a bien quelques-uns que sont de t.. il y a des tuiles mais presque tous des lauses.
ɑː ə lə fɔrnˈɛtœː aw lɑ ɟɪː- ʏœ øɲ øɲ ɟˈɪːzɑ     ɛɪtsˈawdː bɪˈ
Ah euh les fourneaux avec la fo.. euh en en fonte chauffent bien.

3.1 ChalaisF:

dɛvˈan nˈuːtrʊ kɔhˈi - ɑː ma l irɛ plɛʒˈœn  - nɑ - he be bwet awˈʊ lɔ tiːt ɛ tɔt ɛ tɔt - ɔr l a pʰam ʀɛ l ɑn tʰɔ kʰɑʃˈɑ
Devant notre [kɔhˈi]* .. ah mais c’était plaisant un .. une .. cette belle fontaine avec le toit et tout et tout .. maintenant il y a plus rien ils ont tout cassé.
*[kɔhˈi] n.m. ‘place, banc au soleil où on se réunit pour causer’ (matériaux inédits du GPSR).
 l iʎˈœʒ də vɛrkɔrˈ l a lɔ kaʀiʎˈɔ - fʶãm bjɛŋ - ˈɛkstra - dɛvˈan ajˈɪvɛ œ - fʁãswa metraʎˈe kʰe zɔjˈevœ tɑm bjːm - prɲˈɛvə ʃʊk ʁˈi maʁˈ tu ptˈɪk pɔ sɛɲˈ də kaʁeʎɔnˈɑ - ma l ˈirɛ bj - ˈɔra l ɔ l ɐ pwʏldʒˈu {kʰɪ / kʰ ɪ} kaʀeʎˈɔn mɛ l  pam- pa lɛ mˈɛmɔ kaʁiʎˈ k dɛvˈan -     an tɔ tsanjˈa dɛ m- dɛ sistˈɛmə - pa la mɛm mɛlɔdˈiː
En l’église de Vercorin il y a le carillon .. très bien .. extra .. avant il y avait euh .. François Métrailler que jouait tellement bien .. il prenait en haut Henri Marin tout petit pour enseigner de carillonner .. mais c’était bien .. maintenant il y a il y a plusieurs {qui / qu’ils} carillonnent mais c’est plu.. pas le même carillon qu’avant .. ils ont tout changé de m.. de système .. pas la même mélodie.

3.2 ChalaisM:

lː - hlu k ɪ wˈɑrd lə ʋˈɑːtsə n- ke ʃ le  mntˈaɲœ - p ʃə mˈɛtɹə a l ɑbɹˈɪkʰə - l  l ʃjˈɛs
Les .. ceux qu’ils gardent les vaches n.. que sont là à l’alpage .. pour se mettre à l’abri .. ils ont le chalet.
l zɛn     atstˈɑv lɛ bˈɔtœ ɛntʃˈɛ lɔ kɔrdɔnˈi
Les gens achetaient les chaussures chez le cordonnier.

4.1 ChamosonF:

d l t ɛ tsusˈː l aʁ  lˈaŋna
Autrefois les bas ils étaient en laine.
ɛ mœnˈo       dzo ʁˈɔdzə
Les enfants ont les joues rouges.

4.2 ChamosonM:

mɛ o p l ɛdzˈət cy ʃ - œ vɛ  bʊldʒjˈɛ
Ben le pain ils achètent tous chez .. euh chez (litt. vers) le boulanger.
mɛe pɑʁˈ     ɐdzətˈɑᶹ ʒamˈæ oː ʒambˈ - n avəsˈɛ də kaːjˈɔ mˈɪmə
Mes parents achetaient jamais le jambon .. nous avions de cochons mêmes.

5.1 ContheyF:

d  t ɛ tsəsˈ     ˈɛerõ  lˈɛːnə - y dzɔ dɛ wɛ ʃ  kɔtˈ
Dans le temps les bas étaient en laine .. aujourd’hui ils sont en coton.

5.2 ContheyM:

ɛ taʃˈ     aŋ fi də damˈɑːdɔ d ɛ kyltˈyːʁ
Les blaireaux ont fait de dommages dans les cultures.

6.1 ÉvolèneF:

laː ʃnãna kʏ vʏ i udrˈœn tɥiᵏs  martʃʲˈa
La semaine que vient ils iront tous au marché.
ʏ mˈɛɪnˈoːʃ j  lœ zˈuːtœ tˈtə ʀˈɔzæ
Les enfants ils ont les joues toutes rouges.
d atr vjˈaːz l tsʊsˈʃ     iran  lˈaŋna
Autrefois les bas étaient en laine.

6.2 ÉvolèneM:

lɛ taʃˈʃ j  fɪ də - dɛ mɑː i tsãŋʃ - i kurtˈʏç
Les blaireaux ils ont fait de .. de dégâts dans les champs .. aux jardins.
lɛ mj parˈs     atstˈɑːvœn pɑ lə tsambˈøtᵋ - n avŋ də pwˈɔʃyr nɔ mˈmɔ
Les miens parents achetaient pas les jambons* .. nous avions de cochons nous-mêmes.
*[tsambˈøtᵋ] cf. tsambèta, n.f. ‘gigot de porc’ (FQ 1989: 196).

7.1 FullyF:

b wi ʃe øy- ʃe utˈi li l ɛʁ - l ɛʁə ʃytˈo plejˈɑ d li majˈ k faʒˈɑv li f - i tsaʁdzˈʏv ʃ awˈi dɛ - də ɡʁˈoːsːə ʃˈɑʁdzə də f pɔ i tʁiˈev tk a la ɡʁdz - pwˈɔə mɛnˈɑ le f - ʃytˈɔ pɔ lʏ f - aʃəb pɔ lə bu mi l ˈeʁə pɑ ɛ pɑ pʁø ʃɔlˈid p mənˈɑ də ɡʁo bu - miɛ ʃytˈ pu lə f l plɛjˈev ʃ - ʃ ɛʁɔ la - l eʁə la lɥˈɛɪz a kˈɔʁna
Ben oui ces ou.. ces outils là ils étaient .. c’était surtout employé dans les mayens quant ils faisaient les foins .. ils chargeaient ça avec de .. de grosses charges de foin puis ils tiraient jusqu’à la grange .. pour mener le foin .. surtout pour le foin .. aussi pour le bois mais c’était pas euh pas assez solide pour mener de gros bois .. mais surtout pour le foin ils employaient ça .. c’était la .. c’était la luge à cornes.
l adzˈət tɥɪ lʏ pã ve le bul- li buldzˈə - mwɑ m- ɪl ɛ pɑ vəʁˈɛ k mˈɪmwɑ -     adzˈət pa t - ɪ vˈɛʒ pa t l tã wɔʁ
Ils achètent tous le pain vers le boulan.. les boulangers .. moi-m.. c’est pas vrai quand même .. ils achètent pas tout .. ils vont pas tout le temps maintenant.

7.2 FullyM:

li parˈ l ɑdzətˈɑʋ le bwˈɔtɛ vɛ lə kɔrdaɲˈ
Les parents ils achetaient les souliers vers le cordonnier.
œ lɪ taʃˈ      fʏ bə- brˈɑam də dɑmˈɑːzə d leː - d lɪ ts
Euh les blaireaux ont fait b.. beaucoup de dégâts dans les .. dans les champs.

8.1 HérémenceF:

ɛ tapjˈuːr i  lɛ - ɛ zˈutə fˈenə ʀˈɔːzɛ
Les enfants* ils ont les joues rouges.
*[tapjˈuːr] cf. tapioure n.f. ‘enfants, bande d’enfants bruyants’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 29.12.2015).
wi də kʊ l mi bjɔ ʒ ɑjˈ j an dœ - mɛtˈ lɑ lɔ bɔr dʊ kɔl də vəlˈuk po le mi bjo - (…)* - də ku pe u b vˈɛːrɛ
Oui parfois les plus beaux vêtements ils avaient de .. ils mettaient là le bord du col de velours pour les plus beaux (…)* parfois bleu ou bien vert.
*intervention du témoin masculin.
k lə paʀ ə la maʀ a nɔ     irm ptˈik vɛjˈan lɐ n- dɛ ʒ ɔrˈãːʒə ʀɛŋ k a nɔˈɛlɛ  pwɛ ɛŋkˈɔ
Quand le père et la mère à nous étaient petits ils voyaient les n.. de z-oranges rien qu’à Noël, et puis encore.

8.2 HérémenceM:

lɛ taʃˈ ʎœ - j an tɔ ʀəbɔʎˈa lɛ tʁœfl
Les blaireaux leur .. ils ont tout retourné les pommes de terre.
*[ʀəbɔʎˈa] cf. reboújieu v. ‘fouiller; chercher, fouiller au fond’ dames’ (http://www.wikipatois.dayer.biz/, 11.03.2017).
le mj parˈ     atsətˈɔ ʒamˈɪ lə tsmbˈt - n ɛːʃˈʏn dɐ katsˈ mˈem
Les miens parents achetaient jamais les jambons* .. nous avions de cochons mêmes.
*[tsmbˈt] cf. tsambèta, n.f. ‘gigot de porc’ (FQ 1989: 196).

9.1 IsérablesF:

myzɔ pa - f- ø vjy tɛŋ  tsapˈe l iɹɔn tˈim mjø pla - təndˈɪst ʊɔr ɪ sɔn timˈɛŋᶢ - ba sø e z orˈlə
Je pense pas .. f.. au vieux temps les chapeaux ils étaient un peu* plus plats .. tandis que maintenant ils sont un peu* .. en bas sur les oreilles.
*[tˈim] ‘un peu’ cf. Favre-Fournier 1969-72: 1021 s.v. tîîmingn.
œ vjy tŋ l ɐtsətɛʋw ɲŋ ɔ frɔmˈaːdɔ  fɑzˈɛe mˈɛːmɔ
Au vieux temps ils achetaient personne le fromage on faisait même.
ə vy tɛŋ il ˈaʋõŋ ʃ - tsakˈʊn d ʊm bje pʊ tsakˈon dj ˈaːtre e z ˈɔmbə pwe e fœmˈaʎ - pwe  mɛɪnˈaː anˈʊ dœʋe ɪlˈiːz - ᵊnʊː dɛʋˈã - ʋ o priːr
Au vieux temps ils allaient ch.. chacun d’un côté et puis chacun de l’autre les hommes et puis les femmes .. et puis les enfants en haut devant l’église .. en haut devant .. vers le prêtre.
 boːt ɪlː ɐtstˈæʋ sɔʋˈŋ amˈ a ʃʊŋ kã l ˈaːʋm bjɛŋ - o kɹdɔnˈi la
Les souliers on achetait (litt. ils achetaient) souvent en haut à Sion quand on allait (litt. ils allaient) ou bien .. chez le cordonnier ici*.
*Favre-Fournier 1969-1972: 584 «lhà».
 parːnː ɛl ɐtstˈʋɔm pa ː - ɔ ʒmbˈ l ɑʋˈɑn tɔ - t mˈːmɔ
Mes parents ils achetaient pas euh .. le jambon ils avaient tout .. tout mêmes.
ᵊ matˈ m ..     pˈoʈɔ õ ʒilˈɛ pö nːa krɑʋˈɑt œm pmpˈ
Les garçons ont .. portent un gilet et puis une cravate en pompons.

9.2 IsérablesM:

ɛ parˈ l atsɛtˈaʋɔ pɒ ɔ ʒambˈ - {..} n avɛsˈɛ ɛ kajˈɔ no mˈɛmə
Les parents ils achetaient pas le jambon .. nous avions les cochons nous-mêmes.
a ɕənˈãn cjə ʋŋ ɐrɛˈŋ  fˈɐerə
La semaine que vient ils iront en* foire.
*Pour l’emploi de la préposition «en» à la place de à + article défini, voir la carte 21020.
du tsn ɛː ɐbwˈɛœ tdˈɔn dɛʁˈɪ  ʋˈɑtsə
Deux chiens ils aboient toujours derrière les vaches.
d lə t     ɐtstˈɑ ɲ o fromˈɑːdɛ - n fɑsˈ nɔ mˈɛːmə
Dans le temps achetaient* personne le fromage .. nous faisions nous mêmes.
*accord logique au pluriel.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

lu ɡɑʁsˈ - lu miɲˈa i  ʁɛ
Les garçons .. les garçons ils ont rien.
əː kã mu pwɑʀˈ     ɛʀã pti ʏ vyjˈɪvã ln ə - lː z ɔʁˈãðə k ɑː ʃtalˈãdɐ
Euh quand mes parents étaient petits ils voyaient les euh .. les oranges qu’à Noël.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

nʊ - mu paʁˈ l ɑθtˈɐ pɒ d ʒãb na
Nous (?) .. mes parents ils achetaient pas de jambon non.
ɑː nɑː - d ajˈø fa k i ɑlˈɑs ɛn ekˈulɐ - a i ɑlˈɑs ɛn ekˈul ɐ wet ˈæəʁ  si mɔmˈɛ
Ah non .. d’ailleurs il faut qu’ils aillent à l’école .. ah ils aillent en école à huit heures en ce moment.
lʊ ɣamˈ      lʊ ze- œ -      l ð tˈtɛ ʁˈɔðɛ
Les gamins ont les é.. euh .. ont les joues toutes rouges.

11.1 LensF:

adˈɔn i  sœparˈa e      fe œː - ksɛrvatˈœːr hlu də dəʒˈɔt - œ œ ʁadikˈo hlu də damˈ
Alors ils ont séparé et ont fait euh .. conservateurs ceux de dessous .. et et radicaux ceux d’en haut*.
*Dans le passage qui précède, l’informatrice explique que les partisans des deux partis se retrouvaient dans les deux cafés du village, celui d’en haut et celui d’en bas.
lɛ ʒ fˈaŋ - j  lœː zˈuːtœ tˈɔtɛ ʁˈɔzɛ
Les enfants .. ils ont les joues toutes rouges.
lə mˈndɔ     atsɛtˈaŋ -     atsətˈam pa də bˈɔtə lœ fəʒˈaŋ kfɛkʃjɔnˈa ʊ kɔrdɔɲˈe
Les gens achetaient .. achetaient pas de chaussures ils les faisaient confectionner au cordonnier.

11.2 LensM:

lœ ʒ fˈaŋ j a lœː zˈuːtə tˈɔtœ ʁˈozɛ
Les enfants ils ont les joues toutes rouges.
lɛ œ lɔ mˈʊndɔ dɛ - œ - dŋ lɔ teŋ     atsətˈa lɛ lœ bˈɔtœ a la fˈiːrə ma lə faʒˈaŋ ʁəparˈa ɛntʃˈe lɔ lɔ kɔrdɔɲˈɛ
Les euh les gens de.. euh .. dans le temps achetaient les les chaussures au marché mais les faisaient réparer chez le cordonnier.

12.1 Les MarécottesF:

m paʀˈ l atsətˈɑv pɑ d ʒmbˈ - n ˈɛv d kajˈɔŋː - nə faʒˈev la butseʀˈi
Mes parents ils achetaient pas de jambon .. nous avions de cochons .. nous faisions la boucherie.

12.2 Les MarécottesM:

oː le ʒ fˈ l amɐʋˈ pʀø zøɪjˈɛ ɐwˈɪ li kʊkˈi - li mɛʒˈ di lʏmˈɐʃe
Oh les enfants ils aimaient bien jouer avec les coqui.. les maisons des escargots.

13.1 LiddesF:

d lø t li tsθˈ l er  lˈɔnɐ
Dans le temps les bas ils étaient en laine.
li dzɔ dœ fˈitə - ə jɪ mɛtˈã li ʁybˈãŋ - a ãɲ kʲ -  kwlˈu -  pi alˈɔʁ liː dəmˈːdz oɹdinˈerə l er  ʋlˈy - ɛ pːɪ alˈɔʁ i z ə - ɪl aʋˈã  tsɑpˈi - pu tɹaʋa -  də θ - ðlø trɐʋˈajɪ
Les jours de fêtes .. euh ils mettaient les rubans .. à en c.. en couleur .. et puis alors les .. dimanches ordinaires il était en velours .. et puis alors ils a.. ils avaient un chapeau .. pour trava.. euh de euh.. le travail.
jʊ wˈɛe cjɛ ᵈli mɛenˈoː ɕəː -     aləs dɹəmˈi dəʋˈ nøv ˈœyɹɛ
Je veux que les enfants se .. aillent dormir avant neuf heures.

13.2 LiddesM:

mɪ parˈ l astˈɑv pɑ lø ʒãbˈ n av li kajˈ mˈimwɑ
Mes parents ils achetaient pas le jambon nous avions les cochons nous-mêmes.

14.1 LourtierF:

d ø t i tsøʏɦlˈ     ʏɹŋ  lˈɑŋnɐ
Autrefois les bas étaient en laine.

14.2 LourtierM:

ɪ wˈaɪ k ɪ mɛenˈo     ɐlˈaɕ dɹømˈ jã nø ˈøːɹ
Je veux que les enfants aillent dormir avant neuf heures.

15.1 MiègeF:

l ʒ fˈ ij  lɛː zˈoʊtə tˈɔtɛ rːˈɔzɛ
Les enfants ils ont les joues toutes rouges.
lɪ mˈond     ɑlˈɑʋ vœ lɔ kɔrdɔɲɛ - faʒjˈɛv fˈeɪre ʃu məʒˈura lɛ bˈɔtɛ
Les gens allaient chez le cordonnier .. ils faisaient faire sur mesure les chaussures.

15.2 MiègeM:

i ɑŋ t- ə ʃɔŋ ɑlˈɑ a lɑ zoːr - pɔr tsərkˈa de biˈ -
Ils ont ét.. euh ils sont allés à la forêt .. pour chercher de billons.
lɛ pɑʒˈ - j ŋ fe kə ʃŋ - lə ɛ - na brˈʏkɛ dɛ fɛŋ a lə -   ə - lə lɔ mɛnˈɑʋ ɐ aʋ ɑ- o- lœ - ɔnɐ løzˈœt a lɑ miˈ
Les paysans .. ils ont fait que ça .. le euh .. une petite quantité* de foin à la .. euh .. ils le le menaient euh avec a.. o.. le .. une petite luge à la maison.
*[brˈʏkɛ] cf. brka n.f. ‘éclat, fragment, morceau; petite quantité’ (GPSR 2: 257s.).
dã lɔ t     ɐʋˈan tɔzˈɔ pɹu- pwø- pwˈiɹə dɪ ʒ ʃɛndˈi - adˈ i ɛ-     ɑŋː ə - j ɑ ɑ p pre dʊ s ʒ  -  kʃtʴɥˈi nɑː - œː ɑ - lɑ tsɑpˈelɛ ɐ ɛ ɛ - i ɛ - e aʋˈi dezjˈa ʊna tsapˈɛlːa - e  kʃtʴɥˈit ʊnɑ - n elˈiːʒe ɑ - kː - l ɐ - l ɑ ʃŋ -  ʃ - ʃˈɛntə bˈɑrbɑ
Dans le temps ils avaient toujours pr.. poue.. peur des incendies .. alors il est .. ils ont euh .. il y a à peu près deux cents ans .. ils ont construit une .. euh ah .. la chapelle a e.. e.. il est ... il y avait déjà une chapelle .. et ils ont construit une .. une église à .. que .. elle a .. elle a saint... c’est s.. sainte Barbe.
nʊə n ɐʋitˈ d lɒ - dã lɔ t- lɛː ə - fˈnɛ iɹɑŋ a - kɔmplɛtm ʃɛparˈɛje də ə di r ˈmɔ - lɛ fˈɛnɛ ir a ɡˈoːsa - ʃe pɑ ʃe aə ɐ ɡːs  l ɑndɹˈet uː ɛɹ ʏ ɑ lʊ pyɹɡɑtwɑːɹ u bj u b l fˈɛːə - ɛ lɛ ʒ ˈɔmɔ     ran tɥit a drit
Nous, nous avions dans la .. dans le temps .. les euh .. femmes étaient à .. complètement séparées de euh des hommes .. les femmes étaient à gauche .. je sais pas si à euh à gauche est l’endroit où était il y a le purgatoire ou bien ou bien l’enfer .. et les hommes étaient tous à droite.

16.1 MontanaF:

lɛ ʒ fˈn j aŋ l zuː - lɛ - zˈuːtə tˈɔtœ ʀˈɔzə
Les enfants ils ont les jou.. les .. joues toutes rouges.
fm pɑmˈiː lɔ kaʀiʎˈŋ ɔr e dɑmˈɑːzɔ - j a pɑmˈi dɛ mɑrɔlˈi ɛː - ɛ  mɛtˈup eletrˈikɛː - ʃm pˈartɛː - ɔtɔmɑtˈikə - j ɑ pɑmˈi - dɛ mɔrɑlˈi
Ils font plus le carillon maintenant c’est dommage .. il y a plus de marguiller et .. ils ont mis électrique .. ça part automatique .. il y a plus .. de marguiller.
k lɛ pɑrˈn     irˈ pʏtˈik - vɛjˈn d ɔrˈʒɛ k ɑ n- k ɑ tsɑlˈndɛ - ɛ ŋkˈɔ
Quand mes parents étaient petits, ils voyaient d’oranges qu’à N.. qu’à Noël .. et encore.

16.2 MontanaM:

l taʃˈɔŋ ij an fe də dəɡˈas pə le kyltˈyːrə
Les blaireaux ils ont fait de dégâts dans les cultures.
l ʑ fˈ e  lɛ ə zˈuːtə tˈɔtɔ ʀˈɔzɛ
Les enfants ils ont les euh joues toutes rouges.
dœ vjɔ marolˈi kaʁaʎɔnˈɑʋɔn tɔzˈɔ - mɑ ɔr     ɑm pɑmˈi lɔ teŋ - pɐmˈi lɔ ten d kaʁiɔnˈɑ
De vieux marguilliers carillonnaient toujours .. mais maintenant ils ont plus le temps .. plus le temps de carillonner.

17.1 NendazF:

 pwe e kʊrˈɛː - i aˈː - ɪ mətˈ pɑ ɐ tsɑpˈe mœtˈ ʊna bˈɛːʁᵊ
Et puis les enfants .. ils avaient .. ils mettaient pas le chapeau ils mettaient un bonnet .
 pˈɛe ɪ ˈɑm pɑ o fre
Les pois ils aiment pas le froid.
eeː  kᶷrˈɛe j ã ɛ œ dzˈʊːtə tˈɔtɔ ʁɔdz
Les .. les enfants ils ont les euh joues toutes rouges.
dəmˈdz pɑʃˈɑ      etˈɑ ɛ elˈiːʒə
Dimanche passé ils ont été en (l’)église.

17.2 NendazM:

iː bˈɛa mɑːr fɐʒˈ atramˈ - ɪ ʋwaʃe dər o b - dr o bøʏ i ˈɑ ˈeʋwə - i ˈɑ ˈeːwə dr o b - pwɛt əː e - ɪː bujˈaːjəː - dər ɔ b fet pu mw frˈɛɪ 
Ma .. belle-mère faisait autrement .. elle allait dans l’étable .. dans l’étable, ils avaient l’eau .. ils avaient l’eau dans l’étable .. et puis euh .. elle lavait .. dans l’étable il fait un peu moins froid, hein.
ø ʃi m baʃ nˈdə mˈeːmɔ ŋː - u - n etyʒʲˈe pɑ ɑaː - ɑʋə w e mʊˈə - un ˈɛe də tsarɡˈoʃ un e də jˈdzə - tndˈizġ ə ɛnˈɑː ɑ ɬˈeːbə ij ː - ɛ tö mi drˈɛɪ j  pa d bɔnə vˈɛe - pwˈəte rɪ mətˈŋ ŋ - du vɐʃˈ də ʃ dˈɪ - e j meɪtˈã ʃʊ əː ʃʊ o bɑ
Euh ici à Basse-Nendaz même on .. on .. on rentrait1 pas a.. ave.. avec les mulets .. on avait de charrettes on avait de luges .. tandis euh en haut à Clèbes ils avaient .. tout est plus pentu .. ils avaient pas de bons chemins .. alors là ils mettaient un .. deux fagots2 de part et d’autre.. et un ils mettaient sur euh .. sur le bât.
1étûjyë v.t. «rentrer les récoltes: foin, blé, légumes» (Praz 1995: 272);
2fachî n.m. «fagot de foin, de rameaux, ballot de foin» (Praz 1995: 276).
e ʃodˈɐ dʏ trã      pɑʃˈɑ ɑwə ny tsɑˈɑ - eː ny mˈüːwə
Les soldats du train ont passé avec neuf chevaux .. et neuf mules.

18.1 OrsièresF:

li mæɛnˈo l  liː - pɔmˈɛtə tˈɔtœ ʁˈɔdzə
Les enfants ils ont les .. pommettes toutes rouges.
ʎ aŋ jy sa lˈɑø d l val fɑʁˈi
On a (litt. ils ont) vu sept loups dans le Val Ferret.
 jadz i tsøfˈ     iʀˈa  lˈɑnɐ
Autrefois les bas étaient en laine.
d apʁˈe la fɔʁtˈʊna l fɔdˈa l ˈeːʁə y  sˈɛjæ y  kwtˈø - œ st d  sˈjæ j ʁ bʁɔdˈo
D’après la fortune le tablier il était ou en soie ou en coton .. et ceux d’en soie ils étaient brodés.

18.2 OrsièresM:

s - l  pˈəsk tʃɥø  pɔtaʒˈe pɔ l bu - l ø pɑmˈi slə j pɔtaʒˈe ɲ kə l avˈ n jɑdz mi ˈɛʁəː dɛkˈutə la kʊzənˈæɛʁ l  lə pɔtaʒˈe dy bu - pɔ fɛʁ l fwɑ
Ici .. on a (litt. ils ont) presque tous un potager pour le bois .. c’est plus ces vieux potagers noirs qu’on avait (litt. qu’ils avaient) autrefois mais maintenant de côté la cuisinière on a (litt. ils ont) le potager du bois .. pour faire le feu.
    adzˈɪt tʃɥɪ lʏ p tʃə l bɔldʒˈe
Achètent tous le pain chez le boulanger.

19.1 St-JeanF:

ɛ ʒ fˈ l  lɛ zˈowtɛ tˈɔtɛ rˈozɛ
Les enfants ils ont les joues toutes rouges.

19.2 St-JeanM:

oʊ mɛe tɑːr l ɑtsətˈaːʋ l bˈɔtœ vœ lɔ kɔrdɔɲˈ
Ou plus tard ils achetaient les chaussures chez le cordonnier.

20.1 SavièseF:

n ˈɪɹɔː pɹɔ ɑmˈa kʏ l ʏʃ ju mˈɛɪ ʃuˈɛ
J’aurais bien aimé qu’on (l’)eût vu (litt. qu’ils eussent vu) plus souvent.
kɐ ə parˈ     ɛm pɪtˈi ʏ ʋɪ k  z ɔrˈʒ ɑ nɔˈɛl  pʊ ŋkˈo
Quand les parents étaient petits ils voyaient que les oranges à Noël et puis encore.

20.2 SavièseM:

 taʃˈ l  fe dɑmˈɑdzə dẽː - dmpˈɛ - ɪ kurtˈi - eː ts
Les blaireaux ils ont fait dommage dans .. dans .. les jardins .. les champs.
ɛː a n øː ɐ w øpˈɔkj e pɑ ɪ atsəˈɑm pɐ ɛ tsambˈɛt i - ɪ ɑwˈɛ  kats po bˈoːtsɛ øn ʏtˈ pwø føjˈ mˈɛemɔ w
Euh chez nous euh à l’époque les parents ils achetaient pas les jambons ils .. ils avaient un cochon pour bouchoyer en automne puis ils faisaient mêmes oui.
wɛi j aˈiɛ maː ɹa eː - iz aʋeː eletrɪfiˈaːɛ - ʃɪ pa ʃi tˈɛʁmə - el a el  mɪtˈuə - l ã fe vəriˈa wi dː - awˈe l maʃˈinə l  pamˈi man dɛ ˈɔmʊ - awˈ m- dɛˈan dʏʒˈœn trøkudənˈa - ɛːe ka eː ɪ karɛlˈ -  pwe trʏˈø ʃu d coːɹd - mɛ i - i aˈɛe - ˈiɛ dzɛŋ d awˈœrə ʃ - wˈɔɹə j aʁˈu me l e tˈɔte ʃuː - ʃu dː - de botˈɔŋ ɡɔmˈɛ deʒ de tˈuʃe  pwe mː ta - tˈap ʃu ʃ pwe e ɪ ʃønˈalɛ ma də ko n avwˈɪ mˈeɪ də bɹɥi di mtˈœ wɪ deː - deː di tsˈːne k     entrˈɛŋn ke ke a kˈse
Oui, il y avait, mais maintenant il est .. ils avaient* électrifiées .. je sais pas ce terme .. il a ils ont mises .. ils ont fait tourner avec de s.. avec les machines c’est plus main d’homme .. avec m.. autrefois on disait (litt. ils disaient) carillonner .. et quand le carillon .. {et puis / on peut} tirer sur des cordes .. mais il.. il y avait .. c’était joli d’entendre cela .. aujourd’hui ils arrivent mais c’est tout sur sur de .. de boutons comme on dit (litt. ils disent) de touches et puis m.. ils ta.. tapent sur cela puis ça sonnaille, mais des fois on entend plus de bruit des moteurs avec des.. des des chaînes qu’entraînent que.. que la cloche.
*forme française; pour les formes dialectales, cf. carte 52620.
drɔ ɔ t l eː- ɪl æjˈ tɥɪ mem ɔ fʀɔmˈaðzɔ     ʒjˈɔm pa ɑtstˈa
Dans le temps ils é.. ils avaient tous mêmes le fromage ils allaient pas acheter.

21.1 SixtF:

nˈytʁʊ paʁˈ waɲˈɪv ɛnɔʁmemˈ də pɛ - pɑskˈəː j  metɕjˈ ð lɐ spɑ - j  fahjˈ de ple - j etˈɛ l p- lœ ple ʁkstɪtyˈ - pɑsk j ɪtˈɛ ʁɔθ  s ɛ s ɛ ʁˈɪʃ lœ - ɑlˈɔː ɪ ʊ met- i ʊ fahjˈ  ple ɪ lʊ fahjˈ  salˈɑdæ
Nos parents semaient énormément des haricots.. parce que ils en mettaient dans la soupe .. ils en faisaient des plats .. c’était le plat reconstituant .. parce que c’était riche il c’est c’est riche le .. alors ils les met.. ils les faisaient en plats ils les faisaient en salade.
ð l tˈɑ j ɑlˈɑv ə mulˈɛœ pə pe pə fˈɑrə œ mˈɔdʁə lə lə mlə- lə blɑ
Dans le temps on allait (litt. ils allaient) au moulin pour pour pour faire moudre le le mle.. le blé.
ɪj erˈ a la fˈɛːrœ a samwˈ
Ils iront à la foire à Samoëns.
ɑ py lu z ɔm     ɐvjˈ pratikmˈ  θapˈe ᵈ fˈøːtrə
Ah puis les hommes avaient pratiquement un chapeau de feutre.

21.2 SixtM:

 viˈaːðə - d l t - lu tæ i etjˈ twi krøvˈe n efˈlœ
Autrefois .. dans le temps .. les toits ils étaient tous couverts en ancelles*.
*sorte de bardeau long de 63 à 80 cm, épais de 15 à 18 mm pour couvrir les toits; non cloué (Viret 2006: 207).
 ʋjˈɑðə j alˈav  mulˈœ- -  - ø mulˈ - pɛ mˈɔːdər lɔː bla
Autrefois on allait (litt. ils allaient) au mouli-in .. euh .. au moulin .. pour moudre leur blé.
lu soːdˈɛːʁ z  pɑsˈɑ sy l tr - j ɛvjˈ nu ðvo - e de mulˈ
Les soldats ils ont passé sur le train .. ils avaient neuf chevaux .. et des mulets.
do we k lu ð fː -     aʎ døʁmˈi ɐvˈ nʊ ˈʊʀə
Je veux que les enfants .. aillent dormir avant neuf heures.

22.1 TorgnonF:

ŋkʲˈeø ɪ ɑlˈɪv u mɔlˈŋ pɛː œː m- pɛ m- pɛ mˈudʁə lɔ ɡʁ
Autrefois on allait (litt. ils allaient) au moulin pour euh m.. pour m.. pour moudre le grain.
ŋkʲˈø le tsʏsˈ j ˈev dɛ lˈɑ
Autrefois les bas ils étaient de laine.
e tʀˈe pətˈy lɔ f k j ˈav dɑ tʀamˈa pɛʀkʲˈɛ sˈœʎ ɑ tœʀɲˈ j ˈav bjŋ - j  de mˈetʃɔ dʒy tsmbˈoːvɑ tsatɛʎˈŋ ɛ ɑlˈɔʀ lɔ mˈɛ de fevʀʲˈeː s i ˈav de bʏːk ɔ kˈɔkɛ tsˈœze e tʀɪˈʊ p ɑdˈ ʃʏ l ʎwˈɛːdzɛ ʃɛnˈɔː ʃˈœʎɑ nɑ ɔ ʃə ʊ ʃy lɔ pˈɔstɛ dɛ dˈiɛ dɛ tʀˈɑ lɔ fŋ na
Ils traînaient plutôt le foin quand ils avaient à déménager parce que ici à Torgnon ils avaient bien .. ils ont des maisons en bas Chambave Châtillon et alors le mois de février s’ils avaient de bois ou quelque chose ils traînaient puis alors sur les luges sinon ici non ici sur le point de dire de traîner le foin non.
k mɛ p- m pˈapɐ ma mˈamːæ     ˈev petʃˈɪ i vɛjˈɪv dɛː dɛː z ɔʀˈnʒɛ - kɛ ɑ n ɑː ɑ nɔˈœ ɑː - ɑ tsaleˈndɛ
Quand mes p.. mon père et ma mère étaient petits ils voyaient des des oranges .. qu’à n à à Noë.. à .. à Noël.

22.2 TorgnonM:

nɔ nɔ tʀɔʋˈ tʃə lə du vœlˈɑːdzɔ sˈblɔ - ɛː lɔ matˈẽ j ɑ lɑː j ɑ la mˈɛsːa - apʀˈe  fe l ŋʃˈeɛ - ʃˈe de dɪː ɛ de tʃœ lə pʁɔdwˈɪ k i  poʁtˈu ɑ lɑː ɑ lɑ tsapˈɛlːa - la lɛː - lɔ ʁɛvʏˈ kʲə n  nɔ lɔ teːɲˈ lɑ ː nɔ lɔ bətˈ də koːtˈeː pə lɛ fytˈyːʁɛ ʁɛpaɑʃˈ də lɑ tsapˈɛlːa pə lə pə l ntʁetjˈ də dœ də la tsapˈɛlːa - ɑː - ɛ ɑpʁˈe  nː la fˈeːta ɪ kntˈ d ɛ k ỹ ptʃˈɛː d ɛ k ỹ ptʃˈe bˈɑlə pɔ  ʃə ʁətrˈuvɛ ɛ  bˈɛɪ lɔ vˈeːʁɔ tʃœt sˈblɔ  tstˈu - ɛ pwə vœlˈɑː ŋ ʃɛ tˈɔtsə lɑ mŋ ʃə salˈyɛ
Nous nous trouvons tous les deux villages ensemble .. et le matin il y a la il y a la messe .. après on fait les enchères .. enchères des des eh de tous les produits qu’ils ont porté à la à la chapelle .. voilà les .. le revenu que nous avons nous le gardons là on nous le mettons de côté pour les futures réparations de la chapelle pour le pour l’entretien de de de la chapelle .. ah .. et après la fête elle continue il y a un petit il y a un petit bal ensuite on se retrouve et on boit le verre tous ensemble une chanson (chantée) .. et puis voilà on se serre la main on se salue.
lɔ ʃʏ dɛ d de ʒwɪʎˈɛ ˈɛɑ l m pɔʁtˈe ɪ ʊ vœn də mˈɑɪ k ɪ sɑʁˈɪə lɔ lɔ pɑtʁˈŋᵊ ɕẽ maʁtˈẽ - aː - lɔ ɛ lɑ fˈeta tɕˈʏkɑ p mpɔʁtˈnta pec j a pə dzɑ kɔ lɛ təʁˈɪːstɪ e j ɑ pe dɑː - lɔ - l ɑ pə dzɑː lɑ - lɔ bɑl ɪ ɔrɡanˈez pwe sˈœmpʁə dː d fˈeːte
Le six de de de juillet maintenant nous l’avons déplacé (litt. porté) aux au vingt de mai que ce serait le le patron saint Martin .. hein .. alors c’est la fête un peu plus importante parce que il y a puis déjà aussi les touristes et il y a puis déjà .. le .. là il y a puis déjà la .. le bal ils organisent puis toujours des des fêtes.
j ɑtsˈətn tʃœ lɔ pŋ avə lɔ pɑtˈe
Ils achètent tous le pain chez le boulanger.
dədˈɛ lɔ tˈe n ɑvˈɪ lɔː lɔ maʀyʎˈ - k ɪ suˈ lɛ klˈotse tʃˈœkɑː ɑ mɛzˈœkːa - ɛː j ˈɪ tʃœt etɔˈ tʃə sˈɪse cʲ ɪ vɲˈɪvŋ     ˈe tʃœt etɔˈ     ɪ tʃə kõtˈœŋ a kutˈɑ lɒ lɔ lɔ be kaʁeʎˈõ k ɪ fezˈɪv stɛ klˈoːtsɛ vɛː k - ˈɛɑ j ɛː n  tɔ elɛtʁɪfɪˈɛ lɛː lɛ klˈoːtsɛ ɛ j ɛ lɔː j ɛ l kʲyˈɑ keː k ɪ sˈõɛ
Autrefois on avait le le marguiller .. qu’il sonnait les cloches un peu à musique .. et ils étaient tous étonnés tous ceux qu’ils venaient étaient tous étonnés étaient tous contents d’écouter le le le beau carillon qu’elles faisaient ces cloches ve c .. maintenant il est nous avons tout électrifié les les cloches et c’est le c’est le curé que qu’il sonne.

23.1 TroistorrentsF:

mʊ paʁˈ l  dzɑmˈ ɐtsɪtˈo də ʒɑmbˈ - djbˈ l a- n aʋ lu kajˈ vɛ l tˈo
Mes parents ils ont jamais acheté de jambon .. jambon ils a.. nous avions les cochons vers la maison.
la j  bɑðˈɑ nɑ bwˈənɑː wistˈaje el a le - le le kˈuse tˈʏt ʀˈɔdzɛ
On lui a (litt. lui ils ont) donné une bonne fessée il a les .. les les fesses* toutes rouges.
*Pour [kˈuse] ‘cuisses, fesses’, cf. GPSR 4: 647b.
la snˈanaː k væˈ el eʁˈ ø mɑrtɕʲˈɑ
La semaine que vient ils iront au marché.
dəmˈdzə pasˈo øj ãː itˈo ø lˈazə
Dimanche passé ils ont été à l’église.
e wɑ kʰə lʊ z fˈã     aj - sajã ø ʎɪ dəvˈ nœ ˈœʀe
Je veux que les enfants aient .. soient au lit avant neuf heures.

23.2 TroistorrentsM:

ə mʊ pɑʁ l ɑtsətˈavã ʒamˈe d ʒãbˈ lə vændˈɑvã
Euh mes parents ils achetaient jamais le jambon, ils le vendaient.
e  bɑðˈɑ õ ku də pjɑ øʏ cy - ɕɛ n i pæ jy mɛ - l ɑ l tʃy ʁˈodzo
Ils lui ont (litt. lui ils ont) donné un coup de pied au cul .. ça je n’ai pas vu moi .. il a le cul rouge.
le - le dz     ɐtsetˈaʋã le bˈote ʋe l kɑʁdɑɲˈe
Les .. les gens achetaient les souliers chez le cordonnier.

24.1 Val-d’IlliezF:

dəmˈdzə pasˈɔ lu z ɔm l  itˈɔ ylˈaðə
Dimanche passé les hommes ils ont été à l’église.
k m paʁˈ l iʁ pˈiɲɔ - ʏ ɪz aj d lez ɔʁˈʒ k a tsalˈdə - pi kˈo
Quand mes parents ils étaient petits .. ils ils avaient des oranges qu’à Noël .. puis encore.
ɪ wɑ k l ɣamˈ     ˈɛː y ji døvˈ ny jœʀ
Je veux que les enfants aillent au lit avant neuf heures.

24.2 Val-d’IlliezM:

 ɡɑmˈ l ã le dzˈt t-te ʁˈødzɛ
Les gamins ils ont les joues toutes rouges.
a tʁɛtʁˈ lɛ j ɑʋ  mulˈ l e pɔ s k     apɛlˈɑ lʊ ʃˈɔʁɡə
À Troistorrents là ils avaient un moulin c’est pour ça qu’on les appelait (litt. ils appelaient) les «Chorgues»*.
*Pour [ʃˈɔʁɡə] n.m. ‘homme pauvre, dont l’extérieur annonce la misère’ et le sobriquet correspondant des habitants de Troistorrents, cf. GPSR 4: 14b.
la snˈna k ʋ ɛl eʁˈ -     eːʁˈ ʏ maʁtʃjˈa
La semaine que vient ils iront .. iront au marché.
 jˈɑdzɔ l ˈɛʁə t d le pjˈɛʁ pɛʁ - d le dˈale pwɛ      mi lœ - le z esˈl
Autrefois il y avait (litt. il était) tant des pierres par ic(i) .. des dalles puis on a (litt. ils ont) mis les .. les ancelles (gros bardeaux).

25.1 VouvryM1:

dmˈdzə pɑɕˈo l  etˈo a l eɡlˈize - j ɑ pɑ d ˈɑtʁə mo
Dimanche passé ils ont été à l’église .. il y a pas d’autre mot.
hɔ -     ɑtɕtˈɑn de bˈot ʋɛ lə kdaɲˈi
Oui .. on achetait (litt. ils achetaient) des chaussures chez le cordonnier.

25.2 VouvryM2:

mʊ parˈ l ɐtstˈav pa l dzãbˈø lø - lø dzãbˈ - n avˈɛ lʊ kajˈ se mˈɛmɔ
Mes parents ils achetaient pas le jambon le .. le jambon .. on avait le(s) cochon(s) soi-même.
a snˈna kə ʋ ɛl eɹˈ ø martsˈi
La semaine que vient ils iront au marché.
    ɑtstˈɑʋ lɛ bˈɔtə vœ l kɔrdɔnˈi
On achetait (litt. ils achetaient) les chaussures chez le cordonnier.