Menu

Comparer

Comparer la carte 51450 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Cartes

«avoir»: indicatif présent, 1re personne du pluriel

 
parler de
témoin
féminin
témoin
masculin
1
Arbaz
le, lẽŋ
n ẽŋ, n , n ẽ
2
Bionaz
n , n , n n, n ŋ, n ɛ, n d ˈɛ,  n 
n , n , n ˈɛ
3
Chalais
n , n ɛŋ, n ŋ, n em, n ɛm, n ẽ,  n,  n eŋ
aˈɛŋ, n eŋ, n ŋ, n ɛŋ,n ŋ, n em, n ɛm, n n, n ɛŋn, n ,  n e, n ẽ, n ɛẽ, n ,  n ,  n ẽ,  eŋ
4
Chamoson
n 
n , n ,
5
Conthey
n 
n ,
6
Évolène
n , n ɛ, n ẽŋ, n ŋ, n ɛŋ
n eŋ, n ẽŋ, n ẽ, n 
7
Fully
n , n ,
n aʋˈ, n , n , n 
8
Hérémence
n ɛẽ,  n ɛn,n 
n 
9
Isérables
n aʋɛm, n ɐvˈɛm, n aʋn, n ɛm,  avˈŋ,  n aʋˈɛŋ
ɐvˈɛm,
n ɛm,  n ,  ɐvˈm,  n aʋˈ
10
La Chapelle-d’Abondance
-
-
11
Lens
n øm, nɔ (..) ʏŋ, n , n eŋ
im, n eŋ, n ŋ, n ŋ, n ŋ, n ɛŋ, n em, n ɛn, n ẽ, n , œm, n aʋem,  ŋ
 
parler de
témoin
féminin
témoin
masculin
12
Les Marécottes
n , n 
nʒ ,  n (..) 
13
Liddes
n , n 
n ,  n ɛ
14
Lourtier
n , n ɛ
n 
15
Miège
n , n m, n n, n , n 
n eŋ, n ŋ, n ɛŋ, n ŋ, n œm, nɔ (..) ɛ, n ɛœŋ, n œŋ, n , n əm,  n æŋ
16
Montana
n ẽ, n , n ĩŋ, n ẽ
eŋ,  n eŋ
17
Nendaz
n 
n , n æ, n aː,n , n m, n ɐˈː, n n, n a, n , n ã,  n aˈ,  nː œːm,
n 
18
Orsières
n , n ɛe
n ,  n 
19
St-Jean
n ŋ, n ẽ, n ẽɪ, n , ,  n əmno (..) ẽŋ
n ɛŋ, n ɛŋ, n ˈɛɪŋ,  n ẽŋ
20
Savièse
n , n ŋ, n m, n n
n m, n əm,  n m,  n 
21
Sixt
-
-
22
Torgnon
n 
n , m, n ŋ, n 
23
Troistorrents
n n, n 
n , n 
24
Val-d’Illiez
n ẽ
n 
25
Vouvry
nɔ 
nu z 

Nous signalons par (..) la présence d’un pronom régime devant le verbe, dans les énoncés correspondants.

Fermer

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

lẽŋ fɑwˈy - ʀiŋsjˈe ʃi ʒ ˈɑːbrɔ - y w d ɑː - wøn dy wɔn dy bɪs
Nous avons fallu* .. scier six arbres .. au long de la .. long du long du bisse.
*Emploi personnel du verbe «falloir»; cf. carte n° 71120.

1.2 ArbazM:

ɕi ŋ n ẽŋ puʃˈʏ ʃurtˈi ɛ mɔzˈɔŋ ʏ məntˈẽŋ d ɑbrˈiɔ
Cette année nous avons pu sortir les génissons au milieu d’avril.
mimɑmˈ ʃe n ɑtsetˈo nɑ kuʃinˈɪːrɛ ɔɪtrˈikə n k mˈĩmɔ ɔ pɔtɑʑjˈɛr
Même si nous avons acheté une cuisinière électrique nous avons quand même le potager.
n fɑˈy ɐbˈɑtre ʃɑ ʒ ˈɑːbro - y βor de w ˈiːwɛ
Nous avons fallu* abattre sept z-arbres .. au bord de la rivière.
*Emploi personnel du verbe «falloir»; cf. carte n° 71120.

2.1 BionazF:

œ sˈeʎɐ n lɔ patʀˈ də tˈɔta la kəmˈẽa ke l  sˈntə maʀjˈɪːta - kɛ l ɛ lɔː v dʏ mæɪ də seʎˈɛtə
Euh ici nous avons le patron de toute la commune que c’est Sainte Marguerite .. que c’est le vingt du mois de juillet.
apʁˈɪ ˈoɲe tsapˈɛːlɐ pɛʀkˈe nɔ seʎ  bjˈa - n ŋ nː - d tʀˈaɪ tsapˈɛlːə - ø tsˈɑkə pˈeɲo vœlˈɑdzo l a sa tsapˈɛlːa d sˈɑkə tsapˈɛlːa l a ŋkˈo s patʀˈ
Après chaque chapelle parce que nous ici à Bionaz nous avons .. deux trois* chapelles .. euh chaque petit village il a sa chapelle alors chaque chapelle elle a encore son patron.
*[dy trø] adj. num. ‘deux trois; quelques-uns’ (cf. FB 1960: 215 s.v. dóºᵘtr, GPSR 5: 558).
œ n n dʒˈœstɔ pwɪmˈɪ kə kˈatʀɔ z aɲˈɪ dədˈ lɔ bˈɑʊ
Euh nous avons puis plus que quatre agneaux dans l’écurie.
n ɛ falːˈɪ kajˈ ba sa plˈantə - l lˈu dʏ dʒwˈɪĩə
Nous avons* fallu mettre bas sept arbres .. le long de la rivière.
*À Bionaz, les verbes pleins à initiale vocalique ne sont jamais précédés d’un clitique sujet. Une situation analogue à été décrite par Diémoz (2007: 19s.) pour le parler voisin de Roisan. En synchronie, dans ces parlers, le [n] initial des formes d’«avoir» ne représente donc probablement pas un clitique, mais une simple consonne agglutinée. À Bionaz, les verbes à initiale consonantique peuvent cependant être précédés d’un [nʊ]/[nɔ] atone, alors qu’à Roisan, le clitique «nous» n’est jamais exprimé. L’interprétation des formes [n , n e] ‘nous avons’, [n ɑjˈ] ‘nous avions’, [n aʀˈɪ] ‘nous aurions’ à Bionaz reste donc sujette à caution.
 sɪː œ ɪ fɔ œ sˈɛ œː ɪ pjˈɑ də la d d əʀˈ - sˈɛʎa œ sˈɛ  ɪ pjɑ dəø œ n d ˈɛ lɔ m ʃəlˈɛ - œ m plɑn də vˈɛjə ʊ ʃɛf ʎœö l ɛ ɪ pjˈɑ də la lʏzɛnˈɛɪ - dɪpˈɛn jʊ nɔ tʀɔˈ - pɛʀkˈe œ kˈɔmə n ajˈɔ dˈœtə dəvˈɑ la kəmˈɑ də nɔː l ɛ bjˈɛ ɡʀˈɔːsa l a bjˈn də tɛʀɪtwˈɛːʀœ
Euh en haut euh au fond euh nous sommes au pied de la Dent d’Hérens .. ici euh nous sommes au pied de euh nous avons le Mont Gelé .. euh en plan de Veyne au chef-lieu c’est au pied de la Luseney .. ça dépend d’où nous trouvons .. parce que euh comme j’avais dit avant la commune de nous elle est bien grande elle a beaucoup de territoires.
k n la tˈɔːsə œː nɔ bɛˈ na tɪzˈŋɑ - œ fˈɪta awˈɪ də vjlˈɛtø - ʊ bjn døː - də bɛrbˈœ dœ də pɛð- na də pˈɛsːə døː - kˈɔm  dɪ d - bɔ fj də tɪzˈŋə öʊ sənˈ nɔ bɛˈn dɛ lɑsˈɪ əwˈɪ dœ ɡʀˈapːɑ
Quand nous avons la toux euh nous buvons une tisane .. euh faite avec des violettes .. ou bien des .. des pives de de sap.. non de sapin de .. comment on dit de .. boh nous faisons de la tisane ou sinon nous buvons du lait avec de l’eau-de-vie.

2.2 BionazM:

nʊ atsətˈɛŋ əː lʏ kʎu ə bɑ ŋ vˈølːɐ - lə fʁˈij  lʏ ɕəmˈãŋsə tˈɔtə sẽŋ ɡʲɛ n fˈaːta
Nous, nous achetons euh les clous euh en bas en ville .. les ferrailles et les semences tout ce que nous avons faute (=besoin).
adˈ sɪːt  {n / n } pɔɕˈɪ tʀˈɛ lə mʊdzˈõ ɑ mɪ ɐvʀˈɪ
Alors cette année nous avons* pu sortir les génissons à mi-avril.
*À Bionaz, les verbes pleins à initiale vocalique ne sont jamais précédés d’un clitique sujet. Une situation analogue à été décrite par Diémoz (2007: 19s.) pour le parler voisin de Roisan. En synchronie, dans ces parlers, le [n] initial des formes d’«avoir» ne représente donc probablement pas un clitique, mais une simple consonne agglutinée. À Bionaz, les verbes à initiale consonantique peuvent cependant être précédés d’un [nʊ]/[nɔ] atone, alors qu’à Roisan, le clitique «nous» n’est jamais exprimé. L’interprétation des formes [n ] ‘nous avons’, [n ɑjˈ] ‘nous avions’, [n aʀˈɪ] ‘nous aurions’ à Bionaz reste donc sujette à caution.
aː sɛj a la sˈɛlvɑ - n ˈɛ nˈotə dˈɑmə də la nɛ
Ah ici à la Selva* .. nous avons Notre Dame de la neige.
*Fraction de la commune de Bionaz.

3.1 ChalaisF:

dəvˈan  fanɟˈɛ mˈɛmɔ lɔ p - papa nʊ faɟˈɛ na sɛntˈɛnːa dɛ pŋ p l ivˈɛr - ˈɔrɑ kwə tuː fe l a pame d ɡr - n tɔ laʃˈa va a kɔ - ˈɔra n atsˈɛt a la bɔlɛŋzɛrˈik pwɛ s ɛ tu
Avant on faisait même le pain .. papa nous faisait une centaine de pains pour l’hiver .. maintenant quoi tu fais il y a plus de grain .. nous avons tout laissé donc à la fois .. maintenant on achète à la boulangerie puis c’est tout.
wɛ lɛ drɔːlœ ʃn - dɪ ke n ʒu l iʎˈɛʒʏ nˈuːvɐ le drˈɔlœ l an arejˈa d alˈa a ɡɔːʃ œ - ɛ lɛ z ɔm a dri - k - ˈɔra mɛ- tɔ mɛflˈɑ ˈɔra - pɔn alˈa kɔmɛn ˈuːlɔn - to mɛflˈɑ - l ɔm lɛ drˈɔlœ lœ ʒ fˈ lœ famjˈɛ
Oui les femmes ça .. dès que nous avons eu l’église neuve les femmes elles ont réussi d’aller à gauche euh .. et les hommes à droite .. maintenant mé.. tout mélangé maintenant .. on peut (litt. ils peuvent) aller comme on veut (litt. ils veulent) .. tout mélangé .. l’homme les femmes les enfants les familles.
laiʃˈam pɔjˈɛ - nɔ n ɛŋ tɔzˈɔ pojˈɛ ɛn ɔrzivˈɑ
Nous avions inalpé .. nous nous avons toujours inalpé à Orzival.
bɔ - n ŋ prɔk d ˈeːw oʊtər la ʁˈɛʃə n em prɔ kɔm l ˈiwɪ j en a sˈe tɔ k ʃ nʏ n ɔlˈɛŋ pɔ vɛrkɔrˈɛŋ n ɛm prɔɡ d ˈewʊ - n f de z idrˈntə - ɔ n ɛm minˈa ba dɛ pjozuˈaː dəpɥˈi - mɑː ˈɔra n ɛm prɔ prɔɡ dəpɥˈi la ʁˈɛʃə
Eh bien .. nous avons assez d’eau outre la Rèche nous avons assez comme l’eau il y en a assez tout ce que nous nous voulons pour Vercorin nous avons assez d’eau .. nous avons fait des hydrantes .. ou nous avons mené bas des puisoirs (?) depuis .. mais maintenant nous avons assez d’eau depuis la Rèche.
nɔ nɔ fɑʒˈn l tsŋᵍ - kapjˈɔŋ - ɛ - tɔ ʃŋ k n bɛʒˈɔn - prɔtʀavaʎˈeŋ o ts
Nous nous faisons les champs .. nous piochons .. euh .. tout ce qu’il nous faut (litt. ce que nous avons besoin) .. nous travaillons au champ.

3.2 ChalaisM:

beŋ œ - pwe n  b kariʎɔnˈœʁ awˈe œː - lː mː- ʃ apˈelə maʁtˈi - ɑː l a na zɥe də - d kˈoʊ nɔː - nɔ feː - nɔ fe mˈɛmœ brɑsˈɑ lœ ʒ oːʁˈɛʎə tɔ lə matˈeŋ e ŋkˈɔ tɔ l dʏmˈɛŋzə matˈẽ - d kʊ a mjezˈɔ ʃʊrtˈɛ ɛ pwɛ də - ˈɔʁ l a - krˈɪʒə k el aː fʊrnˈɪɡ də trɑvɑʎˈ aðˈɔn - t ʒ  tɛŋ ʃə mɛt a tapˈɑ mɑː tˈapɛ bj pwɛː a ʃ ɔn   trə b kariʎɔnœʁ ɛ
Eh bien euh .. puis nous avons un bon carillonneur aussi euh .. le m.. il s’appelle Marti .. ah il a une joie de .. des fois il nous .. il nous fait .. il nous fait même branler* les oreilles tous les matins et encore tous les dimanches matin .. parfois à midi il sortait et puis des .. maintenant il a .. je crois qu’il a fini de travailler alors .. de temps en temps il se met à taper mais il tape bien puis .. ah c’est un un un très bon carillonneur hein.
*[brɑsˈɑ] cf. brassà ‘brasser, secouer, branler’ (FQ 1989 s.v.).
ɔ - bɔn - ɔʁə n ɛŋn ɛŋstalˈɑ awˈɪ elɛktrˈikə mɑː - ʃœnl də kɔm lə kariʎɔnˈœʁ l œ pɑ le - adˈ l e l kurˈa kə vaː - apeʎˈe ʃʊ lə btˈʊŋ pø φø batˈa le klˈɔsɛ kɔm n ˈuːlɔ - ma ɑtramˈn œː - ˈil ə - n ɛŋ m be kaʀiʎˈ də - dɛ kˈatrə klˈɔsə
Oui .. bon .. maintenant nous avons installé aussi électrique mais .. ça sonne de quand (?) le carillonneur il est pas là .. alors c’est le curé que va .. appuyer sur le bouton pour faire battre les cloches comme on veut .. mais autrement euh .. il euh .. nous avons un beau carillon de quatre cloches.
ɔ li baljˈa ˈnɑ bˈɔŋa ʁamˈaj
Oh nous lui avons donné une bonne fessée.
ə beŋ ŋkjˈɛː mː- n ɛ la fˈeʁa dʒju k j ɛ œːm - biŋ markˈɑɛ pɔ ʃeŋ ke nɔ nɔ ʁətrɔvˈɛŋ lœ lœ do velˈɑzə də - dajˈu n k un iʎˈɛʒə nɔ s tɔzˈɔr sˈŋblə - le ʃɔ tɛʃo ffˈɑːʁə lɔ ʃŋ œː tɔ le drɑpˈe ke n n o œː n e  lɪ ʃɔsetˈa - ɛ pwɛ atramˈɛn œ - ɔ la la patrɔnˈalə də tsalˈi lɔ sez oᵏtˈɔbrə - ɛ pwɛ ɔv ʊn - na atramˈɛn viɔ pa tan də mː - davˈan n aiʃˈaŋ lə lə lɛ patrɔnˈalə ma ɔr n tɔt abɔlˈik œ nɔ ʁamənˈŋ a la dəmˈŋzə pwɛː - mɑ ʃe pˈɑʃə kɔm ː ʊna fə- ː - bɔŋ ˈɔra a la patrɔnˈal d kˈɔʊ - do trɛʒ an ˈɔʁa n alˈn dinˈa tɥis eŋsˈɛmbl a lɔɑ- a la sˈalə - a la ɡrˈandə sˈalə dʊ dʊ kɔlˈɛʒə pwɛ li œ - faʒˈeŋ na ʃˈʊja ɛŋsˈɛmblə pwɛː -awˈe le sosjetˈe
Eh bien ici euhm .. nous avons la Fête-Dieu qu’est euhm .. bien caractéristique parce que nous nous retrouvons les deux villages de .. d’ailleurs nous avons qu’une église nous sommes toujours ensemble .. {..} fanfares le chant euh tous les drapeaux que nous avons au euh nous avons dans les sociétés .. et puis autrement euh .. oh la la patronale de Chalais le seize octobre .. et puis {..} non autrement je vois pas tant de euhm .. avant nous avions le le la patronale mais maintenant nous avons tout aboli euh nous ramenons au dimanche puis .. mais elle se passe comme u.. une fo.. u.. bon maintenant à la patronale parfois .. deux trois ans maintenant nous allons dîner tous ensemble à la .. à la salle .. à la grande salle du collège puis là euh .. nous faisons un repas ensemble puis .. avec les sociétés.
stiɡ fʊrtˈɛ n em pɔʃˈʊɡ ʃurtˈi lɛ mɔzɔŋ ɑ lɑ mi d ɑbrˈʏ
Ce printemps nous avons pu sortir les génissons à la moitié d’avril.
adˈɔn n ŋ d ʁɑʀˈɑː d ʊŋ kɔtˈeː nʊ mtˈŋ lɪ pˈɑʁlœ pwː - ʊ mitˈŋ l a l ˈɛʀə pɔ bˈɑtrə lɔ blɑ - ɛ pwɛ ʃʊɡ dɑmˈɔn nɔ lɑʃˈeŋ sɔˈɑŋ - ʃɔʋˈn ʊna plˈɑʃ pwɔː lɔ ɡrenˈi - pɔ mˈɛtʁə lɔː - lɑ tse kruˈɑːə kə l- tsɛ dɛə n- də n- də pɑŋ də vjo p poɔː lɔ lɑʃjˈe ʁɑʃˈeɡ pɔ - beŋ lɔ trɔvˈɑ ɑ mˈɔdə kɔmːə n mzjˈ
Alors nous avons de raccards d’un côté nous mettons la paille puis .. au milieu il y a l’aire pour battre le blé .. et puis en haut au-dessus nous laissons souvent .. souvent une place pour le grenier .. pour mettre le .. la viande crue que l.. un peu de n.. de n.. de pain de vieux pain pour le laisser rassir - pour bien le trouver à point comme nous (le) mangeons.
mˈimɔ kœ n aˈɛŋ unaː mː - də kuʒinˈer ltrˈikə ˈɔʁə - n tɔzˈɔ ɡɑrdˈɑ l fɔrnˈe pɔ lɔ bw
Même que nous avons une euhm.. de cuisinière électrique maintenant .. nous avons toujours gardé le fourneau pour le bois.
n ju kpˈaː ʃat arbˈeːrœ lɔ lɔŋ də la ʁivjˈɛʶə
Nous avons eu couper sept arbres le long de la rivière.
n ŋ epʃjˈuk ʃat lˈɔʊ ʊ vɑl də fɛʁˈɛ
Nous avons aperçu sept loups au Val de Ferret.
n epʃjˈukə ʃa lʊ œː i- jin a la zˈoʊɡᵊ
Nous avons aperçu sept loups euh d.. dans la forêt.
ɔ l ɑ - l ʒ anivjˈaʁ pɔ ʃɛ mɔkˈɑ dʒɔn dɛ kˈɔʊ lə lɛ tsaliʁˈɔs mɑː ɑtrɑmˈɛn tsaliʒˈɑːʁ œ - nɑ n ɛm pɑ d ˈɑːtrɛœ m- pɑ dˈɑːtrɛ mɔs
Oh il y a .. les Anniviards pour se moquer disent parfois le les [tsaliʁˈɔs] mais autrement Chalaisards euh .. non nous avons pas d’autres m.. pas d’autres mots.
ɛ sti ktˈe n ŋkɔ lə l ilˈɔʁnə ke  - k ɪ n dɑmˈɔn də tsɑndɔlˈeŋ
Et ce côté nous avons encore le l’Illhorn qu’est .. qu’est en haut de Chandolin.
ɛntʃjˈɛ nɔ ʃeŋ - tɔ dɛ ə du kɔtˈe də ɦlɔ du fri d- i didʒˈɔn pɔ ʃŋ kɛ n - n - d ivˈɛ n pa də ʃɔlˈɛk
Chez nous nous sommes .. tout de euh du côté de ceux du froid d.. on dit (litt. ils disent) parce que nous avons .. nous avons .. d’hiver nous avons pas de soleil.

4.1 ChamosonF:

n dy ʁiʃˈœ swɑ pøplijˈœ ɔ l dɛː - dɛ bɛʁdz
Nous avons dû scier sept peupliers le long des .. des berges.

4.2 ChamosonM:

θ fʊʁtˈ n pwsˈy sœʁtˈi e mɔdzˈ ɑ f ɑʋʁˈi
Ce printemps nous avons pu sortir les génisses à (la) fin avril.
n dy fˈɔtʁə bɑ swa - ɑːb y bɔ dy tɔʁˈ
Nous avons dû abattre sept .. arbres au bord du torrent.
ʏ mɑ dœ fœvʁəˈɑ - ɑ bʁɑmˈː dəœː - dœ z etʁˈndzə
Au mois de février nous avons .. il y a beaucoup de .. de-z étrangers.

5.1 ContheyF:

n dyː kɔpˈa θ - ˈɑʁbʁə - d kutˈɑ - a ʁivjˈɛʁ
Nous avons dû couper cinq .. arbres .. à côté de .. la rivière.

5.2 ContheyM:

ot ʒiflˈo - ɑ ɛ ɲˈapə totə ʁˈodə
On l’a (litt. nous l’avons) giflé .. il a les fesses* toutes rouges.
*[ɲˈapa, ɲˈapɛ] ‘fesse’: type lexical attesté uniquement dans le district de Conthey.
nɔ j a pa də kaʁijˈɔŋ a idˈæɛə - n pɑ də mɑrudˈæ
Non il y a pas de carillon à l’église .. nous avons pas de marguillier.

6.1 ÉvolèneF:

tʃø nu n ɛ pa dɛ œ - dœ ʃɛn
Chez nous nous avons pas de euh .. de chênes*.
*L’alternance codique («chêne» en français) est sans doute significative: l’objet n’existe pas dans la réalité locale de l’informatrice.
e ʒ oʊᵍdˈeːrə n ɛŋ pa d ijˈøʒə j øs na tsapˈɛla
Aux Haudères nous avons pas d’église c’est une chapelle.
l ˈewᵘ k kˈoʊl a la nˈθraː m- ɐ la nˈʊsra valˈeːɐ j  lʏ bˈɔrnɐ - n ẽŋ dˈawə bˈɔrn - lʏ bˈɔrna də førpˈecjɔ ə lʏ bˈɔrna dæ l arˈɔlᵃ
La rivière que coule à la nôtre m.. à la nôtre vallée c’est la Borgne. Nous avons deux Borgnes: la Borgne de Ferpècle et la Borgne d’Arolla.
nɑ  tʃe n j e lʏ krˈistœ ʁwɑ ʊ nˈʊsɹ vʏlˈɑᵈzœ l krˈistœ ʁwɑ - n ŋ pa də ʃ - kumœ - pɔ la komˈʊna də ʋɔlˈɛɪnə li ɛ lʏ ʃ ʒɥ - na pa ʏ nu - e nu l krˈistə ʁwɑ
Non chez* nous c’est le Christ roi au nôtre village le Christ roi .. nous avons pas de saint .. comme .. pour la commune d’Évolène là c’est le saint Jean .. non pas chez nous .. chez nous le Christ roi.
*[ tʃe] ‘chez’ (cf. FQ 1989: 187 s.v. tchyè).
n ʒʊ dɛ kɔpˈa ʃa ʒ- ʃa ʒ ˈaːbr ɔ bɔr dɛ lɑː - dæ la bˈɔrnə
Nous avons eu à (litt. de) couper sept .. sept arbres au bord de la .. de la Borgne.

6.2 ÉvolèneM:

l yna deʏ ply blɛ feːθ ŋkˈiʎa ɛ lə - lɔ kˈɪŋzə du m d o - θ ʏna fˈeːθa fɔlklɔrˈikjəː - prˈɛskə lʏ ply bˈela fˈeːθa kɛ n  l an œː -  la kɔmˈuna dɛ ʋɔlˈɛnɐ
L’une des plus belles fêtes ici c’est le .. le quinze du mois d’août .. c’est une fête folklorique .. presque la plus belle fête que nous avons dans l’année .. dans la commune d’Évolène.
ʃi furtˈ n pɔʃˈu trˈeːrə fˈura lɛ mɔzˈɔŋʃə prɛ lɔ mjɛ d avrˈeks
Ce printemps nous avons pu sortir les génissons vers le milieu d’avril.
n ʒuk - kɔpˈa ʃˈatɛ ʒ ˈɑːbr lɔ lɔŋ dʏ l ˈiːw
Nous avons eu (à) couper sept arbres le long de la rivière.
n ẽŋ kuwˈɛ l pˈœʎɔ awɪ dɛ lˈeːsᵉ
Nous avons couvert la maison avec de lauses.

7.1 FullyF:

n dy fˈɔtʁə bɑ ʃwa ʒ ˈɑːbʁə - y bo də la ʁˈiːʋə - də l ˈiːwə
Nous avons dû abattre sept arbres .. au bord de la rive .. de la rivière.

7.2 FullyM:

wɛ lɪ çju n aʋˈ ttˈɪ kœrˈi a la kkajərˈi ʏ vəlˈɑdzə
Oui les clous nous avons toujours cherché à la quincaillerie au village.
ɛ b ɛ ɕˈai n ɑ fujˈe - sˈɑɛː etˈo marjˈo - n ʒy kɑrˈt wet  də mɑrjˈɑːᵈzə - ɛ wˈrə ʃˈa vˈøvœ
Eh bien je suis né à Fully .. je suis été marié .. nous avons eu quarante-huit ans de mariage .. et maintenant je suis veuf.
n ː - n  - n bajˈa jæj nɐː - nɑ fwætˈɑj - l a lʏ dɑʁˈɛ tɔ rʷˈɔdẓɐ
Nous avons .. nous euh .. nous avons donné lui une .. une fessée .. il a le derrière tout rouge.
ɕiʎ  n pɔʃˈy ʃɔrtˈɪ lɪ mɔdzˈ a la mje avrˈi
Cet an nous avons pu sortir les génissons à la mi-avril.
a: n ː ɐ- œ - aparʃˈy swa lˈøy - inˈo pə lə val faɹˈɛ
Ah nous avons a.. euh .. aperçu sept loups .. en haut dans le Val Ferret.

8.1 HérémenceF:

ə be nə ʒˈiɛ tɔlˈ l bˈɔrnə n ɛn tɔlˈ di lə bˈɔrnə me - n awˈə la diɡzˈsə kə kə sə me dədˈ la bˈɔrnə ba  kbjˈuə - pf ɑprˈi ɛ tɔlˈ - j a l bˈɔrnə kɛ ɡˈaːnə
Eh bien on disait toujours la Borgne nous avons toujours dit la Borgne mais nous avons aussi la Dixence que que se met dedans la Borgne en bas à Combioula .. puis après c’est toujours .. il y a la Borgne que gagne.
ɛ pɔ lə lə mi ɡroʃa mtˈaɲ k n ɛ j ɛ lə m bl də ʃɛilˈ
Et puis la la plus grosse montagne que nous avons c’est le Mont Blanc de Cheilon.

8.2 HérémenceM:

stɪ  n ʃɔrtˈ lɛ mɔzˈ a mɪ avrˈɪk
Cette année nous avons sorti les génissons à la mi-avril.

9.1 IsérablesF:

la n avˈŋ ɔ sapˈeɲə - a ˈarzə - arˈoːwa - pwɪː - d ʃ- d tse bʊ də fˈɔːlə n avˈŋ ɛ trˈɛmblɔ - ɛ ə - z ɑrsˈɑi
Ici, nous avons le sapin .. le mélèze .. l’arolle .. puis .. de c.. de ces bois de feuillus nous avons les trembles et les .. alisiers*.
*[ɑrsˈɑi] n.m. ‘alisier, sorbier des oiseleurs’ (GPSR 2: 21 s.v. arsali).
ɛn dʑˈüi n aʋɛm pa dɛ t - dɛ tsˈɑːnɔ
À Isérables nous n’avons pas de chênes.
n ɛm baʎˈa ɦ öːnəɐ - nɐ klˈak sö ʏ cɥˈøʏ
Nous (lui*) avons donné (rire?) une .. une claque sur le cul.
*«On omet le pronom régime le plus souvent dans les patois qui expriment rarement le pronom sujet » (Marzys 1964: 57-58).
kʰan n aʋˈɛŋ ɑ fiːʋr nʊ fɐzˈɛn də teː - tiˈœl  də teː kamõmˈiːl ʏ beŋː - ð ˈatr - bmbˈŋ əː
Quand nous avions la fièvre nous faisions du thé .. tilleul et du thé .. camomille ou bien .. d’autres .. bonbons euh ..
n aʋn dʑøʏ kɔpˈaː ə - sːi œø sa ʋwɪtː ˈabro - dˈɔntɥɔn də a riʋˈiər də - də ɐ - da a fˈaːrə
Nous avons dû couper euh .. six euh sept huit arbres .. le long de la rivière de .. de la .. de la Fare.
dɛʋˈãŋ ə - rˈaːdzə n ɐvˈɛm pɔsˈøy tʊˈa sa mˈotsə h - d  ku
Avant le .. orage nous avons pu tuer sept mouches h.. d’un coup.

9.2 IsérablesM:

ə n i- ʎ ɐvˈm bajˈa na wə- na wiɕtˈɑːjə
Euh nous a.. lui avons donné une f.. une fessée.
ɕi fərtˈ n ɛm pɔsˈø salˈe œ mɔdzˈ ɐ mi ɑvrˈe
Ce printemps nous avons pu sortir les génissons à la mi-avril.
mɛm kjə n aʋˈ na kwiʑiɲʁ lɛtrˈekʲ - n wɑrdˈɑ ɔ pɔtaʒjˈe əm bu
Même que nous avons une cuisinière électrique .. nous avons gardé le potager en (sic) bois.
n dʒø ɐbˈɑtrə sa z ˈabɹə ə ɔn d a - dœø dɔncjˈɔn d a rivjˈerə
Nous avons dû abattre sept z-arbres le long de la .. du long de la rivière.

11.1 LensF:

ɬa n øm pa d aʁˈɔl ma n n də dˈaʎə
Ici nous avons pas d’arolles mais nous avons de pins.
nɔ l ʏŋ fwatˈa- j a l pˈɔtə ʁˈɔzə
Nous l’avons fouetté .. il a les fesses rouges.
n fajˈup ʀɪːʃjˈɛ ʃat ɑːrbrɔ - ˈabrɔ u bːr du tɔʁˈɛᵑ
Nous avons fallu scier sept arbres .. arbres au bord du torrent.
hɔ ad eː œː - n œː - kɔrbˈiːrə n œ la tsa - bˈœla lɥi -  nɔ ʃeŋ u pja d krˈistə ʁwɑ
Oui alors euh .. nous avons euh Corbire.. nous avons euh la Chaux .. Bella Lui .. et nous sommes au pied du Christ-Roi*.
*Statue monumentale du Christ-Roi érigée en 1935 au sommet de la colline du Châtelard, au-dessus de Lens.

11.2 LensM:

n ŋ œ n ŋ  kaʁiʎˈŋə famˈø n ŋ - vœt - vœnt ə trø kʎɔsːə - ʃe mə kɔntˈa
Nous avons euh nous avons un carillon fameux1 nous avons .. v.. vingt et trois cloches2 .. sans me compter.
œ vrɛmˈŋ l ŋ ʀɡrətˈa - n ʃɔrətˈɔt ʀɡrətˈa k aŋ œ syprimˈe lə lə kaʁi a m - pɔ mɛtᵊr lœ lə kari elɛktrˈik ma ʃɛŋ e aˈu kɔʁiʒjˈa pəʁ lɔ - lɔ pɹiɔɹ bɛʁtˈo ki lɥɪk ir ən ɑmurˈø dɪ kʎɔs - i ah aʁuˈa nu ʒ a fe  maɲifˈikə kaʁi - ɛ lːœ - la ɡrˈuːʃə kɔmə n apelˈeŋ j œ sˈtə barbə
Euh vraiment nous l’avons regretté .. nous avons surtout regretté qu’ils ont euh supprimé le le carillon à main .. pour mettre le le carillon électrique mais ça a été (litt. est eu) corrigé par le .. le prieur Berthod que lui était un amoureux des cloches .. il est arrivé nous a fait un magnifique carillon .. et la .. la grosse comme nous appelons c’est sainte Barbe.
b n lɛ fˈehə ʁəliʒjˈøz - e pɹeʒjˈa də la feha dʒjo - ː - m- lɑ fe- fˈehɑ patrɔnˈal e wɪ- e vu ʒ e dʏt atramˈœŋ e l fˈehə ordinˈɛrʏ ki ʃuŋ - œ- œ- diktˈe pə lə kalandriˈe œː ʁəliʒiˈø
Bon nous avons les fêtes religieuses .. j’ai parlé de la Fête-Dieu .. euh .. m.. la fê.. fête patronale eh oui (?) .. je vous ai dit autrement c’est les fêtes ordinaires qui sont .. euh .. euh .. dictées par le calendrier euh religieux.
o vølˈɐzə n em dˈo trʊ bˈuʎᵊ
Au village nous avons deux trois* fontaines.
*[dˈo trʊ] adj. num. ‘deux trois; quelques-uns’ (cf. FB 1960: 215 s.v. dóºᵘtr, GPSR 5: 558).
stɪ furtˈeŋ œm poʃˈu ʃɔrtˈe lɔ mɔzənˈœt a la œ - ʊ mi- a la mi abrˈø
Ce printemps nous avons pu sortir le génisson à la euh .. au mi.. à la mi-avril.
e krɛʃˈup  lɛŋ - avˈe tˈɔtɐ ma famˈeʎə n aʋem - e vˈehop ʃeʎ  lɛ
J’ai grandi à Lens .. avec toute ma famille nous avons .. j’ai vécu ici à Lens.
nʊ ʃ a pʊ pre tr mʏl abitˈaŋ ma fa koŋtˈa ke n ŋ la - na bˈɔna partʃjˈ dɛ la staɕjˈuŋ
Nous sommes à peu près trois mille habitants mais il faut compter que nous avons la .. une bonne partie de la station.
ɛːœ - n e- n ɛŋ œ pa taŋ œ pa taŋ ɐbʏtˈʊdə ʒ- d ɦləlˈɪ pɔ ʃeŋ k nuhrə tɛʁˈeŋ j ɛ pa taŋ ɛskɐrpˈe kɛ ʃ - ma œː - iraŋ asˈe kɔɲʊˈɑjə hlɛ hlɛ lɥˈœzə le - œː - ə- ʏn anivjˈ prsipaləmˈ - ɛ pʊˈɛ aʁˈi a la œ a la l- nˈɔblə kɔntrˈe - wɛ
Euh .. nous a.. nous avons euh pas tant euh pas tant habitude c.. de cela parce que notre terrain il est pas tant escarpé que ça .. mais euh .. elles étaient assez connues ces ces luges-là .. euh .. e.. en Anniviers principalement .. et puis aussi à la euh à la L.. Noble Contrée .. oui.
n ɛn tətˈʊŋ wɑrdˈɑ lɔ pɔtaʒjˈɛ a bw mˈimʷɔ ke n ɛŋ œː na kɥiziɲˈr elətrˈik
Nous avons tout de même gardé le potager à bois même que nous avons euh une cuisinière électique.
n faljˈuː fˈɔtrə ba œ ʃat ʃapˈeŋ œ ʊ bɔr dɛ la ʀivjˈerə
Nous avons fallu* mettre bas euh sept sapins euh au bord de la rivière.*
ŋ ʃi kɔkˈ - n ŋ ʃiʒ uʃ ɪ o paɲˈ
Nous avons six œufs .. nous avons six œufs dedans au panier.

12.1 Les MarécottesF:

ø ʃɪ  maʁkˈtə n nɑ klts k  ʃˈnːə pʷɔ la la mˈɛːʃa pʷɔ -  pwɛ atʁamˈ la - l- lø kaʀijˈ l ə l ə bɑ  vˈɪlːɐ - a l ɪjˈɛʒ dʏ lɐl - dɛ la pɑʀʊˈɑs
Euh ici en Marécottes nous avons une cloche qu’on sonne pour la la messe pour .. et puis sinon la .. le carillon il est il est en bas en ville* .. à l’église de la .. de la paroisse.
*«Ville» est l’expression courante pour désigner Salvan, le bourg principal de la commune.
vɛʀ nø n pɑ də tsˈɪnʊ
Chez nous nous n’avons pas de chênes.

12.2 Les MarécottesM:

ʃi  nʒ ʃɔʁtˈɛ le mʷɔdzˈː a la - a la mi avʁˈølə
Cette année nous avons sorti les génissons à la .. à la mi-avril.
d bj d ʁeːʒiˈ l ɛʁ mɪ dɛ bɑːtəmˈ ke n n vɛʁ n - l ɛv la ʃˈʃə d avˈɛ  ɡʁənˈɛ  ʁkˈɑ - ʊna ɡʁˈz ɪʊ ə pwˈɛʋ ʃəpɑʁˈɑ lø f - pwˈɛv ʃəpɑʁˈɑ lu ɡʁ - jo mtˈɛv ʃətʃjˈɛ la tsɛ - ʃɔvˈ jo  mtˈɛ ʃətʃjˈɛ la tsɛ lɛ ʃ ɑpɛlˈɑʋɛ lʏ ɡʁənˈɛ - li  pdˈɛ la tsˈɛə le ʒbˈ - dɛʒˈɔ j avˈɛ na kɑːʋ ɛtɑʁˈɑːj awˈe nɑ ʋˈuːtæ - ju l ɛʁɛ bj fʁe ju pwˈɛʋ kʃɛʁvˈɑ l fʁɥi - mɛ ju l ˈɛʋ le mwɛjˈ mtˈɛʋ ʒamˈɛ lə fʁɥi ɛ li leɡˈyːm awˈe lə v - l ɛʁə tɔzˈɔ ʃəpɑʁˈo - a kˈoʒɑ de ʃ
Dans bien des régions {c’étaient=il y avait} plus de batiments que nous en avons chez nous .. ils avaient la chance d’avoir un grenier un raccard .. une grange où ils pouvaient séparer le foin .. ils pouvaient séparer le grain .. où ils mettaient sécher la viande .. souvent où on mettait sécher la viande là ça s’appelait le grenier .. là on pendait la viande les jambons .. dessous il y avait une cave enterrée avec une voûte .. où c’était bien frais où ils pouvaient conserver le fromage .. mais où ils avaient les moyens ils mettaient jamais le fromage et les légumes avec le vin .. c’était toujours séparé .. à cause des odeurs.

13.1 LiddesF:

tʃə n n pɔ dəː tsˈinːʊ
Chez nous nous n’avons pas de .. chênes.
d fˈɔːʋ n ɛn ː ʒy pltˈo d ɡɹoː tsã
Des fèves nous en avons eu planté de grands champs.
n dy kɔpˈe s- sa - sˈa ˈɔːbɹɔ l lõn də la ʁivjˈeːɹə
Nous avons dû couper sept .. sept arbres le long de la rivière.

13.2 LiddesM:

œː sɪ fʊrtˈ n ɛ ʃrtˈeɪ - n pɔʃˈy sɔrtˈi li mɔzˈ - æ mi ɐvrˈɪç
Euh ce printemps nous avons sorti .. nous avons pu sortir les génissons .. à mi-avril.
mimamˈ sə d ə nɑ kʊznˈrᵊ trˈikə n k mˈimɔ wardˈo  pɔtɑʒˈe a bu
Même si j’ai une cuisinière électrique nous avons quand même gardé un potager à bois.

14.1 LourtierF:

n dy fʷˈɔt bɒ ʃ - ɬ- ʃɛ ɑːbɹə œ l d ɐ dʁæˈãɬə
Nous avons dû abattre si.. cin.. sept arbres au long de la Dranse.
kɛ n ɛ mʊ y ku n n- bˈëjɛn dɛ ɬe tso ə də mˈɑᵊ
Quand nous avons mal à la gorge nous n.. buvons de lait chaud avec du miel.

14.2 LourtierM:

ɕɛ frtˈ n pʃʏ ɕ- ɕɔrtˈi ɪ mwdzˈ  mjë æʋɹˈɪ
Ce printemps nous avons pu so.. sortir les génissons à la mi-avril.

15.1 MiègeF:

nɔ ʃɪ n m pa də tsaːɲɔ
Nous ici nous avons pas de chênes.
ʃi ʊ vɪlˈazɔ n n dˈɑw rivjˈɛr ki ʃɔŋ nɔmˈɛjɛ - dʊ kotˈe vejrˈɑ j  lɪ ziɲˈɛʒe ɛ du kotˈeɪ ʃɑrkˈɛnɔ j ɛ li rafˈeje
Ici au village nous avons deux rivières que portent un nom (litt. que sont nommées) .. du côté Veyras c’est la Sinièse et du côté Salquenen c’est la Raspille.
n faʎˈʊ rɪːʃjˈɛ ʃa- t aːrbˈɛrɔ - lɔ lɔn du tɔrːˈ
Nous avons fallu* scier se..pt arbres .. le long du torrent.
*Emploi personnel du verbe «falloir»; cf. carte n° 71120.
n ju ʃɑt lˈoʊ o vɑl ḍ ferˈe
Nous avons vu sept loups au Val de Ferret.
n  fˈɑsʏ tˈɔtɛ lɛ mʊntˈaɲə du vɑl d anivjˈe ɛ ʃi nɔ nɔ - vˈʏrœn dɛ l ˈatrə di kɔtˈe n lɔ lɔ bvˈʏŋ lɔ piti bvˈʏŋ lɔ trubɛlʃtˈɔk ɛ- m- lɛ mɔntˈaɲɛ  fˈasi
Nous avons en face toutes les montagnes du Val d’Anniviers et si nous nous .. tournons de l’autre des côtés nous avons le le Bonvin le Petit Bonvin le Trubelstock et .. m.. les montagnes en face.

15.2 MiègeM:

n ŋ ɛntœrˈ ɑ ɑtsətˈɑ ɑ l ə- l əpisərˈiː ə l- tɔ ʃœŋ k n œm bəʒˈ - ʃɑ - pwɔˈɛə - pˈiːvɹɔ - ɑ lɑ - ɑː ɑ l epɪsəɹˈʏ dʏ vɪlˈɑːzɔ
Nous avons intérêt à acheter à l’é.. l’épicerie euh l.. tout ce que nous avons besoin .. sel .. poi.. poivre .. à la .. à à l’épicerie du village.
dmˈ -  sakre wjˈɑzə n - fa lawˈɑ ɔ - o paturˈɑzɔ ʒʏ- ɛ œ - taŋk a la rəmwˈɛntse
Demain .. un sacré voyage nous avons .. il faut aller* .. au paturage ju.. euh .. jusqu’à la remointse.
*Nous entendons [lawˈɑ] ‘laver’, sans doute un lapsus pour [alˈɑ] ‘aller’.
nɔ l ɛ - dʒïŋɡˈa - ɛ ɐʋˈe lɛ z- zur- lu ku rˈɔzɔ
Nous l’avons .. fouetté .. il avait les f.. fess..* le cul rouge.
*cf. [zˈowtɛ] ‘fesses’ à St-Jean.
ʃi furtˈ n ʃəɹtˈø l mɔzˈɔŋ ə mɪ aʋɹˈe
Ce printemps nous avons sorti les génissons à mi-avril.
n ɛœŋ la kuʒinˈiər ltrik o mɔmˈ me n ɛŋ œ n œŋ wardˈa lɔ - lɔ fʊrnˈeɛ - œm bi- œ a bwe
Nous avons la cuisinière électrique au moment mais nous avons euh nous avons gardé le .. le fourneau .. en bi.. euh à bois.
n æŋ lɛ majˈɛŋ k ʃɔn - ʃ ʃɪtʊˈɑ - tt ʃʊ la kɔmˈuna dɛː -də mɔlˈ
Nous avons les mayens que sont .. situés .. tous sur la commune de .. de Mollens.
n ŋ ɑbɑtˈu - ʃ- ʃɑ œ - ɑr- ɑrbˈrɔ - lɔ lɔn dɛ la riʋɪjˈɛr
Nous avons abattu .. s.. sept euh .. ar.. arbres .. le long de la rivière.
nɔ n ˈɛ - ɑˈ l mɑjˈn dɛ l apɹəlᵈˈi n əm- n ˈɛ - tɔt una serˈi də muntˈɑɲɛ - e ɛ - lɐ lɑ l ˈunə di prsipˈal e lə mm bvˈŋ - e ɛ l ˈatra j ɛ la kˈɔrna rˈɔzɛ
Nous nous avons .. avec les mayens de l’Aprily nous avons .. nous avons .. tout une série de montagnes .. et euh .. la la l’une des principales est le Mont Bonvin .. et euh l’autre c’est la Corne Rouge.

16.1 MontanaF:

ntʃe nʊ n ĩŋ pɑː də tsˈɑːɲɔ
Chez nous, nous avons pas de chênes.
œ bĩ ʒjˈystɑmˈn dɛlˈe ʁˈuːnɔ n dødʒˈã j e bokˈu pjø ʀəvˈɛːr - ɛ nʊ n mi də ʃɔlˈ də ʃtɪ la
Eh bien justement de l’autre côté du Rhône, nous disions c’est beaucoup plus (au) revers .. et nous nous avons plus de soleil de ce côté-ci.
ə n fɑlˈʊp ɑbˈɑtrə ʃɑ ʒ ˈaːbrœ lʊ l dʊ bis
Euh nous avons dû* abattre sept arbres le long du bisse.
*Emploi personnel du verbe «falloir»; cf. carte n° 71120.

16.2 MontanaM:

ʃti furtˈeŋ n pɔʃˈup ʃʊrtˈi lɛ mɔzˈɔŋ a mi avrˈʏ
Ce printemps nous avons pu sortir les génissons à mi-avril.
mimamˈ ʃi n eŋ la kuʒinˈer elɛtrˈikə n - tɛnˈʊ ɔ pɔtaʒˈjɛ a bwœ
Même si nous avons la cuisinière électrique nous avons .. gardé le potager à bois.

17.1 NendazF:

ː - n dʒ kopˈɑ ʃɑ ʒ ˈɑːbəɹ dʏ lə  d a ʀi- d  d a - d u tɔʁˈ
Ah .. nous avons dû couper sept-z-arbres du le long de la ri.. du long de la .. du torrent .

17.2 NendazM:

ɪ tsɪnˈi arˈʊ ɛnˈɑ -  n pɑ ʃw ə ᵗsɪnɪˈe
Le brouillard arrive en haut .. oh nous avons pas souvent le brouillard.
we - dk œː ɛ - e elˈiʒ də baʃ nn dəro o t də - n ʃˈɪː  manːœlːˈɪ - œː - ʒˈənːə dəlˈɪtr - eː - n aː rː k kˈatrə hlɔts m pʊ pɑː feʁ tn dœː {-} də dœː - dø melödˈiːə - maːə - œː jɥi kɔmpɔʒˈe meːm - erœ p - mː - ɛ pɑ juŋ k ɑ ɑprˈe a muʒˈikəː - pœ de ʒ œkˈuːwə - ma ɛ ʃ mətˈʏ œ ŋ kɑlɔnˈɑː ə - e ʃ fe ke n æː ʃɑː ʋwə melödˈiːj k a ɪtˈa  - ːrəʒɪstrˈɑ - œː p o - ˀm - pɑstˈœʁə mː - vɛʁnˈɛ - ʃə me trˈpwɔ pɑ - ː - ɐktɥɛlamˈ n aː - ə ʃ rɪ eta ɛlektrɪfɪˈa ɪtɑː mt ʃʊː - ʃʊ pɑ ʃʊ kʲ  sistˈɛmə mɔdˈɛʁn  {-} pɑt a dmːz dɛ ɑ mɛʃ nːə - n ɑwʏʒˈ ŋk ɔ kaʁɪjˈ
Oui .. donc euh .. et .. dans l’église de Basse-Nendaz dans le temps d.. nous avions .. un marguillier .. euh .. Eugène Délitroz et .. on a .. rien que quatre cloches on peut pas faire tant de .. {-} de .. de .. de mélodies .. mais .. euh lui composait même .. il était p.. m.. c’est pas un qui a appris la musique .. par de-z écoles .. mais euh il s’(est) mis à carillonner euh .. et cela fait que nous avons sept huit mélodies qu’a été en.. enregistré .. euh .. par le .. par le m.. pasteur mm.. Vernet .. si je me trompe pas .. et .. actuellement nous avons .. euh cela a été électrifié .. ça a été .. mis sur .. je sais pas sur quel système moderne euh {-} puis le dimanche avant la messe n.. euh nous entendons encore le carillon.
ə ʃi ʏstamˈ dəmˈɑ kj ː dk aprə də - dəmˈ - dəmˈ n a fˈita d u - ɛ fˈita d u ɛː eː -  vəˈɪ j ɛː-t øna fˈeːtə - œː j ɔna trɐdiɕˈ kəː ʃ mntˈ - ɛː də fer e buɲˈə d ə fitɐ d u -
Euh ici justement, mardi que vient, donc après-de .. demain .. demain nous avons la Fête d’août* .. la Fête d’août est .. est .. en Valais {il est = il y a} .. une fête .. euh {il (est) / il y (a)} une tradition qui se maintient .. c’est de faire les beignets de la Fête d’août ..
*[fˈita d u] cf. fîta-d’oû, n.p. fête de l’Assomption, le 15 août (Praz 1995: 290).
ʃi fʊrtˈ n pʃ ʃɔrtˈi e modzˈ - øː - a mjɪ œvrˈɪ
Ce printemps nous avons pu sortir les génissons .. euh .. à la mi-avril.
n m prˈøʊ ɑː kʊʒʏɲˈer eɪ- letrˈikə ma n mpleˈ totˈ - œː ɔ - o pɔtaʒˈe
Nous avons bien la .. cuisinière é.. lectrique mais nous employons toujours .. euh .. le potager.
œː nːo ʃː ə ʃɪː - p õ - ˀn  ɥ asˈe fɔvorɪʑjˈɐ pɐskʏ n ɐˈː - də kʏltˈʏːʁ dœː - dø freː dəː fːrbwazjˈɛː ə d ɐbrɪktˈɪ - ɛ prʊ ʋərˈe k ʃ ɐː - ɑ bjm pɐjˈɐ dˈəro ɔ tˈ - dɪ a jɛːr e po əː - ɔr ɪ wɑ pɑ dʏ b {β/ʋ}e
Euh nous sommes euh ici .. pour un .. en un lieu assez favorisé parce que nous avons .. de cultures de .. de fraisières1 .. de .. framboisières euh d’abricotiers .. il est assez vrai que cela a .. a bien payé dans le temps .. depuis la guerre et puis euh .. maintenant ça va pas du bon côté2.
1fré, fréi n.m. ‘fraisier; fraise’ (Praz 1995: 302),
2béi, bé, bi n.m. ‘côté’ (Praz 1995 : 55).
n n dʑˈyʏ kɔpˈɑ - ʃa ʒ ˈɑːbrə dʊ  dʏ tɔrːˈ
Nous avons dû couper .. sept arbres du long du torrent.
 fɪvrˈɪ - nː œːm - pln də ʒ ətrˈnᵈz
En février .. nous avons .. plein de-z touristes.
ː φ - ə bə - ə btˈaɲɐ ɕi n a t iː prabˈe - ɛnˈa ʃʊ ʃɑʋɪˈəʒ - ɛ po pwət ə d ɐtrɪ be n aˈ ə - o o də kri - ʃʊ ɑrdˈ - œː na vˈ ɔ ʊː h - o mˈʏvərˈ -  pːɔ ə na vˈɛ aʃəbˈ a ɟjˈelø dɪ dʑˈɑːblɛ - dɹ ː - ɔ mˈɐsɪv dɪ ᵈʑɐblərˈœ
Euh .. fff .. la m.. la montagne ici en haut c’est le Prabé .. en haut sur Savièse .. et puis alors de l’autre côté nous avons euh .. le Haut de Cry .. sur Ardon .. euh .. nous voyons le le .. h .. le Grand Muveran .. et puis euh nous voyons aussi la Quille du Diable .. dans le .. le massif des Diablerets.
aː n ɔ kɔt- œː n ã o kʷˈtˈɑ - kʲ ː vˈɛrjɪˈa - d be də ʃɔˈ -  po ɔ rːaˈɛ - ki a b- bj mʷãn d ʃɔˈ
Ah nous avons le côt.. euh .. nous avons le côteau .. qu’est .. tourné .. du côté du soleil .. et puis le revers .. qui a b.. bien moins de soleil.

18.1 OrsièresF:

kaŋ l eʀʊ dzʏvˈʏna n ʒamæ adzətˈo dɛ tsɛː
Quand j’étais jeune, nous avons jamais acheté de viande.
wɛ nɔ pɔʀtˈaʋɛ la peː tʃʏ lʊ kwɔʁdaɲˈɛ - œ pwˈaɪ i takʷɔnˈɑʋə lʊ kuˈɛ - n ɛe dəœ- nɔ pʀze kɔ lʊ kwɔʁdaɲˈɛ a mezˈø - ad falˈive i bˈaɪ la pẽʃˈø - ə paʋ  fʀ p dzˈøɔ - pɔ fiʀ li bwˈœtːə
Oui nous portions la peau chez le cordonnier .. et puis il tapait* le cuir .. nous avons de.. nous prenions encore le cordonnier à la maison .. alors il fallait lui donner la pension .. et payer un franc par jour .. pour faire les chaussures.
*[takɔnˈɑʋə] cf. takoná ‘frapper’ (FEW 17: 301 s.v. *takko).
lʏ l nɔ j ɛ pɑ ɡʀã tɛ  n pltˈo
Le lin nous {il est = il y a} pas longtemps que nous avons planté.

18.2 OrsièresM:

n jy sæ lœ y val faʁˈi
Nous avons vu sept loups au Val Ferret.
n pɑ  n pɔ se də li - l ə hla kˈbɑ - mi n s kə l ə vʀiˈa a l adʁˈɑ e s kə l ə vʁiˈɑ ø ʁəvˈɛ
Nous avons pas un nom pour ce côté là (litt. ça de là) .. c’est cette combe .. mais nous avons ce qu’il est tourné à l’adret et ce qu’il est tourné au revers.

19.1 St-JeanF:

pɔ lɛ fˈeɦɛ dɛvˈan ən ajˈe lɔ tsapˈe plat lɔ tsapˈe dɛ lˈŋna mɑ ʋˈɔrɛ n tɔ l tsapˈe anivjˈaːr
Pour les fêtes avant on avait le chapeau plat le chapeau de laine mais maintenant nous avons tous le chapeau anniviard.
əntʃˈœ nɔ n ɪ pa dɛ tsˈaɲɔ
Chez nous, nous avons pas de chênes.
no l ẽŋ fwɑtˈa plutˈo ɛl a lɛ zˈowtɛ tˈɔtɛ rˈɔzɛ
Nous l’avons fouetté plutôt* il a les fesses toutes rouges.
*Signale une auto-correction.
ɔː n la fˈeha dʒju - n alˈẽ a mʃ œ vʏʃˈoø p ɐprˈ nɔ fɑʒˈẽ na swarˈe a ʃ zwan
Oh nous avons la Fête-Dieu .. nous allons à messe à Vissoie puis après nous faisons une soirée à Saint-Jean.
n əm - dɛ karˈɔtɛ nnd ĩ - j dł ɪ płntˈɑ ʃu lɔ ʃɔvˈ
Nous avons .. de carottes j’en ai .. j’en ai planté là-haut (?) souvent.
n ŋ kɔntˈɑ f- œː kɔpˈɑ sɬɪk ɑrβˈɛrɔ lɔ lŋ dɛ - dø tɔr
Nous avons dû f.. euh .. couper cet* arbre le long de .. du torrent.
*Au moment de l’enquête, le malendendu (homophonie entre sept et cet dans le questionnaire en français) nous a échappé.
ɦ dɔnˈa una - aʋˈə la vˈɛrzə l a l - l zˈoʊtə tˈɔtɛ rˈɔzɛ
Nous (lui) avons donné une .. avec la verge il a les .. les fesses toutes rouges.

19.2 St-JeanM:

ɔjˈœn n ẽŋ ʃʊrtˈeɪɡ lœ mɔzˈɔŋ a mje abrˈʏł
Cette année-ci nous avons sorti les génissons à mi-avril.
n ɛŋ kɔntˈa kɔpˈaː ʃat ɐrbˈɛrɔ lɔ lɔŋ dɛ lɐ nəʋɪʒˈͥtsᵊ
Nous avons dû (litt. compté*) couper sept arbres le long de la Navisence.
*L’emploi de kontá ‘compter’ dans le sens de ‘devoir, falloir’ est caractéristique pour les parlers du district de Sierre (cf. GPSR 4: 227).
 fɛvrˈi n ɛŋ ɡrˈoʊ d vakãsjˈɛ
En février nous avons beaucoup de vacanciers.
ɛndˈik ʃɛn ʒɥan n ˈɛɪŋ ʊna vˈyə maɲifˈekə - nɔ vɛjˈɛŋ o fɔn dɛ la valˈɛɪ lɔ rɔtˈɔrn ɛ lɔ bˈɛʃɔ
Depuis Saint-Jean nous avons une vue magnifique .. nous voyons au fond de la vallée le Rothorn et le Besso.

20.1 SavièseF:

ɑ ɪ bros ɪ tjˈoõ o - ɪ tʲõ o mwtʃˈʊ - w ɪ pwe n tsˈɐndzẽn cʏ ˈadzʏ k n vˈidə
Ah la broche elle tient o.. elle tient le foulard .. oui et puis nous changeons toutes les fois que nous avons envie.
n ŋ kʲe n tsapˈe - l ʏ pɔ ɛ dzɔ de fˈeɪt
Nous avons qu’un seul chapeau .. il est pour les jours de fête.
ntʃˈe no n m pln d tsˈɑːnə
Chez nous nous avons plein de chênes.
o n n dʏʊ fˈʊtɹə bɑː ʃˈɑte ʒ ɑːbɹə dɹˈoː - du toːrˈ
Oh nous avons dû abattre sept arbres le long du torrent.

20.2 SavièseM:

sti fuɹtˈ n m pʊʃˈʊ mˈɛtrɛ fˈuɛ a ɛ - en tsɑŋ ə o mitˈ d avrˈi ɛː mɔdzˈ
Ce printemps nous avons pu mettre dehors à au .. à paître* au milieu d’avril les génissons.
*cf. [ɑlˈɑ  ts] ‘aller paître’, [laɕjˈɛ  tsaŋ] ‘laisser paître’.
ᵐm k eʃˈʏ nɑ kuʒɪnˈiɛː ɑ w etrisitˈe n kɑm wɑrdˈɔ ɔ fɔrnˈe pɔtadʒjˈɛ
Même que nous ayons la cuisinière à l’électricité, nous avons quand même gardé le fourneau potager.
n əm pa dɛː - j ɐlʏ di  la - nɔ ʃ entr e dˈawe nɔ ʃen entr a mˈʊːɹdz - ɛ d bje dɛː dɛ kuntˈi e pw entre a ʃjˈoːna du bje d ˈɑɹbɑ ɛ - ɛ ɡɹmʊʒwˈɑ
Nous avons pas de .. de rivière là et nous sommes entre les deux nous sommes entre la Morge .. euh du côté de de Conthey et puis entre la Sionne du côté d’Arbaz et .. et Grimisuat.
ʊ mi ə feʋɹˈʏ n m bjɛn e turˈistɛ
Au mois de février nous avons bien des touristes.

22.1 TorgnonF:

n vy sːˈtə lˈɔje dədˈe la val fɛʀˈ
Nous avons vu sept loups dans la Val Ferret.

22.2 TorgnonM:

ɛ sɪt  n sɔ dza sɔʁtˈɪ l mɔdzˈŋ ɑ metʃˈa avʁˈɪ
Eh cette année nous avons déjà sorti les génissons à mi-avril.
ˈɛɑ j aː - n ŋ fˈᵍ sŋ sŋ sŋ s skˈtɑ ɑbɪtˈ dɛ dɛ tɔrɲˈ
Maintenant il y a .. nous avons faisons cinq cents cinq cent cinquante habitants de de Torgnon.
u lɛvˈŋ œ dɪˈː æ j a lɑː tˈtɑnˈe  lɔː - lɔ dzˈrbj tntanˈe dø dəɛ - apʀˈe - a nˈɔʁ a nɔʁd ˈɛst j a lɔ sɛrvˈŋ - ã - də sə kɔtˈeː œ dɛ d sɪ kɔtˈe dɛ ɛ dɛ sœː ɑ nɔʁd ˈɔvɛst apˈe n pə ðaː - ɛ tntanˈe ɛ avˈɛː - la bˈka d ɑvˈʁ - apʁˈɪ nɔ sŋ kʲʏvˈɛʁ du kɔl də s pãntʎˈõ
Au levant euh disons euh il y a la Tantané le .. le Zebion Tantané de de .. après .. à nord à nord-est il y a le Cervin .. hein .. de ce côté euh de de ce côté de eh de ici à nord-ovest après nous avons puis déjà .. eh Tantané et Aver .. la Pointe d’Aver .. après nous sommes couverts par le col de St-Pantaléon.

23.1 TroistorrentsF:

vɛʁ no n n mˈɑɛn də s- ʃˈɛnɐ
Chez nous nous avons pas des.. chênes.
dy abˈɑtʀeː sɑːt ˈaʀbʀə lə lᵑ də lɑːɑ lɑ ə dø nɑ
Nous avons dû abattre sept arbres le long de la la euh du nant.

23.2 TroistorrentsM:

si  n  py tʀˈːʀe lʊ modzˈ - pe lɑ mi ɐʋʁˈi
Cette année nous avons pu .. sortir les génisses* .. vers la mi-avril.
*[modzˈ] ‘génisse non saillie’ (Bollon 1933: 61).
sø ʋɛʁ nʊ n ɑʋ k də le ʋˈatsə n ɑʋ m d tˈɑtɕe - lɑ ʁˈɛstɐ dʏ ktˈ dʏ ʋɑlˈɑ ptˈetə l - l ã d le tˈɑtje ptˈeɪtʁ na ɛ dˈɑwe ʋˈɑtse - me noː n də le ʋɑts - e mˈ də tˈɑtɕe
Ici chez nous nous avions que des vaches nous avions point de taques* .. le reste du canton du Valais peut-être ils .. ils ont des taques peut-être n’est-ce pas deux vaches .. mais nous nous avons des vaches .. et point de taques.
*Nom donné (également en français) aux vaches de la race d’Hérens. Singulier: [tˈaka]. A Vionnaz, takae, -e signifie ‘nain’ (Gilliéron 1880: 176a).
pje kə n  pwötɐʒˈe ɐwe l kɔʀˈ n {ḍ pɑʁɑ / t pɑʁɑ} wɑʁdˈo l ptɐʒˈe po l bˈʊ
Même que nous avons un potager avec le courant nous avons tout de même gardé le potager pour le bois.
əː n mw d patʁˈ n  na pɑtʁˈœnːɑ - mɑʁˈe madlˈɛna
Euh .. nous avons point de patron nous avons une patronne .. Marie-Madeleine.

24.1 Val-d’IlliezF:

n dy ɒ ɑbˈatʀ set aʁbˈeʁo l l d lɑː dy nɑ
Nous avons dû abattre sept arbres le long de la du nant.

24.2 Val-d’IlliezM:

n dy kɔpˈa œː - sa z ˈabɹə l- l d la ˈiːzə
Nous avons dû couper euh .. sept-z-arbres l.. long de la Vièze.

25.1 VouvryM1:

dʒɥˈ kœ- kpˈaʀ sɔt ˈaʁbʁə - p la ʁiʋ d lə - də l ˈew - dø kɐnˈa
Nous avons dû cou.. couper sept arbres .. sur la rive de la .. du cours d’eau .. du canal.

25.2 VouvryM2:

mˈemɑ k n a lœː - lœ fɔɹnˈe ëletrˈikə nu z wardˈo lœ - lʊ fɔrnˈe a bu
Même qu’on a le .. le fourneau électrique nous avons gardé le .. le fourneau à bois.