Menu

Comparer

Comparer la carte 29000 avec:

 

Rechercher

Critères de recherche

 

Index

   

Critères de recherche

Cartes

Le pronom relatif

   
témoin féminin
témoin masculin
 
parler de
pronom relatif acasuel «sujet»,
sans clitique sujet
pronom relatif acasuel «sujet»
suivi d’un clitique sujet
pronom relatif acasuel «objet»
pronom relatif sujet
formes ambigues
pronom relatif acasuel «sujet»,
sans clitique sujet
pronom relatif acasuel «sujet»
suivi d’un clitique sujet
pronom relatif acasuel «objet»
pronom relatif sujet
formes ambigues
1
Arbaz
kə
 
   
k
 
   
2
Bionaz
kʲə
kʲə
kʲə
   
   
3
Chalais
kʰe
k
, k
 
ki /k i
ke
 
ki / k i
4
Chamoson
   
kjə
ke
k
   
5
Conthey
k
 
kjœ
   
kʲʏ
kʲ
kjœ
   
6
Évolène
kʏ, k
ky
 
ki / k i
 
kɪ / k ɪ
7
Fully
   
cjə
kjɔ
   
8
Hérémence
k
k
   
ke
k
k
kɪ / k ɪ
9
Isérables
k
, cjɛ
 
ci / c i
k
ki,
   
kʲɪ / kʲ ɪ
10
La Chapelle-d’Abondance
k
 
k
   
k
 
k
 
ki / k i
11
Lens
kʲʏ
k
 
kʏ / k ʏ
k
k
ki
kɪ / k ɪ
12
Les Marécottes
ke
   
k
k
   
13
Liddes
kjə
tjʏ
   
kə, 
kjə
k
   
14
Lourtier
 
ke
   
 
kʲø, ki
   
15
Miège
ke
k
 
k / k 
k
k
 
k / k 
16
Montana
ke
   
ke
k
k
 
ki / k i
17
Nendaz
k
k
   
kø, k
k
k
   
18
Orsières
k
   
kə,  k
   
19
St-Jean
kə
,kɛ,
 
kɪ / k ɪ
kʲə
kj, ki
 
ki / k i
20
Savièse
 
kɪ / k ɪ
kʲə,kj,ke,kʲe
ke
ke
 
kje / kj e
21
Sixt
ke, ,k ,
k
k
 
kɪ / k ɪ
k
k
k
ki
ki/ k i
22
Torgnon
ke
k
k
   
cʲ, k
kʲɛ
   
23
Troistorrents
ke
k
   
k
k
k,
   
24
Val-d’Illiez
kə
k
k
   
k
k
   
25
Vouvry
k
k
   
   

N.B. Les formes citées ne présentent qu’un choix des allomorphes réellement attestés.

Fermer

Veuillez cliquer sur

- un symbole de la carte

- une transcription du tableau des formes attestées (ou un chiffre des tableaux de fréquences)

- un énoncé de la liste

pour afficher le clip video correspondant.

Si vous découvrez des erreurs dans cette version «test» de l’Atlas, merci de bien vouloir les signaler à:
andres.kristol@unine.ch.

Liste des énoncés

1.1 ArbazF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

la totˈ nɑ mɑɹmˈɔtɐ     vˈlːə
Il y a toujours une marmotte que veille.

  • pronom relatif acasuel «objet»

 dɔˈt mʑjˈ œ frmbwˈɑz l ʀamɑʃˈo
Les jeunes filles mangeaient les framboises qu’elles ont ramassé.

1.2 ArbazM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

d ɔ tŋ lˈɪj nj k     ɑtsətˈɑᶹ ɔ frɔmˈɑzo - lˈœːj tʃˈʏi mˈiːmo ɔ frɔmˈɑzo
Dans le temps {il était = il y avait} personne qu’achetaient* le fromage .. on avait (litt. ils avaient) tous mêmes le fromage.
*Accord logique du verbe au pluriel.

  • pronom relatif acasuel «objet»

ɥi lɪ tʃyɑmˈõndo - ɪː ɛː trəɪnˈɑ ɑ bri - mɛtˈa l ẽŋnˈo dɛ fẽŋ ʃʊ ɔ tʃyɑmˈõndo pɔ ʀntrˈɑ ɑ ɡrˈŋzɛ - ɛ pɑɛʒˈ
Oui les «tout le monde» .. que que les euh .. qu’ils traînaient à bras .. ils mettaient le ballot de foin sur le «tout le monde» pour rentrer à la grange .. les paysans.

2.1 BionazF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

la sənˈa kʲə     vˈœ - ɑləʀˈɛ pwi ɪ maʁtsˈa
La semaine que vient .. ils iront puis au marché.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

pwɛ la mntˈaɲə  vœ ə - tɕə     tɕə     sə vˈaɪ də sˈɛʎa nɔː pʀ œzˈplœ l ɛ la lysɛnˈɛɪ kʲə l e ˈaːta -  apʀˈɪ œ n  la d d œʀɛˈ -     sə vˈaɪ døœ də nˈʊtʀa valˈada -   fˈɑsːø də tɛ z ɛn - dɪpˈɛŋ dʏ jʊ  sə tʀˈʊə tʊzˈʊ dədˈ nˈɔtæ kʲəmˈɛːɑ vɛˈ lɔ ʀwɪtˈɔ - ɪ f
Puis la montagne qu’on voit euh .. que que se voit d’ici nous par exemple c’est la Luseney qu’elle est élevée .. et après euh nous avons la Dent d’Hérens .. que se voit de de notre vallée .. et en face de temps en .. ça dépend d’où on se trouve toujours dans notre commune nous voyons le Ruitor .. au fond.

  • pronom relatif acasuel «objet»

lə fʏʎˈɛtːə mndzˈɑ lə z ˈmpwə kʲə l ajˈ kwɪʎˈɑ
Les jeunes filles mangeaient les framboises qu’elles avaient cueillies.

2.2 BionazM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

ɔː n wʊ cjø     mə bwɕːə
Oh j’ai le cœur que me bat.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

aː ɛn aː œõ - øn dzˈœtː l  skapˈʊ də l ɑvəʎˈi
Ah il y a un .. un essaim qu’il est échappé de la ruche.

  • pronom relatif acasuel «objet»

a la kʀˈɔːta sə bətˈɑ lo fʀɔmˈaːdzoː - lø tʀɛɪfˈɔlːə - bjẽ dʏ kʊ k la vɛrdˈæʊ -  purtˈɑ d ŋvˈøː ʏm bətˈɑ m bʀa a la kʀˈɔtɑ lʏ tsuː lø pˈɔsːəː - ad ntʀˈɑ sɔ sʎa pə l ɪvˈøəː
À la cave on mettait (litt. se mettait) le fromage .. les pommes de terre .. bien de fois aussi les légumes .. qu’on apportait d’hiver on les mettait bas à la cave les choux les poireaux .. donc on enterrait (litt. ils enterraient) ça pour l’hiver.

3.1 ChalaisF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

 l iʎˈœʒ də vɛrkɔrˈ l a lɔ kaʀiʎˈɔ - fʶãm bjɛŋ - ˈɛkstra - dɛvˈan ajˈɪvɛ œ - fʁãswa metraʎˈe kʰe     zɔjˈevœ tɑm bjːm - prɲˈɛvə ʃʊk ʁˈi maʁˈ tu ptˈɪk pɔ sɛɲˈ də kaʁeʎɔnˈɑ - ma l ˈirɛ bj - ˈɔra l ɔ l ɐ pwʏldʒˈu {kʰɪ / kʰ ɪ} kaʀeʎˈɔn mɛ l  pam- pa lɛ mˈɛmɔ kaʁiʎˈ k dɛvˈan - an tɔ tsanjˈa dɛ m- dɛ sistˈɛmə - pa la mɛm mɛlɔdˈiː
En l’église de Vercorin il y a le carillon .. très bien .. extra .. avant il y avait euh .. François Métrailler que jouait tellement bien .. il prenait en haut Henri Marin tout petit pour enseigner de carillonner .. mais c’était bien .. maintenant il y a il y a plusieurs {qui / qu’ils} carillonnent mais c’est plu.. pas le même carillon qu’avant .. ils ont tout changé de m.. de système .. pas la même mélodie.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

kɔ  nɑː - na veʒˈinɐ k l ɛ nɛhˈɔj a ʃˈiʁɔ maː  vi prˈskə pa  ʃɛ vi prˈskə paː
Ici j’ai une .. une voisine qu’elle est née à Sierre mais on voit presque pas on se voit presque pas.

  • pronom relatif acasuel «objet»

tantˈo n abɪtɪʃˈaŋ  - ː ʀˈɛʃʏ tanto vɛrkɔrˈ - dpˈɛn lɛ trɑvˈo laiʃˈ a la kampˈaɲ - tantˈo ʃu tantˈo bɑ - laiʃə- n aiʃˈaŋ na miʒˈ a ʀˈɛʃʏ miʒˈŋ a vɛrkɔr - aleʃˈaŋ kɔm dã lɔ - kɔm faʎˈɛ pɔ  tʁavˈo d la kãpˈaɲ
Tantôt nous habitions à .. euh Réchy tantôt Vercorin .. ça dépend les travaux que nous avions à la campagne .. tantôt en haut tantôt en bas .. nous av.. nous avions une maison à Réchy maison à Vercorin .. nous allions comme dans le .. comme il fallait pour les travaux de la campagne.
nɔ nɔ fɑʒˈn l tsŋᶢ - kapjˈɔŋ - ɛ - tɔ ʃŋ k n eŋ bɛʒˈɔn - tʀavaʎˈeŋ o ts
Nous nous faisons les champs .. nous piochons .. euh .. tout ce qu’il nous faut (litt. ce que nous avons besoin) .. nous travaillons au champ.

  • formes ambiguës

ɔʁa - hoʊ le ʃɔm b p ɒʁɔʒˈɑ lœ flu ʊ ʃʏmihˈɛriɔ ʃɪ pamɪ ʒurti ʃʊk mɑ ʊrʊʒamˈɛn k a hɔʊ le {ki /k i} pˈɛŋʃɔn tsɛr aʁɔʒˈɑ pʊ lɛ ʒ ˈɑːtrɔ - ʃ ʃaretˈɑːblɔ
Maintenant .. ceux-là sont bons pour arroser les fleurs au cimetière je suis plus montée (litt. sortie en haut) mais heureusement qu’il y a ceux-là {qui /qu’ils} pensent un peu arroser pour les autres .. ils sont charitables.

3.2 ChalaisM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

ə biŋ dʊ tœn œ jɔ atsətˈɑvɔ lɛ ʒ ɛʀˈʊːʋœ ɛntʃjˈɛ l œ lɛ mɑrtʃˈan ke     paʃˈɑːʋɔn
Eh bien dans le temps euh moi j’achetais les balais chez les euh les marchands que passaient.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

stɪ ʃənˈaŋnə - e ʒʊk ʊwˈ fˈɑje kɛː l ː fe le petɪk
Cette semaine .. j’ai eu huit brebis qu’elles ont fait les petits.

  • pronom relatif acasuel «objet»

l  o ʀɑʀˈɑ nɔː bɑtˈɛŋ ɔ blɑ
C’est au raccard qu’on battait (litt. nous battions) le blé.

  • formes ambiguës

lɑ sŋnˈanʏ {ki / k i} n - van u martʃʲˈa
La semaine {qui / qu’elle} vient .. ils vont au marché.

4.1 ChamosonF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

ɐ sənˈanə     vẽiː - il iʁ ɛ viʁ - vaʁ  fˈæɪʁ
La semaine que vient .. ils iront ils iront .. iront en foire.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

pwœ ɑ ɔna wɑzˈinə l ə ne a ʃj
Puis il y a une voisine qu’elle est née à Sion.

  • pronom relatif acasuel «objet»

e ɡamˈinə mdʒˈøvʏ ø fʀãbwˈɑẓ l vjˈ ɑmasˈo
Les gamines mangeaient les framboises qu’elles avaient ramassées.

4.2 ChamosonM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

il a j - il a ɔ sakʁistˈ kjə     va cjʏ œ dᵊmˈdzəæ - n a  pcˈʊːɔ maʁtˈ m pwæ i tˈapœː də melɔdˈiː
Il y a un .. il y a le sacristain que va tous les dimanches .. il en* a un petit marteau et puis il tape de mélodies.
*Pour cet emploi de en «sans valeur grammaticale très nette», cf. Marzys 1964: 51-52.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

kã l a dœ z eːflˈɛː fɔ ə ʒamˈæ sə katʃjˈœ dɛzˈɔ n ɑːbʁ ke l ɛ sɔlˈœ
Quand il y a de-z éclairs il faut euh jamais se mettre à l’abri sous un arbre qu’il est seul.

  • pronom relatif acasuel «objet»

 mtˈiv  ɔ f d - dæj na sˈɑːʁzə œ k  pɔʁtˈɑʋ sʊ  kɔtsˈ
On mettait le le foin dans .. dedans un drap* et qu’on portait sur la nuque.
*[sˈɑːʁzə] ‘drap grossier fait d’étoffe de sac d’emballage pour porter du foin, du menu bois, etc.’ (cf. FB 1960: 127 s.v. chardzi)

5.1 ContheyF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

a ʃnˈãnaː k     v n irˈ ʏ maʁtʃˈa
La semaine que vient nous irons au marché.

  • pronom relatif acasuel «objet»

ɛ dɔˈta mˈaːtə mdʒˈaːᵋ dœ fɹãbwˈɛʒe kjœː ˈa ʁamaʃˈo
Les petites filles mangeaient de framboises qu’elles avaient cueillies.

5.2 ContheyM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

d iːvˈe j a dœ daʃˈ kʲʏ     pˈʒõ y tiˈo d ɑ fãŋtˈana
D’hiver il y a de glaçons que pendent au tuyau de la fontaine.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

 ʊmˈɑʃə ʃŋ l kʲ œː pˈʊʁt a mæeʒˈ ɑwˈi lø - œ p œ ʒ ˈɑːtrɐ ʃ œ umaʃˈ - lʏ     ʃ mi  - pɛ j n a də br də tt œ kolˈø
Les [ʊmˈɑʃə] (escargots) sont celles qu’elles portent la maison avec elles .. et puis les autres sont les [umaʃˈ] (limaces) .. ceux que sont plus longs .. puis il y en a de bruns de toutes les couleurs.

  • pronom relatif acasuel «objet»

œ bn j a ʒˈʏsto nˈøʏ  kjœː ɑ ʋaˈtsɛ ɛ ɪnʊˈɑʏ bɑː ʃˈœðə
Eh bien il y a juste neuf ans que l’avalanche est venue bas ici.

6.1 ÉvolèneF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

d ˈatrɔ vjaːz atstˈaʋɔ lø ʒ œχˈoʊvɛ e lɛ martʃjˈs k     faʒˈã l pɔrt a pˈɔrtᵊ
Autrefois j’achetais les balais chez les marchands que faisaient le porte à porte.
j e lo kuː     tˈapɐ
J’ai le cœur que bat.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

j a tɔdzˈɔ na mrmˈuta lø tʏn amˈ
Il y a toujours une marmotte qu’elle surveille*.
*[tʏn amˈ] cf. tenì ënmènn loc. adv. ‘surveiller’ (FQ 1989 : 77 s.v. ënmènn).

  • pronom relatif acasuel «objet»

ᵗsɪˈkː vɪˈaːz ky vjɛ la mm bˈɛla maːʁ - nɔ nɔ kɔmplymɛntˈɪ
Chaque fois que je voyais la mienne belle-mère… nous nous disputions.

  • formes ambiguës

ɛn ʏvˈɛ ej a lɛ jaʃˈʃʏ {ki / k i} pˈœndɔn ʊk sɔn də la pʏʃˈɔta - doʊ bɔrnˈe
En hiver il y a les glaçons {qui / qu’ils} pendent au bout du tuyau .. de la fontaine.

6.2 ÉvolèneM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

la ʃnˈanœ     vʏɲ n alˈɛŋ ʊ martʃjˈɐ
La semaine que vient nous allons au marché.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

l ˈɪwʊ lʏ kˈoʊlə fuːr ŋkij ɔ fɔn doʊ vʏlˈɑzə ʃ apˈɛlɛ lʏ bˈɔːrna
La rivière qu’elle coule dehors ici au bas du village s’appelle la Borgne.

  • pronom relatif acasuel «objet»

j œθ o ʀɑːχˈɑ n alˈŋ œχˈɔʊʁə lɔ blɑ
C’est au raccard que nous allions battre le blé.

  • formes ambiguës

d ˈɑtr vjˈɑːzə n ɐtsɛtˈŋ lœ ʒ œχˈow - lø ʒ œχˈowɛ e lə kɔlpɔrtˈœrə {kɪ / k ɪ} paʃˈɑə
Autrefois nous achetions les balais .. les balais chez les colporteurs {qui / qu’ils} passaient.

7.1 FullyF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

j a ttˈi na maʁmˈʊt     ʃoʁvˈøjɛ li ʒ altˈɔ wɛ
Il y a toujours une marmotte que surveille les alentours oui.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

ni ʒy jy ɡʁa- ə- pˈiʁə ɡʁã l avˈæɛ na fɑːʃ - iʁə nə - unə ʃpeʃ də - də bãŋdə - lɑːʁdzə - ʁˈɔdzə -
J’ai eu vu gran.. euh .. père-grand qu’il avait une fasse .. c’était une .. une espèce de .. de bande .. large .. rouge ..

  • pronom relatif acasuel «objet»

lɪː li pʏtʃˈudə buːb mədzˈəv ʃɔvˈɛ li ʒ bʁ l avˈɑv kwijˈæ
Les les petites filles mangeaient souvent les framboises qu’elles avaient cueillies.

7.2 FullyM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

la ɕⁿãə cjə     vˈ ɪ varˈ ɪ marᵗsˈa
La semaine que vient ils iront au marché.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

tœ pə pɑ fˈerə bˈɑə ɔn ˈɑːn l a pɑ ʃˈɛːjə
Tu peux pas faire boire un âne qu’il a pas soif.

  • pronom relatif acasuel «objet»

ɑː pɔr fir  bw  krœøʒˈɑvɛ d  bijˈ - awˈeː lɪʒ utˈi kjɔ n avəʃˈ adˈ
Ah pour faire un bassin on creusait dans un billon .. avec les outils que nous avions alors.

8.1 HérémenceF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

j a lɛ m     krˈœbl
Il a les mains que tremblent.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

stɐ ʃənˈn j ɑ wɛ faj k j  fɪ lə z aɲˈɪ
Cette semaine il y a huit brebis qu’elles ont fait les agneaux.

  • pronom relatif acasuel «objet»

lɛ matˈɛtə pekˈɑːʋ lɛ - ɛ ʒ ˈpə k j ˈa ʁamaʃˈɔ
Les fillettes mangeaient les .. les framboises qu’elles avaient ramassées.

8.2 HérémenceM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

j a dɛ ʒ ˈɛːrbəɛ ke     fɑŋ ɡflˈɑ lɛ ɑts
Il y a des herbes que font gonfler les vaches.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

la ʃənˈna k j  varˈ ʊ martʃjˈa
La semaine qu’elle vient ils iront au marché.

  • pronom relatif sujet

ɪj ɑ ɔn əʃˈ ʃ ɛθ ɛθapˈɑː dʊ vɑʃalˈɛt
Il y a un essaim qui s’est échappé de la ruche.

  • formes ambiguës

j a təlˈ na marmˈɔtːa {kɪ / k ɪ} vˈɛʎe
II y a toujours une marmotte {qui /qu’elle} veille.

9.1 IsérablesF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

aː ə eʎ ɐ bˈndrə də dz     travˈalː ø bˈœø
Ah euh il y a beaucoup de gens que travaillent à l’écurie.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

 pə pɑ fˈerə bˈɛɪr lʊ - bˈɛɪr n aːn k ᵈl a pɑ sɛ
On peut pas faire boire un âne qu’il a pas soif.

  • pronom relatif acasuel «objet»

ɛ - e doˈɛntə kˈʊɹʈə mʏndʒˈɛʋ e frãmbwˈaːz l aʋˈãŋ amar- ə - ɐmɑsˈa
Les petites filles mangeaient les framboises qu’elles avaient amar.. euh .. ramassé.
i kwˈafɐ cjɛː mtˈãŋ ə ʋɥy tŋ e - ʋɲˈɛ ba s ë z oɹˈëlə pwiː dəzˈãn də sɛŋ aː bɛrːˈɛtːa


La coiffe qu’elles mettaient au vieux temps elle .. venait en bas sur les oreilles et puis .. elles appelaient ça (litt. disaient de ça) la .. berretta*.
*bonnet de femme cousu, en satin ou en soie (Favre-Fournier 1969-72: 107; cf. aussi GPSR 2: 264 s.v. barrette).

  • formes ambiguës

j e oː cjøːr {ci / c i} ba
J’ai le .. cœur {qui / que / qu’il} bat.

9.2 IsérablesM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

i vɛ  z ɛtˈɛɪ k     brˈelː
Elle voit les étoiles que brillent.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

k j ɐ də ʑ lwˈidzə fo pɑ s katʃjˈ dəʒ ɔn ɑːbə l ɛ ɕɔlˈɛ
Quand il y a de-z-éclairs il faut pas se cacher sous un arbre qu’il est seul.
j a n eɕˈen ki l ɛ tsapˈa dɛ a ryʃ
Il y a un essaim qu’il est échappé de la ruche.

  • formes ambiguës

v t o ɔn {kʲɪ / kʲ ɪ} ɕə kats
Vois-tu la lune {qui / que / qu’elle} se cache*?
*Pour «se cacher» ‘se coucher’, cf. GPSR 3: 15b, 14° et 15°.

10.1 La Chapelle-d’AbondanceF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

j a tɔ l t na maʁmˈɔtɐ k     vˈɛjə
Il y a tout le temps une marmotte que veille.

  • pronom relatif acasuel «objet»

 mɛ lɛ lɛ - sɔlˈæ k  væː
On met les les .. souliers qu’on veut.

10.2 La Chapelle-d’AbondanceM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

β dmɑ k     v  vɑ ɐ lɐ m- n mtˈaɲə
Ben mardi que vient on va à la mon.. on inalpe.

  • pronom relatif acasuel «objet»

iʁ  mʊlˈ dvɑ wɛ - pɔ s k ɪ s ɑpˈɛlə lɔ vjo mʊlˈ
C’était un moulin avant oui .. pour cela qu’il s’appelle le Vieux Moulin*.
*Le lieu-dit désigne la maison de notre informateur.

  • formes ambiguës

ɑvˈŋ iʁ to wɑɲˈɑ pɛʁ ˈke j avˈɛ dœː də də dɛ blo kɛ - ɛ blo dɛ fʁɔmˈ d ˈɔʁðə dɛ fˈɑːvɛ - əlˈɔʁ e ɐtˈɔ n ɛmɛnˈɑʋ s ə l ɑtɥˈ - pɔʁ ɛ fɪ mˈɛœdə po bɑjˈeː e kɑjõ e ve - pe pɔʁ nɔ - sə depˈ s {ki / k i} fɛ {d} la bˈunɑ fɑʁnˈɑ el ɐʋ- ɛl aʁˈ pə - l əʋˈɑʋ pɔʁ nɔ
Avant c’était tout semé par ici il y avait de de de du blé quoi .. le blés du froment d’orge des fèves .. alors également (?) on en amenait (litt. ils en amenaient) ça à l’automne .. pour les faire moudre pour donner aux cochons aux veaux .. puis pour nous .. ça dépend ce {qui / qu’il} fait de la bonne farine elle av.. elles étaient pour.. ils l’avaient pour nous.

11.1 LensF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

j a tɔzˈɔ na marmˈota kʲʏ     vjɛ- vˈɛʎɛ
Il y a toujours une marmotte que vye.. veille.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

 pʊ pa fˈerɛ bˈɪːrœ m bɔʀˈœkɔ k j ɑ pɑː ʃɪ
On peut pas faire boire un bourricot* qu’il a pas soif.
*bourrique, type masculin bourko ‘bourrique, âne’ (GPSR 2: 668b)

  • pronom relatif acasuel «objet»

l paeʒˈŋ aˈan də lʏˈøzə - fɑbrʏkˈɑŋ lur mˈiːmɔ - p trøenˈa lɔ feŋ  la ɡrˈzə
Les paysans avaient de luges .. qu’ils fabriquaient eux-mêmes .. pour traîner le foin en la grange.

  • formes ambiguës

d øvˈɛːʀ j a dɛ ʎaʃ {kʏ / k ʏ} pˈnd a la fɔntˈɑŋna
D’hiver il y a des glaçons {qui / qu’ils} pendent à la fontaine.

11.2 LensM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

e a l eʃˈeŋ k     ɛ ʃurtˈe də na ə ə m - dɛ la ʁyʃ
Il y a l’essaim qu’est sorti d’une euh .. de la ruche.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

n aˈan dɛvˈɑŋ lɔ maljɔrˈi k j aʏ n nɑˈo - ˈirə n otodidˈaktə mɑ   viʀtɥˈoːzə k j aruˈɑːvə a ʃɔnˈa una  kaʀijˈõ vulˈʏ p tsˈøke fˈeːχə
Nous avions autrefois le marguiller qu’il s’appelait (litt. qu’il avait nom) Naoux .. c’était un autodidacte mais un virtuose qu’il arrivait à sonner une un carillon spécifique pour chaque fête.

  • pronom relatif acasuel «objet»

bˈɑːʎʊ pɛrkˈe - pɔ seŋ ʃe laɲˈa
Je bâille parce que .. parce que je suis fatigué.

  • pronom relatif sujet

œ vrɛmˈŋ l ŋ ʀɡrətˈa - n  ʃɔrətˈɔt ʀɡrətˈa k aŋ œ syprimˈe lə lə kaʁi a m - pɔ mɛtᵊr lœ lə kari elɛktrˈik ma ʃɛŋ e aˈu kɔʁiʒjˈa pəʁ lɔ - lɔ pɹiɔɹ bɛʁtˈo ki lɥɪk ir ən ɑmurˈø dɪ kʎɔs - i ah aʁuˈa nuʒ a fe  maɲifˈikə kaʁi - ɛ lːœ - la ɡrˈuːʃə kɔmə n apelˈeŋ j œ sˈtə barbə
Euh vraiment nous l’avons regretté .. nous avons surtout regretté qu’ils ont euh supprimé le le carillon à main .. pour mettre le le carillon électrique mais ça a été (litt. est eu) corrigé par le .. le prieur Berthod qui lui était un amoureux des cloches .. il est arrivé nous a fait un magnifique carillon .. et la .. la grosse comme nous appelons c’est sainte Barbe.

  • formes ambiguës

e lɔ kuːr {kɪ / k ɪ} tˈapɛ
J’ai le cœur {qui / que / qu’il} bat.

12.1 Les MarécottesF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

d vˈɛː - j a de jaʃˈ     pændøɔlː - œø bwi dɛ lɑ ʔə - a la tsnˈʊ - dœø bwɪ
D’hiver .. il y a des glaçons que pendent .. à la fontaine de la euh .. au tuyau .. de la fontaine.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

 p pɑ fˈɪʁə bɛʁ n ˈanʏ ke l a pɒ ʃɛ
On peut pas faire boire un âne qu’il a pas soif.

  • pronom relatif acasuel «objet»

lɪ kʁˈɔːɪ mndʒˈɪəv lɪ ʒ pw l ˈɛv kwɪjˈɛ
Les gamines mangeaient les framboises qu’elles avaient cueillies.

12.2 Les MarécottesM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

lɪ j ɑ we tsamˈwɔ k     ʃˈœøt d le ʃe
Là il y a huit chamois que sautent dans les rochers.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

ɛ b pɛ lɑ ʁˈøta j ɐ œ - j a dˈiə kilɔmˈeːtʁə də maʁtiɲˈi ɛ maʁkˈɔt pɛ la ʁˈøtə - l ɑ pɑ tɔdzˈø ɪɡzistˈo - dəvˈ lø paʁkˈuʁ l ˈɛʁə plø l k falˈivə fˈeʁə cɥi le ktˈɔ kjʏ     vʏɲˈɛv di l pl ɛ maʁkˈɔt
Eh bien la route il y a euh .. il y a dix kilomètres de Martigny aux Marécottes par la route .. qu’elle a pas toujours existé .. avant le parcours il était plus long quand il fallait faire les contours que venaient depuis Vernayaz* aux Marécottes.
*[plã] litt. plan ‘terrain plat, plaine’ (Praz 1995). C’est l’appellation habituelle de notre témoin pour Vernayaz, la commune de plaine la plus proche des Marécottes.(cf. MarecottesM_EtreNe2m).

  • pronom relatif acasuel «objet»

j ɐ ʒˈʏstə nœ  wɛ - k la lavˈtsə l ə pɑʃˈɑɪ bɑ ʃe
Il y a juste neuf ans aujourd’hui .. que l’avalanche elle est passée en bas ici.

13.1 LiddesF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

ɪ li pjæː kjə     mə frʏmjˈat
J’ai les pieds que me fourmillent.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

liː maʁˈeːnɛ d ˈer mːarjˈɪ də fazˈ l ʃiɲˈ
Les femmes qu’elles étaient mariées elles faisaient le chignon.

  • pronom relatif acasuel «objet»

tsˈɪcj ku tjʏ ʋjˈe la bla mˈiɹə n n tsˈeŋkaɲẽ
Chaque coup que je voyais la belle-mère nous nous disputions.

13.2 LiddesM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

œː li dz l aʃə- l astˈɑ li bʷɔt tʃˈʏ lɔ kɔrdaɲɛ mə sˈʏɲ l t ʏ ɪr kˈɔ də kɔrdaɲˈɛ tʃe li fɑzˈ mˈimʷɔ sədˈat sy plas - mɛ j e bj b- e n ɛ bj kɔnˈy lɔ kɔrdaɲˈɛ     -     fɑzˈe li bʷˈɔtə przˈe li mzˈʏrə pwe nɔ fazˈe li bʷˈɔtœ
Euh les gens ils ache.. ils achetaient les chaussures chez le cordonnier je me souviens le temps où il y avait (litt. étaient) encore de cordonniers chez (nous) ils les faisaient mêmes ici* sur place .. mais j’ai bien b.. j’en ai bien connu le cordonnier que .. que faisait les chaussures il prenait les mesures puis il nous faisait les chaussures.
*[ɕədˈat] adv. de lieu ‘ici même’ (GPSR 3: 476 s.v. chély).

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

lɪ ʏ li mɛenˈo l ˈɑm bj sə dmʊrˈeː - ɑːwˈi li lʊmˈɑse kj œ ɪ - kjə d  la kwʊrˈɛizə
Les euh les enfants ils aiment bien s’amuser .. avec les escargots que euh .. qu’elles* ont la coquille.
*[lʊmˈɑse] est féminin.

  • pronom relatif acasuel «objet»

pʊ ʋːni  tsdˈʊna n s - n a prɛz asəbˈẽ li ɥˈɛedzə mi  mʊlˈœ pɔ le triˈe dəvˈã j er  pitʃˈu tsymˈẽ pɔ sɛŋ k n avˈɛ pɑ la lˈiɲə drˈɛetə fadˈiə  tsʏmˈẽ pə ktˈɔ
Pour venir à (litt. en) Chandonne nous sommes .. on a pris aussi les luges, mais un mulet pour les tirer devant, c’était un petit chemin parce que nous avions pas la ligne droite il fallait un chemin par contours.

14.1 LourtierF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

d ivˈɛ - j a i daɬˈ -     pˈʒ y bɔʁnˈe d a ftɑːnə
D’hiver .. il y a les glaçons .. que pendent au tuyau de la fontaine.

  • pronom relatif acasuel «objet»

tɕɥ ɪ kʊ ke j ʋˈœijə - a blˈaː miː - nʏ nə rɛpjˈetɛ
Tous les coups que je voyais .. la belle-mère .. nous nous disputions.

14.2 LourtierM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

ʏ t d ʏn jˈɐːzø n ɐdzɨtˈaẽ ɪ ʑ ˈeɪcjˈʋ je iː mːartsjˈãŋ     paʃˈɑːᵊ
Au temps d’autrefois nous achetions les balais chez les marchands que passaient.

  • pronom relatif acasuel «objet»

 dzø kʲø ë ʋjɐtsᶦ ɪ - ki ʏ ʋˈɐtsə ʋʏɲ bɒ ɐ mːtˈæɲ ë ø dᶻ dy dʋtˈi
Le jour que les viaches .. que les vaches descendent de l’alpage (litt. viennent bas l’alpage) est le jour de la désalpe*.
*[dˈʋtˈi] n.m. ‘désalpe, descente de l’alpage à la fin de la saison’ (Bagnes; cf. GPSR 5/2: 596a s.v. dévèt).

15.1 MiègeF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

j a tɔzˈɔ ʊna marmˈɔta ke     vˈɛːjə
Il y a toujours une marmotte que veille.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

ɛl ej ɛ tʊ lː ˈɔmɔ ke     amˈiŋnɛ ʃɔm bwɛ ɔŋ na lɥˈɛze bɑ dɛ la zˈoʊr - k n alitˈ ɐ la zˈoʊr - e ʃe j ɛt una lɥˈɛzɪ e atɛn d ˈitr ʏmpjejˈaje kɔntr  ʀɑkˈɑːr
C’est le «tout l’homme» qu’amène son bois sur une luge en bas de la forêt .. quand nous allions à la forêt .. et ça c’est une luge qu’elle attend d’être employée contre un raccard.

  • pronom relatif acasuel «objet»

l matˈɛt mɪndʒˈœʋ lɛ ʒ ˈampje k ir alˈeə rɔmɑʃˈa a lɐ zˈɔʊr
Les fillettes mangeaient les framboises qu’elles étaient allées ramasser à la forêt.

  • formes ambiguës

mɛ mɛː - j e lɛ ʒ wɛs {k / k } ʃə fˈɛrm
Mes mes .. j’ai les yeux {que / qu’ils} se ferment.

15.2 MiègeM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

 l elˈiʒe d mjˈzə j a pɑm ke l ʊrːœ ʒjˈʊstɔ - d lɔ tɛŋ la- n ɐʋitˈŋ   kariɔnˈr kʃɛpʃɔnˈl     ʃ apəlˈɑːvɛ ktʃˈandə muniˈæ
À l’église de Miège il y a plus que l’heure pile .. dans le temps nous avions un un carillonneur exceptionnel que s’appelait Alexandre (Xandre) Mounir.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

j ɐ ən ʃˈŋ - k j ɛ partˈə dœ lɐ rˈyʃə
Il y a un essaim .. qu’il est parti de la ruche.

  • pronom relatif acasuel «objet»

n ŋ ɛntœrˈ ɑ ɑtɕətˈɑ ɑ l ə- l əpiʃɛrˈiː ə l- tɔ ʃœŋ k n œm bəʒˈ - ʃɑ - pwɔˈɛə - pˈiːvɹɔ - ɑ lɑ - ɑː ɑ l epɪʃəɹˈʏ d vɪlˈɑːzɔ
Nous avons intérêt à acheter à l’é.. l’épicerie euh l.. tout ce que nous avons besoin .. sel .. poi.. poivre .. à la .. à à l’épicerie du village.

  • formes ambiguës

lɑ ʃənˈãna pɹˈɔʃə- ː {k / k } vj - n alˈɛœŋ o martsˈa
La semaine proche.. euh {que / qu’elle} vient .. nous allons au marché.

16.1 MontanaF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

n ɑtsɛtˈɑn pa lɛ bˈɔtɛ - ˈirɛ lʏ kɔrdɔɲˈe     lɛ fɑʒˈi
Nous achetions pas les chaussures .. c’était le cordonnier que les faisait.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

 pʊ pa fˈer bˈir n ˈanɔ ke j a pa ʃɪː
On peut pas faire boire un âne qu’il a pas soif.

  • pronom relatif acasuel «objet»

kan n ˈirã zøvˈɛnø n atsɛtˈan trɛ pˈʊɡ dɛ tsɛːr pɔ ʃŋ n tʏɲˈn - tsʏkˈʊŋ ɑjˈe - a - nɔ faʒˈan n - la buʃɛrˈi nu mi- mˈːmɔ - nɔ faʒˈ mˈːmɔ la buʃɛrˈɪk
Quand nous étions jeunes, nous achetions très peu de viande parce que nous tenions .. chacun avait .. euh .. nous faisions un .. la boucherie nous mê.. mêmes .. nous faisions mêmes la boucherie.

16.2 MontanaM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

lɛ bˈɔtɛ ir lɛ kɔrdɔɲɛ ke     faʒˈan - ʃu kɔmˈanda - falˈi kɔmandˈa - ala prˈəndə məʒˈura pɔ lɛ bˈɔtɛ - ɛ lɛ kɔrdɔɲˈɛ kɛ faʒˈ lɛ bɔtɛ -  baʎˈɛvɛ lɔ k-  lʊ baʎˈɛvɛ lɔ kwiːr
Les chaussures c’étaient les cordonniers que faisaient .. sur commande .. il fallait commander aller prendre mesure pour les chaussures .. et les cordonniers que faisaient les chaussures on donnait le c.. on leur donnait le cuir.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

la ʃənˈãna k j n warˈœn ʊ mɑrtʃjˈa
La semaine qu’elle vient ils iront au marché.

  • pronom relatif acasuel «objet»

l ɡreːnˈi i ɛ pʊ tənˈiŋ lɔ - lɔ bla k õn a batˈup
Le grenier il est pour garder le .. le blé qu’on a battu.

  • formes ambiguës

ej a ʊn œʃˈŋ də mɔsˈœte {ki / k i} ɛ ʃˈurtʏt {ki / k i} ɛ - j ɛ partˈʏ du wɑʃəlˈɛt
Il y a un essaim d’abeilles {qui / qu’il} est sorti {qui / qu’il} est .. il est parti de la ruche.

17.1 NendazF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

œ  dzø də we ʃə œ ʒ ørˈi     fˈaːʃ
Aujourd’hui ce sont les ouvriers que font.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

a ʃənˈna k j ˈœ ø varˈ u mɑrtɕʲˈa
La semaine qu’elle vient ils iront au marché.

  • pronom relatif acasuel «objet»

e krˈɔə mdʒˈœ ɛ ʒ ːpə k ˈɑːː akulˈɛɪ
Les gamines mangeaient les framboises qu’elles avaient cueillies.

17.2 NendazM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

ʃi n ɛʃˈɪ ŋː - ŋː pˈʊro dʒʲˈaːblə k     ɛr a n lovˈɛɪ -     viɲˈɛe - kopˈa de ʊʃ dəː də kˈːdrə kˈːdrə - eː fɑʒˈeɪ e ʒ əkˈœʊ{ʋ}ə - e k     ʏʒ - eʒø vndˈɛ
Ici nous avions un .. un .. pauvre diable qu’était à nom Lovay .. que venait .. couper de branches* de .. de noisetier .. et .. il faisait les balais .. et que les .. les vendait.
*[ʊʃ] cf. oûche n.f. ‘branche verte, rameau d’arbre fruitier’ (Praz 1995: 509).

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

ɑ ʃnˈənɐ k j  ɪ wˈɑrã ɑ fˈɛɪrə
La semaine qu’elle vient ils iront à la foire.

  • pronom relatif acasuel «objet»

 faʒɪ sˈʊʁtu də faʃˈi - ɑvˈɛkə - ɑwˈe ɪ kˈɔːrdə - də fɐʃˈi - dœ brətˈe - k  tʃaʁdʒˈeːʋə - ʃu de jœdz - ʃu rʏ tsarɡˈɔʃ - ʃu de jœz a rːˈːə -  - ʃu de tsarˈɑ
On faisait surtout de ballots .. avec .. avec les cordes .. de ballots .. de fagots .. qu’on chargeait .. sur de luges .. sur les charrettes à deux roues .. sur de luges à roues .. ou .. sur de chars à quatre roues.

18.1 OrsièresF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

la sənˈãdæ k     vˈɛẽ v ʊ maʁtʃjˈə
La semaine que vient ils vont au marché.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

 pw ʒamˈɛ fˈiʁə bˈæɪʁ ɔn ˈɑnʊ l a pɑ sɑ
On peut jamais faire boire un âne qu’il a pas soif.

  • pronom relatif acasuel «objet»

tsˈɪkœ ku vejˈe la bˈela miːʁ n nɔ wʊnˈɑːʋ
Chaque fois que je voyais la belle-mère nous nous disputions*.
*Pour le type lexical [wʊnˈɑ] ‘crier, hurler, grincer’, etc., cf. FEW 14: 649.

18.2 OrsièresM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

ɑ lɑ mtˈaɲ v bˈœəʁ ʊ bwˈøə - ʏ bev ʊ bɛ ʏ tɔʁˈ ʏ b d li ɡwˈɔdə     s ɑa - k     sə tʁˈœv jo s
À l’alpage elles vont boire à la fontaine .. elles boivent ou bien au torrent ou bien dans les flaques que sont à .. que se trouvent où elles sont.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

si  k li vatsə l  væəlˈo - l an i tʁœz l  væəlˈo - sy li trœz l i ʒy - sːa fəmˈɛl -  - sa fəmˈalːə - e sˈae butʃ
Cette année quand les vaches elles ont vêlé .. j’en ai treize qu’elles ont vêlé .. sur les treize j’ai eu .. sept femelles .. euh .. sept femelles .. et six taurillons.

  • pronom relatif acasuel «objet»

s - l  pˈəsk tʃɥø  pɔtaʒˈe pɔ l bu - l ø pɑmˈi slə j pɔtaʒˈe ɲ l avˈ n jɑdz
Ici .. on a (litt. ils ont) presque tous un potager pour le bois .. c’est plus ces vieux potagers noirs qu’on avait (litt. qu’ils avaient) autrefois.

19.1 St-JeanF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

lø tsuɡsˈŋ ʃɪ jø     leʒ eɪ trɪkɔtˈa
Les chaussettes c’est moi (litt. suis je) que les ai tricotées.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

a tˢɔzˈør na maʁmˈɔtə lʏ vˈɛːʟə
Il y a toujours une marmotte qu’elle veille.

  • pronom relatif acasuel «objet»

sə - ʃ lɛ rjɛbˈʏnə nɔ mẽzˈɛj nɔ mœtˈɛŋ ɪ rɛpˈa - ɛ lɛ kɑrˈɔtə ʃirˈ lɛ lɛ lɛ ɡrˈʊːʃɛ  dɔnˈɑvɛ ɪ kˈɔʃ ɛ ɪ vˈɑʃtsɛ
Ça .. ce sont les carottes que nous mangions que nous mettions aux repas .. et les betteraves étaient les les les grosses qu’on donnait aux cochons et aux vaches.

  • formes ambiguës

dɛvˈan atsɛtˈɑvɔ lɛ ts - lɛ ʒ ɛɦˈowɛ a  pˈowrɔ vju {kɪ / k ɪ} vdʒjˈɛvɛ pɛ - vʏn - vʏɲˈɛvɛ pɛ lɛ vʏlˈɑːzɔ lɛ vˈndrɛ - adˈɔn atsɛtˈɑvɔ - ʃ apɛrˈɑva pˈirɔ lˈŋna -
Autrefois j’achetais les ts .. les balais à un pauvre vieux {que / qu’il} vendait par .. ven.. venait par les villages les vendre .. alors j’achetais .. il s’appelait Pierre Lannaz.

19.2 St-JeanM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

j e lɔ kur kʲə     bat
J’ai le cœur que bat.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

lɛ piːrː ki lɛ ʃɔm pʟaʃjˈej ʃuk una ɡeʟ pɔ ʃɔhenˈeŋ lɔ rahˈa ɛmˈpatsən lɛ rˈatːə d alˈa o rəˈa- o rahˈa
Les pierres qu’elles sont placées sur une quille pour soutenir le raccard empêchent les souris d’aller au rac.. au raccard.
kˈɔm ʏ fe - ɡroʊ fri - l a la ʟˈaʃᵊ kj lʏ ʃœ fˈɔrmə a lɐ ɕurcjˈa dɛ l ˈɛewʊ
Qund il fait .. gros froid .. il y a la glace qu’elle se forme à la sortie de l’eau.

  • pronom relatif acasuel «objet»

na l a una kʟˈɔsːə - ma pa dɛ kariʎˈ - pɔ ʃẽŋ l ɛ una tsapˈɛla - l  pa un ʏʎˈɛ parʊsiˈala - l ɪʎˈɛ pɐroɛsjˈalːə ʎ əh ɐ vʏʃˈoj
Non il y a une cloche .. mais pas de carillon .. parce que c’est une chapelle .. c’est pas une église paroissiale .. l’église paroissiale elle est à Vissoie.

  • formes ambiguës

l atsˈt v lɔ bɔlŋziˈ u o mæɡazˈɪŋ du velˈaːzø {ki / k i} vɛn arːˈi lɔ pã pɔ lɔ bɔlŋzjˈ
On achète (litt. ils achètent) chez le boulanger ou au magasin du village {que / qu’il} vend également le pain pour le boulanger.

20.1 SavièseF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

le ɪ ku    
J’ai le cœur que bat.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

e be i fɔrˈe pɔɹ me l e awˈe l a d d tsˈɑːɲo d trˈblʏ dɛ - fʊ l ãn dɛ fˈolːʏ - e pwe ɪ dzow l e awe l ɛ ɛ ʃapˈ - li mtˈaɲɛ awe l ɛ ɛ ʃapˈ
Eh bien la «forêt» pour moi c’est où il y a de de chênes de trembles de .. ceux qu’ils ont de feuilles .. et puis la [dzow] c’est où {il est = il y a} les sapins .. les montagnes où {il est = il y a} les sapins.

  • pronom relatif acasuel «objet»

ɪ pɪtˈitʏ mnᵈzˈiɐ ɛ frɑmbwˈɑzː nʊ vɑʒˈin tsaɕj ʊ kʊrtˈʏ
Les petites mangeaient les framboises que nous allions chercher au jardin.

  • formes ambiguës

a ʃʏnˈna {kɪ / k ɪ} ŋ ʋarˈ ʊ martʃjˈa
La semaine {que / qu’elle} vient ils iront au marché.

20.2 SavièseM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

na  marˈɛn ʃ am - ka n ɛ fas aː w tˈɛœ ː marˈɛnə ʃ a driteː e pwe ø ʒ ˈomɔ ʃː -  ʒ ˈomɔ ʃɔ a ɡˈɔːtʃje - e p apˈe leː - le - le marˈŋne kʲə     ʃɛ enˈʊə i sa we nɔ dʊ bje dɪ bˈɔse kj     ã fe ə prømjˈɛ pa - ma l kɔ rɑ aˈɹɐ  fʊ ki ʏ - fʊ     ʃn vɹømˈn d a komˈunɐ ke     vˈʏɲ ɑ mˈʃɐ kʲe     vˈɔ ˈuːtʴe du bje di marˈne ʎ ɛ ra ʎ ɛ ra - fʊ ʋɹmˈɛ  l aʃe pø d plaʃ e pweː wø pɛfˈɛ kɔ rɛstˈa a drˈise diˈã k a tre ɔ ʃe pa pɔɹkʲˈ
Non, les femmes sont à.. quand on est face à l’autel les femmes sont à droite et puis les hommes sont .. les hommes sont à gauche.. puis après les .. le s.. les femmes que sont venues ici avec nous du côté des garçons qu’ont fait le premier pas .. mais c’est encore rare maintenant et ceux que euh .. ceux que sont vraiment de la commune que viennent à la messe que vont outre du côté des femmes, c’est rare, c’est rare, il faut vraiment qu’il ait plus de place et puis eux ils préfèrent encore rester debout avant que aller outre oui, je sais pas pourquoi.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

l ɔ ɔn øʃˈŋ ke l  paɹtˈi de u wɑʃəwˈɛ
Il y a un essaim qu’il est parti de la ruche.

  • pronom relatif acasuel «objet»

 l  ɡelɑ tˈɔte dispaɹˈu a ðɛe ptˈite fon- eː de ptite maʃˈʏne ke l aŋ la mitˈu de pti bwe de ɡaʁnitˈyɹ
Euh elles ont à peu près* toutes disparu il y a de petites fon.. euh de petites «machines» qu’ils ont euh mis là de petites fontaines de décoration.
*[ɡelɑ] cf. gaillard, galy III.3° adv. ‘à peu près, pour ainsi dire, presque’ (GPSR 8: 39).

  • formes ambiguës

e vi e ʒ itˈiʊ {kje / kj e} bʁˈɪlː
Elle voit les étoiles {que / qu’elles} brillent.

21.1 SixtF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

lɑ kjð də sarvaɲˈɪː - l œː œ lə fwa l a fe fˈːdrə - e ɪ l  fe ʁfˈɑrə - j et n kuʁˈɑ və- ɔʁiʒinˈeʀ də salvaɲˈɪ k     s apəlˈɑv l kuʀˈɑ mœznˈɪ k     et alˈa a sɑmwˈ la s- pə la sɥˈita - ke     dɛ vɛ pɛjˈa la kjˈɔθə la nɔɪ- la nˈyva kjˈɔθə - j  pʁɛ œː lə lə lə l ʁˈista dœː - km sa s apˈɛl lɪ klɔʃ - lʏ pʀɔdɥˈɪ - əh f- s pɒ  fˈtə s ɛt  kwɑ -  bʁˈzə - fˈ s     s     restˈav d lɐ kjˈɔθə e j  fe a fd lɑ kjˈɔθə - ve pɑkˈɑ v ansˈi
La cloche de Salvagny .. le euh le feu l’a fait fondre .. et ils l’ont fait refaire .. c’est un curé ve.. originaire de Salvagny que s’appelait le curé Mogenier qu’est allé à Samoëns la s.. par la suite .. que doit avoir payé la cloche la no.. la nouvelle cloche .. ils ont pris euh le le le restant de .. comment ça s’appelle les cloches .. le produit .. euh enf.. c’est pas en fonte c’est en quoi .. en bronze .. enfin ce que ce que restait de la cloche et ils ont fait refondre la cloche .. chez Paccard à Annecy.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

ɑ  ʒɛnɛrˈalə k œ ɛ lœ lɑ lə kɔstˈɪm k al mecjˈ pɛr ɑlˈɛ ɑ la mɛsː ʊ ajˈørᵊ - j etˈɛ prˈɛskə tɔðˈœr  n - e lœː ɪ lə k- lø kɔstˈɪm pɔʋˈɛ əʋˈɛ - dø dɑw paʀtjˈøː lɑ ʁˈɔbə - la løː l ɑjˈ - d yn sœl nɐ sɐlə - d ənɑ sˈœla pɪsː - ɑv lœː paʁdəsˈy dsyː - e j ɛvˈɛ n ɑːtrə kɔstˈymə - k ʲ œvˈɛ l ˈɑːj dəzˈo e l paʁdəsˈy dsy sepœrˈa
Ah en général quand euh eh le le le costume qu’on mettait (litt. qu’elles mettaient) pour aller à la messe ou ailleurs .. c’était presque toujours en noir .. et le le c.. le costume pouvait avoir .. deux deux parties la robe .. la le la jupe .. d’une seule .. une seule .. de était d’une seule pièce .. avec la camisole* par dessus .. et il y avait un autre costume .. qu’il avait la jupe dessous et la camisole dessus séparée.
*[paʁdəsˈy] ‘camisole portée par dessus la jupe, avec la partie du dos arrondie’ (cf. Müller 1961: 90).

  • pronom relatif acasuel «objet»

n ɑlˈɑv œθtˈe lœ lœ - tɔ s k n œvˈɛ fot n episrˈiː l le - œ vʊ l diʁ  patwˈa - ɛ lʊ fidˈe lʊ fidˈej ɛ le ɛ le pˈaːtə - œ lə la ᵗsaː tɔ s k n œvˈɛ fot n alˈavə - œ ve zɛf œ ve zf j etˈɛ l episerˈɪ dy vjað
On allait acheter les les les .. tout ce qu’on avait besoin en épicerie .. euh je veux le dire en patois .. et les vermicelles les vermicelles et les et les pâtes .. euh le le sel tout ce qu’on avait besoin on allait .. chez Joseph euh chez Joseph c’était l’épicerie du village.

  • formes ambiguës

lʊ zɔʁ də fˈetœ b lʊ dzɔ də fˈetaː - tœ l md nə mədˈɪv pɔ  ptɪ pˈæ - me mə d ɛ  sʊvənˈɪʁ {kɪ / k ɪ} m - t enɔʁmemˈ kˈœːʁə - kt d etˈɔ ve lʊ f - d etˈɔ v ma tˈta - e mɔ ɡʁ pɑr vənˈɪv av sa lˈœta - v vɔz ɪ ʁˈiʁe si vʊ vʊlˈeː - l aʁvˈav av sa lˈœtːa eː  drɪ vhœ- lɑ la lɑ ʁɔt- la la vɪ etˈɛː  lasˈe - ɛ l vɔhˈɔ aʁəvˈe mə - e d alˈɑv l atˈdrə sy la bˈytːa pɑskˈə - ḍ səvˈɔ k e m apɔʀtˈɑvə - nɐ brɪˈɔʃ trehjˈæ
Les jours de fête bien les jours de fête .. tout le monde ne mangeait pas un petit pain .. mais moi j’ai un souvenir {qui / qu’il} me tient énormément à cœur .. quand j’étais vers les Fonts .. j’étais chez ma tante .. et mon grand-père venait avec sa hotte .. v vous y rirez si vous voulez (passage en français) .. il arrivait avec sa hotte et droit je voy.. (?) la la la rout.. le le chemin était en lacets .. et je le voyais arriver moi .. et j’allais l’attendre sur la butte parce que je savais qu’il m’apportait .. une brioche tressée.

21.2 SixtM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

lu ðbˈõ - j ɑ l bˈ d lɑ sawˈ k     etə plu œː - l plu ʁənɔmˈa - meː - tɔt le famˈij n  fahj pa
Le jambon .. il y a le jambon de la Savoie qu’était plus euh .. le plus renommé .. mais .. toutes les familles n’en faisaient pas.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

miːm s n ɑwˈæ - la kʊʒnˈiːʀə de z apaʁˈɛj elektʀˈik  a ɡaz m vɔ vɔdrˈi - ɔ j n a kˈɔː -  bɔkˈ kɑkˈ k i ː k      kɔ na kʊʒnˈi a bwe - b sʏr
Même si on avait .. la cuisinière des appareils electriques ou à gaz comme vous voudrez .. oh il y en a encore .. une partie quelques-uns qu’ils ont qu’ont encore une cuisinière à bois .. bien sûr.

  • pronom relatif acasuel «objet»

o wæ j œ - j œ nʊː  - nʊ  k l avələ- k la lavˈθ e ɲˈa
Oh oui il y a .. il y a neuf ans .. neuf ans que l’avala.. que l’avalanche est venue.

  • pronom relatif sujet

noː nytrˈõ patrˈ - j ː ᵉ - ⁿᵃ patrˈɔn j e st maʀˈi madlˈɛnə - k j ɛ la pat- ki ɛ laː la patrˈɔnɐ d la paʀwˈɑːs
Nous notre saint patron .. c’est euh .. une patronne c’est Sainte Marie-Madeleine .. que c’est la pat.. qui est la la patronne de la paroisse.

  • formes ambiguës

alˈɔʁ ð lʊ ɡɔʁnˈe - tt le famˈijə - k     n etsˈ - k     n etjˈ pa treː - diʒˈ - pa tre pˈʊːʋʁə - ɑʋˈ ɑ pu pre du ɡəʀnˈe - j etjˈ tðœr me - ʏ lɔ dy vʏʎˈaðə - pə l fˈʏɥə - si l vʏˈɑðə vɲa ɑ bəɹɲ- a buʀlˈɛ - lʊ ɡəʀnˈɪ βː - ez esˈe- i βʊ- ɪ pʊvjˈ əs esperˈe lu sˈɔːv - ᵄlˈɔʁ j n avˈɛ j n avˈɛ j - pe mˈtrə b l kaʎˈ la vjd lœ lə kaʎˈɛː kt əl əl tœ {twɑ sestˈi ɐ fmˈɑɛ}  syto l frɥi -  bɔkˈn ɡr afˈ - tɔ s {ki / k i} s məðˈivɑ - pe d l ɑtr bẽ j etˈæ pə mˈɛθə lə lːð d la fɐmˈijəː - kakœː - kak bʁikˈoːl  bɔkˈ pɹesjˈɔzə - tʏt sˈm -
Alors dans les greniers .. toutes les familles .. que n’étaient .. que n’étaient pas très .. indigent .. pas très pauvres .. avaient à peu près deux greniers .. ils étaient toujours mis .. à côté du village .. pour le feu .. si le village venait à brû.. (?) à brûler .. les greniers ben .. ils es.. ils pou.. ils pouvaient es.. espérer les sauver .. alors il y en avait il y en avait un .. pour mettre ben le caillé la viande le le caillé quant il il était {…}¹ et surtout le fromage .. un peu grand enfin .. tout ce {qui / qu’il se mangeait .. puis dans l’autre ben c’était pour mettre le linge de la famille .. quelque .. quelque bricole un peu précieuse .. tout ensemble.

22.1 TorgnonF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

d ɪvˈeʀ ej a dɛ ɡ- ɛj ɑ d ʎaɕˈ ke     pˈønd aː - ɪ b- ɪ bʀɔtsˈɛtːe dɪ ftˈɛ
En hiver il y a des g.. des il y a des glaçons que pendent à .. aux t.. aux tuyaux des fontaines.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

wˈɛ kˈʏɛ ɪ ʃ atsətˈɪv lɛː l z ɪkˈuːvɛ - avə lɛ maʁtʃˈ k ɪ pasˈɪv
Oui autrefois ils s’achetaient les les balais .. avec les marchands qu’ils passaient.

  • pronom relatif acasuel «objet»

k j ɛ lɑ ʃɛʒˈ dɪ fɛˈ - lɔ mˈɛ de ʒʏʎˈɛt k ˈɛ  pl fɛˈ pɛʁkʲˈɛ  sɔ ʒamˈe k j ɛ k  vɑː ɑ sˈja ɑlˈɔ mɑɡˈaː itʀɔ lɛ katr ɔj  ptʃˈedɑ bɔkˈɔʊ ʃɛ pʀ
Quand c’est la période des foins .. le mois de juillet que nous sommes* en plein foins parce qu’on sait jamais quand c’est qu’on va souper alors peut-être vers les quatre heures une petite bouchée se prend.
*[ˈɛ]: forme du paradigme de stare.

22.2 TorgnonM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

dødˈe lɔ teː j a pʊ ɲŋ     atsətˈɪə də fʁɔmˈːðɔ pɛkjˈœ tsakʲˈŋ ʃə lɔ pʁɔdɥɪzˈɪvɛ
Autrefois il y a pas personne qu’achetait de fromage parce que chacun se le produisait.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

dədˈɛ lɔ tˈe n ɑvˈɪ lɔː lɔ maʀyʎˈ - k ɪ suˈ lɛ klˈotse tʃˈœkɑː ɑ mɛzˈœkːa - ɛː j ˈɪ tʃœt etɔˈ tʃə sˈɪse ɪ vɲˈɪvŋ ˈe tʃœt etɔˈ ɪ tʃə kõtˈœŋ a kutˈɑ lɒ lɔ lɔ be kaʁeʎˈõ k ɪ fezˈɪv stɛ klˈoːtsɛ vɛː k - ˈɛɑ j ɛː n  tɔ elɛtʁɪfɪˈɛ lɛː lɛ klˈoːtsɛ ɛ j ɛ lɔː j ɛ l kʲyˈɑ keː k ɪ sˈõɛ
Autrefois on avait le le marguiller .. qu’il sonnait les cloches un peu à musique .. et ils étaient tous étonnés tous ceux qu’ils venaient étaient tous étonnés étaient tous contents d’écouter le le le beau carillon qu’elles faisaient ces cloches ve c .. maintenant il est nous avons tout électrifié les les cloches et c’est le c’est le curé que qu’il sonne.

  • pronom relatif acasuel «objet»

sɔ s dɛː d ʎwˈɛdze kʲɛ n mpleˈɪv pə ɐlˈɑ sʏ pə l bʏ ʁamasˈɑ lɔ bøːk
Ça sont de de luges que nous employions pour aller en haut dans la forêt ramasser le bois.

23.1 TroistorrentsF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

 jˈɑdzɔ ɐtɕetˈɑvɔ l- d z etʃˈøvə l- v lu maʁʃˈ     pasˈɑvɑ
Autrefois j’achetais l.. des balais l.. chez les marchands que passaient.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

ʃa ʃnˈːna ʃʏ la j a ɥi - vwi mtˈ - ɥi fˈaj ke l  bøtˈo ø mˈdɔ  dɔlˈ
Cette semaine-ci il y a huit .. huit moutons .. huit brebis qu’elles ont mis au monde un petit.

  • pronom relatif acasuel «objet»

l- lʊ peiz alˈav tʃɛʁtʃˈe d lu mɑjˈ œː - dœ - lə lə lə f lə fw k l ˈav - fˈʊtɑ - dː - sy na lˈøːdzɑ - k lɑ j avˈɛ lɑ nɑ pʁɔfitˈɑvɑ k lɑ j avˈɛ lɑ nɑ
L.. les paysans allaient chercher dans les mayens euh .. de .. le le le foin le foin qu’ils avaient .. besoin .. dans .. sur une luge .. quand il y avait la neige ils profitaient quand il y avait la neige.

23.2 TroistorrentsM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

e la koʋˈnːɑ - k     sə lˈɑvːe
C’est le brouillard .. que se lève.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

daʁbˈː ɛ saðˈeta la ʀˈɛena d le mˈɔdzː - k l aʋã pa velˈo
Darbon .. est sortie* la reine des génisses .. qu’elles avaient pas vêlé.
*[saðˈeta] cf. sadwoy ‘saillir’ (Fankhauser 1911: 37 §41).

  • pronom relatif acasuel «objet»

ø wʊ wɪ sːø - sə - s le lˈødze k n aʋã sø po tʁɑʋɑjˈe - e m pˈɑpɑ fəzˈa- fazˈaʋe pje a l otˈo n aʋˈ tʊdzˈo ʋe l ötˈo dˈɑwe ˈøœdze nɑ dˈɑwe tʁe ˡˈødze poː l fː po l bʊː pɔ l femˈɛe pɔː - cʏ ʊ tʁaʋˈo
Euh oui oui ce .. ce .. sont les luges que nous avions ici pour travailler .. et que mon papa fais.. faisait puis à la maison nous avions toujours vers la maison deux luges une deux trois luges pour .. le foin pour le bois pour le fumier pour .. tous les travaux.

24.1 Val-d’IlliezF:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

le dz atsɛtˈaʋ le bˈɔtɛ ʋɛ l kɔʁdɔnˈɪ - m pˈaʁɛ l ɪʁ kɔʁdaɲe alɔʁ - n ɑ tuty di dz     vəɲˈai
Les gens achetaient les chaussures chez le cordonnier .. mon père il était cordonnier alors .. on a tout le temps des gens que venaient.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

ɑ lə f lə f k l ɛ - tʃy la bˈʊna ʁˈeva va ɪ vɔ mi k l ɑtʁə
Ah le foin le foin qu’il est .. sur la bonne rive oui il vaut plus que l’autre.

  • pronom relatif acasuel «objet»

ɑː lu paʁ n atsətˈav pɑ l- ː fɐsˈa la butsəʀˈe ɐwi lu kaj - k  l bajˈɑvœ a mẽdʒˈi tɔ l  puʁ s
Ah les parents n’achetaient pas l.. on faisait la boucherie avec le cochon .. qu’on lui donnait à manger tout l’an pour ça.

24.2 Val-d’IlliezM:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

 jadz n atɕtˈaʋ lʊː - le z ekˈœø ʋɛ lɔ maʁtʃˈã k     pasˈaʋə
Autrefois on achetait les.. les balais chez le marchand que passait.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

 ɐ dle dzənˈəʟ k l  le plˈɔm blãnts
Il y a des poules qu’elles ont les plumes blanches.

  • pronom relatif acasuel «objet»

ɛj a dʒˈɔstɔ nø  l ɑʋɑlˈtsə l ə l ə - ɛ nˈœta bæ
Il y a juste neuf ans que l’avalanche elle est elle est .. est venue bas.

25.1 VouvryM1:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

n a fwty na - n ə- y - na ʁʃˈɑ     kˈt
On (lui) a foutu une .. n e.. u.. une rossée que compte.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

wɛ - fo ʒamˈe fe bˈɛʁɛ n ˈɑnə k l ɒ pa sɛ
Oui .. il faut jamais faire boire un âne qu’il a pas soif.

  • pronom relatif acasuel «objet»

bˈɑlə du mumˈ k ʃjɛ mˈɑʃy
Je bâille du moment que je suis fatigué.

25.2 VouvryM2:

  • pronom relatif acasuel «sujet», sans clitique sujet

œn ivˈɛʳ e  l - lʊ ɡlɑːsˈ     - pˈd ø bwi
En hiver {il est = il y a} les .. les glaçons que .. pendent à la fontaine*.
*[bwi] ‘fontaine’ est masculin.

  • pronom relatif acasuel «sujet», suivi d’un clitique sujet

bœ j a n ɛsˈ l ə pɑrti ba pɛ l vertsˈi
Ben il y a un essaim qu’il est parti en bas par le verger.

  • pronom relatif acasuel «objet»

ə  a nøᶹ  l avalˈtsə l œ l a pasˈo le
Euh il y a neuf ans que l’avalanche elle est elle a passé là.